Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsNotre Jardin participatif en Moselle

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Avatar de l’utilisateur
être chafoin
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1095
Inscription : 20/05/18, 23:11
Localisation : Gironde
x 83

Re: Notre Jardin participatif en Moselle

Message non lupar être chafoin » 21/07/19, 18:38

Si je ne juge que d'après ce que je vois, on dirait un nouveau potager très exposé (soleil, vent) avec un très fin paillage pauvre qui manque cruellement d'eau. Ce n'est bien sûr pas du tout le même sol que celui bien connu de mon potager. Néanmoins je peux garantir que là où ce n'est pas arrosé, là où je n'ai pas de paillage épais tu ne rentres même pas la fourche comme sur la vidéo (terre plus argileuse). Et même là où j'ai un peu arrosé et sous couvert épais de foin ce n'est guère mieux. Grosse sécheresse ici, pas d'eau de pluie depuis au moins 1 mois avec épisodes caniculaires précoces et succession de ciels sans nuage. Les tomates des jardins produisent peu de fruits qui tardent à arriver à maturité, les productions de légumes (pdt, haricots, courges...) sont pauvres... Les carottes pourtant régulièrement arrosées, chez un ami jardinier aguerri, végètent...
Chaque sol a des particularités et il peut y avoir des contextes très difficiles c'est vrai mais ce n'est qu'une petite partie de la vérité. Un strabisme que connait tout jardinier qui se doit de composer avec. Je n'ai souvent compris qu'à posteriori que le problème n'était pas là, là où j'avais tendance à le trouver facilement...La paille et la poutre. Peut-être le plus gros problème ici est une question de timing et de disponibilité en eau.

Dans ces conditions générales, je trouve que certaines plantes et vos haricots (légumes qui demandent pourtant une certaine mycorhization, d'après Didier) s'en sortent. Produisent-ils ?

Que voulez-vous dire quand vous dites plantes "spontanées" dans la vidéo ? Ce sont vraiment des graines emmenées par le vent ou les animaux ? Les fleurs blanches au fond, c'est quoi ?...
0 x

Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 15603
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 5945

Re: Notre Jardin participatif en Moselle

Message non lupar Did67 » 21/07/19, 18:47

être chafoin a écrit :
... vos haricots (légumes qui demandent pourtant une certaine mycorhization, d'après Didier) s'en sortent.



Je n'ai pas souvenir d'avoir écrit ça. Car ce n'est pas dans ma tête. Mais on ne peut exclure que parfois je délire... Ou dérape.

a) J'ai parlé quelque part de la nécessité de parfois les inoculer dans une terre où il n'y en avait jamais eu ; il s'agit alors d'installer les souches adéquates de Rhizobium, pour la fixation symbiotique de l'azote atmosphérique. Ça, je me souviens l'avoir écrit.

b) Quelque part ailleurs, j'ai dû écrire que le plantain ou encore les alliacées sont des plantes particulièrement mycorhizées.


Les haricots, plutôt frileux, marchent plutôt bien en conditions chaudes. Sous réserve d'avoir de l'eau. Les deux rangs dans la serre ont produit jusqu'à la canicule et encore un peu après. Là, j'ai fait un nouveau semis, qui a très bine levé. Arrosé, bien sûr.
0 x
emilio57
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 38
Inscription : 18/07/19, 17:45
x 2

Re: Notre Jardin participatif en Moselle

Message non lupar emilio57 » 21/07/19, 22:37

sicetaitsimple a écrit :
emilio57 a écrit :voilà en video la terre

Ce serait d'ailleurs intéressant de découvrir un bout de planche et de ne plus arroser pour voir ce que ça devient.

Bon, il y a du boulot! La quête de matière organique diverse et variée va être essentielle!



j'ai fais ce test depuis le terrassement de mars. c'est logiquement moins dur, il y a meme un peu de vers, mais ce n'est pas encore ca.

oui nous allons rajouter de la MO, en permanence
0 x
emilio57
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 38
Inscription : 18/07/19, 17:45
x 2

Re: Notre Jardin participatif en Moselle

Message non lupar emilio57 » 21/07/19, 22:39

Did67 a écrit :Cela me parait assez simple :

c) Tes phots illustrent deux choses :

- les bandes sont bien trop étroites ; ne jamais oublier que sous terre, l'eau migre par capillarité des zones les plus sèches vers les zones les plus humides ! (comme le café remonte dans un sucre)... Du coup, ici, les larges bandes nues évaporent de l'eau, qui va "aspirer" l'eau stockée sous l'étroite bande de paille

- c'est donc ni fait ni à faire ; plutôt assez inopérant !!!

- ne pas se focaliser sur la bande sous tes légumes ; les légumes vont chercher eau et minéraux bien plus loin...

- et, comme dit, l'eau de la bande humide sous la paille va aller vers les bandes non paillées, au fur et à mesure que celles-ci deviennent plus sèches !!!

D'autre part, on voit sur certaines plantes, la "faim d'azote" résultant de l'usage d'un matériau avec un C/N trop élevé ! Ils sont plutôt vert-jaunâtres et assez chétifs (pas tous)...

Enfin, le ver est peut-être un épigé...

Il te faudra soigneusement observer s'il y a des turricules quand l'humidité reviendra. Il y aura une deuxième phase d'activité en septembre-octobre...



OK Merci, là j'apprend un truc. nosu allons elargir les bandes et mettre moin d'espace entre.
0 x
emilio57
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 38
Inscription : 18/07/19, 17:45
x 2

Re: Notre Jardin participatif en Moselle

Message non lupar emilio57 » 21/07/19, 22:42

Did67 a écrit :
sicetaitsimple a écrit :
Impressionnant! Personnellement ça me conforte dans mon hypothèse de dépôts historiques de cendres de charbon, mais encore une fois ce n'est qu'une hypothèse.



Je ne suis pas convaincu.

Les sols sableux peuvent être à tendance acide, notamment dans les fonds de vallée. Il se forme alors une forme noire de substances humiques, l'humine. Quand les paysans labourent dans les vallées, parfois on voit apparaître des zones noires, qui sont des fois les anciens bras de la rivière. Légèrement plus humides ("hydromorphie"), on y trouve des sables "noirs" (riches en humine).



Nous avons mesuré le ph à divers endroits, nous sommes entre 6,7 et 7,2 de ph , j'expliquerais les details de l'expérience.
0 x

Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 15603
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 5945

Re: Notre Jardin participatif en Moselle

Message non lupar Did67 » 21/07/19, 23:12

emilio57 a écrit :... nosu allons elargir les bandes et mettre moin d'espace entre.


Pour info, j'en suis arrivé à supprimer les "chemins", sauf l'allée centrale :

a) comme je fais peu d'interventions, je ne circule pas beaucoup

b) en sortie d'hiver, je fais les opérations (planter, semer, etc...) sur des planches, que je déplace ua fur et à mesure des besoins ; cela m'évite de dégrader le sol...

c) après je n'ai pas grand chose à faire ;

d) pour récolter, en général il fait sec, et je marche où je veux ; noter que personne ne se pose de question de "circulations" quand on ramasse les fraises...

e) du coup, je résoud deux problèmes : l'évaporation inutile à ce niveau ; les "envahissantes" en l'absence de brodures (trèfles, achillée)...

C'est bien entendu un choix extrême.

Mais je vous invite à vous orienter dans ce sens.
1 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 15603
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 5945

Re: Notre Jardin participatif en Moselle

Message non lupar Did67 » 21/07/19, 23:13

emilio57 a écrit :

Nous avons mesuré le ph à divers endroits, nous sommes entre 6,7 et 7,2 de ph , j'expliquerais les details de l'expérience.


OK.

C'est bon. Presque un peu élevé.

Je suis surpris qu'un sol aussi sableux soit aussi neutre !
0 x
emilio57
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 38
Inscription : 18/07/19, 17:45
x 2

Re: Notre Jardin participatif en Moselle

Message non lupar emilio57 » 21/07/19, 23:16

être chafoin a écrit :Si je ne juge que d'après ce que je vois, on dirait un nouveau potager très exposé (soleil, vent) avec un très fin paillage pauvre qui manque cruellement d'eau.

.....

Que voulez-vous dire quand vous dites plantes "spontanées" dans la vidéo ? Ce sont vraiment des graines emmenées par le vent ou les animaux ? Les fleurs blanches au fond, c'est quoi ?...



oh oui l'eau est rare. en effet, nous avons fait le choix d'arroser la soixantaine de tomates, vu le sol sec , nous arrossons avec la technique de la bouteille, nous remplissons fréquement.. est-ce trop?

les spontanées sont arrivées par les cultures de l'an passé : bcp de roquette , coriandre , tomate et courgette.
Dernière édition par emilio57 le 21/07/19, 23:30, édité 2 fois.
0 x
emilio57
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 38
Inscription : 18/07/19, 17:45
x 2

Re: Notre Jardin participatif en Moselle

Message non lupar emilio57 » 21/07/19, 23:17

ah oui , les fleurs blanches au fond sont du liseron ( elle se ferment le soir ? c'est marrant )

et nous avons plein de renoué des oiseaux
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 15603
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 5945

Re: Notre Jardin participatif en Moselle

Message non lupar Did67 » 21/07/19, 23:33

Ah dur dur !!!!

Deux pestes !!!!

Si vous le pouvez encore, laisser le coin pour le traiter et cultiver ailleurs. Vous ne maitriserez pas le liseron avec de la couverture du sol quelle qu'elle soit, hormis bien sûr de la bâche noire pendant plusieurs années...

La renouée, en revanche, s'est révélée gérable chez moi (mais j'en avais très peu ; elle n'a pas proliféré).
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités