Retour Faire défiler Stop Mode automatique

Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsPollutions des plastiques au quotidien

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6928
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 218
Contact :

Re: Polltion plastique au quotidien

Message non lupar chatelot16 » 11/06/18, 19:44

le principal probleme , c'est la valeur du plastique de recuperation !

le vieux plastique peut servir de combustible , donc devrait avoir une valeur non nulle ... et si il avait une valeur facilement vendable tiout ceux qui on du temps le ramasseraient pour gagner un peu

le problème c'est que personne n’achète le plastique ... donc si il ne vaut rien on le laisse traîner

il y a un empilage de reglementation absurde qui plombe le recyclage ... toute les activité de recyclage sont soumis a des reglement lourd sur les etablissement classé pour la protection de l'environement


pour proteger l'environement on complique et on taxe ceux qui font le travail utile ??? resultat le travail utile trop taxé n'est pas fait et on laisse trainer le plastique

il faut absolument donner une valeur legerement positive a tout les dechet plastique , pour que tout ceux qui on le temps le ramasse et gagnent un peu d'argent

il n'y a pas 36 solution , il faut construire des centrale thermique qui brulent tout pour faire de l'energie et achète le plastique a un prix non nul ! il n'y a pas besoin que ce prix d'achat soit elevé , il suffit qu'il soit non nul
0 x

Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6473
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 420

Re: Pollutions des plastiques au quotidien

Message non lupar Ahmed » 11/06/18, 20:44

Grelinette,tu écris:
Il y a 3 réponses (solutions) à ce constat :

- la première, c'est la métaphore du Colibri, chère à Pierre Rabhi. Ce petit oiseau qui essayait vainement d'éteindre un incendie avec les quelques gouttes transportées dans son bec : "Même si la tâche parait irréalisable, chacun doit y prendre sa part, et si tout le monde y prend sa part, la tâche sera réalisée".

- la seconde, c'est la théorie de la masse critique : quand 2 blocs s'opposent, c'est celui qui finit par avoir la plus grande masse qui finit par imposer sa volonté. Autrement dit, plus nous serons nombreux à réagir, plus notre masse fera (peut-être) pencher la balance du bon côté !

- et la troisième, quand tout sera détruit, cassé, pollué, si nous sommes encore vivants, nous serons obligés de nous y mettre pour tout reconstruire, et ce sera un travail long et difficile, autant commencer maintenant...

Grelinette, le petit colibri d'éconologie :cheesy:


- 1 La métaphore du colibri, je la comprends très différemment: il s'agit d'une position éthique qui ne tient pas compte de l'efficacité, ce qui est valide puisque cette dernière est d'évidence du côté de la destruction. Ceci pointe la seule tâche susceptible d'impulser un changement: non pas de "petits gestes" qui servent de cache-sexe à la destruction en cours, mais l'expression d'une positivité, d'un manifeste pour la vie.
- 2 La théorie de la masse critique n'est pas pertinente, car l'extension du mal dépasse de loin l'action de malfaisants, qu'ils soient conscients ou non de leurs actes: il s'agit d'un phénomène qui surpasse les sociétés et se situe comme en dehors d'elles et chacun de ses membres contribue nécessairement à la destruction commune, ceci bien que chacun puisse faire également de "petits gestes" qui ne changent pas l'essentiel, constitué d'actes qu'il ne peut contrôler, puisque relevant de déterminismes socio-économiques.
- 3 La logique en oeuvre ira jusqu'à son terme, sauf triomphe de l'éthique et changement radical des finalités de nos sociétés, ce dont nous ne prenons pas le chemin et c'est l'effondrement systémique qui semble seul être en mesure de révéler (c'est le sens du mot apocalypse) notre aveuglement au sujet des causes profondes de cette impasse et, comme tu le dis, ce sera un travail de reconstruction titanesque et difficilement imaginable...
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6473
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 420

Re: Pollutions des plastiques au quotidien

Message non lupar Ahmed » 12/06/18, 12:06

Le risque de la focalisation sur le "ramassage des papiers gras", c'est d'aboutir à un simple puritanisme qui s'offusque du détail, mais s'accommode hypocritement du vice le plus profond. Ceci n'est pas une simple clause de style ou une pudeur de la raison effarouchée: des pays comme l'Allemagne ou la Suisse font coexister une vétilleuse propreté avec un considérable développement d'industries lourdes, dont beaucoup s'adonnent à la chimie, tout ceci avec le mode de vie qui va avec...
je pense qu'il existe déjà suffisamment d'idiots utiles (c'est d'ailleurs difficile à éviter, puisque c'est d'un point de vue objectif que je me place) sans en rajouter.
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6928
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 218
Contact :

Re: Pollutions des plastiques au quotidien

Message non lupar chatelot16 » 12/06/18, 13:21

colibri ou idiot utile ça ne sert a rien ...

pour moi la solution c'est de construire des centrales thermique a biomasse et a plastique , pour acheter tous les dechet plastique que l'on peut ramasser

actuellement on critique l’incinération ... mais si il n'y a pas d’incinération efficace et productive il y aura toujours plus de pollution

il existe des moyen de tout bruler sans poluer : il faut mettre en place ces moyen et donner a tout les plastique une valeur de combustible

la mode des déchetterie qui gaspillent de l'argent public pour fonctionner et qui mettent a zero la valeur de tous les produit de recuperation est mauvaise

pour eviter la disperssion il faut donner une valeur positive aux matiere de recuperation

on transporte bien le petrole depuis l'autre bout de la terre ... les pays chaud n'ont pas besoin de chauffage , donc n'ont rien a faire de la chaleur de bruler des dechet ... il faut transporter ces dechet pour les bruler la ou c'est utile ... il y a autant d'energie dans les plastique que dans le petrole donc le transport devrait etre aussi rentable
0 x
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6473
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 420

Re: Pollutions des plastiques au quotidien

Message non lupar Ahmed » 12/06/18, 13:29

...les idiots utiles le sont au maintien d'un système auquel ils fournissent une sorte de dédouanement.
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."

dede2002
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 768
Inscription : 10/10/13, 16:30
Localisation : Genève campagne
x 72

Re: Pollutions des plastiques au quotidien

Message non lupar dede2002 » 12/06/18, 16:25

En Afrique, on utilise le plastique ramassé par terre pour le remettre par terre, au lieu du ciment. Est-ce une meilleure idée que l'incinération?

http://observers.france24.com/fr/201603 ... an-yaounde
0 x
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6473
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 420

Re: Pollutions des plastiques au quotidien

Message non lupar Ahmed » 12/06/18, 17:14

Le travail de fabrication ne doit pas être très sain du fait des vapeurs émises durant la chauffe avec cet équipement rudimentaire , sinon l'idée n'est pas mauvaise et plus valorisante que l'utilisation énergétique (dans ce contexte, spécialement). Un inconvénient sera la production de micro particules de plastique avec l'usure de la chaussée...
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
dede2002
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 768
Inscription : 10/10/13, 16:30
Localisation : Genève campagne
x 72

Re: Pollutions des plastiques au quotidien

Message non lupar dede2002 » 12/06/18, 17:36

Les micro particules de plastique sont-elles plus nocives que les micro particules de ciment (ou de pneu)? Je me pose la question, car le problème du plastique dans la chaîne alimentaire n'est pas chimique mais physique, le plastique ne se décompose pas et obstrue les voies digestives, à partir d'une certaine taille (sac dans l'estomac d'un dromadaire, micro particule dans l'estomac d'un micro organisme?).
0 x
Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6928
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 218
Contact :

Re: Pollutions des plastiques au quotidien

Message non lupar chatelot16 » 12/06/18, 18:09

le problème est le même pour les plastique que pour les pneu ... les utiliser comme matériaux de construction est une fausse bonne idée si on construit une route qui s'use et met tout en poussière

je trouve que l'utilisation en combustible est la meilleure a condition de brûler dans une usine efficace faisant beaucoup d’énergie sans polluer ... le mauvais exemple est une usine d’incinération qui brûle n'importe comment sans produire d’énergie utile comme il en existe hélas beaucoup

j'ai vu passer il n'y a pas longtemps un sujet sur le danger des terrain de sport en granulé de pneu qui provoquent des problème de santé des sportif ... ça fait peur , si le danger est visible avec les terrain de sport il doit etre encore plus grave pour l'usure des pneu sur les route ... mais il est invisible car c'est un danger qui a augmenté progressivement sans aucune transition brutale permettant de le remarquer
0 x
dede2002
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 768
Inscription : 10/10/13, 16:30
Localisation : Genève campagne
x 72

Re: Pollutions des plastiques au quotidien

Message non lupar dede2002 » 12/06/18, 19:30

L'usure des pneus sur la route est un "mal nécessaire" pour le fonctionnement du système, on n'en parle pas mais le tonnage de pneus utilisés annuellement dépasse probablement le tonnage de plastiques jetés dans la nature.
C'est comme pour l'essence, d'après les critères de la loi sur les toxiques en Suisse elle devrait être délivrée sur ordonnance médicale, ou uniquement à des professionnels ayant suivi des cours spécifiques (CT3 ou 4, on m'avait appris ça à l'école) mais évidemment ce n'est pas possible...

Parallèlement, le ciment est un gouffre à énergie, il faut brûler combien de plastique pour faire un kilo de ciment?
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 8 invités

Recherches populaires