Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsPotager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
VetusLignum
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 313
Inscription : 27/11/18, 23:38
x 21

Re: Potager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Message non lupar VetusLignum » 07/09/19, 23:13

nico239 a écrit :
VetusLignum a écrit :
nico239 a écrit :Tiens je l'avais oubliée celle-là...

Des images de mon sol

C'est une vidéo qui fait réfléchir, mais est-ce que ça pousse aussi quand vous ne mettez pas de fumier ?


Oui bien sur

http://potagers.forumactif.com/t111-tec ... -video#230


Dans les 5 premiers centimètres, la structure est quand même assez souple et aéré, c'est du fait du foin ?
Est-ce que les racines de vos tomates, courgettes, et carottes, vont dans la partie dure ?
0 x

Avatar de l’utilisateur
nico239
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3998
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 403

Re: Potager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Message non lupar nico239 » 08/09/19, 01:11

VetusLignum a écrit :
nico239 a écrit :
VetusLignum a écrit :C'est une vidéo qui fait réfléchir, mais est-ce que ça pousse aussi quand vous ne mettez pas de fumier ?


Oui bien sur

http://potagers.forumactif.com/t111-tec ... -video#230


Dans les 5 premiers centimètres, la structure est quand même assez souple et aéré, c'est du fait du foin ?
Est-ce que les racines de vos tomates, courgettes, et carottes, vont dans la partie dure ?


Soit foin soit fumier.

Pour les racines je n'en sais rien du tout...
Ce que je sais c'est que ça a produit en 2017 et que ça produit en 2019...

Donc on peut au moins en déduire que les cultures ne se déplaisent pas là où elles sont.

Sur YT quelqu'un m'a aussi posé la question en accordant semble-t-il beaucoup d'importance à ce que les racines s'enfoncent...

Ma foi je ne sais pas quoi en penser car c'est une question que je ne me suis pas posée.


Je me rappelle que j'avais fait des photos d'une racine de tomate en surface qui avait poussé sous une botte de paille et c'est en retirant la botte que je l'avais découverte....

Cela n'avait pas empêché le plant de produire.

racine de tomate en surface_1.JPG
racine de tomate en surface_1.JPG (105.72 Kio) Consulté 81 fois



racine de tomate en surface_2.JPG
racine de tomate en surface_2.JPG (258.85 Kio) Consulté 81 fois



racine de tomate en surface_3.JPG
racine de tomate en surface_3.JPG (180.99 Kio) Consulté 81 fois



Je me demande si les plantes ne vont pas à la facilité avant tout en se posant moins de questions que nous :mrgreen: .

J'ai l'impression que c'est nous qui nous casssons la tête à leur place en pure perte ou qui les pensons plus fragiles qu'elles ne sont parfois en réalité.

Ceci dit je jetterai un coup d'oeil quand le gel aura dégommé tout ça...
0 x
Avatar de l’utilisateur
nico239
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3998
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 403

Re: Potager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Message non lupar nico239 » 08/09/19, 01:13

Did67 a écrit :
nico239 a écrit :
Allez une image avant la (courte) vidéo

taparels roseaux de camargue.jpg


Ah OK, c'est du roseaux...

Celles de mon père, c'était de la paille de seigle...

Le roseaux est un peu plus durable. Mais je ne savais pas qu'il y avait encore une production "autre que plastique" !


En la circonstance chaque région a du s'adapter à ses matières premières les plus abondantes et moins onéreuses, en l'occurence pour la Provence les roseaux étaient abondants.
0 x
VetusLignum
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 313
Inscription : 27/11/18, 23:38
x 21

Re: Potager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Message non lupar VetusLignum » 08/09/19, 01:50

nico239 a écrit :
VetusLignum a écrit :


Dans les 5 premiers centimètres, la structure est quand même assez souple et aéré, c'est du fait du foin ?
Est-ce que les racines de vos tomates, courgettes, et carottes, vont dans la partie dure ?


Soit foin soit fumier.

Pour les racines je n'en sais rien du tout...
Ce que je sais c'est que ça a produit en 2017 et que ça produit en 2019...

Donc on peut au moins en déduire que les cultures ne se déplaisent pas là où elles sont.

Sur YT quelqu'un m'a aussi posé la question en accordant semble-t-il beaucoup d'importance à ce que les racines s'enfoncent...

Ma foi je ne sais pas quoi en penser car c'est une question que je ne me suis pas posée.


Je me rappelle que j'avais fait des photos d'une racine de tomate en surface qui avait poussé sous une botte de paille et c'est en retirant la botte que je l'avais découverte....

Cela n'avait pas empêché le plant de produire.

Je me demande si les plantes ne vont pas à la facilité avant tout en se posant moins de questions que nous :mrgreen: .

J'ai l'impression que c'est nous qui nous casssons la tête à leur place en pure perte ou qui les pensons plus fragiles qu'elles ne sont parfois en réalité.

Ceci dit je jetterai un coup d'oeil quand le gel aura dégommé tout ça...


En fait, mon hypothèse est la suivante :

Vos apports (foin ou fumier) on permis d'ameublir et d'enrichir votre terre sur une faible épaisseur ; et c'est dans cette épaisseur que les racines des plantes du potager se tiennent. En continuant année après année, vous allez progressivement augmenter la profondeur de terre ameublie, et donc prospectée par les racines des plantes du potager, et ce faisant, améliorer votre fertilité (qui n'est déjà pas mauvaise) et pouvoir diminuer la fréquence d'arrosage.

Qu'en pensez-vous ?
0 x
VetusLignum
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 313
Inscription : 27/11/18, 23:38
x 21

Re: Potager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Message non lupar VetusLignum » 08/09/19, 02:02

Pour le décompactage, le seigle me semble tout indiqué
https://jardinage.lemonde.fr/dossier-1484-seigle.html

Concernant des engrais verts qui se mangent (il faudrait plutôt dire des cultures d'hiver), je teste cette année
- la fève d'Aguadulce (variété : Claudia)
- le chou fleur (variété : Walteren winter 5)
Mais dans mon climat, les températures ne descendent pas très bas en hiver.
0 x

Avatar de l’utilisateur
nico239
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3998
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 403

Re: Potager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Message non lupar nico239 » 08/09/19, 02:15

VetusLignum a écrit :
nico239 a écrit :
VetusLignum a écrit :
Dans les 5 premiers centimètres, la structure est quand même assez souple et aéré, c'est du fait du foin ?
Est-ce que les racines de vos tomates, courgettes, et carottes, vont dans la partie dure ?


Soit foin soit fumier.

Pour les racines je n'en sais rien du tout...
Ce que je sais c'est que ça a produit en 2017 et que ça produit en 2019...

Donc on peut au moins en déduire que les cultures ne se déplaisent pas là où elles sont.

Sur YT quelqu'un m'a aussi posé la question en accordant semble-t-il beaucoup d'importance à ce que les racines s'enfoncent...

Ma foi je ne sais pas quoi en penser car c'est une question que je ne me suis pas posée.


Je me rappelle que j'avais fait des photos d'une racine de tomate en surface qui avait poussé sous une botte de paille et c'est en retirant la botte que je l'avais découverte....

Cela n'avait pas empêché le plant de produire.

Je me demande si les plantes ne vont pas à la facilité avant tout en se posant moins de questions que nous :mrgreen: .

J'ai l'impression que c'est nous qui nous casssons la tête à leur place en pure perte ou qui les pensons plus fragiles qu'elles ne sont parfois en réalité.

Ceci dit je jetterai un coup d'oeil quand le gel aura dégommé tout ça...


En fait, mon hypothèse est la suivante :

Vos apports (foin ou fumier) on permis d'ameublir et d'enrichir votre terre sur une faible épaisseur ; et c'est dans cette épaisseur que les racines des plantes du potager se tiennent. En continuant année après année, vous allez progressivement augmenter la profondeur de terre ameublie, et donc prospectée par les racines des plantes du potager, et ce faisant, améliorer votre fertilité (qui n'est déjà pas mauvaise) et pouvoir diminuer la fréquence d'arrosage.

Qu'en pensez-vous ?



Ça me parait cohérent :!: :!: :!:
0 x
Avatar de l’utilisateur
nico239
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3998
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 403

Re: Potager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Message non lupar nico239 » 08/09/19, 02:20

VetusLignum a écrit :Pour le décompactage, le seigle me semble tout indiqué
https://jardinage.lemonde.fr/dossier-1484-seigle.html

Concernant des engrais verts qui se mangent (il faudrait plutôt dire des cultures d'hiver), je teste cette année
- la fève d'Aguadulce (variété : Claudia)
- le chou fleur (variété : Walteren winter 5)
Mais dans mon climat, les températures ne descendent pas très bas en hiver.


Pour le décompactant je vais voir, je ne sais pas encore...

Peut-être laisser passer une saison de plus.... ou faire un essai, mais c'est sur que le seigle est intéressant.
0 x
Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2850
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 472

Re: Potager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Message non lupar Moindreffor » 08/09/19, 10:15

pour la profondeur des racines, une photo de ta récolte de carottes fera l'affaire non?
vu qu'elles ont bien poussées tu devrais pouvoir nous faire ça lorsque tu vas récolter et on verra si elles font plus de 5 cm, ce qui tendra à prouver que les légumes se foutent bien de la terre dure et que la carotte peut-être un candidat de choix pour décompacter au moins sur la longueur de leurs racines
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 15603
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 5933

Re: Potager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Message non lupar Did67 » 08/09/19, 10:46

VetusLignum a écrit :
En fait, mon hypothèse est la suivante :

Vos apports (foin ou fumier) on permis d'ameublir et d'enrichir votre terre sur une faible épaisseur ; et c'est dans cette épaisseur que les racines des plantes du potager se tiennent. En continuant année après année, vous allez progressivement augmenter la profondeur de terre ameublie, et donc prospectée par les racines des plantes du potager, et ce faisant, améliorer votre fertilité (qui n'est déjà pas mauvaise) et pouvoir diminuer la fréquence d'arrosage.

Qu'en pensez-vous ?


La mienne est que le mélange des MO stables avec le sol en profondeur est surtout le résultat de l'intensité de l'activité des anéciques : "lombrimixage.

Les mécanismes de décomposition (minéralisation, humification) se font majoritairement dans l'horizon O, la "litière de surface". Ce que les pédologues appellent "humus" (et qui n'est pas à confondre avec l'humus des agronomes, les "substances humiques").

Même dans une forêt non perturbée, tu enlèves cette litière et tu trouves généralement assez vite un horizon... très très pâle ! En tout cas chez moi, juste derrière la maison.

La preuve, pour moi, qu'il faut distinguer "décomposition de surface" (donc minéralisation, donc fertilité importée importante) et lombrimixage (donc transport et amalgame de ces substances avec des minéraux). Les pays n'ayant pas d'anéciques, comme la Nouvelle-Zélande, voient la structuration de leurs sols se modifier radicalement après leur introduction : les MO qui s'accumulaient "descendent" tout à coup ! Cela est amplement documenté (M. Bouché projettent quelques dias intéressantes, Bourguignon en parle, Youtube)...

Je pense donc, sans preuves mesurées (je ne vivrais pas assez longtemps - mais les jeunes, vous pouvez lancer une expé "longue durée") que le foin, au contraire, en nourrissant mieux les anéciques, va favoriser la migration en profondeur des MO et le lombrimixage, comparé à d'autres matières plus pauvres, qui vont davantage s'orienter vers un système d'accumulation de surface de type forestier (un horizon O très riche en MO, sur des horizons très pauvres en MO - et en tout d'ailleurs !). Même s'il n'y a pas mal d'anéciques en forêt - se promener après une grosse pluie de printemps pour les voir migrer et traverser des chemins macadamisés !).

Je ne pourrais vérifier que le foin facilite le mélange. C'est juste une conviction par conséquent...

http://svt.online.free.fr/documents/2nd ... re_sol.pdf

[Attention : à mon avis, les débris sombres qu'on voit sur l'horizon M me semblent être tombés de l'horizon H]

Un document plus large, très intéressant : tapez [Gestion forestière Le sol forestier Unisylva] dans votre moteur de recherche et vous pourrez télécharger un pdf qui porte le même nom, très bien fait. Je ne sais pas mettre le lien direct.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 15603
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 5933

Re: Potager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Message non lupar Did67 » 08/09/19, 11:02

VetusLignum a écrit :
Vos apports (foin ou fumier) on permis d'ameublir et d'enrichir votre terre sur une faible épaisseur ; et c'est dans cette épaisseur que les racines des plantes du potager se tiennent.



Mais en effet, le fait de "concentrer" (involontairement) la fertilité en surface, mais aussi l'eau au moment des plantations (le sol reste alors humide en surface, contrairement à un sol nu) peut conduire à un enracinement superficiel des légumes. Sans le vouloir ! Trop en cas de canicule.

Rien n'est parfait en ce bas monde !

En revanche, on peut aussi espérer qu'une bonne mycorhization permet à ces plants enracinés superficiellement d'explorer les horizons profonds par ce biais. Et avec efficacité si on renonce à empoisonner le sol avec des fongicides (même "naturels").

J'ai encore une fois observé cette année l'effet négatif de ma haie (située au nord - pas d'effet d'ombrage) sur les légumes sur environ 1 m de large. Je mets ça sur le compte du fait que les haies étant permanentes, elles "contrôlent" cet espace (ce volume plutôt) par le biais de "leurs" mycorhizes. Les légumes, plantés plus tard, n'arrivent plus à imposer les leurs ! Année après année d "non-travail intégral", les ligneux développent leur racines en surface (ou juste en-dessous). Et en cas de sécheresse, c'est la cata : des légumes "rachitiques" !!!

DSC_0004.JPG


Au premier rang, des chicorées ("endives"), jamais arrosées. Puis des céleris - jamais arrosé. L'effet de "bordure est spectaculaire.

Plus loin, l'artichaut s'est développé en sortie d'hiver et au printemps, puis a été magnifique. Avant des écher sur pied. Je vais voir si la souche va rejeter.

Plus bas, sur pdt, la différence est bien moins nette : là encore, le développement s'est fait beaucoup plus tôt !

DSC_0005.JPG



Donc oui, on change le système ! Bien se mettre ça dans la tête. Y compris la façon dont on encourage ici (suppression des fongicides) ou rend la mycorhization plus difficile là-bas (haies) ! Le potager du paresseux n'est pas juste une "autre technique". C'est tout un système qui fonctionne différemment. Et je suis loin de tout comprendre !
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités