Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsPotager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Avatar de l’utilisateur
nico239
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3144
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 314

Re: Potager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Message non lupar nico239 » 03/02/19, 12:15

Eh ben que de littérature pour cet ouvrage de 1845.

C'est un peu comme les 5 tomes de «l'Encyclopétie d'Agriculture Pratique de la La Maison Rustique du 19ème siècle» avant tout des témoignages d'une époque et à considérer comme tels.

Moi j'adore les dont j'ignore encore les significations pour une partie
«côtières»
«paillassons»
«gaulettes»
«hâles«
«thermosiphon» qui remplace le fumier de cheval ... toujours croissant (mais que font les gilets jaunes? Image
les «ados» kesako???
«border» on est sur la mer ou dans un potager? Image
la culture en «échiquier»
«réchaud» rien à voir avec une gazinière
«coup de feu» rien à voir avec la restauration
primeuristes... là c'est facile mais que c'est beau
planter la «clochée» ... c'est y pas superbe ça
«accot»
«coiffer» en parlant des salades
«coffres»
«bordoir»
«très-estimées»
«très-recherchées» avec le trait d'union et en parlant des carottes primeurs... magnifiques expressions
«plomber avec les pieds» effectivement pourquoi se casser la nénette
«les semis d'été doivent être soutenus à la mouillure - extra
«la maille» des melons
bon allez j'arrête sinon on n'en finit plus.

Ce qui est très intéressant c'est que à l'époque fallait bouffer tous les jours et donc (cela rejoint un autre sujet) fallait pas mollir ou niaiser comme on dit dans la Belle Province.

«Donc on attaque les melons petit Prescott blanc le 20 décembre pour en avoir en avril... etc»

En tous les cas il me semble que les châssis étaient la règle plus que les grandes serres...
Usage facile, encombrement moindre, profit de la pluie tout en assurant une protection maxi grâce à un volume d'air faible.
Bref je suis bien d'accord :mrgreen: les serres ne servent à rien (évidemment j'exagère Image)
À moins... que châssis de l'époque égal serres d'aujourd'hui, dans ce cas je ferais un contre sens... Image
0 x

Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1947
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 324

Re: Potager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Message non lupar Moindreffor » 03/02/19, 12:33

Did67 a écrit :Si je te comprends bien, il y a le "vrai bio" et le pas vrai donc... Comme il y a les vrais religions (parfaites ?) et les autres...

Avec ces pirouettes, on peut tout justifier. Et même son contraire. Deux posts plus loin ????

Je ne parle même pas du "bon sens". Labourer, c'est, selon les anciens, et une majorité de bio (sauf la tendance moderne - tel MSV), et même les biodynamistes (relire Steiner), le "bon sens". Pour 95 % des gens... Ne pas remuer la terre, est, pour moi, évidemment le plus élémentaire "bon sens" (une fois compris comment vivent les vers et les microorganismes du sol)... Il y a donc autant de bon sens qu'il y a de chapelles ! On avance, avec ça ! Donc le "bon sens", on peut le mettre à toutes les sauces... Cela ne mange pas de pain !

Il y a des posts auxquels il ne vaut mieux pas répondre, car c'est pure perte de temps, car aux pirouettes tu ajoutes un langage confus et inutilement compliqué, des contrevérités et des contradictions en plus des contresens et tu peux passer des heures à tourner en rond, ce fil n'a pas besoin de cela :mrgreen:
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)
Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1947
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 324

Re: Potager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Message non lupar Moindreffor » 03/02/19, 12:36

nico239 a écrit :Eh ben que de littérature pour cet ouvrage de 1845.

C'est un peu comme les 5 tomes de «l'Encyclopétie d'Agriculture Pratique de la La Maison Rustique du 19ème siècle» avant tout des témoignages d'une époque et à considérer comme tels.

Moi j'adore les dont j'ignore encore les significations pour une partie
«côtières»
«paillassons»
«gaulettes»
«hâles«
«thermosiphon» qui remplace le fumier de cheval ... toujours croissant (mais que font les gilets jaunes? Image
les «ados» kesako???
«border» on est sur la mer ou dans un potager? Image
la culture en «échiquier»
«réchaud» rien à voir avec une gazinière
«coup de feu» rien à voir avec la restauration
primeuristes... là c'est facile mais que c'est beau
planter la «clochée» ... c'est y pas superbe ça
«accot»
«coiffer» en parlant des salades
«coffres»
«bordoir»
«très-estimées»
«très-recherchées» avec le trait d'union et en parlant des carottes primeurs... magnifiques expressions
«plomber avec les pieds» effectivement pourquoi se casser la nénette
«les semis d'été doivent être soutenus à la mouillure - extra
«la maille» des melons
bon allez j'arrête sinon on n'en finit plus.

Ce qui est très intéressant c'est que à l'époque fallait bouffer tous les jours et donc (cela rejoint un autre sujet) fallait pas mollir ou niaiser comme on dit dans la Belle Province.

«Donc on attaque les melons petit Prescott blanc le 20 décembre pour en avoir en avril... etc»

En tous les cas il me semble que les châssis étaient la règle plus que les grandes serres...
Usage facile, encombrement moindre, profit de la pluie tout en assurant une protection maxi grâce à un volume d'air faible.
Bref je suis bien d'accord :mrgreen: les serres ne servent à rien (évidemment j'exagère Image)
À moins... que châssis de l'époque égal serres d'aujourd'hui, dans ce cas je ferais un contre sens... Image

oui on peut avoir la nostalgie du langage ancien, pour les colorants maintenant tu as des E suivi de chiffres, avant c'était bleu de Prusse ou autre effectivement plus poétique :mrgreen:
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)
Avatar de l’utilisateur
nico239
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3144
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 314

Re: Potager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Message non lupar nico239 » 03/02/19, 12:43

Voici le fameux Thermosiphon

0 x
Avatar de l’utilisateur
nico239
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3144
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 314

Re: Potager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Message non lupar nico239 » 03/02/19, 12:56

Moindreffor a écrit :oui on peut avoir la nostalgie du langage ancien, pour les colorants maintenant tu as des E suivi de chiffres, avant c'était bleu de Prusse ou autre effectivement plus poétique :mrgreen:


Je n'en ai nulle nostalgie puisqu'il n'est pas ancien mais juste oublié.

On fait pareil de nos jours avec d'autres mots

Ne parlions nous pas de cloches récemment?
Eh bien dorénavant tu feras des clochées... n'est-ce pas un grand progrès?  :mrgreen: et une vision bien plus poétique de la chose?

5 ou 6 personnes à l'hectare... serait la moyenne dans les .... «marais» (potagers)

Au début de l'ouvrage en question il est symptômatique de noter que les noms des premièrs forceurs sont connus et cités comme les premiers alpinistes à avoir conquis un sommet
«Celui qui a le premier forcé le chou-fleur est le nommé Besnard, vers 1811»

Et il y en a toute une ribambelle de cités comme cela avec chacun son 1er forçage : asperge blanche, romaine, haricot, la 1ère carotte forcée en 1826 par Pierre Gros.

Bon l'essentiel comme ils le disent c'est que
«il y a dans la classe maraîchère plus de capacité, plus d'intelligence qu'on ne le croit généralement dans les autres classes»
Elle est pas belle la vie Image

Ça Didier tu peux le mettre en exergue dans ton édition 2.
0 x

Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 14308
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4865

Re: Potager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Message non lupar Did67 » 03/02/19, 15:35

nico239 a écrit :Eh ben que de littérature pour cet ouvrage de 1845.

C'est un peu comme les 5 tomes de «l'Encyclopétie d'Agriculture Pratique de la La Maison Rustique du 19ème siècle» avant tout des témoignages d'une époque et à considérer comme tels.


Absolument.

Mais j'ai constaté que pour certains, il s'agit de bien plus : le rêve du retour au bon vieux temps. C'est un des mythes, comme le "bon sauvage"...

C'est de ce poinbt de vue que je réagissais.

Si j'ai du temps, je vais mes les "farcir". J'ai lors d'un salon du livre où j'étais présent, acheter plusieurs ouvrages agricoles des années 1930...
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 14308
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4865

Re: Potager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Message non lupar Did67 » 03/02/19, 15:38

nico239 a écrit :
En tous les cas il me semble que les châssis étaient la règle plus que les grandes serres...



Oui. D'un coté la main d'oeuvre pas chère (pour préparer, semer ou planter, puis ventiler et arroser, éventuellement couvrir avec des paillassons contre le gel...) : tu fais les vitres les unes après les autres !) et matériaux (verre) en comparaison très chers...

Le choix était vite fait. Et cohérent.

Aujourd'hui, c'est l'inverse et donc dans le système productif, on fait le choix inverse. Logique !
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 14308
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4865

Re: Potager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Message non lupar Did67 » 03/02/19, 15:40

nico239 a écrit :Voici le fameux Thermosiphon


Ah !!! Je ne connaissais pas - il faudrait que je lise alors...

Ados : rien à voir avec nos ados ; cela vient d'adosser... C'est une forme de buttes...
0 x
Avatar de l’utilisateur
nico239
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3144
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 314

Re: Potager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Message non lupar nico239 » 03/02/19, 16:03

Did67 a écrit :
nico239 a écrit :Eh ben que de littérature pour cet ouvrage de 1845.

C'est un peu comme les 5 tomes de «l'Encyclopétie d'Agriculture Pratique de la La Maison Rustique du 19ème siècle» avant tout des témoignages d'une époque et à considérer comme tels.


Absolument.

Mais j'ai constaté que pour certains, il s'agit de bien plus : le rêve du retour au bon vieux temps. C'est un des mythes, comme le "bon sauvage"...

C'est de ce poinbt de vue que je réagissais.

Si j'ai du temps, je vais mes les "farcir". J'ai lors d'un salon du livre où j'étais présent, acheter plusieurs ouvrages agricoles des années 1930...


C'est comme tout il faut s'informer du passé, du présent et du futur.

En dehors de son vocabulaire fleuri le passé, pour nourrir la population forcément en circuit court, avait aussi ses obligations de rendement sans les outils ou les produits chimiques que nous connaissons.

Ce qui me plait en général dans ces ouvrages c'est leur soin des descriptions des pratiques et des procédure plus les détails croustillants style l'augmentation du prix du crottin.

Leurs «engrais» également n'ont pas la même signification que les «nôtres» : cheval et vache selon que tu aies un sol argileux ou sableux et en gros ça s'arrête là Image

Même si à haute dose cela ne doit pas être très bon pour le sol on est loin du glyphosate.

Le paillis (p28) n'était pas absent non plus même si la couche de 6 à 8 mm ... c'est précis, est TRÈS mince mais cela semble suffire pour ne pas «tripler les arrosements» (joli les arrosements).
Cependant au printemps ces 8mm ont le désavantage d'attirer l'humidité plus que le terreau.

«C'est pourquoi nous terreautons, mais ne paillons pas les planches ou côtières que nous plantons avant la fin avril»

La finalité n'est bien entendu pas la même que le foin d'aujourd'hui qui, de toutes façons devait valoir de l'or à l'époque.

Par contre point de salut le «labourage» se fait à la main et à la bêche avec une profondeur de 22 à 28cm : Image non seulement c'est con mais fallait être sacrément costaud même s'il existait des bêches de différentes grandeurs proportionnées à la force physique de celui ou .... CELLE qui les manipulait.

Allez hop tout le monde au boulot : hommes, femmes et enfants d'ailleurs à l'époque
0 x
Avatar de l’utilisateur
nico239
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3144
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 314

Re: Potager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Message non lupar nico239 » 03/02/19, 16:06

Did67 a écrit :
nico239 a écrit :
En tous les cas il me semble que les châssis étaient la règle plus que les grandes serres...



Oui. D'un coté la main d'oeuvre pas chère (pour préparer, semer ou planter, puis ventiler et arroser, éventuellement couvrir avec des paillassons contre le gel...) : tu fais les vitres les unes après les autres !) et matériaux (verre) en comparaison très chers...

Le choix était vite fait. Et cohérent.

Aujourd'hui, c'est l'inverse et donc dans le système productif, on fait le choix inverse. Logique !


Sur ce sujet tu le sais je pense que les châssis adaptés sont plus efficaces que les serres, reste à le démontrer dans les années futures : on a tout le temps Image
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité