Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsPotager du paresseux...aide

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4675
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 791

Re: Potager du paresseux...aide

Message non lupar Moindreffor » 21/01/19, 08:25

Ahmed a écrit :
...jusqu'il y a quelques années, l'homme s'est développé, a sélectionné ses gènes sans machine à extraire des jus !

Nous en avons chacune une incorporée! :D

Concernant les habitudes alimentaires ("rigidité" dans mes goûts), j'ai fait l'expérience, il y a bien longtemps de cela, d'une modification radicale, quoique temporaire (environ six mois) de mon alimentation, avec suppression totale de toute graisse et de pas mal d'autres choses*... J'ai mangé des choses pas trop à mon goût, très peu variées et sans accompagnement d'aucune sorte: (ceci pour l'excellente raison que mon foie avait été réduit à l'ombre de lui-même par l'action d'un virus un brin teigneux qui a tout de même eu l'obligeance de ne pas tout boulotter, ce qui m'eût de ce fait irrémédiablement condamné...
Je dois dire que mis à part des débuts un peu pénibles, je me suis plutôt bien accommodé de ce régime spartiate et j'en déduis que les questions culturelles façonnent majoritairement nos goûts et nos dégoûts.

* Dont certaines ne me dérangeaient pas, comme l'alcool, et pour cause! 8)

j'ai du moi aussi pour d'autres raison faire un régime sans sel, sans sucre, sans gras :evil:
ben il ne te reste pas grand chose non plus
si tu supprimes le sel totalement en 15j tu acceptes facilement, et je n'arrivais plus à manger de charcuterie je trouvais ça trop salé, même celle de l'artisan charcutier, il fallait que je commande ma chair à saucisse sans sel
pour le sucre c'est un peu plus long, mais faut dire que j'utilisais de l'édulcorant donc pas un sevrage complet, pour le gras, ben on se retrouve avec les viandes blanches et le poisson
c'est peut-être bon pour la santé, mais pas top pour le moral, donc au final ça joue de façon négative sur ta santé

donc j'essaye un peu comme Didier d'être plus flexible, ma difficulté est de trouver les produits et le temps, étant actuellement libre de toute activité professionnelle, j'essaie de faire attention à ce que je mange et je me suis remis à la cuisine, et donc je fais les courses et ayant du temps je regarde les étiquettes, pas facile de trouver ce que l'on veut
sur 5 enseignes par exemple une seule vend du miel produit uniquement en France, toutes les autres sont des mélanges EU et hors EU :evil:

sinon pour la diététique, effectivement l'homme n'est pas programmé pour manger beaucoup de viande, hier à la TV reportage sur la pêche et le poisson, une petite parenthèse sur l'huile de foi de morue déconseillé maintenant car le foi des poissons concentrent les métaux lourds et donc en consommer apporterait plus de risques que de bienfaits (principe de précaution)

le problème c'est que faire passer la grande majorité de la population de la viande au poisson, fait que l'on vide les océans, et par exemple la morue de Terre Neuve a été surpêchée au point de vider le stock et dit dans le reportage, l'arrêt de la pêche a surpris les scientifiques qui croyaient à une reconstitution du stock et il n'en ai rien, la morue a disparu de son lieu de pêche historique

si j'étais seul décideur à la maison, je reprendrai bien ma vie comme dans mon enfance, un peu de volailles, de lapins et un bon boucher charcutier, plus difficile pour le "bon" poissonnier
j'ai la chance d'avoir une ferme pas loin qui vend en direct, mais comme je l'ai déjà évoqué, c'est si pratique une grande surface qui concentre en un même lieu, tout ce dont tu as besoin... quand tu manques de temps
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)

Jérôme
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 36
Inscription : 05/11/18, 10:46
Localisation : Cahors - Lot
x 6

Re: Potager du paresseux...aide

Message non lupar Jérôme » 21/01/19, 20:52

Julienmos a écrit :par ex, on bouffe tous trop de viande paraît-il... et de (très) mauvaise qualité souvent. Mais comment remplacer ça ?

Puis-je me permettre une remarque ?
Il existe un argumentaire conséquent pour motiver la diminution ou l’arrêt de la consommation de protéines animales. En très gros trois thèmes y sont développés : écologie, nutrition, morale. Chacun trouve la porte d'entrée qui lui convient.
Notre époque offre une facilité extrême à ceux que cette question intéresse puisque nous pouvons trouver sur le web des sources riches et étayées d'information et de réflexion allant dans ce sens mais aussi d'autres militant pour un statu quo. Le défi - de taille- est d'évaluer la solidité des arguments des deux logiques et de se faire une idée honnête du problème, sachant que l’exercice est difficile car l'aspect culturel est immense (culturel dans un sens très large qui inclut toutes les formes de légitimation, "c'est trop bon", "il faut bien se nourrir pour vivre", "et les Inuits ?", "on a toujours fait ça", "le lion mange la gazelle", etc). Changer de paradigme n'est pas toujours aisé.
De nombreuses initiatives se mettent en place pour accompagner les personnes qui le souhaitent vers un changement d'habitudes. Peut-être avez-vous entendu parler cette année du "lundi vert" ?
Côté pratique (...comment remplacer ça), on trouve une masse énorme de recettes de cuisine sur internet, avec du "bof", du bon et aussi du sublime.
Passée cette petite invitation à la curiosité, je peux, à la lumière de ma modeste expérience, vous affirmer que la vie sans consommer de produits animaux ne devient pas triste (non, il n'y a pas que des graines et du rutabaga à se mettre sous la dent... :mrgreen: ), la dimension plaisir est respectée.
0 x
Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4675
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 791

Re: Potager du paresseux...aide

Message non lupar Moindreffor » 21/01/19, 23:05

Jérôme a écrit :
Julienmos a écrit :par ex, on bouffe tous trop de viande paraît-il... et de (très) mauvaise qualité souvent. Mais comment remplacer ça ?

Puis-je me permettre une remarque ?
Il existe un argumentaire conséquent pour motiver la diminution ou l’arrêt de la consommation de protéines animales. En très gros trois thèmes y sont développés : écologie, nutrition, morale. Chacun trouve la porte d'entrée qui lui convient.
Notre époque offre une facilité extrême à ceux que cette question intéresse puisque nous pouvons trouver sur le web des sources riches et étayées d'information et de réflexion allant dans ce sens mais aussi d'autres militant pour un statu quo. Le défi - de taille- est d'évaluer la solidité des arguments des deux logiques et de se faire une idée honnête du problème, sachant que l’exercice est difficile car l'aspect culturel est immense (culturel dans un sens très large qui inclut toutes les formes de légitimation, "c'est trop bon", "il faut bien se nourrir pour vivre", "et les Inuits ?", "on a toujours fait ça", "le lion mange la gazelle", etc). Changer de paradigme n'est pas toujours aisé.
De nombreuses initiatives se mettent en place pour accompagner les personnes qui le souhaitent vers un changement d'habitudes. Peut-être avez-vous entendu parler cette année du "lundi vert" ?
Côté pratique (...comment remplacer ça), on trouve une masse énorme de recettes de cuisine sur internet, avec du "bof", du bon et aussi du sublime.
Passée cette petite invitation à la curiosité, je peux, à la lumière de ma modeste expérience, vous affirmer que la vie sans consommer de produits animaux ne devient pas triste (non, il n'y a pas que des graines et du rutabaga à se mettre sous la dent... :mrgreen: ), la dimension plaisir est respectée.

manger trop de viande est mauvais pour la santé, ça je veux bien
se faire plaisir en mangeant ça aussi, qu'importe ce qu'on mange, ok

la production de viande n'est pas écologique, les troupeaux de milliers de bêtes qui traversent la savane, sont là pour prouver le contraire
c'est la production de viande pour nourrir la population actuelle qui n'est plus écologique, serait plus juste
mais si la population de la planète continue de croître, par quoi faudra-t-il remplacer les végétaux quand on aura supprimé les animaux de notre alimentation? c'est plutôt cette question là qu'il faudrait se poser, non?
on déplace le problème sans le résoudre
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)
Jérôme
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 36
Inscription : 05/11/18, 10:46
Localisation : Cahors - Lot
x 6

Re: Potager du paresseux...aide

Message non lupar Jérôme » 22/01/19, 00:46

Moindreffor a écrit :manger trop de viande est mauvais pour la santé, ça je veux bien
se faire plaisir en mangeant ça aussi, qu'importe ce qu'on mange, ok

la production de viande n'est pas écologique, les troupeaux de milliers de bêtes qui traversent la savane, sont là pour prouver le contraire
c'est la production de viande pour nourrir la population actuelle qui n'est plus écologique, serait plus juste
mais si la population de la planète continue de croître, par quoi faudra-t-il remplacer les végétaux quand on aura supprimé les animaux de notre alimentation? c'est plutôt cette question là qu'il faudrait se poser, non?
on déplace le problème sans le résoudre

On sait qu'il est globalement bien plus économe de chercher notre énergie directement dans les végétaux plutôt que de passer par un intermédiaire animal qui en toute logique ne peut qu'induire une perte (On ne parle pas des quelques exemples marginaux sur la planète où c'est inapplicable car il s'y trouvent des humains mais pas/trop peu de végétaux pouvant y être apportés).
Si la question est " comment nourrira-t-on l'humanité si le nombre d'individus ne cesse de progresser et qu'on a déjà appliqué ce principe d'efficacité", je ne sais pas répondre mais je pressens de gros ennuis.
0 x
Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4675
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 791

Re: Potager du paresseux...aide

Message non lupar Moindreffor » 22/01/19, 09:08

Jérôme a écrit :
Moindreffor a écrit :manger trop de viande est mauvais pour la santé, ça je veux bien
se faire plaisir en mangeant ça aussi, qu'importe ce qu'on mange, ok

la production de viande n'est pas écologique, les troupeaux de milliers de bêtes qui traversent la savane, sont là pour prouver le contraire
c'est la production de viande pour nourrir la population actuelle qui n'est plus écologique, serait plus juste
mais si la population de la planète continue de croître, par quoi faudra-t-il remplacer les végétaux quand on aura supprimé les animaux de notre alimentation? c'est plutôt cette question là qu'il faudrait se poser, non?
on déplace le problème sans le résoudre

On sait qu'il est globalement bien plus économe de chercher notre énergie directement dans les végétaux plutôt que de passer par un intermédiaire animal qui en toute logique ne peut qu'induire une perte (On ne parle pas des quelques exemples marginaux sur la planète où c'est inapplicable car il s'y trouvent des humains mais pas/trop peu de végétaux pouvant y être apportés).
Si la question est " comment nourrira-t-on l'humanité si le nombre d'individus ne cesse de progresser et qu'on a déjà appliqué ce principe d'efficacité", je ne sais pas répondre mais je pressens de gros ennuis.

comme quoi manger des végétaux est une solution d'attente, et une nouvelle fois cette solution n'apporte pas la réponse au vrai problème Combien la Terre peut-elle nourrir d'individus?
je n'ai pas non plus la réponse, mais la question reste posée et vouloir faire changer notre mode de consommation pour ne pas avoir à répondre à cette question est un peu hypocrite, c'est mon point de vue
mettre la poussière sous le tapis a toujours été la solution de facilité :mrgreen:
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)

Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 18535
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 8057

Re: Potager du paresseux...aide

Message non lupar Did67 » 22/01/19, 11:22

Je ne pense qu'il n'y a que deux solutions :

a) ou bien l'humanité régule ses effectifs, en fonction du mode de vie qui fait consensus [en somme, ne consommer que des végétaux ne fait que repousser la limite d'un facteur 7 environ ; c'est énorme ; mais limite il y aura quand même !]. On peut actuellement, reculer cette limite... Mais si on n'est pas plus "régulateur", le même problème se posera !

b) ou bien l'humanité sera régulée : famines, guerres, maladies... "A l'insu de son plein gré"... Les effets de certains phénomènes : violences urbaines, augmentation de certaines maladies (notamment toutes celles liées à la nutrition) sont peut-être des prémisses ???

On n'y prête pas attention : l'espérance de vie diminue aux USA, l'espérance de vie de certaines catégories "sociales" diminue en Allemagne, la France a connu deux épisodes de diminution de l'espérance de vie...
1 x
Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4675
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 791

Re: Potager du paresseux...aide

Message non lupar Moindreffor » 22/01/19, 13:12

Did67 a écrit :Je ne pense qu'il n'y a que deux solutions :

a) ou bien l'humanité régule ses effectifs, en fonction du mode de vie qui fait consensus [en somme, ne consommer que des végétaux ne fait que repousser la limite d'un facteur 7 environ ; c'est énorme ; mais limite il y aura quand même !]. On peut actuellement, reculer cette limite... Mais si on n'est pas plus "régulateur", le même problème se posera !

b) ou bien l'humanité sera régulée : famines, guerres, maladies... "A l'insu de son plein gré"... Les effets de certains phénomènes : violences urbaines, augmentation de certaines maladies (notamment toutes celles liées à la nutrition) sont peut-être des prémisses ???

On n'y prête pas attention : l'espérance de vie diminue aux USA, l'espérance de vie de certaines catégories "sociales" diminue en Allemagne, la France a connu deux épisodes de diminution de l'espérance de vie...

tu dis clairement ce que je pensais et n'avais osé l'écrire, donc si je régule ma consommation de viande c'est pour mon bien-être personnel comme pour le reste de mon alimentation
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 18535
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 8057

Re: Potager du paresseux...aide

Message non lupar Did67 » 22/01/19, 13:21

Je serais un peu plus "complexe" : nous sommes très loin d'avoir commencé à esquisser des mécanismes allant dans le sens d'une maitrise de notre impact.

Maîtrise qui a elle aussi deux voies :

a) réduire chacun, individuellement, son impact - la fameuse idée de "décroissance heureuse", sur laquelle je rejoins Pierre Rabhi.

b) maîtriser les effectifs d'humains sur terre - ce que visiblement, nous sommes incapables de concevoir seulement !

Dès lors, ma réduction, se situe, outre ma santé, tout de même dans le a)... Non, je ne sauverai pas le monde. Mais à mon échelle, je fais néanmoins ma part (même si doute que cela ne serve à quelque chose, vu le b) ; j'appelle ça mon éthique personnelle - dont tout le monde, à juste titre, s'en fiche ! Mais pas moi !!! Encore une pensée "complexe" !).
0 x
Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4675
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 791

Re: Potager du paresseux...aide

Message non lupar Moindreffor » 22/01/19, 13:48

Did67 a écrit :Je serais un peu plus "complexe" : nous sommes très loin d'avoir commencé à esquisser des mécanismes allant dans le sens d'une maitrise de notre impact.

Maîtrise qui a elle aussi deux voies :

a) réduire chacun, individuellement, son impact - la fameuse idée de "décroissance heureuse", sur laquelle je rejoins Pierre Rabhi.

b) maîtriser les effectifs d'humains sur terre - ce que visiblement, nous sommes incapables de concevoir seulement !

Dès lors, ma réduction, se situe, outre ma santé, tout de même dans le a)... Non, je ne sauverai pas le monde. Mais à mon échelle, je fais néanmoins ma part (même si doute que cela ne serve à quelque chose, vu le b) ; j'appelle ça mon éthique personnelle - dont tout le monde, à juste titre, s'en fiche ! Mais pas moi !!! Encore une pensée "complexe" !).

je suis d'accord avec la décroissance heureuse, comme démarche globale, privilégier les circuits courts, réfléchir à comment réduire le volume de ma poubelle, revoir mon mode d'alimentation...,

mais je pense que la baisse de viande dans mon alimentation aura d'abord un impact sur ma santé et que cela aura par effet secondaire un effet sur la planète, car la surconsommation de viande est avant tout un problème culturel, c'est un signe extérieur de richesse

je suis pour un retour à une consommation raisonnée et en accord avec ma santé, le problème de la viande est à mettre sur le même plan que les fruits exotiques ou hors saison
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)
Jérôme
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 36
Inscription : 05/11/18, 10:46
Localisation : Cahors - Lot
x 6

Re: Potager du paresseux...aide

Message non lupar Jérôme » 22/01/19, 16:14

Moindreffor a écrit :... réponse au vrai problème Combien la Terre peut-elle nourrir d'individus?
je n'ai pas non plus la réponse, mais la question reste posée et vouloir faire changer notre mode de consommation pour ne pas avoir à répondre à cette question est un peu hypocrite, c'est mon point de vue
mettre la poussière sous le tapis a toujours été la solution de facilité :mrgreen:

Je crois qu'il y a consensus sur le fait que l'humanité ne peut croître indéfiniment sans conséquences désastreuses.
D'après ce constat, faire évoluer les habitudes d'alimentation n'est pas une solution définitive, cela ne peut aucunement régler le problème passé un certain point. Où ce point se situe-t-il ? Je ne sais pas, mais il existe nécessairement.
Pour autant, si notre objectif est la diminution de la souffrance, alors il est bien pertinent d'utiliser un moyen pouvant y participer, même sur une période bornée. Ce n'est pas parce qu'il ne peut répondre de manière totale et infinie qu'il est inutile, illégitime ou hypocrite, c'est de ne pas l'utiliser qui le serait.
Plus globalement "la viande" impacte directement
- notre planète
- notre santé dans une certaine mesure
- faut-il le rappeler, les animaux
Mettre tout ou partie de ces points sous le tapis est-il possible ?
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 22 invités