Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsPotager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Avatar de l’utilisateur
nico239
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4136
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 418

Re: Potager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Message non lupar nico239 » 08/09/19, 11:57

Moindreffor a écrit :pour la profondeur des racines, une photo de ta récolte de carottes fera l'affaire non?
vu qu'elles ont bien poussées tu devrais pouvoir nous faire ça lorsque tu vas récolter et on verra si elles font plus de 5 cm, ce qui tendra à prouver que les légumes se foutent bien de la terre dure et que la carotte peut-être un candidat de choix pour décompacter au moins sur la longueur de leurs racines


Salut

Volontiers mais je pense que les carottes ne feront pas de miracles... Image

Notamment les courtes du Marché de Paris dont la forme n'est pas adapté au terrain... curieux de dire cela :mrgreen:

Faut que je prenne des "bouts pointus».

Franchement je ne m'en suis guère occupé mais je sais que Mme en a ramassé pour les gamins (les manger pas jouer avec) et je crois bien que les pointues s'en tiraient mieux que les moins pointues...

Mais bon avec le temps on y arrivera : tranquillou.

Mais no soucy il y aura des photos.
1 x

Avatar de l’utilisateur
nico239
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4136
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 418

Re: Potager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Message non lupar nico239 » 08/09/19, 12:02

Did67 a écrit :La preuve, pour moi, qu'il faut distinguer "décomposition de surface" (donc minéralisation, donc fertilité importée importante) et lombrimixage (donc transport et amalgame de ces substances avec des minéraux). Les pays n'ayant pas d'anéciques, comme la Nouvelle-Zélande, voient la structuration de leurs sols se modifier radicalement après leur introduction : les MO qui s'accumulaient "descendent" tout à coup ! Cela est amplement documenté (M. Bouché projettent quelques dias intéressantes, Bourguignon en parle, Youtube)...



Eh oui les anéciques : le graal...

Pour le moment pas l'ombre d'un turricule ici.

Du coup faut que je me débrouille «tout seul»

Il est clair que c'est le meilleur des fonctionnements.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Julienmos
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 888
Inscription : 02/07/16, 22:18
Localisation : l'eau reine
x 185

Re: Potager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Message non lupar Julienmos » 08/09/19, 12:11

VetusLignum a écrit :En fait, mon hypothèse est la suivante :

Vos apports (foin ou fumier) on permis d'ameublir et d'enrichir votre terre sur une faible épaisseur ; et c'est dans cette épaisseur que les racines des plantes du potager se tiennent. En continuant année après année, vous allez progressivement augmenter la profondeur de terre ameublie, et donc prospectée par les racines des plantes du potager, et ce faisant, améliorer votre fertilité (qui n'est déjà pas mauvaise) et pouvoir diminuer la fréquence d'arrosage.

Qu'en pensez-vous ?


certains légumes vont très certainement plus profond que les 5 premiers cm... les carottes par ex, puisque tu les as citées.

Je suis étonné de voir que chez moi, malgré une très grande sécheresse du sol, même assez profondément (chez le voisin, des travaux de terrassement, et c'est sec de chez sec) les légumes restent relativement verts, y compris ceux que j'arrose jamais, par ex mes patates "agria", pas encore récoltées car feuillage qui est loin d'être desséché, ça commence seulement !

dans une vidéo vue sur internet, je sais plus quel agriculteur, dit que les plantes puisent leurs nutriments dans les premiers cm du sol, mais qu'elles ont aussi deux ou 3 racines qui descendent bien plus profond, puis s'étendent à cette profondeur, pour trouver l'eau...
0 x
Avatar de l’utilisateur
nico239
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4136
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 418

Re: Potager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Message non lupar nico239 » 08/09/19, 12:24

Did67 a écrit :Mais en effet, le fait de "concentrer" (involontairement) la fertilité en surface, mais aussi l'eau au moment des plantations (le sol reste alors humide en surface, contrairement à un sol nu) peut conduire à un enracinement superficiel des légumes.


Et c'est «grave» ou gênant?

J'avoue que comme ça pousse et produit je ne me préoccuppe pas trop de cela : devrais-je?


Did67 a écrit :J'ai encore une fois observé cette année l'effet négatif de ma haie (située au nord - pas d'effet d'ombrage) sur les légumes sur environ 1 m de large. Je mets ça sur le compte du fait que les haies étant permanentes, elles "contrôlent" cet espace (ce volume plutôt) par le biais de "leurs" mycorhizes. Les légumes, plantés plus tard, n'arrivent plus à imposer les leurs ! Année après année d "non-travail intégral", les ligneux développent leur racines en surface (ou juste en-dessous). Et en cas de sécheresse, c'est la cata : des légumes "rachitiques" !!!


Sur YT j'ai aussi «rencontré» un jardinier qui se plaignaient de ce type de phénomène
0 x
Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2971
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 490

Re: Potager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Message non lupar Moindreffor » 08/09/19, 13:11

nico239 a écrit :
Moindreffor a écrit :pour la profondeur des racines, une photo de ta récolte de carottes fera l'affaire non?
vu qu'elles ont bien poussées tu devrais pouvoir nous faire ça lorsque tu vas récolter et on verra si elles font plus de 5 cm, ce qui tendra à prouver que les légumes se foutent bien de la terre dure et que la carotte peut-être un candidat de choix pour décompacter au moins sur la longueur de leurs racines


Salut

Volontiers mais je pense que les carottes ne feront pas de miracles... Image

Notamment les courtes du Marché de Paris dont la forme n'est pas adapté au terrain... curieux de dire cela :mrgreen:

Faut que je prenne des "bouts pointus».

Franchement je ne m'en suis guère occupé mais je sais que Mme en a ramassé pour les gamins (les manger pas jouer avec) et je crois bien que les pointues s'en tiraient mieux que les moins pointues...

Mais bon avec le temps on y arrivera : tranquillou.

Mais no soucy il y aura des photos.

l'intérêt tout relatif serait de semer chaque année la même variété et de voir si l'année suivante (photos avec règle pour évaluer la longueur) elles seraient plus longues et voir si la longueur ne tendrait pas vers un maximum, ce qui voudrait dire que la compacité de ton sol n'est plus un obstacle à la pousse des carottes
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)
"des penseurs spirituels et ésotériques sont à l'origine du bio"
(Janic)

Avatar de l’utilisateur
nico239
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4136
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 418

Re: Potager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Message non lupar nico239 » 08/09/19, 13:12

Les relevés du 7 et du 8


Coffre normal

Le coffre normal c'est
sans bouteilles
Le 7 septembre sans les côtés fermés, le 8 septembre avec les côtés fermés
Les côtés sont composés d'une simple cloison de 2 épaisseurs de P30 et 1 bâche de serre posés à la va vite, l'étanchéité est sans doute perfectible.
La différence actuelle avec le bio climatique c'est que sur les côtés ce dernier possède une DOUBLE cloison toujours composée (pour chacune des cloisons) de 2 épaisseurs de P30 + 1 bâche de serre avec en plus un espace d'air de l'épaisseur du tasseau entre les deux cloisons ... ouf :mrgreen: .

Avec les côtés fermés (sans les bouteilles) on gagne environ 2° et un différentiel proche de 7° très correct.
On peut espérer gagner un chouilla avec la cloison double sur les côtés.



Coffre bio climatique

L'apport du taparel peut apparaître comme décevant
Le 7 le mini extérieur est de 1.5 et le bioclim 11 soit un différentiel de 9.5
Le 8 avec le taparel le mini l'extérieur est de 0 et le bioclim 11.6 soit un différentiel de 11.6

Cela reste à vérifier mais du coup ce sont les côtés qui doivent faire «passoire» (toutes proportions gardées) thermique.



On se souvient qu'avec le paillasson maison l'écart dépassait les 15.4 (-11.5° à l'extérieur et +3.9 dans le coffre)

relevé de l'hiver 2019
Image

Le but est donc d'atteindre de nouveau ces 15° de différentiel

Je pense qu'on est handicapé par le volume d'air qui est peut-être 5 fois plus important dans le bioclim que dans le tout petit coffre de la photo du dessus.
Donc bien plus dur d'y maintenir une température douce.


Par ailleurs là on n'est pas dans un contexte de températures négatives
Peut être que dans un contexte similaire au test de cet hiver avec les -11 le différentiel aurait été plus important.


Mais peu importe j'en avais déjà parlé et je savais que les côtés seraient le point faible.
Rien ne sert d'utiliser un taparel sur le dessus si tout fout le camp par les côtés.
Je savais donc qu'il faudrait trouver une solution pour ces côtés.
J'espère l'avoir trouvée : réponse peut-être demain ou dans la semaine.
De toutes façons le froid est arrivé d'un seul coup d'un seul donc finalement ça tombe bien pour tester.



Pour améliorer les choses il va donc falloir
- mieux protéger les côtés latéraux
- à coup sur (et ce n'est pas Moindreffor qui me contredira :mrgreen: ) faire les accots de foin (c'est tout simple y en a PAS).
Alors qu'on voit sur la photo de cet hiver que j'avais mis la dose.



Les bouteilles

Difficile de juger précisément pour le moment.
Il aurait fallu que je ne déroule pas le taparel le 8 pour avoir un début de comparaison un peu fiable
Le 7 sans les côtés dans le coffre normal la comparaison n'a pas de sens.




relevé coffre bioclimatique 7 septembre SANS taparel.jpg
relevé coffre bioclimatique 7 septembre SANS taparel.jpg (166.78 Kio) Consulté 42 fois



relevé coffre bioclimatique 8 septembre AVEC taparel.jpg
relevé coffre bioclimatique 8 septembre AVEC taparel.jpg (159.27 Kio) Consulté 42 fois
Dernière édition par nico239 le 08/09/19, 13:30, édité 1 fois.
0 x
Avatar de l’utilisateur
nico239
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4136
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 418

Re: Potager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Message non lupar nico239 » 08/09/19, 13:16

Moindreffor a écrit :
nico239 a écrit :
Moindreffor a écrit :pour la profondeur des racines, une photo de ta récolte de carottes fera l'affaire non?
vu qu'elles ont bien poussées tu devrais pouvoir nous faire ça lorsque tu vas récolter et on verra si elles font plus de 5 cm, ce qui tendra à prouver que les légumes se foutent bien de la terre dure et que la carotte peut-être un candidat de choix pour décompacter au moins sur la longueur de leurs racines


Salut

Volontiers mais je pense que les carottes ne feront pas de miracles... Image

Notamment les courtes du Marché de Paris dont la forme n'est pas adapté au terrain... curieux de dire cela :mrgreen:

Faut que je prenne des "bouts pointus».

Franchement je ne m'en suis guère occupé mais je sais que Mme en a ramassé pour les gamins (les manger pas jouer avec) et je crois bien que les pointues s'en tiraient mieux que les moins pointues...

Mais bon avec le temps on y arrivera : tranquillou.

Mais no soucy il y aura des photos.

l'intérêt tout relatif serait de semer chaque année la même variété et de voir si l'année suivante (photos avec règle pour évaluer la longueur) elles seraient plus longues et voir si la longueur ne tendrait pas vers un maximum, ce qui voudrait dire que la compacité de ton sol n'est plus un obstacle à la pousse des carottes


Tout à fait....
Bon protocole :!:
0 x
Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2971
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 490

Re: Potager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Message non lupar Moindreffor » 08/09/19, 13:23

nico239 a écrit :
Did67 a écrit :J'ai encore une fois observé cette année l'effet négatif de ma haie (située au nord - pas d'effet d'ombrage) sur les légumes sur environ 1 m de large. Je mets ça sur le compte du fait que les haies étant permanentes, elles "contrôlent" cet espace (ce volume plutôt) par le biais de "leurs" mycorhizes. Les légumes, plantés plus tard, n'arrivent plus à imposer les leurs ! Année après année d "non-travail intégral", les ligneux développent leur racines en surface (ou juste en-dessous). Et en cas de sécheresse, c'est la cata : des légumes "rachitiques" !!!


Sur YT j'ai aussi «rencontré» un jardinier qui se plaignaient de ce type de phénomène

mon potager est entouré de buis, reliquat de mon potager de curé qui évolue doucement, l'an prochain peut-être grosse évolution le voisin veut couper la haie qui nous sépare et mettre des plaques en ciment, il en a marre de tailler, donc à suivre, ça me permettrait de mettre mon terrain à niveau s'il fait des fondations pour les plaques

bref cet été le long des buis, 2 céleris rave grillés par la canicule (donc oui un manque d'eau évident, ils sont repartis une fois arrosés) et tout ce qui pousse dans les 20 cm le long des buis est toujours plus petit, mais vu que j'augmente la fertilité, cette tendance semble régresser, mais le manque d'eau est effectivement évident et plus préjudiciable

après en gérant mieux ta surface, pour pouvoir toujours planter et semer la même quantité, tu pourrais peut-être consacrer cet espace à une bande enherbée, lieu de biodiversité pour des auxiliaires car pourquoi vouloir s'obstiner à cultiver une zone qui ne donnera pas satisfaction, autant lui allouer un rôle plus "productif"
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)
"des penseurs spirituels et ésotériques sont à l'origine du bio"
(Janic)
VetusLignum
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 342
Inscription : 27/11/18, 23:38
x 26

Re: Potager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Message non lupar VetusLignum » 08/09/19, 14:24

Did67 a écrit :Même dans une forêt non perturbée, tu enlèves cette litière et tu trouves généralement assez vite un horizon... très très pâle ! En tout cas chez moi, juste derrière la maison.


C'est le cas dans les forêts dont le sol est acide. Dans ce cas, il n'y a pas d'anéciques, et il se forme un moder.

Did67 a écrit :
La preuve, pour moi, qu'il faut distinguer "décomposition de surface" (donc minéralisation, donc fertilité importée importante) et lombrimixage (donc transport et amalgame de ces substances avec des minéraux).


Oui, et pour ma part, je pense qu'une terre "lombrimixée" est meilleure pour les plantes du potager, car les nutriments y sont un peu moins accessibles, ce qui permet à la plante de piloter son alimentation ; et ainsi, d’éviter les déséquilibres. Mais cela ne s'applique pas forcément non plus de la même façon pour toutes les plantes. les courges poussent volontiers dans du fumier en décomposition.
0 x
VetusLignum
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 342
Inscription : 27/11/18, 23:38
x 26

Re: Potager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Message non lupar VetusLignum » 08/09/19, 14:30

Did67 a écrit :J'ai encore une fois observé cette année l'effet négatif de ma haie (située au nord - pas d'effet d'ombrage) sur les légumes sur environ 1 m de large. Je mets ça sur le compte du fait que les haies étant permanentes, elles "contrôlent" cet espace (ce volume plutôt) par le biais de "leurs" mycorhizes. Les légumes, plantés plus tard, n'arrivent plus à imposer les leurs ! Année après année d "non-travail intégral", les ligneux développent leur racines en surface (ou juste en-dessous). Et en cas de sécheresse, c'est la cata : des légumes "rachitiques" !!!

DSC_0004.JPG

Au premier rang, des chicorées ("endives"), jamais arrosées. Puis des céleris - jamais arrosé. L'effet de "bordure est spectaculaire.

Plus loin, l'artichaut s'est développé en sortie d'hiver et au printemps, puis a été magnifique. Avant des écher sur pied. Je vais voir si la souche va rejeter.

Plus bas, sur pdt, la différence est bien moins nette : là encore, le développement s'est fait beaucoup plus tôt !

DSC_0005.JPG


Donc oui, on change le système ! Bien se mettre ça dans la tête. Y compris la façon dont on encourage ici (suppression des fongicides) ou rend la mycorhization plus difficile là-bas (haies) ! Le potager du paresseux n'est pas juste une "autre technique". C'est tout un système qui fonctionne différemment. Et je suis loin de tout comprendre !


Cela peut être les mycorhizes, ou les racines directement. Et la concurrence se fait peut-être sur l'eau davantage que sur les nutriments.


Peut-être allez-vous devoir envisager de changer l’affectation de cette zone ; soit vers des baies (ou des fraises), ou bien vers des plantes méditerranéennes, aromatiques ou médicinales.
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité