Retour Faire défiler Stop Mode automatique

Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsNouveau paresseux du potager du 04

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
phil53
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 911
Inscription : 25/04/08, 10:26
x 83

Re: Nouveau paresseux du potager du 04

Message non lupar phil53 » 08/07/18, 08:19

être chafoin sur les différentes discussions autour du jardinage, je trouve que les participants sont respectueux de toutes les pratiques. Il n'y a pas de prise de tête qui durent plusieurs pages. On est beaucoup à être un peu déçu que paysan bio ne vienne plus parce qu'il apportait un point de vue et une expérience différente.
En phénoculture, je n'ai pas des résultats extraordinaires, a part les cucurbitacées, les petits pois, les haricots, les p de t, le reste c'est minable. Les tomates seraient sans doute bien aussi mais je me les fait dérober avant qu'elles soient mures comme je les aime. C'est l’inconvénient de la collectivité ouverte, ça part dans tous les sens. En contrepartie il n'y a pas de règle comme dans le jardins municipaux, chacun expérimente ce qu'il veut. Ce qui disparaît, c'est la part des anges en contre partie du non travail!
Je cultive en milieu ouvert avec plein d'autres personnes qui le font selon leur conviction mais avec tous l'esprit de respecter la nature. Certains le font maladroitement mais peut être moi aussi.
Je remarque quand même que certains, timidement commencent à utiliser le foin mais en bien trop faible épaisseur.
0 x

Avatar de l’utilisateur
nico239
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1451
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 160

Re: Nouveau paresseux du potager du 04

Message non lupar nico239 » 08/07/18, 16:26

Effectivement ne faisons pas deux groupes de 2 (comme je radote souvent) alors que «bio» au sens très large est encore largement minoritaire.

Cependant on effectuer une distinction entre le «bio conventionnel» :mrgreen: c'est à dire industriel qui a l'autorisation d'utiliser un certain nombre de produits

Et nos potagers riquiqui (en comparaison avec les Producteurs professionnels) dans lesquels on «se doit» de faire (comme dit Didier) du «plus que bio» c'est à dire aucun produits.

Concernant le sol en lui-même on convient tous que les sols nus sont à bannir sauf pour les périodes de semis.

«Pas de produits et pas de sols nus» cela fait un beau PPDC à partir duquel chacun ramifie comme il le sent, le peut, à les moyens fait ses expériences.... etc

Image pour que la majorité des jardiniers amateurs oeuvrent ainsi dans un avenir proche....
0 x
«Un outil qui ne consomme pas d'énergie et qui respecte les sols c'est quoi? Ben c'est un outil qui fait rien» (citation conférence François Mulet)
Avatar de l’utilisateur
être chafoin
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 267
Inscription : 20/05/18, 23:11
Localisation : Gironde
x 14

Re: Nouveau paresseux du potager du 04

Message non lupar être chafoin » 08/07/18, 23:55

phil53 a écrit :être chafoin sur les différentes discussions autour du jardinage, je trouve que les participants sont respectueux de toutes les pratiques. Il n'y a pas de prise de tête qui durent plusieurs pages. On est beaucoup à être un peu déçu que paysan bio ne vienne plus parce qu'il apportait un point de vue et une expérience différente.
En phénoculture, je n'ai pas des résultats extraordinaires, a part les cucurbitacées, les petits pois, les haricots, les p de t, le reste c'est minable. Les tomates seraient sans doute bien aussi mais je me les fait dérober avant qu'elles soient mures comme je les aime. C'est l’inconvénient de la collectivité ouverte, ça part dans tous les sens. En contrepartie il n'y a pas de règle comme dans le jardins municipaux, chacun expérimente ce qu'il veut. Ce qui disparaît, c'est la part des anges en contre partie du non travail!
Je cultive en milieu ouvert avec plein d'autres personnes qui le font selon leur conviction mais avec tous l'esprit de respecter la nature. Certains le font maladroitement mais peut être moi aussi.
Je remarque quand même que certains, timidement commencent à utiliser le foin mais en bien trop faible épaisseur.

:arrow: Oui je ne sais pas trop sur les autres forums, pour ma part c'est la première fois que j'utilise ce mode d'échange.
:arrow: Si tu as de bons résultats sur les cucurbitacées, les petits pois, les haricots, les p de t (et les tomates) c'est déjà pas mal !
:arrow: l'épaisseur du foin est apparemment cruciale : c'est le point fort et le point faible je dirais car si on comprend bien la nécessité d'une telle épaisseur (nourriture continue des organismes, protection contre l'évaporation, étouffement des adventices annuels, fertilisation...) ce n'est pas rien d'arriver à la maintenir et si on n'y arrive pas on a comme un coup de bambou car l'avantage se transforme en inconvénient (par ex : les adventices sont renforcés car profitent de la fertilisation !)
0 x
Avatar de l’utilisateur
être chafoin
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 267
Inscription : 20/05/18, 23:11
Localisation : Gironde
x 14

Re: Nouveau paresseux du potager du 04

Message non lupar être chafoin » 09/07/18, 00:05

Did67 a écrit :
denis17 a écrit :J'ai les mêmes à la maison, et pratiquement que dans la partie que j'ai mise sous foin cette année :mrgreen:
Denis
Au passage, notons que c'est là assez classique. Mon beau-frère m'en veut car d'après lui, c'est le foin qui a amené le liseron !!!
Les quelques plantes "adaptées" vont se retrouver sans concurrentes, là où dans une prairie, elles n'avaient pas toujours le dessus et parfois se faisaient discrètes... Tout à coup, elles ont tout l'espace et donc toute l'énergie solaire pour elles, et elles "explosent" ! Et elles se voient !!!
Oui effectivement tu fais bien d'en parler, c'est assez impressionnant comment elles ont pris la place avec le soleil et les températures dans mon potager, après 1 semaine sans avoir pu y faire quelque chose pour cause d'occupation professionnelle trop prenante. J'ai passé plusieurs heures aujourd'hui pour un peu limiter ce trop d'aises ! J'ai malgré tout l'impression que certains liserons ont peu de force et viennent avec un bon bout des racines de réserve. Je conseillerais d'ailleurs à Diabolorent de contrevenir au moins un peu à l'idéologie de la paresse et de calmer sérieusement ces adventices.
0 x
Moindreffor
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 793
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 200

Re: Nouveau paresseux du potager du 04

Message non lupar Moindreffor » 09/07/18, 08:46

être chafoin a écrit :
Did67 a écrit :
denis17 a écrit :J'ai les mêmes à la maison, et pratiquement que dans la partie que j'ai mise sous foin cette année :mrgreen:
Denis
Au passage, notons que c'est là assez classique. Mon beau-frère m'en veut car d'après lui, c'est le foin qui a amené le liseron !!!
Les quelques plantes "adaptées" vont se retrouver sans concurrentes, là où dans une prairie, elles n'avaient pas toujours le dessus et parfois se faisaient discrètes... Tout à coup, elles ont tout l'espace et donc toute l'énergie solaire pour elles, et elles "explosent" ! Et elles se voient !!!
Oui effectivement tu fais bien d'en parler, c'est assez impressionnant comment elles ont pris la place avec le soleil et les températures dans mon potager, après 1 semaine sans avoir pu y faire quelque chose pour cause d'occupation professionnelle trop prenante. J'ai passé plusieurs heures aujourd'hui pour un peu limiter ce trop d'aises ! J'ai malgré tout l'impression que certains liserons ont peu de force et viennent avec un bon bout des racines de réserve.Je conseillerais d'ailleurs à Diabolorent de contrevenir au moins un peu à l'idéologie de la paresse et de calmer sérieusement ces adventices.

voilà, c'est le début de la fin pour eux, comme le montre Didier dans ses vidéos, on commence par être envahi, puis on contient, puis on commence à épuiser, puis on arrive à faire régresser, mais tout ça prend du temps, en sol nu, on ne compte plus les coup de rasette pour contenir les adventices, en phéno il ne faut pas non plus croire qu'il ne faut plus intervenir du tout et se laisser déborder et vite envahir
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)

Avatar de l’utilisateur
être chafoin
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 267
Inscription : 20/05/18, 23:11
Localisation : Gironde
x 14

Re: Nouveau paresseux du potager du 04

Message non lupar être chafoin » 09/07/18, 16:38

Moindreffor a écrit :voilà, c'est le début de la fin pour eux, comme le montre Didier dans ses vidéos, on commence par être envahi, puis on contient, puis on commence à épuiser, puis on arrive à faire régresser
Oui j'espère, tu as vu ça aussi dans ton potager ?
0 x
Moindreffor
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 793
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 200

Re: Nouveau paresseux du potager du 04

Message non lupar Moindreffor » 09/07/18, 17:13

être chafoin a écrit :
Moindreffor a écrit :voilà, c'est le début de la fin pour eux, comme le montre Didier dans ses vidéos, on commence par être envahi, puis on contient, puis on commence à épuiser, puis on arrive à faire régresser
Oui j'espère, tu as vu ça aussi dans ton potager ?

tu fais ton foin toi même, donc il n'est pas compacté, tu en mets donc beaucoup en épaisseur mais au final comme c'est aéré tu n'en a pas tant que ça, dans ta situation, je mettrai le foin en début d'hiver, vers décembre, pour qu'il se compacte naturellement avec la pluie et tu pourras ainsi évaluer ton épaisseur réelle en février-mars et si tu es un peu faiblard, tu recherche du foin à acheter :mrgreen:
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)
Avatar de l’utilisateur
Diabolorent
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 84
Inscription : 13/02/18, 16:37
Localisation : Digne les Bains
x 19

Re: Nouveau paresseux du potager du 04

Message non lupar Diabolorent » 10/07/18, 11:43

être chafoin a écrit :Oui bien sûr c'est ça la vraie distinction à faire...Il ne faut pas se tromper d'ennemi. Désolé si je me suis emporté... Par ailleurs concernant la phénoculture moi comme je l'ai dit je suis plutôt convaincu par nombre d'arguments et par les résultats visibles dans le potager de Didier. Après reste à voir ce que ça peut donner dans la prairie potagère de mon potager avec mes contraintes et le climat de cette année et tous ces petits détails qui chamboulent toutes les belles théories...


C'est ça, on en est tous là : à chacun son potager et ses résultats :wink:

@ être Chafouin : " Je conseillerais d'ailleurs à Diabolorent de contrevenir au moins un peu à l'idéologie de la paresse et de calmer sérieusement ces adventices."

C'est ce que j'ai fait :wink:

IMG_2069.JPG


J'ai même trouvé un poivron qui s'était perdu dans la végétation !! :shock: :cheesy:

IMG_2071.JPG
0 x
« Ce n’est pas un signe de bonne santé mentale que d’être bien adapté à une société malade » Jiddu Krishnamurti.
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 12474
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4150

Re: Nouveau paresseux du potager du 04

Message non lupar Did67 » 10/07/18, 12:04

être chafoin a écrit : :arrow: l'épaisseur du foin est apparemment cruciale : c'est le point fort et le point faible je dirais car si on comprend bien la nécessité d'une telle épaisseur (nourriture continue des organismes, protection contre l'évaporation, étouffement des adventices annuels, fertilisation...) ce n'est pas rien d'arriver à la maintenir et si on n'y arrive pas on a comme un coup de bambou car l'avantage se transforme en inconvénient (par ex : les adventices sont renforcés car profitent de la fertilisation !)


Le foin étant la clef du système, rien de surprenant à ce que l'épaisseur, la façon dont il a été traité (vrac, pressé...) et sa qualité ("pailleux" ou non...), comme on en a discuté je ne sais plus où, soient des éléments tout à fait critiques... Vous imaginez : bâche, nourriture pour les organismes du sol, fertilisant, protection contre les dégradations naturelles (pluie, vent); tout ça en UN... C'est sûr, que c'est complexe. S'il nous fallait choisir la meilleure bâche, puis le meilleur compost, puis le meilleur engrais, etc... on y passerait du temps ! Ah, j'oubliais, le meilleur motoculteur !

Et rien de surprenant non plus que chacun soit amené à apprendre... Le "vivant" est bien plus complexe qu'une culture sous contrôle... Et nous réserve donc forcément des surprises !

Il ne faut pas s'attendre à ce que "tout marche tout seul tout le temps comme par miracle". Dans un potager conventionnel, bien que tout soit contrôlé par l'homme et que le sol ne serve plus que de support, tout ne va pas tout seul non plus. On l'oublie parfois ! Et quand ça marche, on n'a "que" des légumes traités, fertilisés (peut-être plus "gros" ?) - bref, ceux qu'on trouverait pour pas cher au supermarché ! Quel intérêt ???
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 12474
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4150

Re: Nouveau paresseux du potager du 04

Message non lupar Did67 » 10/07/18, 12:12

être chafoin a écrit :
certains liserons ont peu de force et viennent avec un bon bout des racines de réserve.


Quand le "bout de racine" vient, c'est que sol commence à s'aggrader...

On peut aider avec une gouge à désherber de ce type : https://www.leroymerlin.fr/v3/p/produit ... lsrc=aw.ds

(je l'utilise aussi pour planter des plants, à la place du transplantoir).

Plus on lui pique de "matière", et plus il devra puiser dans ses réserves pour reconstruire ce qui vient d'être détruit !

Malheureusement, les herbicides et autres pesticides ne nous ont pas habitué à la patience... On ne sait plus raisonner sur 4 ou 5ans. Ce qui était le cas dans les rotations : le blé "salissait", on mettait néanmoins une céréale secondaire (avoine, seigle, orge) après, la pomme de terre qui venait en année 3 "nettoyait" et c'était reparti. Et puis, tous les x années, une luzerne pendant 2 ou 3 ans permettait de "nettoyer" les plantes qui s'adaptaient (dont le liseron, les chardons, ...)... [C'est un des modèles, celui de mes parents, en Alsace-Bossue]

"Tout tout de suite". Sinon, on change de crèmerie ! On passe du "bio" comme ceci à la permaculture comme cela en passant par des jardins de curé, éternellement à la recherche de la "solution miraculeuse" (qui n'existe pas !).
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités

D'autres pages qui vont certainement vous intéresser: