Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions«Nous produisons largement de quoi nourrir tout le monde»

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
dede2002
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 906
Inscription : 10/10/13, 16:30
Localisation : Genève campagne
x 110

Message non lupar dede2002 » 22/03/14, 09:05

Ahmed a écrit :Ce projet coréen heurtait de plein fouet les intérêts occidentaux, d'où le changement de gouvernement.


Tiens je n'avais pas imaginé le problème sous cet angle...

Dans les coulisses du "changement de gouvernement" j'y vois une joute entre les USA (et les grandes multinationales) et la France qui a régné en maître pendant des décennies.

Le projet coréen heurtait aussi de plein fouet la souveraineté des malgaches sur leur Terre, qui est sacrée et ne peut être vendue comme une marchandise. Il a été perçu comme une tentative de (néo)colonisation, peu importe qu'elle vienne de Corée ou d'ailleurs.

Il y a tout de même eu 5 longues années de "punition internationale" entre ces deux gouvernements... :?:
0 x

dede2002
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 906
Inscription : 10/10/13, 16:30
Localisation : Genève campagne
x 110

Message non lupar dede2002 » 22/03/14, 10:48

Ahmed a écrit :Quant à notre opulence, il est permis (comme tu le laisse entendre) de la relativiser si l'on met en balance le mal être généralisé qui se traduit (entre autres) par la consommation de psychotropes...


On pourrait dire "mettre en évidence", plutôt qu'en balance...?

A l'exemple du Bhutan, où la consommation de psychotropes et de médicaments influe (vers le bas) le calcul du BIB (Bonheur Intérieur Brut).
0 x
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6347
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 437

Message non lupar sen-no-sen » 22/03/14, 12:02

Ahmed a écrit :La citation se trouve au début de la note 27 de son blog, ici.

En somme, si je suis bien ton raisonnement, il faudrait combattre le mode dissipatif actuel au motif qu'il serait trop intense dans un laps de temps trop court pour permettre qu'il perdure, et aller dans le sens d'une dissipation instantanée moindre, car elle seule permet à la dissipation de se pérenniser et donc, finalement de maximiser cette dissipation?


Tu as très bien résumé la chose!
La nature est le système le plus efficace qui existe,la vie perdure depuis environ 3,5 milliards d'années..disons que c'est quelque chose de bien "rodé"!
Le modèle actuel, comme tu le rappel si bien dans tes messages, va a l'encontre des moyens qui permettent cette même vie de continuer.
Pourquoi notre Univers tends à la maximisation d'une tel façon est un sujet passionnant ,mais qui dépasse largement le cadre du sujet,j'en reste donc la!


Ce serait donc le caractère mécanique qui aurait favorisé "stupidement" le premier mode de dissipation, il nous incomberait d'orienter plus subtilement le processus...


Je n'emploierais par le terme stupidement,car le processus à l’œuvre n'est pas de cet ordre.
Pour faire une petite comparaison,on peu par exemple regarder le système technicien ,"la Bête", comme une bactérie:les bactéries tendent à vouloir envahir un hôte quitte à mettre en danger de mort ce dernier,ce mettant alors elles même potentiellement dans une situation qui pourrait les mener à la disparition...
J'ai noté potentiellement car les bactérie peuvent en fonction des conditions aller coloniser un autre hôte...si l'on sais lire entre les lignes et qu'on s’intéresse à la futurologie on peut être amener à constater que la ligne techno-scientiste est clairement orienté vers l'idée d'une colonisation d'autres planètes....



Plus généralement, il subsiste quelques difficultés dans l'articulation logique; par ex., si l'on comprend bien que les riches dissipent plus d'énergie et sont donc évolutivement avantagés, globalement, une société où les gains seraient distribués très égalitairement ne seraient-elle pas plus efficace en terme de gaspillage énergétique (c'est du keynésianisme)?


Oh que oui!
Une société égalitariste marchande serait la pire chose qui pourrait exister pour le maintient de la vie sur terre!
Cela est très facilement démontré par de simple calcul de correspondance énergie/matière première divisé par unité humaine.
Cette affirmation est très dérangeante car elle va à l'encontre de ce que beaucoup d'entre nous pensent!
C'est également le leitmotiv de la gauche de la gauche...
Cela ma valu quelques ennuis...car je dis souvent pour provoquer:
Mieux vos un riche en Rolls que trente smicards en logan (vous pouvez m'insulter par MP!).
Toutefois il est bon de rappeler que l'égalité totale n'est pas possible,certain modèles on voulu y arriver et se sont toujours conclus pour une dictature.
D'une façon ou d'une autre l'échelle de dominance finis toujours par émerger par un processus d'invariance d'échelle.
La seul façon de se rapprocher d'une véritable société vertueuse ou les inégalités serait lissés serait de s'orienter vers ce que j'appelle une "sobriété efficace".
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
dede2002
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 906
Inscription : 10/10/13, 16:30
Localisation : Genève campagne
x 110

Message non lupar dede2002 » 22/03/14, 12:36

sen-no-sen a écrit :Tu as très bien résumé la chose!
La nature est le système le plus efficace qui existe,la vie perdure depuis environ 3,5 milliards d'années..disons que c'est quelque chose de bien "rodé"!
Le modèle actuel, comme tu le rappel si bien dans tes messages, va a l'encontre des moyens qui permettent cette même vie de continuer.
Pourquoi notre Univers tends à la maximisation d'une tel façon est un sujet passionnant ,mais qui dépasse largement le cadre du sujet,j'en reste donc la!



Salut,

C'est clairement l'usage des énergies fossiles qui casse l'équilibre, entre autres en pompant l'oxygène distillé patiemment par la photosynthèse, qui est naturellement destiné à des animaux comme nous.

Une société qui utiliserait l'énergie au fil du soleil pourrait durer plus longtemps...?
Il faudrait aussi qu'elle protège ses ressources, forêts, rivières, océans, terre, etc...
Dernière édition par dede2002 le 22/03/14, 12:38, édité 1 fois.
0 x
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 8142
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 689

Message non lupar Ahmed » 22/03/14, 12:37

Sur le dernier point, il est clair que l'égalitarisme dans un cadre tel que le nôtre serait encore plus défavorable que l'état actuel.
Il n'est pas moins évident que l'inégalité croissante est une très mauvaise tendance qui conduit, par d'autres voies, au chaos!

En réalité,le débat n'est évidemment pas entre un modèle égalitaire ou non, il est que le système totalitaire marchand est sans issue souhaitable.

C'est pourquoi j'ai du mal à cohabiter (comme je l'ai déjà écrit) avec l'idée absurde d'un capitalisme populaire qui profiterait à tous*, tel que l'appelle de ses vœux Mélenchon et ses partisans.

Les idées de Roddier sont si intéressantes qu'il conviendrait de créer un fil dédié, ici.

*Capitalisme populaire, est un oxymore.
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."

Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6347
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 437

Message non lupar sen-no-sen » 22/03/14, 13:20

dede2002 a écrit :Salut,
C'est clairement l'usage des énergies fossiles qui casse l'équilibre, entre autres en pompant l'oxygène distillé patiemment par la photosynthèse, qui est naturellement destiné à des animaux comme nous.


Pas seulement!
Si l'humanité venait a maîtriser la fusion thermonucléaire et la généralisait nous arriverions à un niveau de destruction certainement supérieurs à celui déjà permis par les fossiles,mais d'une autre nature....

Energie illimité=destruction illimité



Une société qui utiliserait l'énergie au fil du soleil pourrait durer plus longtemps...?
Il faudrait aussi qu'elle protège ses ressources, forêts, rivières, océans, terre, etc...


Assurément!
A conditions toutefois de ne pas tomber dans les pièges du "développement durable/soutenable",on peut très bien foutre en l'air les écosystèmes avec du renouvelable!
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
dede2002
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 906
Inscription : 10/10/13, 16:30
Localisation : Genève campagne
x 110

Message non lupar dede2002 » 22/03/14, 15:47

sen-no-sen a écrit :
Pas seulement!
Si l'humanité venait a maîtriser la fusion thermonucléaire et la généralisait nous arriverions à un niveau de destruction certainement supérieurs à celui déjà permis par les fossiles,mais d'une autre nature....

Energie illimité=destruction illimité



...
Si l'humanité investissait ce qu'elle investit pour essayer de maîtriser la fusion thermonucléaire, dans la protection des sols et la promotion d' agricultures familiales, coopératives et propres, les gens des villes auraient peut-être des bonnes choses à manger...
0 x
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 8142
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 689

Message non lupar Ahmed » 22/03/14, 17:08

...ce qui prouve qu'il n'y a aucune fatalité, que le choix du désastre est délibéré (quoiqu'en pleine inconscience).
Ceci prouve également qu'Adam Smith s'est lourdement trompé en affirmant que l'intérêt égoïste de chacun coïncide miraculeusement avec l'intérêt de tous.
Cela indique surtout la cécité de ceux qui recherchent leur avantage au détriment de la communauté et de l'écosystème dont ils font partie!
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
dede2002
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 906
Inscription : 10/10/13, 16:30
Localisation : Genève campagne
x 110

Message non lupar dede2002 » 22/03/14, 19:51

Pour faire avancer la discussion, je me permets de vous faire lire un commentaire d'un forumiste malgache*, que je trouve digne d'intérêt.

Le discussion étant, par rapport au titre du sujet, de comprendre pourquoi certains meurent de faim pendant que d'autres s'intoxiquent...
Et aussi de partager nos avis sur des actions envisageables.

" par tsimahafotsy (#6734)

Le grand reproche que l’on est fondé à faire à l’Occident, c’est d’avoir brisé dans leur élan des civilisations qui n’avaient pas encore tenu toutes leurs promesses, de ne leur avoir pas permis de développer et d’accomplir toute la richesse des formes contenues dans leur tête.
Quand on dit cela et que l’on appartient à un peuple anciennement colonisé, la propension des gens est de crier à l’ingratitude et de rappeler avec complaisance ce que le monde doit à l’Europe. Mais ce qu’il faut comprendre et bien se mettre en tête c’est que l’Europe est la première à avoir inventé et à avoir introduit partout où elle a dominé, un système économique et social fondé sur l’argent , et d’avoir impitoyablement éliminé tout, je dit TOUT, CULTURE, philosophie, religions,solidarité, tout ce qui pouvait ralentir ou paralyser la marche à l’enrichissement d’un groupe d’hommes. Et à ce niveau les élites et les dirigeants politiques malgaches successifs ont été les meilleurs élèves de la France ! Le résultat nous le vivons depuis « l’indépendance »
Partout où la colonisation a fait irruption, la culture indigène a vacillé, délibérément effacé ( la suppression du Fandroana en est un exemple). Et parmi ses ruines prend naissance non pas une autre culture, mais une sorte de sous-culture condamnée à rester marginale par rapport à la culture européenne et dans laquelle vit un petit groupe d’hommes « l’élite » placés dans des conditions artificielles et condamnés aussi à imiter tout ce que font les Européens. C’est ce que nous faisons tous actuellement. Plagiat de discours, de Constitution, de mode de vie, de système socio-économique...
A Madagascar, l’insignifiance de l’Education Nationale et de la Culture au sein de tous les gouvernements passés montrent bien la faillite du système comme le dit si bien le titre de l’article de la présidente de Mamelomaso. L’éducation est laissée aux privés et la Culture a toujours été un sous-secrétariat d’Etat. Les grand hommes d’Etat ont eu de grands ministres de la Culture car ils avaient de grandes ambitions pour leur pays. De Gaulle avec André Malraux, Mitterrand avec Jack Lang.
Si nous voulons retrouver notre liberté et n’avoir de loi que nos besoins, il faut remettre la CULTURE et l’EDUCATION en priorité et ne pas réduire le Malgache à sa seule dimension économique. Le développement économique et le rebrassage culturel exige une condition psychologique, la confiance en soi d’un peuple et de l’audace historique. Nous devons tout faire pour que ces facteurs soient réunis pour sortir de notre mélasse !"

* http://www.madagascar-tribune.com/Chron ... 19747.html
0 x
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 8142
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 689

Message non lupar Ahmed » 22/03/14, 20:12

C'est effectivement un texte très lucide, même s'il ne va pas jusqu'au bout de sa démarche.
La phrase la plus importante est celle-ci: "il ne faut pas réduire le malgache à sa dimension économique".

Vœu pieu s'il en fut! D'autant qu'il parle ensuite de développement économique: saluez l'artiste...
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."


Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités