Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsPotager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 15609
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 5961

Re: Potager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Message non lupar Did67 » 04/07/19, 22:01

Où est-ce qu'on avait parlé du risque d'arroser et du mildiou ???

Voilà un résumé sur la biologie du mildiou de la tomate :

"Les champignons ne sont actifs que lorsque l’humidité de l’air est très importante, à saturation et que la température ne dépasse pas 25°C. En conditions sèches et chaudes, l’évolution de l’infestation de mildiou est ralentie. En effet, le développement du mildiou nécessite la présence d’eau liquide sur le feuillage pendant une assez longue durée. Cette situation se rencontre lors de pluies orageuses du soir suivies le lendemain d’une hygrométrie saturée qui empêche le ressuyage du feuillage. Cette situation d’humidité persistante se rencontre également en fin d’été et à l’automne avec d’importants contrastes de températures entre le jour et la nuit générateurs de rosées persistantes du matin. Enfin, l’arrosage par aspersion entraîne souvent la même situation, en particulier l’irrigation de fin de journée"

Sur le site "Jardiner autrement" de la SNHF.

Notez bien le "... température ne dépasse pas 25°"

Chez moi, année après année, c'est en fin d'été, forts contrastes, cuvette entourée de forêt, donc condensations...

Et notez aussi qu'on conseille généralement d'arroser... le soir en été, pour que cela soit "plus efficace" (ou pour ne pas bruler les plantes !!!). Juste ce qu'il faut pour le mildiou !
0 x

Avatar de l’utilisateur
nico239
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4010
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 403

Re: Potager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Message non lupar nico239 » 04/07/19, 22:15

On en a parlé à plusieurs endroits....

C'est une nouvelle fois la démonstration de l'application du «ça dépend»

Et de la mise aux orties des «recettes» toutes faites.

Des fois j'arrose le soir.
Des fois en plein soleil
Des fois le matin
Des fois pas
Des fois pour balancer de l'eau
Des fois pour rafraîchir

Bref tout ce qui n'intéresse pas le «monde» qui veut des yakafokon pour se rassurer et éviter de se prendre en main.... :mrgreen:
0 x
Avatar de l’utilisateur
être chafoin
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1108
Inscription : 20/05/18, 23:11
Localisation : Gironde
x 83

Re: Potager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Message non lupar être chafoin » 04/07/19, 22:29

Merci pour ces infos qui clarifient, selon moi, l'approche à adopter pour arroser les solanacées (notamment 25 et non 35). J'ai tenté, comme annoncé quelquepart, l'arrosage au pommeau en pleine journée au dessus de mes patates. J'ai de suite abandonné. En effet, si pour prévenir du mildiou c'était une pas trop mauvaise solution à en croire ton document, côté efficacité d'arrosage ça laisse à désirer : les feuilles étaient sèches en moins de 2 minutes ! Désormais j'arroserai le matin et au goulot. J'y vois un autre avantage en terre argileuse : l'eau peut descendre en profondeur pour y permettre la vie et desserrer un tant soit peu l'étau qui emprisonne les racines... Cela est désormais primordial, tant les cultures souffrent avec cette deuxième épisode chaud et ensoleillé (plus de 12h chez moi peut-être, pb d'avoir une canicule si précoce). Des feuilles s'enroulent, fânent, sèchent...
0 x
Avatar de l’utilisateur
Julienmos
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 878
Inscription : 02/07/16, 22:18
Localisation : l'eau reine
x 184

Re: Potager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Message non lupar Julienmos » 04/07/19, 23:00

concernant l'arrosage en période de canicule, il paraît que le meilleur créneau n'est pas le soir, mais le matin à l'aube (voire avant l'aube) !

c'est en tout cas ce que dit cet article en allemand, trouvé sur le net:

Der frühe Vogel bekommt die dicksten Kartoffeln

Wer es ganz richtig machen möchte, muss früh aufstehen, denn die beste Gießzeit ist zwischen drei und vier Uhr morgens. Dann ist der Boden am kühlsten und das Wasser verdunstet nicht so schnell. So kann es in den Boden eindringen und gelangt an die durstigen Wurzeln. Ein Bewässerungssystem mit einer Zeitschaltuhr würde das Problem am einfachsten lösen, doch auch mit der Gießkanne ist es besser früh am Morgen zu gießen, als am Abend.

In der Mittagshitze ist das Gießen die reine Wasserverschwendung, Boden und Luft sind so warm, dass das Wasser schon auf dem Weg zu den Wurzeln verdunstet ist. Auch am Abend ist die Wärme im Boden noch so groß, dass ein Großteil der Feuchtigkeit verloren gehen würde. Ein weiterer Nachteil des abendlichen Gießens ist, dass die Feuchtigkeit die nachtaktiven Schnecken anlockt.
0 x
Avatar de l’utilisateur
être chafoin
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1108
Inscription : 20/05/18, 23:11
Localisation : Gironde
x 83

Re: Potager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Message non lupar être chafoin » 04/07/19, 23:14

Ya aber was ist das in französich, bitte ?
0 x

Avatar de l’utilisateur
nico239
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4010
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 403

Re: Potager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Message non lupar nico239 » 04/07/19, 23:27

Tiens c'est d'actualité, notre collègue canadien

https://jardinierparesseux.com/2019/07/ ... ez-arrose/
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 15609
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 5961

Re: Potager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Message non lupar Did67 » 05/07/19, 07:32

Julienmos a écrit :
Der frühe Vogel bekommt die dicksten Kartoffeln

Wer es ganz richtig machen möchte, muss früh aufstehen, denn die beste Gießzeit ist zwischen drei und vier Uhr morgens. Dann ist der Boden am kühlsten und das Wasser verdunstet nicht so schnell. So kann es in den Boden eindringen und gelangt an die durstigen Wurzeln. Ein Bewässerungssystem mit einer Zeitschaltuhr würde das Problem am einfachsten lösen, doch auch mit der Gießkanne ist es besser früh am Morgen zu gießen, als am Abend.

In der Mittagshitze ist das Gießen die reine Wasserverschwendung, Boden und Luft sind so warm, dass das Wasser schon auf dem Weg zu den Wurzeln verdunstet ist. Auch am Abend ist die Wärme im Boden noch so groß, dass ein Großteil der Feuchtigkeit verloren gehen würde. Ein weiterer Nachteil des abendlichen Gießens ist, dass die Feuchtigkeit die nachtaktiven Schnecken anlockt.


Mwouai mwouai... Et si les allemands avaient eux aussi des a priori et écrivaient des conneries ???

Le moment où le sol est le plus froid, si cet argument devait primer, est au lever du jour... Pas à 3 ou 4 heures du matin.

Ensuite les raisonnements sur "l'évaporation" de l'eau sont à prendre avec des pincettes : en agronomie, on considère l'ETP = évapo-transpiration potentielle. C'est la quantité d'eau que le "climat" réclame au système plante-sol. Et on s'en fout que l'eau passe par la plante ou est évaporée par le sol ! Ce qu'il faut, c'est que l'ETP soit satisfaite. Sinon, en effet, la demande est trop forte. L’hygrométrie trop basse. Le "climat" réclame trop d'eau au système. Les plantes ne peuvent suivre. Elles ferment les stomates. Les rendements baissent.

Méfiance donc devant les raisonnements qui se basent sur l'évaporation de l'eau !

Un deuxième aspect est que nous arrosons souvent très mal ! Avez-vous noté que les agriculteurs qui irriguent n'arrosent pas la même parcelle tous les jours ??? Il faut reconstituer le stock d'eau du sol. Donc quand l'arroseur est en place, on amène ce qu'il faut pour "refaire le plein". Arroser tous les jours est bien une manie de "mauvais jardinier", celui qui est encore persuadé, que c'est lui qui nourrit et abreuve les plantes... Celui qui pense qu'il doit absolument "faire quelque chose" !

Des ordres de grandeur :

a)un sol "moyen" mais profond a un stock d'eau d'environ 500 l par m², soit l'équivalent de 500 mm ou encore 50 cm (une nappe d'eau de 50 cm).

b) l'ETP est en ce moment de l'ordre de grandeur de 10 mm/jour...

Quand les plantes flétrissent, on est au-delà des limites ; on peut considérer que le réservoir de 500 mm sont "vides" (en fait, il reste de l'eau, mais elle est retenue trop fortement).

c) Il est évident qu'il vaut mieux apporter, en théorie, 500 mm, pour refaire le plein une fois pour toutes et que ça roule. La surface se dessèche après cet arrosage, on cesse d'évaporer, mais en profondeur, la réserve est toujours quasi-pleine.

Il viendrait à l'idée de qui de s'arrêter à chaque station d'essence pour reprendre 3 l d'essence, histoire d'arriver à la station suivante ? Pour s'arrêter et prendre 2 l pour aller à la suivante ? Etc...

d) On ne remplit pas toute la réserve, cependant, car on ne sait pas s'il va pas pleuvoir dans les jours qui suivent. L'eau d'arrosage coûte. En argent, en énergie, en efforts... On limite donc.

Ce qui change d'avec l'essence au poptager : de temps en temps, on nous refait le plein gratuit !!! Mais on ne le sait pas très longtemps à l'avance. Donc on ne fait pas le plein. Pour poursuivre l'analogie, des fois qu'un peu plus loin, Leclerc affiche : "Essence gratuite, servez-vous !". Si on avait "bêtement" faite le plein juste avant, on ne pourrait en profiter !

e) On cherche donc un compromis entre arroser beaucoup le moins souvent possible et ne pas remplir totalement la réserve du sol alors que la pluie va le faire.

f) Il reste qu'il vaut mieux arroser moins souvent mais beaucoup. Les "mauvais jardiniers" font exactement le contraire et se masturbent à savoir s'il faut arroser le matin ou le soir, comment ne pas "perdre" de l'eau, etc... C'est négligeable. En tout cas, une question mal posée.

Avec les prévisions météo assez fiables à 5 jours, je pense qu'en période très chaude, comme en ce moment, sur la base de 10 mm d'ETP par jour et "pas de pluie prévue dans les 5 jours", on a un ordre de grandeur de 50 mm d'eau à apporter (en une fois pour les 5 jours). Là, on ne risque pas de remplir la réserve pour rien. Tout en ne mouillant la surface qu'une fois tous les 5 jours... Une fois sèche, elle n'évapore plus grand chose. Surtout si elle est... couverte !

g) Cela fait combien ???

Pour 1 mm² planté, cela fait environ 1 m² x 0,05 m (= 50 mm) = 0,05 m3 soit 50 l.

Ordre de grandeur toujours ! [Notez que si je n'arrose sérieusement que la moitié de mon potager - 500 m² - , cela ferait 25 m3 pour un arrosage ! L'agriculture est très vorace en eau !!!! Mes citernes font... 8 m3]

h) En période chaude, la meilleure période, pour les plantes qui ne craignent pas la montée en graines par excès de chaleur, me semble être le matin au lever du jour : sol le plus froid (mais avec une dose de 50 l / m², il est de toute façon refroidit par l'apport). Ce qui me semble décisif, c'est que sur plantes sensibles au mildiou (pdt, tomates...), les feuilles vont vite se dessécher. Très vite, la température dépassera 25° et le mildiou ne se développera pas. Alors que le soir, cette eau va sa rajouter aux condensations (tous les matins, mes chaussures sont mouillées, pendant toute la canicule !!!!)

Une exception me semble être les plantes qui montent facilement (laitues, mais aussi épinards, betteraves), qu'il vaut mieux arroser par aspersion en plein cagnard, tous les jours, et perdre de l'eau, pour les rafraichir (l'évaporation d'eau étant ce qui va les rafraichir - c'est le coup de nos "serviettes mouillées" ; et donc la "perte d'eau" est un gain... de température !).

Maintenant vous faites ce que vous voulez. J'essaye toujours de résister, mais cela va devenir difficile, je le crains. Beau temps pour au moins une semaine encore !
0 x
Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2863
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 476

Re: Potager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Message non lupar Moindreffor » 05/07/19, 09:12

les patates plantées dans un faible apport de MO de résidus de jardin et plus au soleil, des charlottes ça flétrit
de l'autre côté plus à l'ombre plantées dans la zone qui a reçu le plus de MO patates intactes aucun signe de coup de chaleur, pas la même variété par contre
j'ai été trop chiche en Mo cette année pas mis de foin en automne, c'est une erreur dans ma situation où il manque de la MO dans mon sol, je sais ce qui me reste à faire :mrgreen:
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 15609
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 5961

Re: Potager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Message non lupar Did67 » 05/07/19, 09:34

La MO joue doublement :

a) si en place tard à l’automne, ou tôt en sortie d'hiver, elles se gorgent d'eau comme une éponge...

b) si elle est suffisamment épaisse en couverture, elle "bloque" l'évaporation ; en couche plus fine, elle freine seulement, cela devient un voile que le vent "transperce" en partie...

On est là sur des "micro-réglages", avec le fait qu'on ne sait jamais à l'avance. Ce qui une année sèche est une panacée, sera catastrophique l'année d'après si elle est humide...
0 x
Avatar de l’utilisateur
être chafoin
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1108
Inscription : 20/05/18, 23:11
Localisation : Gironde
x 83

Re: Potager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Message non lupar être chafoin » 05/07/19, 13:23

Did67 a écrit :g) Cela fait combien ???

Pour 1 mm² planté, cela fait environ 1 m² x 0,05 m (= 50 mm) = 0,05 m3 soit 50 l.

Ordre de grandeur toujours ! [/sup]]
C'est énorme, un peu moins de 4 arrosoirs par m2. Et oui c'est bien ce qu'on avait évoqué l'année dernière : à priori en jardinage on sera largement en dessous des quantités d'eau qui seraient demandées par les cultures pour être au top.

Ici, le calcul stratégique serait donc d'envisager de limiter l'évaporation (ombrage), même si on perd au niveau photosynthèse.
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot] et 1 invité