Retour Faire défiler Stop Mode automatique

Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsPotager du paresseux...aide

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
lemay
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 3
Inscription : 12/11/18, 18:35

Potager du paresseux...aide

Message non lupar lemay » 13/11/18, 11:38

Bonjour,
je viens de faire connaissance avec vos principes qui me plaisent... ayant un jardin j'aimerais avoir une ou deux réponses
1- quand faut il mettre le foin sur le terrain ?? novembre décembre ou bien attendre février mars ...!!!
2- sur le terrain avant de mettre le foin est ce que je peux laisser mes plants de l'an passé (style :haricot, pieds de tomates, belettes, courgettes ..)

MERCI POUR VOS REPONSES
0 x

Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 13255
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4536

Re: potager du paresseux ...aide

Message non lupar Did67 » 13/11/18, 12:57

Bonjour,


Et bienvenu !

1) Si vous souhaitez cultiver une surface qui est déjà un jardin (potager), je recommande maintenant d'installer d'abord des engrais verts pour capter le maximum de nitrates et aussi pour "exploiter" les rayons de soleil hivernaux que ces engrais verts transformeront en biomasse (nutritive au printemps)... Il convient alors d'écraser cela avant de dérouler la couche de foin à une date qui laisse espérer qu'il pleuvra encore dessus (sinon, ce foin sec va siphonner une partie de la réserve en eau du sol !).

2) Si vous partez de zéro (une prairie) : la tondre ras, laisser sur place et dérouler le foin par-dessus dès que le sol est suffisamment froid (vers les 12° en surface) ; cela commencera à "étouffer" (en fait, priver de lumière) les graminées (herbes) ; si le sol est froid, il n'y aura pas beaucoup de nitrification.

3) Oui, bien sûr. Tous les "restes" sont de d’excellentes nourritures pour les organismes vivants du sol. Vous êtes alors dans le cas 1) ci-dessus : laisser ces légumes, qui joueront le rôle indiqué ; ne les déraciner pas ; semer l'engrais vert autour, pour boucher les "trous".
0 x
Avatar de l’utilisateur
Julienmos
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 673
Inscription : 02/07/16, 22:18
Localisation : l'eau reine
x 151

Re: potager du paresseux ...aide

Message non lupar Julienmos » 13/11/18, 13:43

Did67 a écrit :B
1) Si vous souhaitez cultiver une surface qui est déjà un jardin (potager), je recommande maintenant d'installer d'abord des engrais verts pour capter le maximum de nitrates et aussi pour "exploiter" les rayons de soleil hivernaux que ces engrais verts transformeront en biomasse (nutritive au printemps)... Il convient alors d'écraser cela avant de dérouler la couche de foin à une date qui laisse espérer qu'il pleuvra encore dessus (sinon, ce foin sec va siphonner une partie de la réserve en eau du sol !).


par "écraser" je suppose que tu veux dire juste aplatir ? et non pas broyer ?
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 13255
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4536

Re: potager du paresseux ...aide

Message non lupar Did67 » 13/11/18, 14:25

Effectivement. Je vais au plus simple : mon rouleau de foin compresse tout ça ; hop, je passe, écrasez-vous... Mais un broyage au rotofil peut s'envisager, si on veut se faciliter la tâche de déroulage de foin...
0 x
lemay
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 3
Inscription : 12/11/18, 18:35

aide

Message non lupar lemay » 13/11/18, 16:06

Re bonjour,
Désolé mais je n'ai pas eu ma réponse ...
1- quand faut il mettre le foin sur le terrain ?? novembre décembre ou bien attendre février mars ...!!!
2- qu'est ce que : "engrais verts"
encore merci pour les réponses
cordialement
0 x

Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 13255
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4536

Re: potager du paresseux ...aide

Message non lupar Did67 » 13/11/18, 16:16

Ah bon ? Me suis-je trompé de langue ?

Je reprends et simplifie :

- si c'est une prairie : prochainement, dès que le sol s'est bien refroidi
- si c'est déjà un potager (donc une terre "cultivée"), alors il vaut mieux laisser pousser les restes de légumes, ou semer des "engrais verts" (ce sont des cultures à croissance rapide qu'on sème entre deux cultures, et qu'on laisse écrasé sur le sol - certains l'incorporent) ; et alors, je mets le foin quelque part en février chez moi...
0 x
lemay
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 3
Inscription : 12/11/18, 18:35

Re: potager du paresseux ...aide

Message non lupar lemay » 13/11/18, 17:12

MERCI SUPER SYMPA .... J'ADOPTE !!!
0 x
Avatar de l’utilisateur
être chafoin
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 481
Inscription : 20/05/18, 23:11
Localisation : Gironde
x 21

Re: potager du paresseux ...aide

Message non lupar être chafoin » 13/11/18, 20:06

Did67 a écrit :Je reprends et simplifie :

- si c'est une prairie : prochainement, dès que le sol s'est bien refroidi
- si c'est déjà un potager (donc une terre "cultivée"), alors il vaut mieux laisser pousser les restes de légumes, ou semer des "engrais verts" (ce sont des cultures à croissance rapide qu'on sème entre deux cultures, et qu'on laisse écrasé sur le sol - certains l'incorporent) ; et alors, je mets le foin quelque part en février chez moi...
Pourquoi cette différence entre prairie et potager au niveau de la mise en place du foin : car les graminées sont plus longues à se "détruire" sous le foin ?
0 x
Moindreffor
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1211
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 256

Re: potager du paresseux ...aide

Message non lupar Moindreffor » 13/11/18, 21:09

être chafoin a écrit :
Did67 a écrit :Je reprends et simplifie :

- si c'est une prairie : prochainement, dès que le sol s'est bien refroidi
- si c'est déjà un potager (donc une terre "cultivée"), alors il vaut mieux laisser pousser les restes de légumes, ou semer des "engrais verts" (ce sont des cultures à croissance rapide qu'on sème entre deux cultures, et qu'on laisse écrasé sur le sol - certains l'incorporent) ; et alors, je mets le foin quelque part en février chez moi...
Pourquoi cette différence entre prairie et potager au niveau de la mise en place du foin : car les graminées sont plus longues à se "détruire" sous le foin ?

non juste qu'un potager a potentiellement une réserve en azote plus grande qu'une prairie, donc il faut pomper l'azote de fin de saison dans de l'engrais vert pour la sortir du sol et qu'elle ne soit pas lessivé par les pluies
quand on mettra en place le foin, le temps que l'engrais vert va se décomposer il y aura les premiers légumes pour récupérer l'azote ainsi pas d'azote lessivé qui part dans la nappe phréatique ou le ruisseau du coin
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 13255
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4536

Re: potager du paresseux ...aide

Message non lupar Did67 » 13/11/18, 21:38

De mon point de vue, c'est le deux :

a) suffisamment détruire la moquette que forme un "gazon" de prairie avant la saison suivante, alors que dans un potager, selon l'usage, j'enlève juste les tiges récalcitrantes (par ex de choux) et uniquement là où je veux semer (donc sillonner) ; donc on peut intervenir plus tard, tout en ayant un emplacement facilement utilisable si on n'a que des adventices ou des engrais verts, dans un potager constitué

b) oui, la question des nitrates est moins prégnantes dans une prairie

Et même un peu plus :

c) se rajoute le fait que la période entre les derniers légumes de l'année n et les premiers de l'année n+1 peut être utilisée pour faire de la photosynthèse, donc nourrir le système, si on a des plantes vertes fonctionnelles (peu importe qu'il s'agisse de "restes de légumes", d'adventices ou d’engrais verts - même combat, cela photosynthétise un peu !) ; le foin, lui, ne photosynthétise pas ! Il couvre certes. Mais la "biomasse" est importée d'ailleurs...

L'objectif est de réduire la quantité de biomasse (foin) importé. En lien avec ce que l'on vient d'évoquer ailleurs : peut-être, à la longue, vais-je dériver vers un système trop riche, en apportant trop d'éléments par le foin. Avec les mêmes risques que l'agriculture conventionnelle (chimique) : pollution par les nitrates, végétaux "dopés" trop fragiles...
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités