Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsMon potager du Moindre effort

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 16200
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 6619

Re: Mon potager du Moindre effort

Message non lupar Did67 » 10/01/20, 11:10

La différence entre lui et moi, c'est que lui, ses serres, c'est "industriel". Des hectomètres de salades, ou de ceci ou de cela...

Il ne peut pas, professionnellement, en vivre et gérer un bordel comme je le fais...Il m'est arrivé d'avoir des "cadavres" de pucerons en lavant mes salades. Je lave ! L'eau file à mon lagunage... Ce n'est pas un problème. Pour moi. Chez moi.

Lui, ses clients râleraient et se détourneraient...

Je comprends 100 %.

Il reste que le discours me choque. Qu'il dise encore, c'est vraiment nul, ce que je fais, mais je n'ai pas trouvé mieux... Pourquoi pas. Dans mon livre, j'évoque un ou deux compromis que je fais - car cela arrive, que la situation "idéale" dont on rêve ne se réalise pas !
0 x

Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3299
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 535

Re: Mon potager du Moindre effort

Message non lupar Moindreffor » 10/01/20, 11:36

Did67 a écrit :La différence entre lui et moi, c'est que lui, ses serres, c'est "industriel". Des hectomètres de salades, ou de ceci ou de cela...

Il ne peut pas, professionnellement, en vivre et gérer un bordel comme je le fais...Il m'est arrivé d'avoir des "cadavres" de pucerons en lavant mes salades. Je lave ! L'eau file à mon lagunage... Ce n'est pas un problème. Pour moi. Chez moi.

Lui, ses clients râleraient et se détourneraient...

Je comprends 100 %.

Il reste que le discours me choque. Qu'il dise encore, c'est vraiment nul, ce que je fais, mais je n'ai pas trouvé mieux... Pourquoi pas. Dans mon livre, j'évoque un ou deux compromis que je fais - car cela arrive, que la situation "idéale" dont on rêve ne se réalise pas !

je comprends aussi cette façon de faire très naturelle, et la nécessité d'avoir un sol très fertile car il exploite vraiment de façon intensive, c'est ça aussi un peu son succès, et comme tu le dis c'est la présentation de cette façon de faire comme très banale pour un personnage comme lui qui m'a choquée, après il aurait pu effectivement avoir un peu d'honnêteté intellectuelle en soulignant que ce n'est pas la meilleure façon de faire
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)
Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3299
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 535

Re: Mon potager du Moindre effort

Message non lupar Moindreffor » 10/01/20, 11:58

et attention il fait l'éloge des petites fermes bio, mais il est à l'opposé de Didier, dans sa façon de faire la paresse n'a aucune place, la fantaisie non plus, c'est rigueur et travail, il optimise tout du choix des variétés, des semences, aux dates de semis, aux outils et au personnel employés

pour exemple s'il récolte une planche elle est remise en culture le jour même, au pire le lendemain
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 16200
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 6619

Re: Mon potager du Moindre effort

Message non lupar Did67 » 10/01/20, 13:42

Il existe une forme d'agriculture "bio" intensive...

Qui quand elle sera plus largement généralisée, buttera sur les impasses de ses dogmes : où trouver les quantités d'engrais naturels qu'il faut ? quelque impact environnemental des pratiques "bio" mais "intensives"...

Pour l'instant, on idolâtre, comme on 'est émerveillé de l'arrivée des engrais et des pesticides. Seuls les jeunes naïfs et bobos pensent encore que nos ancêtres étaient "écolos" : ils étaient MASSIVEMENT ravis. La lune, ils s'en branlaient. Les tourbières, tout autant. C'était exploité, en Allemagne, avec d'énormes machines. Pour les horticulteurs de toute l'Europe. Manfred Wenz m'a raconté lui-même comment il traversait le Rhin, en cachette, pour acheter en France (où l'INRA était alors le tiop) des semences de maïs hybrides (que les allemands n'avaient pas encore) et surtout, les herbicides non homologués encore en Allemagne (les fameuses, à l'époque, atrazines et simazines)...

Aujourd'hui, aux States, en Allemagne, en Autriche et en partie en France, vous avez un mouvement "bio" intensif tout aussi furieux ! Celui qui remplit nos supermarché de produits "bio" (allez chez LIDL, le "roi" du bio aujourd'hui !).

Mais en effet : je n'en vis pas ; je ne me nourris pas entièrement ; et je m'amuse. Énorme bémol.
0 x
Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3299
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 535

Re: Mon potager du Moindre effort

Message non lupar Moindreffor » 10/01/20, 17:40

Did67 a écrit :Il existe une forme d'agriculture "bio" intensive...

Qui quand elle sera plus largement généralisée, buttera sur les impasses de ses dogmes : où trouver les quantités d'engrais naturels qu'il faut ? quelque impact environnemental des pratiques "bio" mais "intensives"...

Pour l'instant, on idolâtre, comme on 'est émerveillé de l'arrivée des engrais et des pesticides. Seuls les jeunes naïfs et bobos pensent encore que nos ancêtres étaient "écolos" : ils étaient MASSIVEMENT ravis. La lune, ils s'en branlaient. Les tourbières, tout autant. C'était exploité, en Allemagne, avec d'énormes machines. Pour les horticulteurs de toute l'Europe. Manfred Wenz m'a raconté lui-même comment il traversait le Rhin, en cachette, pour acheter en France (où l'INRA était alors le tiop) des semences de maïs hybrides (que les allemands n'avaient pas encore) et surtout, les herbicides non homologués encore en Allemagne (les fameuses, à l'époque, atrazines et simazines)...

Aujourd'hui, aux States, en Allemagne, en Autriche et en partie en France, vous avez un mouvement "bio" intensif tout aussi furieux ! Celui qui remplit nos supermarché de produits "bio" (allez chez LIDL, le "roi" du bio aujourd'hui !).

Mais en effet : je n'en vis pas ; je ne me nourris pas entièrement ; et je m'amuse. Énorme bémol.

ce que j'ai apprécié dans ce livre ce sont les observations sur la possibilité de cultiver en hiver, et comment améliorer de façon très simple nos cultures d'automne, d'hiver et de printemps ce qui fait presque passer l'été pour la saison morte :mrgreen: en ces périodes de canicule et de manque d'eau, c'est finalement une aubaine d'avoir un livre qui vous explique comment cultiver quand il pleut :mrgreen: plutôt que de devoir chercher comment gérer le manque d'eau et l'arrosage

de plus il cherche toujours à minimiser les coups, donc on ne passe pas par du chauffage, ou de la serre high tech, ce n'est peut-être pas transposable tel quel, mais c'est largement adaptable avec un peu de transat

pour ce qui est des variétés, des dates de semis et des densités de culture, on voit bien que là aussi on peut oublier ce qui est marqué sur le paquet, ça on en avait déjà parlé avec Adrien
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)

Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 16200
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 6619

Re: Mon potager du Moindre effort

Message non lupar Did67 » 10/01/20, 18:04

J'ai écrit plus haut que c'est un livre très intéressant. Et il n'y en pas tant que ça où j'apprends vraiment quelque chose.

Cet automne, j'avais la tête ailleurs (tiens, c'est tombé aujourd'hui : date de sortie fixée : 9 avril). Mais l'automne prochain, ces cultures décalées seront mon "champ expérimental". Et ce sera mon livre de chevet !

Et tout particulièrement pour ce que tu dis.

On a vraiment "critiqué" un point très très particulier. Tu as raison de revenir à l'essentiel. Cela ne doit pas être l'arbre qui cache la forêt.
1 x
sicetaitsimple
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3438
Inscription : 31/10/16, 18:51
Localisation : Basse Normandie
x 501

Re: Mon potager du Moindre effort

Message non lupar sicetaitsimple » 10/01/20, 20:08

Did67 a écrit :On a vraiment "critiqué" un point très très particulier. Tu as raison de revenir à l'essentiel. Cela ne doit pas être l'arbre qui cache la forêt.

Je pense aussi! Par ailleurs un point absolument pas quantifié. Un bel orage à une période où ça minéralise à fond, ça donne quoi en termes d'infiltration de nitrates (je ne parle pas de ruissellement)?
Je ne pense pas que le maraîchage (même amateur!) soit vraiment un gros souci de ce point de vue.
0 x
Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3299
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 535

Re: Mon potager du Moindre effort

Message non lupar Moindreffor » 10/01/20, 21:07

sicetaitsimple a écrit :
Did67 a écrit :On a vraiment "critiqué" un point très très particulier. Tu as raison de revenir à l'essentiel. Cela ne doit pas être l'arbre qui cache la forêt.

Je pense aussi! Par ailleurs un point absolument pas quantifié. Un bel orage à une période où ça minéralise à fond, ça donne quoi en termes d'infiltration de nitrates (je ne parle pas de ruissellement)?
Je ne pense pas que le maraîchage (même amateur!) soit vraiment un gros souci de ce point de vue.

effectivement c'est un point très particulier, mais c'est cette notion de lessivage volontaire, sous serre donc où il ne pleut pas, par arrosage non nécessaire, pour faire baisser le taux d'azote dans le sol, m'a choquée venant d'un pilier du bio car comme le dis Didier plus haut il y a 2 non sens dans cette pratique

et il faut surtout conseiller cet excellent bouquin, tout en précisant qu'il décrit en grande partie le fonctionnement d'une mini ferme de maraîchage professionnel, mais la culture en hiver pro ou amateur c'est pareil
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)
sicetaitsimple
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3438
Inscription : 31/10/16, 18:51
Localisation : Basse Normandie
x 501

Re: Mon potager du Moindre effort

Message non lupar sicetaitsimple » 10/01/20, 21:15

Moindreffor a écrit :effectivement c'est un point très particulier, mais c'est cette notion de lessivage volontaire, sous serre donc où il ne pleut pas, par arrosage non nécessaire,


Ah ça tu ne l'avais pas précisé! Sous serre! De l'arrosage sous serre non nécessaire, connais pas......Il y a quelques pieds (les miens, ceux de Didier,...) qui se sont pris dans le tapis d'un non-sujet, oublions.....
Dernière édition par sicetaitsimple le 10/01/20, 21:32, édité 1 fois.
0 x
Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3299
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 535

Re: Mon potager du Moindre effort

Message non lupar Moindreffor » 10/01/20, 21:31

sicetaitsimple a écrit :
Moindreffor a écrit :effectivement c'est un point très particulier, mais c'est cette notion de lessivage volontaire, sous serre donc où il ne pleut pas, par arrosage non nécessaire,


Ah ça tu ne l'avais pas précisé! Sous serre! De l'arrosage sous serre non nécessaire, connais pas......Il y a quelques pieds (les miens, ceux de Didier,...) pris dans le tapis, oublions.....

ses serres sont mobiles, donc pas toute l'année sur les mêmes planches, se sont des serres froides, et en hiver avec les bonnes pluies, il y a infiltration je suppose
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités