Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsMon potager du Moindre effort

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2661
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 430

Re: Mon potager du Moindre effort

Message non lupar Moindreffor » 16/07/19, 08:28

nico239 a écrit :Après faut ajuster avec le tuyau d'arrosage et/ou les couverts et une bonne connaissance de son milieu (terre, sol, cultures...)

Que faire d'autre?

Et là on ne parle même pas des températures...
Tiens à 23h on en est à 13.6 avec un rythme à la baisse...
Je sens bien un petit 8° de mini cette nuit.

moi aussi pas plus de 12°C ce matin au réveil
attention aux moyennes, un bel orage va te faire monter la moyenne sans pour autant assurer la recharge, je préfère à une moyenne une courbe de précipitation pour voir le rythme des passages pluvieux et en plus il faudrait coupler ça avec une courbe de température et une des vents

bon pour le vent avec un bon couvert on perd moins qu'en sol nu mais on perd tout de même, donc une bonne pluie suivie d'un épisode venteux et chaud n'aura pas le même effet sur la recharge que le même épisode avec derrière un temps calme et tempéré

mais effectivement, la carte montre bien nos différences géographiques, nous ne sommes pas tous arrosés de la même manière :mrgreen:

et en observant les deux cartes, ça correspond bien à ce que j'observe, cette année je n'arrose pas et ça se passe plutôt bien, ce qui manque c'est la chaleur, et on voit la différence sur les légumes, les frileux sont moins développés que l'an dernier, et les autres se portent mieux

donc conclusion, il va falloir avoir la possibilité d'adapter sa façon de jardiner, de quoi apporter du chaud aux frileux et de l'eau quand il fera sec, de l'ombre pour certain, mais comme on ne passe pas notre temps le nez vers le sol à travailler la terre, on à tout loisir d'y réfléchir
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)

Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 15376
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 5717

Re: Mon potager du Moindre effort

Message non lupar Did67 » 16/07/19, 11:48

Moi, cela me conforte dans on idée que "donner des recettes" est encore moins pertinent que cela ne l'était : avant donner la même recette aux gens du midi, ceux de l'Anjou et ceux d'Alsace n'était pas raisonnable. Mais avec l'augmentation de l'agitation (appelé improprement "réchauffement climatique" - trop réducteur ! Je ne le nie pas !!!!!), ce qui marche une année est une catastrophe l'autre.

C'est rageant, mais cela assurera encore de belles années à ceux qui préfèrent mettre les plantes sous perfusion (et donc de contrôler l'essentiel, du chauffage des serres à la fertilisation en passant par les traitements). Là, tout est beaucoup plus normé. Et donc moins soumis à aléas !
0 x
Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2661
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 430

Re: Mon potager du Moindre effort

Message non lupar Moindreffor » 16/07/19, 12:02

Did67 a écrit :Moi, cela me conforte dans on idée que "donner des recettes" est encore moins pertinent que cela ne l'était : avant donner la même recette aux gens du midi, ceux de l'Anjou et ceux d'Alsace n'était pas raisonnable. Mais avec l'augmentation de l'agitation (appelé improprement "réchauffement climatique" - trop réducteur ! Je ne le nie pas !!!!!), ce qui marche une année est une catastrophe l'autre.

C'est rageant, mais cela assurera encore de belles années à ceux qui préfèrent mettre les plantes sous perfusion (et donc de contrôler l'essentiel, du chauffage des serres à la fertilisation en passant par les traitements). Là, tout est beaucoup plus normé. Et donc moins soumis à aléas !


effectivement la recette de 2018 pour le mildiou ne sera peut-être pas celle de 2019, bien que c'est sec mais frais donc condensation et pas de pluie, heureusement du vent, car pas pluies pas de tomates schtroumpf (dans leur raisonnement) mais elles choperont le mildiou

donc oui, c'est toujours plus facile de construire des murs que de faire de la diplomatie, plus facile d’aseptiser et de confiner (d'éliminer le vivant de l'équation) que d'essayer de comprendre et de travailler avec le vivant, l'Homme n'est pas paresseux il est fainéant
le jardinier paresseux lui est fenéant :mrgreen: (il fait un couvert de foin, c'est un fénoculteur :mrgreen: car il sait fener :mrgreen: )
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 15376
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 5717

Re: Mon potager du Moindre effort

Message non lupar Did67 » 16/07/19, 12:06

Moi aussi, des condensations à un niveau incroyable en cette saison. Et tous les matins ! Les feuilles dégoulinent...

J'ai pris quelques photos, pour en faire un petit paragraphe...
0 x
jardama
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 52
Inscription : 07/06/19, 13:47
x 3

Re: Mon potager du Moindre effort

Message non lupar jardama » 16/07/19, 12:42

Je vois que je suis dans la zone rouge, entre 60 et 80.
Nous avons un grand récupérateur d'eau. Il n'y a que depuis 2015 qu'il s'est trouvé à être vide et qu'il n'a pas plu pour le remplir de nouveau, cet été-là. Donc que se pose la question : comment faire à partir de ce moment-là ?
Avant, cette question ne s'était pas posée. Sans arroser beaucoup, néanmoins ça suffisait entre deux averses pour faire le joint. Maintenant ce n'est plus le cas.
Je me permets de poser cette question. Nous avons une grande toiture recouverte de plaques qui contiennent de l'amiante. Je ne pense pas que ça serait une très bonne idée de récupérer l'eau pour arroser ? Qu'en pensez vous ?
0 x

Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 15376
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 5717

Re: Mon potager du Moindre effort

Message non lupar Did67 » 16/07/19, 12:53

Je pense que les fibres d'amiantes "libres" sont parties depuis longtemps !!! Celles qui restent sont prisonnières de la sorte de "béton" avec laquelle on a fabriqué ces plaques.

Les problèmes d'asbestoses se sont surtout posées pour les ouvriers des usines en question, exposées aux fibres volantes en permanence.

Ensuite, cela a été, dans une moindre mesure, un problème pour les ouvriers des bâtiments, devant intervenir dans des locaux recouverts ou isolés ou encore collés avec des matériaux contenant de l'amiante.

Et si quelques fibres devaient se libérer, si tu arroses au sol, elles seront assimilées et fixées dans le sol. L'amiante est un minéral naturel, qu'on trouve dans des mines. Ce sont des silicates, comme il y en a des tas dans les sols. Simplement, ils sont fibreux. C'est ça qui crée problème quand ils se logent dans les poumons. Pas leur composition. Un peu comme un couteau en inox est dangereux quand on te le plante dans le poumon - ou le cœur - alors que tu manges avec des couverts en inox.

Mais ce n'est qu'un avis. Je ne suis pas un spécialiste. Ne me fais pas un procès si jamais, fortuitement sans doute, tu attrapes un cancer du poumon !
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 15376
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 5717

Re: Mon potager du Moindre effort

Message non lupar Did67 » 16/07/19, 13:08

jardama a écrit :
Avant, cette question ne s'était pas posée. Sans arroser beaucoup, néanmoins ça suffisait entre deux averses pour faire le joint. Maintenant ce n'est plus le cas.



C'est la question du rapport entre la surface cultivée et la surface de collecte d'eau : les oasis, à l'échelle d'un désert, sont des tout petits points !

Plus les précipitations deviennent rares, et plus il faut des surfaces de collectes importantes, par rapport à la surface cultivée.

Ou externaliser la collecte, ce que l'on fait dans les grands barrages, où on capte l'eau en montagne, avant de la diriger sous pression vers les plaines (cf Maroc). Mais là, ce sont des travaux qui ne sont plus à la portée d'un individu.

En montagne, on a parfois la chance que les eaux de fonte des neiges passent dans un ruisseau derrière le village, juste à coté des jardins. Il y avait aussi des réseaux très denses de canaux en courbe de niveau, qu'on faisait déborder... Des fois, cela se voit encore.

Bref, on n'a pas fini de taper dans les nappes !!!

Une "grille" approximative de "cadrage de la réflexion" :

- en été, l'ETP (évapo-transpiration potentielle = quantité d'eau que le système sol-plante perd) est de l’ordre de 2 à 3 mm / 24 h (quelques rares sites météo donnent cet ETP, qui se calcule en fonction de la temp, de l’hygrométrie de l'air et de la vitesse du vent et qui bien entendu varie chaque jour) ; prenons 2,5 ; c'est plus dans le midi ; c'est encore plus par jour de mistral ; c'est plus, par temps de canicule, etc...

- tu calcules sur une période donnée : 1 mois sans pluie / 60 mm d'eau "partie"

- c'est l'ordre de grandeur de la RFU du sol (réserve facilement utilisable, partie assez facilement utilisable de l'eau que retient le sol ), s'il est assez équilibré (pas trop sableux)

- donc après, il faut suppléer si on ne veut pas que la plante stresse trop !

- si on refait le plein pour une semaine (durée de validité des prévisions météo), les pertes représentent environ 20 mm d'eau

- par m² de potager, cela fait 20 l à apporter ; pour une semaine

- si tu as 100 m², il faudrait avoir 2 000 l par semaine sans pluie !

Chiffre à ne pas prendre à la lettre, mais à avoir en tête pour "situer" le débat.

On imagine donc les quantités incroyables d'eau qu'utilise l'agriculture irriguée. Les canons qu'on voit des bords de route ont des débits moyens de l'ordre de 40 m3/heure. En 24 h, c'est un ordre de grandeur de 1 000 m3 qui sont balancés !!!

La couverture du sol freine considérablement l'évaporation, mais ne change pas l'ETP. Qui est une sorte de "demande d'eau de l'atmosphère". Mais elle réduit significativement l'ETR (évapo-transpiration réelle). Donc le sol ne perdra pas les 60 mm / mois évoqués, mais moins. L'essentiel de l'eau "partie" le sera à travers les plantes. Elle aura donc été utile.
Dernière édition par Did67 le 16/07/19, 13:27, édité 1 fois.
0 x
VetusLignum
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 279
Inscription : 27/11/18, 23:38
x 18

Re: Mon potager du Moindre effort

Message non lupar VetusLignum » 16/07/19, 13:11

Did67 a écrit :Je pense que les fibres d'amiantes "libres" sont parties depuis longtemps !!! Celles qui restent sont prisonnières de la sorte de "béton" avec laquelle on a fabriqué ces plaques.

Les problèmes d'asbestoses se sont surtout posées pour les ouvriers des usines en question, exposées aux fibres volantes en permanence.

Ensuite, cela a été, dans une moindre mesure, un problème pour les ouvriers des bâtiments, devant intervenir dans des locaux recouverts ou isolés ou encore collés avec des matériaux contenant de l'amiante.

Et si quelques fibres devaient se libérer, si tu arroses au sol, elles seront assimilées et fixées dans le sol. L'amiante est un minéral naturel, qu'on trouve dans des mines. Ce sont des silicates, comme il y en a des tas dans les sols. Simplement, ils sont fibreux. C'est ça qui crée problème quand ils se logent dans les poumons. Pas leur composition. Un peu comme un couteau en inox est dangereux quand on te le plante dans le poumon - ou le cœur - alors que tu manges avec des couverts en inox.

Mais ce n'est qu'un avis. Je ne suis pas un spécialiste. Ne me fais pas un procès si jamais, fortuitement sans doute, tu attrapes un cancer du poumon !


Et que pensez-vous de l'utilisation de la mousse de toiture dans le mulch ?
0 x
sicetaitsimple
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2632
Inscription : 31/10/16, 18:51
Localisation : Basse Normandie
x 395

Re: Mon potager du Moindre effort

Message non lupar sicetaitsimple » 16/07/19, 13:27

Did67 a écrit :Mais ce n'est qu'un avis. Je ne suis pas un spécialiste. Ne me fais pas un procès si jamais, fortuitement sans doute, tu attrapes un cancer du poumon !


Je ne suis pas un spécialiste non plus, même si j'ai un peu côtoyé des problèmes d'amiante dans ma vie professionnelle. Mais je suis de l'avis de Didier. Tant que tu n'y touches pas (travaux, démolition) l'amiante ne présente pas ou très peu de risques.

PS: bien entendu, on ne parle pas de l'époque où les ouvriers extrayaient, traitaient, mettaient en oeuvre des matériaux à base d'amiante.....
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 15376
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 5717

Re: Mon potager du Moindre effort

Message non lupar Did67 » 16/07/19, 13:32

sicetaitsimple a écrit :
PS: bien entendu, on ne parle pas de l'époque où les ouvriers extrayaient, traitaient, mettaient en oeuvre des matériaux à base d'amiante.....


Pendant 40 ans, 40 h / semaine (à l'époque). Et sans masques !!!!

Même les familles qui vivaient sous la poussière des usines étaient moins touchées, tout ne respirant des poussières 24 h / 24, 365 jours/an...
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : bernard13 et 2 invités