Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsPotager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Avatar de l’utilisateur
nico239
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3543
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 353

Re: Potager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Message non lupar nico239 » 08/05/19, 15:47

Moindreffor a écrit :on reste tout de même dans des températures basses pour les tomates, donc ne parlons pas des aubergines

après investir dans un système de chauffage est-ce au final économique?

aubergines et poivrons sont peut-être les seuls légumes pour lesquels ce chauffage serait indispensable, ça ferait dans les 20-25€ de plants (8 à 10 de chaque) chaque année, donc sur 5 ans (durée normale d'amortissement) ça fait un budget de 100-125€, un tapis chauffant c'est le quart au pire le tier de cette somme, donc plutôt que d'aller dans l'extrême recherche du châssis révolutionnaire, un compromis bonne isolation et tapis chauffant serait pas mal?
qu'est-ce que tu en penses?


Le chauffage c'est un autre sujet que je ne connais pas mais que je testerai la saison prochaine histoire de faire sortir les semis de la maison. :mrgreen:

Pour ce qui est des châssis le but initial était de protéger les cultures autant que faire se peut.

Mais je n'avais aucune idée des gains possibles.

Ce n'est qu'après l'achat des capteurs que je me suis rendu compte concrètement des gains de températures que cela engendrait.

Quand tu es très facilement et à moindre coût non gélif jusqu'à -15, voire plus si l'on tient compte des «cloches» dont le test n'a pas été fait par grand froid,... ça ouvre d'autres horizons.

Du coup l'objectif de «non gélif» sur une saison entière devient envisageable.
Et par voie de conséquence le «chauffant» pour le potager de plein air inutile ou tout du moins superflu.

Après la question sera : savoir quoi en faire?
Quelles contraintes cela entraîne par rapport au travail (activité salariée)?
Est-ce compatible?

À suivre...
0 x

Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2407
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 390

Re: Potager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Message non lupar Moindreffor » 08/05/19, 15:51

nico239 a écrit :
Moindreffor a écrit :on reste tout de même dans des températures basses pour les tomates, donc ne parlons pas des aubergines

après investir dans un système de chauffage est-ce au final économique?

aubergines et poivrons sont peut-être les seuls légumes pour lesquels ce chauffage serait indispensable, ça ferait dans les 20-25€ de plants (8 à 10 de chaque) chaque année, donc sur 5 ans (durée normale d'amortissement) ça fait un budget de 100-125€, un tapis chauffant c'est le quart au pire le tier de cette somme, donc plutôt que d'aller dans l'extrême recherche du châssis révolutionnaire, un compromis bonne isolation et tapis chauffant serait pas mal?
qu'est-ce que tu en penses?


Le chauffage c'est un autre sujet que je ne connais pas mais que je testerai la saison prochaine histoire de faire sortir les semis de la maison. :mrgreen:

Pour ce qui est des châssis le but initial était de protéger les cultures autant que faire se peut.

Mais je n'avais aucune idée des gains possibles.

Ce n'est qu'après l'achat des capteurs que je me suis rendu compte concrètement des gains de températures que cela engendrait.

Quand tu es très facilement et à moindre coût non gélif jusqu'à -15, voire plus si l'on tient compte des «cloches» dont le test n'a pas été fait par grand froid,... ça ouvre d'autres horizons.

Du coup l'objectif de «non gélif» sur une saison entière devient envisageable.
Et par voie de conséquence le «chauffant» pour le potager de plein air inutile ou tout du moins superflu.

Après la question sera : savoir quoi en faire?
Quelles contraintes cela entraîne par rapport au travail (activité salariée)?
Est-ce compatible?

À suivre...

oui on n'est pas sur le même niveau de gelée, même ici dans le nord, ça ne descend plus trop bas, donc pas la même problématique, mais très intéressant tous tes tests pour chez nous faire du primeur
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)
Avatar de l’utilisateur
être chafoin
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 985
Inscription : 20/05/18, 23:11
Localisation : Gironde
x 59

Re: Potager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Message non lupar être chafoin » 09/05/19, 01:42

nico239 a écrit :Ok mais dans ce cas le capteur est au même endroit que les plantes et dans les même conditions.... c'est à dire protégé donc à mon sens il «ressent» les même choses...

Mis à part celui qui est à l'extérieur bien entendu
Oui tu as peut-être raison. Ce que je veux dire c'est que quand on dit "à 30° les stomates se ferment" ou quand on parle du zéro de végétation ou de la température de germination, à mon avis on parle de la température atmosphérique de référence "protégée", mesurable et "stabilisée". Sinon, dès que vient un petit rayon sur le thermo, avec la radiation, la température affichée fait un bon immédiat au delà des 40. Mais peut-être je me trompe.
0 x
Avatar de l’utilisateur
nico239
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3543
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 353

Re: Potager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Message non lupar nico239 » 09/05/19, 11:03

être chafoin a écrit :
nico239 a écrit :Ok mais dans ce cas le capteur est au même endroit que les plantes et dans les même conditions.... c'est à dire protégé donc à mon sens il «ressent» les même choses...

Mis à part celui qui est à l'extérieur bien entendu
Oui tu as peut-être raison. Ce que je veux dire c'est que quand on dit "à 30° les stomates se ferment" ou quand on parle du zéro de végétation ou de la température de germination, à mon avis on parle de la température atmosphérique de référence "protégée", mesurable et "stabilisée". Sinon, dès que vient un petit rayon sur le thermo, avec la radiation, la température affichée fait un bon immédiat au delà des 40. Mais peut-être je me trompe.


Tu as en partie raison c'est selon la position du capteur et l'ouverture ou non du châssis....

Dans le cas du châssis haut, il est demeuré la plupart du temps fermé en journée d'où ces pointes de châleur.....
Le capteur est fixé à un montant le long d'une paroi à l'est donc bien exposée au soleil...

Ceci explique cela.

Doréravant je pose les capteurs au sol au plus près des légumes...

Reste à élucider la question du couvert qui semble refroidir le châssis... mais j'attends que Didier revienne pour avoir son sentiment sur la question.

Et compléter les tests sur le sujet bien sur.
0 x
Avatar de l’utilisateur
être chafoin
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 985
Inscription : 20/05/18, 23:11
Localisation : Gironde
x 59

Re: Potager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Message non lupar être chafoin » 11/05/19, 00:35

Le châssis haut n'a pas d'épaisseur en dur si je me souviens bien, l'air froid peut y circuler au travers des voiles et le gain de chaleur du sol la nuit se perd dans la hauteur de la structure, alors qu'il reste près des cultures dans les châssis bas.
0 x

Avatar de l’utilisateur
nico239
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3543
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 353

Re: Potager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Message non lupar nico239 » 11/05/19, 01:37

être chafoin a écrit :Le châssis haut n'a pas d'épaisseur en dur si je me souviens bien, l'air froid peut y circuler au travers des voiles et le gain de chaleur du sol la nuit se perd dans la hauteur de la structure, alors qu'il reste près des cultures dans les châssis bas.


Exact il doit y avoir de cela et un peu de tout ce qu'il n'a pas par rapport aux châssis bas.

Au niveau du pourtour il a tout de même 3 épaisseurs de bâche de serre et 3 ou 4 (je ne sais plus) de P30...

Mais je pense que l'essentiel file par le haut.

Toujours pas eu le temps de refaire le couvercle et la période ne m'y pousse pas trop non plus puisque les températures devraient durablement se radoucir dorénavant.

Mais de toutes façons on aura la réponse un jour ou l'autre lorsque j'aurai modifié ce couvercle.

Par ailleurs à la fin de l'été il subira le même traitement dans sa partie basse que les châssis à savoir double cloison de paille sur une hauteur soit de 60 soit de 80cm à déterminer... ou 80 côté nord et 60 le reste... un truc dans le genre :mrgreen:
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 15034
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 5399

Re: Potager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Message non lupar Did67 » 11/05/19, 19:57

Et si coté nord, exposé au soleil, tu mettais une double structure : terre banchée entre planches coté intérieur (inertie thermique), puis cadre avec paille à l’extérieur. Tu aurais une ITE avec inertie à l'intérieur ?????

Et seulement coté nord, exposé au soleil qui est coté sud en intersaison.
0 x
Avatar de l’utilisateur
nico239
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3543
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 353

Re: Potager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Message non lupar nico239 » 12/05/19, 01:51

Did67 a écrit :Et si coté nord, exposé au soleil, tu mettais une double structure : terre banchée entre planches coté intérieur (inertie thermique), puis cadre avec paille à l’extérieur. Tu aurais une ITE avec inertie à l'intérieur ?????

Et seulement coté nord, exposé au soleil qui est coté sud en intersaison.


Ouh la j'ai pas tout compris.....

Faudra me réexpliquer ça tranquillou dans la semaine quand t'auras achevé ta tournée :mrgreen:
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 15034
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 5399

Re: Potager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Message non lupar Did67 » 12/05/19, 08:40

Tournée achevée, mais plein d'autres choses au programme : une journée des plantes, avec une conf dès cette après-midi, dans un petit village sympa près d'ici, un artisan demain, un direct sur une télé locale mardi (on peut voir le direct sur : https://www.alsace20.tv/ ce mardi, vers 18 h 30 ; il y a des rediffusions ensuite et sans doute un "replay" ???) , etc etc

Je reprends calmement mon idée : coté nord, et seulement coté nord, tu montes coté intérieur un mur de terre banchée, que tu protèges de l'eau ; puis, vers l’extérieur, tu construis la cloison isolée de ton châssis. Le mur sera un "mini-mur Trombe", qui chauffera au soleil le jour (le soleil est du coté sud, donc tapera sur ce mur coté nord) et qui restituera cette chaleur à l'intérieur de ton châssis la nuit !

Cela peut aussi être des bidons rectangulaires d'eau (genre bidons de liquide lave-glace) que tu alignes, après les avoir peint en noir... Ou des agglos pleins.

C'est, si tu veux, une mini-serre bioclimatique comme celle des "gens qui ne comptent pas" dont on avait parlé quelque part.
0 x
Avatar de l’utilisateur
nico239
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3543
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 353

Re: Potager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Message non lupar nico239 » 12/05/19, 11:49

Did67 a écrit :Tournée achevée, mais plein d'autres choses au programme : une journée des plantes, avec une conf dès cette après-midi, dans un petit village sympa près d'ici, un artisan demain, un direct sur une télé locale mardi (on peut voir le direct sur : https://www.alsace20.tv/ ce mardi, vers 18 h 30 ; il y a des rediffusions ensuite et sans doute un "replay" ???) , etc etc

Je reprends calmement mon idée : coté nord, et seulement coté nord, tu montes coté intérieur un mur de terre banchée, que tu protèges de l'eau ; puis, vers l’extérieur, tu construis la cloison isolée de ton châssis. Le mur sera un "mini-mur Trombe", qui chauffera au soleil le jour (le soleil est du coté sud, donc tapera sur ce mur coté nord) et qui restituera cette chaleur à l'intérieur de ton châssis la nuit !

Cela peut aussi être des bidons rectangulaires d'eau (genre bidons de liquide lave-glace) que tu alignes, après les avoir peint en noir... Ou des agglos pleins.

C'est, si tu veux, une mini-serre bioclimatique comme celle des "gens qui ne comptent pas" dont on avait parlé quelque part.


Ok ça y est pigé....

Eh pas bête du tout.... Image

Qu'est ce qui serait le plus efficace d'après toi entre les 3 solutions?

Je réfléchis tout haut à la mise en place.
Le plus simple me semblerait être les agglos
Le plus compliqué (et de loin) la terre
Entre les deux les bidons d'eau peints en noir...

C'est sur que si les agglos c'est le moins efficace c'est c.... :mrgreen:
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités