Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsNotre Jardin participatif en Moselle

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 15724
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 6065

Re: Notre Jardin participatif en Moselle

Message non lupar Did67 » 25/09/19, 12:42

VetusLignum a écrit :
A priori, toutes ces plantes devraient mourir dès les premiers froids de l’hiver.

Il faut distinguer la fixation (symbiotique) de l’azote de l’air; ce que font des légumineuses comme la vesce ; et la séquestration de l’azote du sol (pour éviter sa lixiviation) ; ce que font les autres plantes, dont la moutarde ou le seigle.


Désolé, j'avais pas lu la suite ; j'ai réagi à la lecture du premier message...

Nous sommes 100 % d'accord. Pour la question des légumineuses / non légumineuses aussi !
0 x

emilio57
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 44
Inscription : 18/07/19, 17:45
x 2

Re: Notre Jardin participatif en Moselle

Message non lupar emilio57 » 05/10/19, 22:26

bonsoir,

aie, la paille et le foin ont été inondés par la pluie.Ce sont des petites bottes.
j'ai bien compris que c'est trop tot pour le foin, mais ne risque-t-il pas de moisir ?

devrions-nous le mettre à l'abri pour sécher jusqu'apres l'hiver, ou tant qu'à faire, l’étaler déjà ?
0 x
Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2971
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 490

Re: Notre Jardin participatif en Moselle

Message non lupar Moindreffor » 06/10/19, 11:24

emilio57 a écrit :bonsoir,

aie, la paille et le foin ont été inondés par la pluie.Ce sont des petites bottes.
j'ai bien compris que c'est trop tot pour le foin, mais ne risque-t-il pas de moisir ?

devrions-nous le mettre à l'abri pour sécher jusqu'apres l'hiver, ou tant qu'à faire, l’étaler déjà ?

il n'y a pas vraiment de date pour étaler le foin, il y a des situations
moi qui manque de MO par exemple et de fertilité, cette année je vais opter pour 2 balles de pailles en première couche (car plus carbonée et ligneuse pour la structure du sol et éventuellement pompe à nitrate) pour recouvrir la quasi totalité du potager et au dessus 2 balles de foin, et ça dès maintenant

par la suite, vers février, je remettrai du foin, 2 balles pour qu'il puisse bien se mouiller avec les pluies de fin d'hiver pour planter oignons, ail et échalotes

le reste (2 balles) sera, mis un peu avant de repiquer les plants d'été, avec double couche pour les patates, donc vers fin mars début avril, plus tard il risque de ne plus pleuvoir assez pour que j'obtienne du foin qui aura reçu suffisamment de pluie, on a eu des printemps assez secs ces 2 dernières années

voilà mon plan d'attaque pour la suite
1 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)
"des penseurs spirituels et ésotériques sont à l'origine du bio"
(Janic)
emilio57
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 44
Inscription : 18/07/19, 17:45
x 2

Re: Notre Jardin participatif en Moselle

Message non lupar emilio57 » 06/10/19, 12:44

Moindreffor a écrit :
emilio57 a écrit :bonsoir,

aie, la paille et le foin ont été inondés par la pluie.Ce sont des petites bottes.
j'ai bien compris que c'est trop tot pour le foin, mais ne risque-t-il pas de moisir ?

devrions-nous le mettre à l'abri pour sécher jusqu'apres l'hiver, ou tant qu'à faire, l’étaler déjà ?

il n'y a pas vraiment de date pour étaler le foin, il y a des situations
....

voilà mon plan d'attaque pour la suite



Merci moindre effort. On va étaler d'après notre nouveau plan de culture.
Didier, le foin ça pourri?
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 15724
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 6065

Re: Notre Jardin participatif en Moselle

Message non lupar Did67 » 06/10/19, 15:40

Avec le temps, j'en suis arrivé à distinguer deux situations :

a) face à une prairie, que je veux décomposer et cultiver (semer) dès le printemps suivant, j'étale le foin courant novembre une fois le sol trop froid pour que les bactéries continuent de "nitrifier" (fabriquer des nitrates)...

b) là où je cultive depuis un an ou plus, le sol couvert (de foin) reste chaud, à l'automne, il y a des reliquats d'azote non utilisés ; le foin protège certes le sol contre l'impact de la pluie mais pas contre le lessivage et l'entrainement de ces nitrates... Donc je préfère à ce qu'il y ait des plantes vivantes, qui vont absorber ces nitrates : engrais verts ou beaucoup plus simplement, "adventices" sympa (pas les emmerdeuses) ; je laisse donc "verdir" ; je mets le foin à parti de fin janvier/février. Après avoir tondu ou débroussaillé ce qui pousse au ras du sol. Je laisse. Je recouvre de foin (un peu moins, puisqu'il y a déjà de la biomasse nutritive sur place).

Avec les gros rouleaux, le foin ne se décompose pas trop. Idéalement, on devrait les mettre sur des palettes et les recouvrir d'une bâche. Ce n'est pas encore fait.

Les petites balles sont moins denses, et plus sensibles. L'eau s'infiltre partout. Il faudrait les abriter en attendant de les utiliser...


Oui, le foin "pourrit". Ce qui est une bonne chose : cela veut dire qu'il nourrit des organismes vivants qui "retapent" le sol et le construisent. Cela veut aussi dire qu'il se transforme en minéraux qui vont nourrir les légumes.

La "pourriture" n'est pas une malédiction, encore moins un danger : c'est une bénédiction !
1 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité