Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsPotager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7561
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 600

Re: Potager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Message non lupar Ahmed » 05/07/19, 16:04

Ce qu'écrit Did est encore plus vrai sous "paillage": un arrosage "à la parisienne" (comme disaient les anciens ici!) ne mouille guère que le foin, ce qui n'est pas vraiment utile; pour traverser et apporter de l'eau dans le sol, mieux vaut de bons apports judicieusement espacés...
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."

Avatar de l’utilisateur
Julienmos
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 845
Inscription : 02/07/16, 22:18
Localisation : l'eau reine
x 170

Re: Potager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Message non lupar Julienmos » 05/07/19, 16:17

petite photo pour montrer une large - et profonde - fissure (de rétractation) sur une zone à carottes (et adventices) :) , en sol quasi-nu...

autant dire que quand j'arrose à cet endroit, l'eau s'engouffre à vitesse grand V !
Pièces jointes
faille carottes juillet 19.jpg
faille carottes juillet 19.jpg (623.59 Kio) Consulté 236 fois
0 x
Avatar de l’utilisateur
nico239
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3537
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 353

Re: Potager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Message non lupar nico239 » 05/07/19, 16:58

Encore un point sur la question

0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 15007
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 5387

Re: Potager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Message non lupar Did67 » 05/07/19, 18:16

être chafoin a écrit :
Did67 a écrit :g) Cela fait combien ???

Pour 1 mm² planté, cela fait environ 1 m² x 0,05 m (= 50 mm) = 0,05 m3 soit 50 l.

Ordre de grandeur toujours ! [/sup]]
C'est énorme, un peu moins de 4 arrosoirs par m2. Et oui c'est bien ce qu'on avait évoqué l'année dernière : à priori en jardinage on sera largement en dessous des quantités d'eau qui seraient demandées par les cultures pour être au top.



Je ne peux plus ré-éditer.

Dans mon calcul, c'est tous les 5 jours !!!! [le 50 mm, c'est 10 mm par jour X 5 jours, la durée des prévisions fiables !]

J'ai rapidement mis ces ordres de grandeur, juste pour poser le débat.

Et pour illustrer le fait qu'en général, les jardiniers agissent de façon peu cohérente.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 15007
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 5387

Re: Potager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Message non lupar Did67 » 05/07/19, 22:33

L'exception est évidemment les plaques de semis, etc... Toutes les plantes en container d'une façon générale. Le volume de terre est alors ridiculement petit, et il faut arroser tout le temps. Se méfier des terreaux devenus secs et qui deviennent hydrofuges. L'eau fait le "tour"...

J'ai omis dans ce qui précède d'insister sur le volume de terre qu'explorent les racines (et/ou les mycorhizes). On a utilisé comme décor une vieille brouette, remplie de terre. On y a planté quelques vivaces ornementales. Et d'autres dans les massifs sous couvert (écorces ou foin, il y a les deux). Dans la brouette, malgré quelques arrosages, quelques plantes sont mortes. Dans les massifs, aucune !

Donc songer qu'une plante explore un gros cube disons d'un m3 au bas mot. Mouillé les 10 cm superficiels, c'est peu efficace.

Olivier dans sa vidéo, outre quelques approximations wikipédiatiques, se plante un peu : "EVT" pour évapo-transpiration alors que c'est ETP (pour évapotranspiration potentielle) ou ETR (pour évapotranspiration réelle). Il se plante aussi sur les racines car quand il déterre son artichaut, il n'a que le "très gros". Il n'a ni les radicelles, ni les poils absorbants ni les champignons mycorhiziens qui les prolongent. Je considère pour ma part que dans un sol vivant, les plantes explorent souvent 1 à 2 m. Certaines plus.

Les réserves utiles d'eau d'un sol peuvent alors être beaucoup plus importantes, et frôler les 800 / 900 l sous 1 m² dans des sols profonds et riches en MO, de type limoneux. Et, en effet, dans d'autres situations, c'est même pas 100 (sol sableux grossier, pauvre en MO, caillouteux, peu profond).

Mais bon, son commentaire va dans le bon sens
0 x

Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2404
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 389

Re: Potager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Message non lupar Moindreffor » 06/07/19, 09:09

en effet cette année, où les légumes poussent car plantés plus tôt que l'an dernier cette année ça pousse, et j'ai eu moins de retard cette année, je finirais bien par planter à la bonne période :mrgreen:
ceux qui ne souffrent pas du manque d'eau, je n'arrose pas contrairement à l'an dernier ou malgré les arrosages, c'était triste de chez triste pour les courgettes, cette année elles sont superbes, sont ceux plantés là ou il y a eu le plus de MO fraîche de déposée, principalement les déchets de cuisine

les oignons ont mieux levés mais y a-t-il quelque chose au pied il faudra encore attendre qu'ils mûrissent

donc, le constat est simple il manque de la MO à mon potager et il me le dit bien, il suffit d'observer les mêmes légumes plantés à 2 endroits différents, ils n'ont pas la même tête suivant la richesse de la zone en MO

bref, l'an prochain, j'espère améliorer 2 choses, la quantité de MO et les dates de plantation :mrgreen: , il y a déjà pas mal de travaux faits cette année qui ne seront plus à faire, donc un calendrier plus léger :mrgreen:
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)
Avatar de l’utilisateur
être chafoin
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 984
Inscription : 20/05/18, 23:11
Localisation : Gironde
x 59

Re: Potager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Message non lupar être chafoin » 06/07/19, 09:37

Did67 a écrit :Je ne peux plus ré-éditer.

Dans mon calcul, c'est tous les 5 jours !!!! [le 50 mm, c'est 10 mm par jour X 5 jours, la durée des prévisions fiables !]

J'ai rapidement mis ces ordres de grandeur, juste pour poser le débat.

Et pour illustrer le fait qu'en général, les jardiniers agissent de façon peu cohérente.
C'est bien ce que j'avais compris. Et pour ma part je rectifie cela fait presque 5 arrosoirs par m2 chaque semaine. C'est effectivement juste une information indicative mais cela peut aider à la gestion de l'eau. Par exemple, au lieu d'arroser tout le potager un peu, je vais désormais faire par petites zones que je vais arroser abondamment. Et changer de zone à chaque fois. Des petits calculs à partir de ces bases (par exemple : volume d'eau disponible/50=superficie arrosable) peut permettre d'améliorer l'arrosage.

Quant au champignons myc. je crois me souvenir qu'ils se développent principalement au sein même des racines. (et peu en prolongement)
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 15007
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 5387

Re: Potager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Message non lupar Did67 » 06/07/19, 09:45

1) Oui. On peut gérer de différentes façons, sur le même principe : songer à mouiller la terre suffisamment pour refaire le plein d'eau, surtout en profondeur (puisqu'en surface cela s'évapore).

2) Non, pour les champignons mycorhiziens, je pense que tu te trompes : cela se connecte dans la racine (pour les "endo"), puis occupe largement le sol ; c'est bien l'intérêt de cette sous-traitance pour les plantes : je te nourris, mais tu vas m'explorer plus facilement le volume de terre, et y chercher l'eau et les éléments minéraux ; la littérature cite un facteur 100 (c'est 100 fois plus efficace)... Le stockage des réserves et les spores sont aussi dans la racine... 1 m de racine de chêne truffier est sensé entretenir 1 000 m d'hyphes de champignons truffiers. Une partie bien sûr à proximité immédiate, mais une partie allant bien plus loin...

Sous toute réserve de ma mémoire qui des fois défaille, il me semble que Sélosse, qui est plutôt prudent, cite "quelques mètres"...

Ne pas confondre avec les bactéries de la rhizosphère (quelques mm autour des racines et poils absorbants). Les bactéries n'ont pas l'aptitude à former des réseaux... en l'absence de filaments (en général).
0 x
Avatar de l’utilisateur
être chafoin
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 984
Inscription : 20/05/18, 23:11
Localisation : Gironde
x 59

Re: Potager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Message non lupar être chafoin » 06/07/19, 13:40

Je vais vérifier mais il me semblait que l'avantage des myc pour la recherche des minéraux, de l'eau...se situait au niveau de la densité du sol avec leur micro hyphes qui mobilisent ces éléments là ou la racine ne peut le faire.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 15007
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 5387

Re: Potager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Message non lupar Did67 » 06/07/19, 14:58

Oui. Les hyphes vont là où les racines ne vont pas : entre des feuillets d'argile par exemple. Ils "trament" beaucoup plus finement le sol, en formant un "réseau à haute densité". Ils émettent des acides qui permettent de dissoudre des formes insolubles d'éléments minéraux - certains minéraux (feldspath) ou encore les phosphates calciques (forme d'insolubilisation favorite des phosphates, qui, en sol bien pourvu en Ca, même quand on apporte sous une forme soluble - "superphosphates" - régressent ainsi)...

Tout cela est exact.

Mais cela n'exclut pas que ces réseaux vont beaucoup plus loin que n'iraient les racines ou les poils absorbants...

J'ai mon Sélosse qui traine sur la table, mais évidemment, je ne retrouve pas le passage qu'il me semblait y avoir lu. Je tombe à tout hasard, page 34, sur le passage suivant : "ces hyphes peuvent aller chercher là où ils se terrent les éléments nutritifs peu solubles, parfois jusqu'à plusieurs dizaines de centimètres de la racine".


Donc au moins "plusieurs dizaines de cm" de prolongement. Tu prends un haricot dont les racines explorent déjà une belle boule de terre autour du pied (ordre de grandeur du rayon : 1 m) et tu prolonges cela de "plusieurs dizaines de cm", tu vois tout de suite le volume en plus !

Indépendamment du fait de la plus grande efficacité de l'extraction dans tout ce volume...
Dernière édition par Did67 le 06/07/19, 15:04, édité 1 fois.
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 6 invités