Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsMon potager du paresseux au nord de Toulouse

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7817
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 641

Re: Mon potager du paresseux au nord de Toulouse

Message non lupar Ahmed » 20/05/17, 17:59

Le problème, c'est que du bois c'est résistant (heureusement pour nos maisons!) et qu'il faut tout de même pas mal de puissance pour en venir à bout; en électrique monophasé, on est très vite limité... Je préfère une motorisation thermique également pour la facilité d'emploi en tous lieux, ce qui multiplie les opportunités d'approvisionnement.
1 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."

Lachanette
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 31
Inscription : 03/01/17, 22:25
Localisation : Nord et Dordogne
x 15

Re: Mon potager du paresseux au nord de Toulouse

Message non lupar Lachanette » 31/05/17, 12:30

Ahmed a écrit :
Je vais essayer de semer des carottes avec la terre en espérant avoir un minimum d'herbe!!!

L'espoir ne sert pas à grand chose en ce domaine, mais tu peux utiliser la compréhension des phénomènes naturels pour contourner le problème.
Il existe deux tactiques différentes: le faux semis et le désherbage thermique.


Je reviens sur la discussion des semis de carottes.

J'ai essayé la technique de D. Soltner: le semis sur terreau stérile (sans graines d'adventices, car chauffé suffisamment).
On étale une couche de quelques centimètres de ce terreau sur la terre (donc sans foin, qu'on enlève avant), et on l'étale sans l'incorporer, sans griffer la terre avec les dents du râteau. Donc il faut retourner le râteau et étaler avec le dos.
Le sillon est formé avec un manche d'outil appuyé. Puis on sème et on recouvre d'un tout petit peu de ce même terreau.
après la levée, la plante s'enracine dans la terre sous le terreau.
Les semis ont une longueur d'avance sur les adventices, et peuvent s'installer. Ensuite l'ombre des feuillages des carottes, si les rangs sont suffisamment serrés, empêche la levée des adventices.

Eh bien, j'ai essayé sur un petit carré. Je suis revenue 4 semaines plus tard, et c'était très satsfaisant: les carottes avaient bien levé, et quasiment aucune adventice.

J'ai vu une vidéo d'un maraicher sur youtube qui pratique ce système-là
https://www.youtube.com/watch?v=vPnAGpwgWF8
2 x
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7817
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 641

Re: Mon potager du paresseux au nord de Toulouse

Message non lupar Ahmed » 31/05/17, 15:31

Eclectron, tu parles de traiter des feuillus tendres en têtard, mais cette technique s'applique fort bien à des feuillus durs...; parmi ceux-ci, le robinier est particulièrement indiqué: facile (un peu trop même...) à faire pousser (sauf en sol gorgé d'eau en permanence), il rejette abondamment et fournit un excellent BRF; son écorce adulte broyée, comme ses feuilles sont bonnes pour le sol et les abeilles apprécient ses fleurs... 8) D'accord, c'est très épineux, mais rien n'est parfait en ce bas monde! :lol:

Lachanette, c'est bien d'avoir publié cette vidéo que j'avais déjà vue.
Le résultat de mon essai est satisfaisant, bien que ma couche de compost soit probablement un peu mince: j'ai taloché le sol, étendu (pifomètriquement) une petite couche de compost, re-talochage, puis tassement des sillons comme sur la vidéo et comblement après semis.
Au lieu de semer carottes et radis en même temps, comme je le faisais habituellement*, j'ai semé deux rangs de carotte et un rang de radis au milieu des deux autres: ça occupe le terrain en attendant que les carottes se développent.
La couleur noire du compost est un avantage anti germinatif, mais l'échauffement qu'elle provoque a vite fait de sécher le lit de semis, donc, penser au début à bien arroser le soir...

*Dans un petit semoir à main, la différence en calibre et en forme des deux espèces de graines rend l'opération hasardeuse, de plus, l'idée est de marquer le sillon (ça, ça va bien! Mais à côté, ce n'est pas mal non plus), puis de déforcir les carottes par le prélèvement des radis, mais la récolte des radis est souvent dommageable aux plantules de carottes.
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 15727
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 6065

Re: Mon potager du paresseux au nord de Toulouse

Message non lupar Did67 » 31/05/17, 22:14

Ahmed a écrit :
*Dans un petit semoir à main, la différence en calibre et en forme des deux espèces de graines rend l'opération hasardeuse, de plus, l'idée est de marquer le sillon


Je sème toujours à la main, sans semoir. Et jusque là, en général, radis et carottes dans le même sillon. Tout simplement en semant d'abord l'un, puis l'autre. C'est vrai que semer à la main sans semoir, pour des petites graines, est un coup de main... Là, sur ce coup-là, je pense ne pas être "médiocre maraicher !"
1 x
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7817
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 641

Re: Mon potager du paresseux au nord de Toulouse

Message non lupar Ahmed » 31/05/17, 22:32

Sur ce coup là, j'ai été un très médiocre jardinier, puisque trop paresseux (tout est dans le dosage) pour ne pas semer ces deux types de graines en même temps. Ce n'était franchement pas malin! :oops:
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."

lily 31
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 30
Inscription : 25/04/17, 21:58
Localisation : Sud Ouest
x 15

Re: Mon potager du paresseux au nord de Toulouse

Message non lupar lily 31 » 01/06/17, 00:35

Petites visites de ce matin en photos entre 2 averses (35 mm en 24h)

Côté potager:

potimarron planté il y a 3 semaines, il semble souffrir beaucoup les premières feuilles ont jaunit les jeunes pousses sont bien vertes
IMG_0069.JPG

un autre potimarron avec 3 fleurs
IMG_0070.JPG

les tomates avec des salades (sucrines) entre les pieds, derrière aubergines et poivrons (petits ils végètent un peu mais patience)
IMG_0072.JPG

les quelques fraisiers rescapés de l'année dernière, pas de BRF mais de la tonte en couche fine toutes les semaines; à l’automne et cet hiver je leurs mettrait du BRF - un petit soucis j'ai un ravageur à 4 pattes qui les mange avant que je les cueille :oops: :(
IMG_0073.JPG

les poireaux plantés directement au travers du foin avec un plantoir ce weekend
IMG_0074.JPG

courgettes, tomates avec des salades, aubergines, poivrons (très petits), potimarrons, le long de la clôture du voisin la rhubarbe
IMG_0075.JPG

vu d'ensemble du potager
IMG_0079.JPG


Côté fruits rouges, pomme de terre, artichauts et quelques griffes d'asperge:

pomme de terre oublié lors de la récoltes l'année dernière et mon nuisible à 4 pattes je vous présente Marquise (9 mois) :evil:
IMG_0076.JPG

les artichauts en production et les jeunes planter mi avril, à droite les asperges, à gauche les cassis sous une épine noire que mon papa m'a greffé il y a 30 ans (elle fait de jolies fleurs roses doubles: j'adore :) ) dommage mon papa ne voit presque plus et ne peut pas me monter comment il faisait!! :(
IMG_0077.JPG

les groseilles arrives à maturité
IMG_0078.JPG
2 x
lily 31
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 30
Inscription : 25/04/17, 21:58
Localisation : Sud Ouest
x 15

Re: Mon potager du paresseux au nord de Toulouse

Message non lupar lily 31 » 01/06/17, 00:46

les semis:

courgettes, potimarrons, haricots vert et beurre
IMG_0080.JPG

semis de sucrine et persil fait le 24 mai sans trempage des graines
IMG_0082.JPG

semis d'endives avec trempage des graines pendant 24h avant de les
semer dans quelques jours je vais les repiquer dans des godets individuellement
IMG_0083.JPG

A bientôt pour de nouvelles photos et voir l'évolution :lol:
2 x
Avatar de l’utilisateur
Colinot
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 18
Inscription : 23/04/17, 09:51
Localisation : Toulouse 31
x 11

Re: Mon potager du paresseux au nord de Toulouse

Message non lupar Colinot » 01/06/17, 07:51

waouhhhhhhh!!!!! Super !!!!!
Moi j ai posté quelques photos sur le site principal
À bientôt
1 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 15727
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 6065

Re: Mon potager du paresseux au nord de Toulouse

Message non lupar Did67 » 01/06/17, 09:27

lily 31 a écrit :
(petits ils végètent un peu mais patience)



Cela ressemble fort à ce que j'ai...
Mais depuis deux jours, chez moi, cela se réveille très très vite, mais pas tous les plants en même temps. Certains sont peut-être plus sensibles ? Ou alors avaient les racines plus abimées ???

En tout cas, j'ai maintenant un pied de courgette qui double presque toutes les 24 h ; quelques pieds de tomates qui forment des feuilels vertes (elles étaient violacées et enroulées), qui rajoutent un entre-nœud pareil, et qui rejettent des gourmands...

Je pense que le "système" (activité des organismes du sol, nitrification par les bactéries, mycorhization...) est en train de se mettre ne place, à la faveur du réchauffement du sol.
0 x
lily 31
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 30
Inscription : 25/04/17, 21:58
Localisation : Sud Ouest
x 15

Re: Mon potager du paresseux au nord de Toulouse

Message non lupar lily 31 » 16/06/17, 00:17

Quelques photos prise ce jour, le jardin se réveille depuis quelques jours
15 juin 17 0094.JPG
les tomates

15 juin 17  0092.JPG
le potimarron qui avait triste mine il y a à peine 2 semaines

15 juin 17  0093.JPG
les poivrons n'ont pas vraiment démarré, les aubergines deux variétés les plus grandes aux fruits aubergine bien développées ont commencé à fleurir et les blanches apparemment plus tardives

15 juin 17  0095.JPG
courgette

15 juin 17  0096.JPG
les poireaux et les haricots semés en godet et repiqués hier

La dernière du soir
15 juin 17  96.JPG
une courtilière ou grillon-taupe

Petite recherche sur le net
La courtilière a mauvaise réputation, mais est-ce vraiment et totalement justifié ? … pas sûr du tout !
S’il est en effet très facile de constater ses nuisances, celles qu’elle nous évite en détruisant les fameux « vers blancs », et « vers gris »

Moi qui pensait qu'elle mangeait les racines de nos légumes et autres je vais les regarder avec un autre regard!!
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités