Retour Faire défiler Stop Mode automatique

Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsNouveau Potager du Paresseux (33)

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Jihele33
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 3
Inscription : 08/05/18, 12:22
x 1

Nouveau Potager du Paresseux (33)

Message non lupar Jihele33 » 09/05/18, 10:45

Bonjour,
Nouveau venu au Potager du paresseux, après avoir lu votre livre je commence le foin cette année après avoir essayé le paillage plastique (tressé) qui me donnait de bons résultats (à mon échelle). Je vous remercie de ce joli travail de vulgarisation et de culture (dans tous les sens du terme)...
J'ai deux petits jardins potagers à deux endroits différents du terrain autour de ma maison mais je détaillerai cela un peu plus tard.
J'ai aujourd'hui une question à vous poser : j'ai vu surgir en quelques jours de nombreux petits champignons à la tête noire très fragiles ... est-ce grave docteur ? C'est une parcelle très humide sur laquelle il n'y a pour l'instant que des plants de pommes de terre...
Merci de prendre le temps de me donner votre avis. Bonne journée.
Pièces jointes
Champis2.jpg
Champis2.jpg (168.77 Kio) Consulté 463 fois
Champis1.jpg
Champis1.jpg (137.24 Kio) Consulté 463 fois
0 x

Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 11950
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 3877

Re: Nouveau Potager du Paresseux (33)

Message non lupar Did67 » 09/05/18, 15:08

Se réjouir (presque toujours !) de la présence de "champignons" :

- ces "carpophores" (organes reproducteurs) ne sont que la toute petite partie émergée d'un gigantesque iceberg souterrain : le réseau des hyphes, qui constituent le véritable corps de ces "champignons", et qui ont accumulé les substances nécessaires à sa construction... Il faut imaginer une gigantesque "barbe à papa", de plusieurs mètres, qu'on ne voit pas, mais qui est le "corps" de ce champignon...

- presque tous les champignons sont des ... "saprophytes" (si ! si !) : ils se nourrissent de matières organiques mortes, qu'ils digèrent ; sans "bien", ni "mal", si ce n'est qu'au bout de cette décomposition, il y a les minéraux qui constituaient la biomasse qui est digérée...

- c'est donc le signe heureux de 3 choses :

a) le sol est encore suffisamment humide ; dans un sol nu, désséché, peu de chance que de tels "champignons" ne se forment
b) que rien ne bloque le développement des champignons : donc les champignons plus utiles, tels que ceux qui s'associent aux racines des champignons pour former des mycorhizes, très utiles aux plantes, ont toutes les chances de se développer (sans nécessairement faire de "champignons"...)
c) que le processus qui va nourrir les légumes se met en place !

Youpi, direction le transat pour ne rien détruire !

[Et au passage, s'interroger sur le coté névrotique de notre "phobie" des champignons, au motif que quelques-uns sont des parasites - et donnent des mycoses -, d'autres des maladies aux plantes - oïdiums, mildiou, etc - ou que d'autres encore sont toxiques ! Dans le transat, on a le temps de se "soigner"]
2 x
Jihele33
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 3
Inscription : 08/05/18, 12:22
x 1

Re: Nouveau Potager du Paresseux (33)

Message non lupar Jihele33 » 09/05/18, 21:57

Merci de votre réponse... Je ne suis pas foncièrement inquiet de la présence de champignons mais plutôt curieux... Ceux-là ont été très éphémères car le soleil les a ratatinés. D'autres viendront peut-être. Je les attends impatiemment depuis mon transat.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 11950
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 3877

Re: Nouveau Potager du Paresseux (33)

Message non lupar Did67 » 10/05/18, 08:50

Oui, très souvent, ces "carpophores" sont très éphémères, et "fondent" une fois leur mission accomplie...

C'était peut-être le coprin noir d'encre : http://mycorance.free.fr/valchamp/champi5.htm
0 x
Jihele33
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 3
Inscription : 08/05/18, 12:22
x 1

Re: Nouveau Potager du Paresseux (33)

Message non lupar Jihele33 » 10/05/18, 21:11

Bonjour,
Voila j'ai un peu de temps donc je vais faire une présentation succincte de mon potager du paresseux à moi.
Tout d'abord je ne connais que peu de choses en agriculture ou culture potagère... Je plantais jusqu'en 2015 des plants que j'achetais en godets, depuis je fais mes semis avec des semences provenant pour l'essentiel de Kokopelli et de ma propre production (qd ça veut bien marcher).
Je n'ai strictement jamais traité avec quoi que ce soit (j'utilise juste du ferramol pour les limaces et escargots en début de saison). Je ne mets pas d'engrais. Je pars du principe que je n'arrive déjà pas à consommer tout ce que le potager me donne, les maladies éventuelles sont en quelque sorte la part des anges...
Vous l'aurez compris, la performance et le rendement ne sont pas mon moteur...
La situation : jardin autour d'une maison dans la Banlieue Bordelaise. 2 parcelles destinées au potager. je ne connais pas les particularités du sol (il semble que ça soit argileux) .
Une de 70m2 : destinée aux patates, potimarrons, courgettes, aubergines, oignons, betteraves, panais...
Restée longtemps en jachère (volontairement car ça me permettait d'avoir un lieu de macrophotographie idéal). Puis paillé avec un paillis plastique tressé par flemme de désherber pour en faire un potager depuis 2 ans... Le souci c'est que cette méthode a facilité la vie du liseron qui n'ayant plus de concurrence a un peu proliféré... Rien de trop gênant mais il faut surveiller.
Une de 50m2 (avec un noyer en plein milieu) utilisée en potager depuis 10 ans: destinée aux tomates, patates douces, poireaux, navet, oignons, panais, betteraves, topinambours, fraisiers, arichaut...
Pour savoir comment et pourquoi j'ai réparti... Ben c'est au pif et aussi parce que la partie de 70m2 a du liseron et j'ai remarqué que l'animal n'aimait pas les aubergines, courgettes et potimarrons. Pour les patates, c'est variable.
La partie de 50m2 est plantée d'un noyer au beau milieu et malgré cela c'est là que les récoltes sont les plus importantes.
Ces deux parcelles n'ont subit aucun traitement depuis au moins 15 ans...
J'ai découvert le potager du Paresseux grâce au livre que j'ai trouvé génial et très bien fait. Pour une fois je comprenais tout même si j'ai un peu zappé les parties trop scientifiques. Donc je me suis mis en quête de foin que j'ai pu trouver assez facilement en boules de 250kg (livrées). 2 Boules ont fait l'affaire.
J'ai épandu le foin assez tard (fin janvier) sur les parcelles sans rien faire dessous. Il y a un peu de tout, des vieux plants, des mauvaises herbes arrachées du compost perso, des branches et du bambou coupés en petits morceaux... Tout seul c'est physique mais ça passe...
depuis j'observe et j'ai planté il y a 15 jours mes patates (50 pieds), mes patates douces (15 pieds), poireaux et navets (en semis direct), des topinambours qu'on m'a donnés, des fraisiers récupérés de l'an dernier, et aujourd'hui mes tomates (20 pieds) ... Jusque là ça va, quelques herbes et autres qui arrivent à traverser par ci par là mais facile à contrôler. Les patates sont toutes sorties... Les poireaux pointent leur nez. Et il y a plein de champignons (parfois éphémères) partout... Il paraît que c'est bon signe :D .
Les tomates sont plantées d'aujourd'hui et pour l'instant ne se plaignent pas... :lol: :lol: :lol:
Quelques attaques de limaces donc traitement préventif de Ferramol et chasse à la lampe frontale à la nuit tombée (une 20aine de prisonniers de guerre)
Mon outillage est très simple : une main droite, une main gauche, un grand outil à tailler les haies (acheté chez lidl) pour découper la couche de foin et un plantoir à bulbes pour faire des trous et repiquer mes plants...
Pour l'instant je n'arrose pas... La terre est gorgée d'eau donc ça pousse... On verra plus tard si je dois mettre un système de goutte à goutte.
Voila c'est une première présentation. je détaillerai au fur et à mesure dans les prochaines semaines...
En photos mes tomates plantées aujourd'hui, les attaques sur les topinambours, mes outils et un plant de patates oublié (il y en a 4 ou 5 comme ça) qui a réussi à traverser les 15/20cm de foin ...
Pièces jointes
Topinambour-Limaces.jpg
Tomates2.jpg
Tomates1.jpg
Patate1.jpg
Mes-Outils.jpg
Mes-Outils.jpg (216.27 Kio) Consulté 343 fois
1 x

Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 11950
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 3877

Re: Nouveau Potager du Paresseux (33)

Message non lupar Did67 » 10/05/18, 22:10

De mon point de vue, des légumes (pomme de terre, tomates) un peu vert pâle tirant sur le jaunâtre, signe d'une relative pauvreté en azote. Qui va se corriger dès que le foin commencera sérieusement à se décomposer (enfin, qu'on arrivera dans la phase finale de la décomposition de la couche inférieure, celle qui est humide : la nitrification) et jouera un de ces rôles, celui de fertilisant naturel...

Mais comme tu avais assez avant, tu vas te trouver alors en surproduction !

Effectivement, le cap des limaces à l'arrivée du beau temps, premières plantations, est à passer et le ramassage nécessite une demi-douzaine de soirées de persévérance. Puis la populations dégringole, les plantes se développent et les limaces se contentent des feuilles inférieures, fanées ou malades... Elles jouent leur rôle de nettoyeurs... Et les auxiliaires (carabes, staphylins..) sont plus nombreux, plus affectifs...
1 x
jpbord
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 43
Inscription : 13/05/17, 23:45
Localisation : 24 Dordongne Bergerac
x 7

Re: Nouveau Potager du Paresseux (33)

Message non lupar jpbord » 13/05/18, 23:19

Bonsoir,

il y a de plus en plus de paresseux qui jardinent ! moi je suis en Dordogne près de Bergerac et franchement Didier ma redonner goût a faire mon potager, le regard n'est plus le même , avant je m'acharnais aux tâches du jardinage classique ( planter vite, désherbe encore et encore ! arroser tout les soirs , trouver le bon produit pour éliminer les pucerons, limaces et doryphores , ect....) maintenant je regarde , je suis attentif a la vie de mon jardin et peut importe si sur les 12 plans de salade repiqués une ou deux sont dévorés . bref toutes ces plantes que je bichonne m'apportent le plaisir des yeux et des sens ! Un renouveau une autre expérience de la vie dans sa globalité.
2 x
Avatar de l’utilisateur
nico239
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1083
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 144

Re: Nouveau Potager du Paresseux (33)

Message non lupar nico239 » 14/05/18, 00:08

Beau retour d'expérience....

Quoique arroser, à la réflexion et à l'expérience (j'étais un pingre de l'arrosage) je pense que c'est (malheureusement) encore nécessaire : mais y a toujours moyen de le faire paresseusement :mrgreen:
0 x
«Un outil qui ne consomme pas d'énergie et qui respecte les sols c'est quoi? Ben c'est un outil qui fait rien» (citation conférence François Mulet)
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 11950
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 3877

Re: Nouveau Potager du Paresseux (33)

Message non lupar Did67 » 14/05/18, 16:44

jpbord a écrit :Bonsoir,

il y a de plus en plus de paresseux qui jardinent ! moi je suis en Dordogne près de Bergerac et franchement Didier ma redonner goût a faire mon potager, le regard n'est plus le même , avant je m'acharnais aux tâches du jardinage classique ( planter vite, désherbe encore et encore ! arroser tout les soirs , trouver le bon produit pour éliminer les pucerons, limaces et doryphores , ect....) maintenant je regarde , je suis attentif a la vie de mon jardin et peut importe si sur les 12 plans de salade repiqués une ou deux sont dévorés . bref toutes ces plantes que je bichonne m'apportent le plaisir des yeux et des sens ! Un renouveau une autre expérience de la vie dans sa globalité.


Merci. Sympa !!!

[C'est exactement ce que j'essaye d'obtenir : ne pas enfermer dans de nouveaux dogmes, avec de nouvelles règles, des nouveaux "il faut...", d'autres "yaka...". Mais libérer le jardinier. Pour cela juste changer le regard jeté sur les choses... Voilà pourquoi je suis si "long" à expliquer, alors qu'édicter une règle se fait en deux lignes :"Ta terre toujours propre tu garderas !", par exemple]
1 x
Avatar de l’utilisateur
Julienmos
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 615
Inscription : 02/07/16, 22:18
Localisation : l'eau reine
x 147

Re: Nouveau Potager du Paresseux (33)

Message non lupar Julienmos » 14/05/18, 17:18

purée l'autre jour quelle galère pour faire des trous de plantation de tomate!

il m'a fallu la pioche... le sol était en train de sérieusement s'assécher, même sous le foin (couche sûrement pas assez épaisse, je le confesse).
il y avait un reste d'humidité mais c'était quand même du béton ! et avec ça, de larges fissures, des tranchées et galeries de rongeurs, plein d'adventices et de racines coriaces qui s'étaient développées malgré le foin, bref c'était Verdun...

mais aujourd'hui, soit deux jours plus tard, il aura suffi des quelques heures de bonnes pluies nocturnes pour trouver un sol complètement différent, très tendre, s'émiettant facilement à la main !
comme quoi il faut parfois savoir attendre un peu, sachant que la météo prévoyait des pluies...
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités

Recherches populaires