Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsPotager du paresseux...aide

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Avatar de l’utilisateur
Adrien (ex-nico239)
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5047
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 578

Re: Potager du paresseux...aide

Message non lupar Adrien (ex-nico239) » 14/11/18, 11:41

:mrgreen: j'y veillerai Image
0 x

franz3008
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 30
Inscription : 10/11/17, 11:11
x 1

Re: Potager du paresseux...aide

Message non lupar franz3008 » 16/01/19, 21:20

Je voudrai bien me permettre de vous signaler mon expérience. Le Terra Petra qui contiens du charbon de plantes enmagasine l'azote ou autre élement nutritif donc plus besoin d'engrais vert. Il enmagasine aussi l'eau c'était trés intéréssant l'été dernier je n'ai pas arosé et cela á trés bien poussé.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Adrien (ex-nico239)
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5047
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 578

Re: Potager du paresseux...aide

Message non lupar Adrien (ex-nico239) » 17/01/19, 00:52

franz3008 a écrit :Je voudrai bien me permettre de vous signaler mon expérience. Le Terra Petra qui contiens du charbon de plantes enmagasine l'azote ou autre élement nutritif donc plus besoin d'engrais vert. Il enmagasine aussi l'eau c'était trés intéréssant l'été dernier je n'ai pas arosé et cela á trés bien poussé.


T'en as dans ton jardin?
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 16753
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 7045

Re: Potager du paresseux...aide

Message non lupar Did67 » 17/01/19, 09:23

franz3008 a écrit :Je voudrai bien me permettre de vous signaler mon expérience. Le Terra Petra qui contiens du charbon de plantes enmagasine l'azote ou autre élement nutritif donc plus besoin d'engrais vert. Il enmagasine aussi l'eau c'était trés intéréssant l'été dernier je n'ai pas arosé et cela á trés bien poussé.


Je te propose de faire une "expérience proprement" :

a) nous donner ce que tu as mis et où (combien, etc...)

b) j'ai tendance à ne donner aucun crédit à des observations "j'ai fait ceci et cela a bien marché", pour une raison simple : en agronomie, la croissance ou le rendement est toujours le résultat de 36 choses à la fois... Les "miracles" n'existent pas...

Je te propose de faire un essai "toutes autres choses égales par ailleurs" : sur une parcelle ayant le même passé, tu plantes la même chose (même espèce, même variété, même date, même technique), une moitié avec le "traitement en question" (ici un apport de charbon végétal), l'autre moitié sans...

Et là, s'il y a une différence significative, tu peux penser que cela est lié au traitement.

Pour bien faire, il faudrait encore répéter cela plusieurs fois. Une année 2018 sèche, cela ne réagit pas comme une année 2016 humide !

Sinon, en général, cela rejoint le tas d'âneries qu'on lit sur internet, qui ne sont que la projection de convictions. Calendriers lunaires, buttes, purin de ceci, décoction de cela...

Ceci étant dit, que l'apport de charbon végétal puisse avoir un effet, cela est probable. Encore faut-il se poser la question : combien ? comment on produit ce charbon ? pour quel effet ?

Il ne "crée" pas d'éléments. S'agissant des nitrates, il peut éventuellement les retenir. Cela reste à démontrer. Pour le reste, dans nos sols, les "colloïdes" jouent déjà le rôle de rétention. Retenir plus encore que retenir ??? Je ne vois pas bien. Ce qui est sûr, ce que le carbone ne "crée" pas d'éléments dans le sol (hormis toujours l'azote, qu'il ne crée pas, ais on peut imaginer qu'il favorise les bactéries fixatrices ?).

La terra preta, c'est une accumulation pendant des siècles sans doute, et cela désigne de un type particulier de formation de sol, dans des conditions tropicales (où la minéralisation est exacerbée, aucune matière organique ne dure, etc...). J'ai tendance à considérer que le terme est abusif quand il désigne un enrichissement de nos sols en charbon végétal... Les mécanismes restent encore largement inconnus.

Je voulais faire un essai... Et j'ai zappé. J'ai même ramené un seau de charbon de bois en poudre...
0 x
franz3008
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 30
Inscription : 10/11/17, 11:11
x 1

Re: Potager du paresseux...aide

Message non lupar franz3008 » 18/01/19, 10:57

Did67 à écrit"Je te propose de faire un essai "toutes autres choses égales par ailleurs" : sur une parcelle ayant le même passé, tu plantes la même chose (même espèce, même variété, même date, même technique), une moitié avec le "traitement en question" (ici un apport de charbon végétal), l'autre moitié sans..."
D'abord merci pour la réponse et ses propos. Vut la grandeur de mon potager 50 m carrés et le temps à y passer. je ne pense pas pouvoir faire cet essai. Mais encore une fois milles merci pour ta réponse scientifique(à mes yeux).
Je ne pratique la phénoculture que depuis 2 ans et je te remercie pour tous les conseils que tu nous donne.
J'ai broyé le charbon de bois de ma cheminée mais cela pose beaucoup de problèmes et par la suite j'ai fait venir un big pack de 1000l de charbon végétal sois disant contrôlé par ( EBC (European Biochar Certificate). Je l'ai mélangé à mon Bokashi que je réparti au printemps sous le foin. Bien sur ce n'est pas du terra prêta le résultat mais ce sera pour les prochaines générations. Il faut bien commencer petit avant de grandir mais chaque enfant se réjouis de ses progrès. Gardez moi aussi l' illusion d'avoir fait un petit pas vers la nature qui m'a remercié.
0 x

Avatar de l’utilisateur
Adrien (ex-nico239)
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5047
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 578

Re: Potager du paresseux...aide

Message non lupar Adrien (ex-nico239) » 18/01/19, 11:49

franz3008 a écrit :Bien sur ce n'est pas du terra prêta


Ok ainsi c'est plus clair :wink:

Je ne suis pas certain qu'on puisse utiliser le vocable «terra prêta» qui est une résultante millénaire dans laquelle bien d'autres composants rentrent en ligne de compte.

En revanche incorporer du charbon de bois à sa terre c'est autre chose
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 16753
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 7045

Re: Potager du paresseux...aide

Message non lupar Did67 » 18/01/19, 15:41

franz3008 a écrit : Gardez moi aussi l' illusion d'avoir fait un petit pas vers la nature qui m'a remercié.


Sans "témoin" (c'est comme ça qu'on appelle les parcelles "toutes choses égales par ailleurs" n'ayant pas eu le "traitement" en question), la porte est grande ouverte aux illusions !

Et loin de moi l'idée de vouloir contrarier quelqu'un en ce domaine !

Simplement, c'est ainsi, par des raccourcis comme tu l'as fait -puisque tu as mis du foin, du bokashi, du charbon végétal - en affirmant que le biochar a bien marché" l'an dernier que se créent les fausses-modes... J'entends par là, une mode basé sur une conviction ne reposant elle-même sur rien d'objectif.

Cela rejoint quelque chose que j'ai dû écrire quelque part : je respecte tout pratiquant de toute religion (dans certaines limites dont l'actualité récente montre des contours) ; je combats toutes les religions en tant que système organisé pour raconter des bêtises - à mon sens - aux gens. Je respecte les individus d'autant plus qu'ils acceptent que je les traite de "pauvres croyants ayant besoin d'illusions pour affronter l'idée de mort et quelques autres contrariétés terrestres". Arrivé là, en général, cela se corse, car bien entendu, ils se pensent avoir seuls LA vérité !

PS : Ceci dit, je rappelle que je n'exclue pas un effet des apports de charbon végétal ou biochar - ce que je différencie de la terra preta. J'avais l'intention de faire un essai. Je pense même que c'est probable. Combien ? Dans quelles circonstances ? durabilité (où trouver tout ce charbon si tout le monde voudrait l'utiliser) ? etc sont d'autres questions, qui m'invite à la prudence
1 x
Avatar de l’utilisateur
bobbysolo67
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 64
Inscription : 23/07/16, 15:29
Localisation : Alsace
x 28

Re: Potager du paresseux...aide

Message non lupar bobbysolo67 » 19/01/19, 11:25

did67 a écrit :

Je ne suis pas certain qu'on puisse utiliser le vocable «terra prêta» qui est une résultante millénaire dans laquelle bien d'autres composants rentrent en ligne de compte.

En revanche incorporer du charbon de bois à sa terre c'est autre chose


Un lien intéressant, hélas réservé aux germanophones... http://www.ithaka-journal.net/55-anwend ... anzenkohle
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 16753
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 7045

Re: Potager du paresseux...aide

Message non lupar Did67 » 19/01/19, 11:43

Je vous traduis juste ceci :

"so hätten bei der Effizienz damaliger Kohlemeiler für 100 Tonnen Pflanzenkohle etwa 2000 Tonnen Holz verkohlt werden müssen. Das entspricht 300 – 400 großen Regenwaldbäumen, die ohne Kettensäge und ohne Beil gefällt und deren Kohle ohne Zugtiere zum Feld hätten transportiert werden müssen.
Die Idee, dutzende Tonnen Pflanzenkohle auf die Äcker zu bringen, kann also nur von Akademikern kommen, die aus einer richtigen Beobachtung (50 t Pflanzenkohle pro Hektar) eine falsche, völlig praxisirrelevante Schlussfolgerung (einmaliger massiver Auftrag von Pflanzenkohle) gezogen haben. Und dies ganz davon abgesehen, dass kein Boden zur Terra Preta wird, nur weil man viel Kohle hineinpflügt."


Compte tenu des rendements des meules (pour la fabrication du charbon) à l'époque, il aurait fallu carboniser 2 000 tonnes de bois pour produire 100 tonnes de charbon de bois. Cela représente 300 à 400 gros arbres de la forêt tropicale, qu'il aurai fallu abattre sans scies et sans haches et dont le charbon aurait dû être transporté par des animaux de trait vers les champs cultivés.
L'idée de transporter des douzaines de tonnes de charbon de bois dans les champs ne peut donc venir que d'universitaires, qui ont, à partir d'une observation réelle (50 t de charbon de bois par ha) tiré une conclusion fausse, sans aucune application concrète (un apport unique massif de charbon de bois). Et tout cela en négligeant le fait qu'aucun sol ne deviendra de la terra preta juste parce qu'on a effectué des apports de charbon !

Je n'avais pas connaissance de cet article, mais cela rejoint ma réflexion.

Je ne suis pas toujours d'accord sur tout ce que disent les Bourguignon, mais il reste que ce sont de vrais pédologues (ce que je ne suis pas !). Ils écrivent :

"La Terra Preta: Sol anthropogénique d'une grande fertilité due à une concentration élevée de charbon de bois, de matière organique, de nutriments. Ces sols contiennent en général beaucoup de fragments de poteries et possèdent une forte activité biologique. On nous demande souvent comment appliquer cela en France par exemple. Il faut comprendre que la Terra preta ne peut se développer et fonctionner que sur les oxisols, latosols, ou ferralsols. Ces sols possèdent des argiles très vieilles (kaolinite) dont la CEC est quasi inexistante. Et les civilisations précolombiennes (grands agriculteurs) avaient (de manière empirique) trouvé que dans LEUR milieu, sur LEUR sol, la terra preta était le meilleur moyen pour garantir une production pérenne sur des sols qui, sans la forêt, deviennent rapidement infertiles."

dans :

Se rajoute donc sans doute le fait que cela marche mieux dans certains sols que dans d'autres ! Ou du moins, je l'aurais pour ma part traduit comme ça : les effets observés, comparés au sol alentours, sont beaucoup plus spectaculaires, dans ces sols.

Comprendre que l'amazone, comme toutes les zones tropicales ne fonctionnent pas avec les substances humiques, minéralisées bien trop vite dans ces conditions (chaleur, humidité). Cela donne ces sols rouges, latéritiques, sans "MO" comme nous disons. Toute matière organique est immédiatement "minéralisée". Et soit lessivée, soit réutilisée. En fait, les deux. Donc mettre une "pile" capable de se recharger très vite, le charbon, est évidemment un plus ! Dans ces conditions et dans ces sols ! Comme lorsqu'on a une bonne chiasse et qu'on prend du charbon ! Mais quand on digère bien, aura-t-il en effet améliorant sur notre vie ???
1 x
Avatar de l’utilisateur
bobbysolo67
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 64
Inscription : 23/07/16, 15:29
Localisation : Alsace
x 28

Re: Potager du paresseux...aide

Message non lupar bobbysolo67 » 19/01/19, 13:23

Did67 a écrit :Je vous traduis juste ceci :

Compte tenu des rendements des meules (pour la fabrication du charbon) à l'époque, il aurait fallu carboniser 2 000 tonnes de bois pour produire 100 tonnes de charbon de bois. Cela représente 300 à 400 gros arbres de la forêt tropicale, qu'il aurai fallu abattre sans scies et sans haches et dont le charbon aurait dû être transporté par des animaux de trait vers les champs cultivés.
L'idée de transporter des douzaines de tonnes de charbon de bois dans les champs ne peut donc venir que d'universitaires, qui ont, à partir d'une observation réelle (50 t de charbon de bois par ha) tiré une conclusion fausse, sans aucune application concrète (un apport unique massif de charbon de bois). Et tout cela en négligeant le fait qu'aucun sol ne deviendra de la terra preta juste parce qu'on a effectué des apports de charbon !

Je n'avais pas connaissance de cet article, mais cela rejoint ma réflexion.


Merci Didier pour cette traduction. Tu es beaucoup moins paresseux que moi... :wink:
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 7 invités