Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsPotager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Avatar de l’utilisateur
nico239
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3388
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 334

Re: Potager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Message non lupar nico239 » 26/05/19, 23:08

olivier75 a écrit :Moindreffort,

Les variétés de tomates sans tuteur sont dites « de plein champ », ce sont des variétés à port déterminés et à faible développement, je cultive la variété fiashetto depuis 3 ans, une quinzaine de pieds cette année, trouvé chez tomatobomo, elle correspond bien pour nous.
Grâce à leur système de tri, (tomatobomo), on comprend vite les spécificités des tomates, et le tuteur est loin d’etre Un critère prépondérant, enfin, pour moi et d’après les caractéristiques mise en avant en général.
Olivier.


Ok mais est-ce que cela sous entend NÉCESSAIREMENT que les autres tomates qui se tureurent d'habitude ne vont pas produire correctement si elle ne sont pas tureurées?
0 x

Avatar de l’utilisateur
être chafoin
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 911
Inscription : 20/05/18, 23:11
Localisation : Gironde
x 55

Re: Potager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Message non lupar être chafoin » 26/05/19, 23:46

nico239 a écrit :Les bien nommés et très utiles "bousiers" en tous genres sont actuellement en forte regression (comme la plupart des insectes) en raison des traitement vétérinaires à base d'ivermectine. Ce puissant vermifuge n'étant pas totalement "digéré" si je puis dire, la molécule encore active se retrouve dans les crottins et les bouses et les insectes qui les consomment sont tués. Comme quoi tout ce qui touche l'environnement n'est jamais simple !
J'avais déjà lu effectivement que les produits vétérinaires se retrouvaient dans les excréments et qu'ils étaient nuisibles aux insectes. Une raison de plus pour éviter autant que possible l'utilisation de fumiers (notamment de cheval) au potager ?
0 x
phil53
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1071
Inscription : 25/04/08, 10:26
x 116

Re: Potager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Message non lupar phil53 » 26/05/19, 23:50

nico239 a écrit :
olivier75 a écrit :Moindreffort,

Les variétés de tomates sans tuteur sont dites « de plein champ », ce sont des variétés à port déterminés et à faible développement, je cultive la variété fiashetto depuis 3 ans, une quinzaine de pieds cette année, trouvé chez tomatobomo, elle correspond bien pour nous.
Grâce à leur système de tri, (tomatobomo), on comprend vite les spécificités des tomates, et le tuteur est loin d’etre Un critère prépondérant, enfin, pour moi et d’après les caractéristiques mise en avant en général.
Olivier.


Ok mais est-ce que cela sous entend NÉCESSAIREMENT que les autres tomates qui se tuteurent d'habitude ne vont pas produire correctement si elle ne sont pas tuteurées?

Plus qu'une question de variété c'est surtout une question de climat. N'oublions pas que la tomate est sensible à l'humidité sur ses feuilles. Dans le sud de la France sur foin cela doit être jouable, au nord de la Loire c'est à coup sur un échec.
0 x
Avatar de l’utilisateur
être chafoin
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 911
Inscription : 20/05/18, 23:11
Localisation : Gironde
x 55

Re: Potager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Message non lupar être chafoin » 26/05/19, 23:57

Pas à coup sûr puisque on a vu ici cette vidéo d'un maraîcher en produire de la sorte et avec un certain succès (pas tous les ans) en secteur parisien ! Et sans traitement contre le mildiou (ni d'aucune sorte d'ailleurs).

Cela dit c'est certainement moins risqué en climat plus approprié.

Dans le Lot-et-Garonne j'ai observé encore récemment des cultures de tomates sur des "griffes" faites avec du grillage en fer à béton (hauteur 30 cm environ). Cela doit être meilleur que le foin ou les cagettes que j'envisage, tous matériaux gardant plus l'humidité.
0 x
Avatar de l’utilisateur
nico239
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3388
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 334

Re: Potager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Message non lupar nico239 » 27/05/19, 00:12

être chafoin a écrit :
nico239 a écrit :Les bien nommés et très utiles "bousiers" en tous genres sont actuellement en forte regression (comme la plupart des insectes) en raison des traitement vétérinaires à base d'ivermectine. Ce puissant vermifuge n'étant pas totalement "digéré" si je puis dire, la molécule encore active se retrouve dans les crottins et les bouses et les insectes qui les consomment sont tués. Comme quoi tout ce qui touche l'environnement n'est jamais simple !
J'avais déjà lu effectivement que les produits vétérinaires se retrouvaient dans les excréments et qu'ils étaient nuisibles aux insectes. Une raison de plus pour éviter autant que possible l'utilisation de fumiers (notamment de cheval) au potager ?


Dire cela c'est comme si tu disais :
«J'avais déjà lu effectivement que les pesticides utilisées pour traiter les légumes se retrouvaient dans les urines humaines et qu'ils étaient nuisibles aux humains.
Une raison de plus pour éviter autant que possible de manger des légumes


Je te propose donc de dire
«J'avais déjà lu effectivement que les pesticides utilisées pour traiter les légumes se retrouvaient dans les urines humaines et qu'ils étaient nuisibles aux humains.
Une raison de plus pour manger des légumes non traités


Et si on simplifie la proposition
J'avais déjà lu effectivement que les produits vétérinaires se retrouvaient dans les excréments et qu'ils étaient nuisibles aux insectes.
Une raison de plus pour utiliser du fumier de cheval dans lequel on trouve des géotrupes, des bousiers, des vers de terre, des larves.... etc
:mrgreen:
0 x

Avatar de l’utilisateur
nico239
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3388
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 334

Re: Potager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Message non lupar nico239 » 27/05/19, 00:14

être chafoin a écrit :Pas à coup sûr puisque on a vu ici cette vidéo d'un maraîcher en produire de la sorte et avec un certain succès (pas tous les ans) en secteur parisien ! Et sans traitement contre le mildiou (ni d'aucune sorte d'ailleurs).


Tout à fait exact je l'avais mise en ligne la revoici

0 x
Avatar de l’utilisateur
être chafoin
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 911
Inscription : 20/05/18, 23:11
Localisation : Gironde
x 55

Re: Potager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Message non lupar être chafoin » 27/05/19, 00:53

nico239 a écrit :Dire cela c'est comme si tu disais :
«J'avais déjà lu effectivement que les pesticides utilisées pour traiter les légumes se retrouvaient dans les urines humaines et qu'ils étaient nuisibles aux humains.
Une raison de plus pour éviter autant que possible de manger des légumes
Je ne suis pas sûr de te suivre (on ne boit pas notre urine alors que certains insectes se nourissent ou vivent dans les fumiers). Ou ce que tu veux dire c'est : ça dépend si les animaux sont traités, ce qui est évident bien sûr. Ou je me suis mal exprimé. Ce que je disais : la plupart des fumiers proviennent d'animaux qui sont de plus en plus traités. L'impact de ces produits vétérinaires se ressent au niveau des insectes qui entrent en contact avec les selles de ces animaux. J'utilise de temps en temps un peu de fumier de cheval (j'en ai à disposition autant que je le souhaite et vraiment à proximité) mais je suis de plus en plus méfiant envers cet engrais.
0 x
Avatar de l’utilisateur
nico239
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3388
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 334

Re: Potager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Message non lupar nico239 » 27/05/19, 02:09

être chafoin a écrit :
nico239 a écrit :Dire cela c'est comme si tu disais :
«J'avais déjà lu effectivement que les pesticides utilisées pour traiter les légumes se retrouvaient dans les urines humaines et qu'ils étaient nuisibles aux humains.
Une raison de plus pour éviter autant que possible de manger des légumes
Je ne suis pas sûr de te suivre (on ne boit pas notre urine alors que certains insectes se nourissent ou vivent dans les fumiers). Ou ce que tu veux dire c'est : ça dépend si les animaux sont traités, ce qui est évident bien sûr. Ou je me suis mal exprimé. Ce que je disais : la plupart des fumiers proviennent d'animaux qui sont de plus en plus traités. L'impact de ces produits vétérinaires se ressent au niveau des insectes qui entrent en contact avec les selles de ces animaux. J'utilise de temps en temps un peu de fumier de cheval (j'en ai à disposition autant que je le souhaite et vraiment à proximité) mais je suis de plus en plus méfiant envers cet engrais.


C'est simple
1. Tout dépend si les légumes que tu manges ont été traités.
2. Tout dépend si les chevaux dont est issu le crottin ont été traités

1. tu essaies de manger des légumes non traités en achetant par exemple des légumes à label xyz ou chez un maraicher dont tu sais qu'il ne traite pas.
2. «mon crottin» est plein de vie animale : géotrupe, vers, larves... et cette vie présente dans ce crottin témoigne que les chevaux ne sont pas traités avec des remèdes de .... cheval :mrgreen: donc il me convient.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 14715
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 5108

Re: Potager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Message non lupar Did67 » 27/05/19, 09:46

nico239 a écrit :
olivier75 a écrit :Moindreffort,

Les variétés de tomates sans tuteur sont dites « de plein champ », ce sont des variétés à port déterminés et à faible développement, je cultive la variété fiashetto depuis 3 ans, une quinzaine de pieds cette année, trouvé chez tomatobomo, elle correspond bien pour nous.
Grâce à leur système de tri, (tomatobomo), on comprend vite les spécificités des tomates, et le tuteur est loin d’etre Un critère prépondérant, enfin, pour moi et d’après les caractéristiques mise en avant en général.
Olivier.


Ok mais est-ce que cela sous entend NÉCESSAIREMENT que les autres tomates qui se tuteurent d'habitude ne vont pas produire correctement si elle ne sont pas tuteurées?


La bonne réponse est : ça dépend !!!

Le fait de ne pas tailler accentue les condensations, dans une végétation dense, au ras du sol. L'eau s'évapore au coeur de la végétation et y stagne. Durant le nuit, cela condense. C'est là où se forment les ... brouillards. C'est le premier facteur favorisant le mildiou.

La taille peut aussi jouer sur le rapport "biomasse verte / fleurs", donc sur la productivité. Mais qui la mesure ? Pour qui c'est essentiel ???

Chez moi, impossible de produire des tomates de la sorte, sans tuteurer. Le fruit est atteint de mildiou avant d'être mûr ! (sauf en 2018 peut-être, mais je n'en avais pas laissé "en tas" donc je ne peux l'affirmer).

Au Tchad, dans les années 80, il se produisait des montagnes de tomates en saison fraiche (contre-saison), donc sèche, sans jamais tuteurer ni tailler ! Ni arroser d'ailleurs : cultures dans le lit des rivières asséchées ; les tomates "cherchaient" l'eau au fur et à mesure que les nappes descendaient !

Donc tout dépend de l'humidité et du risque de condensation, qui dépend essentiellement de deux choses : la zone climatique (les hautes-alpes ne sont pas les climats océaniques) et de la situation (fond de vallée, versant orienté ouest, forêt des Landes...)...

On peut donc prétendre une chose et son contraire, et avoir raison tous les deux ! Ne cherchez pas le "gourou" christique qui a raison ! Cela dépend !!!
0 x
olivier75
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 743
Inscription : 20/11/16, 18:23
Localisation : aube, champagne.
x 144

Re: Potager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Message non lupar olivier75 » 27/05/19, 13:57

La réponse serait, il faut essayer....

Les variétés petites et déterminées arrivent à porter leurs petites tomates, encore qu’un petit support leur ferai du bien. Sur des variétés vigoureuse et indéterminées, elle courreraient au sol et multiplieraient les gourmands, et les tomates de 500g qui réussiraient a mûrir seraient au sol.
J’ai déjà entendu que ce serait Au départ des plantes grimpante de lisière.
Olivier.
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités