Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsNotre Jardin participatif en Moselle

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
emilio57
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 44
Inscription : 18/07/19, 17:45
x 2

Re: Notre Jardin participatif en Moselle

Message non lupar emilio57 » 14/09/19, 14:28

Did67 a écrit :]


bonjour DIdier,

pouvez vous expliquer à quel moment nous devons couvrir le sol, avant ou apres l'hiver?

merci
0 x

emilio57
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 44
Inscription : 18/07/19, 17:45
x 2

Re: Notre Jardin participatif en Moselle

Message non lupar emilio57 » 23/09/19, 19:13

bonsoir,

mi-spetembre. Nous laissons en place les tournesols, haricots montant et tomates pour fixer l'azote au sol durant l'hiver.
Les parcelles vide seront semées de légumes d'hiver ou engrais vert ( tournesol pour l'instant ).

Pour la MO, nous avons donc du foin, de la paille,de l'herbe de tonte et allons recéupérer les feuilles d'arbres dès leurs chutes.
J'ai bien compris d'une part, l’intérêt de la couverture contre les adventices, mais aussi pour nourrir le sol.C'est juste le moment qui m'échappe.
SUrtout pour le foin, d'après le potager du paresseux, je dois relire plus en détail, mais je n'ai pas compris quand était la période idéal pour avoir tout le benefice de la phenoculture, ( page 237 il est indiqué de ne pas mettre le foin trop tôt. je comprend les argument cité mais ensuite, "le mettre trop tard, à la sorti de l'hiver" n'est pas une bonne idée non plus"

Voilà, je pense donc couvrir et préparer les parcelles de l'an prochain, avec la paille, l'herbe et les feuilles.
MAis le foin , quand serait son utilisation optimal?


MErci
0 x
emilio57
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 44
Inscription : 18/07/19, 17:45
x 2

Re: Notre Jardin participatif en Moselle

Message non lupar emilio57 » 24/09/19, 07:05

emilio57 a écrit :bonsoir,

mi-spetembre. Nous couperons a quelque cm, pour laisser en place les pieds de tournesols et tomates pour fixer l'azote au sol durant l'hiver. Pour les haricots montant, ça fonctionne ausssi?
Les parcelles vide seront semées de légumes d'hiver ou engrais vert ( tournesol pour l'instant ).

Pour la MO, nous avons donc du foin, de la paille,de l'herbe de tonte et allons recéupérer les feuilles d'arbres dès leurs chutes.
J'ai bien compris d'une part, l’intérêt de la couverture contre les adventices, mais aussi pour nourrir le sol.C'est juste le moment qui m'échappe.
SUrtout pour le foin, d'après le potager du paresseux, je dois relire plus en détail, mais je n'ai pas compris quand était la période idéal pour avoir tout le benefice de la phenoculture, ( page 237 il est indiqué de ne pas mettre le foin trop tôt. je comprend les arguments cités mais ensuite, "le mettre trop tard, à la sorti de l'hiver" n'est pas une bonne idée non plus"

Voilà, je pense donc couvrir et préparer les parcelles de l'an prochain, avec la paille, l'herbe et les feuilles.
MAis le foin , quand serait son utilisation optimal?


MErci
0 x
emilio57
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 44
Inscription : 18/07/19, 17:45
x 2

Re: Notre Jardin participatif en Moselle

Message non lupar emilio57 » 24/09/19, 07:05

bonsoir,

mi-spetembre. Nous couperons a quelque cm, pour laisser en place les pieds de tournesols et tomates pour fixer l'azote au sol durant l'hiver. Pour les haricots montant, ça fonctionne ausssi?
Les parcelles vide seront semées de légumes d'hiver ou engrais vert ( tournesol pour l'instant ).

Pour la MO, nous avons donc du foin, de la paille,de l'herbe de tonte et allons recéupérer les feuilles d'arbres dès leurs chutes.
J'ai bien compris d'une part, l’intérêt de la couverture contre les adventices, mais aussi pour nourrir le sol.C'est juste le moment qui m'échappe.
SUrtout pour le foin, d'après le potager du paresseux, je dois relire plus en détail, mais je n'ai pas compris quand était la période idéal pour avoir tout le benefice de la phenoculture, ( page 237 il est indiqué de ne pas mettre le foin trop tôt. je comprend les arguments cités mais ensuite, "le mettre trop tard, à la sorti de l'hiver" n'est pas une bonne idée non plus"

Voilà, je pense donc couvrir et préparer les parcelles de l'an prochain, avec la paille, l'herbe et les feuilles.
MAis le foin , quand serait son utilisation optimal?


MErci
0 x
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7821
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 642

Re: Notre Jardin participatif en Moselle

Message non lupar Ahmed » 24/09/19, 10:07

Il suffit de savoir que ce qui est recherché avec le foin c'est une couverture durable pendant la saison de culture et une rétention de la matière organique qu'elle contient jusqu'à la date de ces cultures. Ceci exclus donc un apport en début d'automne, étant donné que les bactéries sont actives à cette époque et commenceraient à dégrader le foin et donc à libérer des substances nutritives qui vont être lessivées en pure perte (puisqu'il n'y a pas de végétation active pour en profiter). À la fin de l'automne, les conditions optimales d'épandage sont réunies.
Une fois que l'on a compris (ceci n'est pas une critique indirecte!) les mécanismes en jeu, il est possible de dépasser l'aspect "recette" qui est forcément réducteur et ne permet (lorsqu'elle est judicieuse!) de ne s'adapter qu'à des cas bien particuliers, et ce de façon mécanique peu conforme au fonctionnement du vivant (les conditions météo influent beaucoup et tel conseil sera ou non adapté selon ses variations) ...
2 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."

emilio57
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 44
Inscription : 18/07/19, 17:45
x 2

Re: Notre Jardin participatif en Moselle

Message non lupar emilio57 » 24/09/19, 10:40

Ahmed a écrit :Il suffit de savoir que ce qui est recherché avec le foin c'est une couverture durable pendant la saison de culture et une rétention de la matière organique qu'elle contient jusqu'à la date de ces cultures. Ceci exclus donc un apport en début d'automne, étant donné que les bactéries sont actives à cette époque et commenceraient à dégrader le foin et donc à libérer des substances nutritives qui vont être lessivées en pure perte (puisqu'il n'y a pas de végétation active pour en profiter). À la fin de l'automne, les conditions optimales d'épandage sont réunies.
Une fois que l'on a compris (ceci n'est pas une critique indirecte!) les mécanismes en jeu, il est possible de dépasser l'aspect "recette" qui est forcément réducteur et ne permet (lorsqu'elle est judicieuse!) de ne s'adapter qu'à des cas bien particuliers, et ce de façon mécanique peu conforme au fonctionnement du vivant (les conditions météo influent beaucoup et tel conseil sera ou non adapté selon ses variations) ...


Bonjour Ahmed
oui je vois, merci pour cette réponse. Dans l'Est nous avons normalement un automne pluvieux et un hiver neigeux. Mais ces dernières année c'est plutôt sec. Donc on ne peut meme plus anticiper avec le climat.


Sinon je vais relire le livre de Didier et essayer de comprendre un peu plus les formidables mystères du vivant
0 x
Avatar de l’utilisateur
être chafoin
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1158
Inscription : 20/05/18, 23:11
Localisation : Gironde
x 89

Re: Notre Jardin participatif en Moselle

Message non lupar être chafoin » 24/09/19, 16:55

...Et donc en gros si tu as un sol où tu as déjà cultivé, tu peux mettre le foin assez tard (fin d'hiver, début printemps) voire très tard (au moment de la plantation). Double bénéfice : tu gardes l'énergie du foin et les adventices naturelles qui peuvent pousser récupèrent les nitrates et "nourrissent" le sol par rhizodéposition. Il faut juste "trier" les adventices avant de faucher au dernier moment.
Si c'est un sol où pousse de la végétation type prairie, il vaut peut-être mieux le mettre plus tôt afin de mater les graminées (en hiver). Mais cela dépend de ce que tu mets après sans doute. J'ai réussi à faire pousser des tomates sur de la prairie avec du foin posé en mai.
Si tu veux profiter de la minéralisation du foin (par exemple pour des cultures exigeantes) il faut sans doute quelques semaines et beaucoup d'eau pour que le foin commence à se décomposer. C'est cette même raison qui explique le lessivage d'automne des nitrates mentionné par Ahmed et donc le conseil de ne pas mettre le foin trop tôt pour éviter si possible la pollution et le gaspillage d'éléments nutritifs.
Donc à toi de jauger en fonction de tous ces éléments (pluie, eau disponible, sol, cultures...) !
1 x
VetusLignum
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 342
Inscription : 27/11/18, 23:38
x 26

Re: Notre Jardin participatif en Moselle

Message non lupar VetusLignum » 24/09/19, 17:56

Pour ma part, je pense que le sol doit être couvert en permanence, toute l’année.
Dans mon jardin, il y a quand même une exception, je découvre en mai ou juin au moment de planter ou de semer, pour mieux gérer les attaques des limaces et des oiseaux ; mais ce n’est pas de gaité de cœur.
Je ne crois pas à l’idée qu’avec un couvert d’hiver, il y aurait lixiviation des nutriments.
D’une part, le couvert ralentit la pluie ; d’autre part, il se décompose lentement ; et enfin, je compte sur les vers de terre pour mélanger la matière organique à la matière minérale, en en faire des agrégats stables.
Et si on craint la lixiviation de l’azote, alors on peut mettre un couvert plus carboné que le foin.
1 x
VetusLignum
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 342
Inscription : 27/11/18, 23:38
x 26

Re: Notre Jardin participatif en Moselle

Message non lupar VetusLignum » 24/09/19, 18:07

emilio57 a écrit :mi-spetembre. Nous couperons a quelque cm, pour laisser en place les pieds de tournesols et tomates pour fixer l'azote au sol durant l'hiver. Pour les haricots montant, ça fonctionne ausssi?
Les parcelles vide seront semées de légumes d'hiver ou engrais vert ( tournesol pour l'instant ).


A priori, toutes ces plantes devraient mourir dès les premiers froids de l’hiver.

Il faut distinguer la fixation (symbiotique) de l’azote de l’air; ce que font des légumineuses comme la vesce ; et la séquestration de l’azote du sol (pour éviter sa lixiviation) ; ce que font les autres plantes, dont la moutarde ou le seigle.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 15728
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 6066

Re: Notre Jardin participatif en Moselle

Message non lupar Did67 » 25/09/19, 12:40

emilio57 a écrit :
engrais vert ( tournesol pour l'instant ).



Le tournesol ne passe pas l'hiver chez nous : c'est une plante "d'été", qui se sème au printemps, passées les gelées (avril).

Vous n'avez pas confondu avec le colza, qui se sème à l'automne et passe l'hiver, comme le seigle et le blé...?
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités