Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsMon potager du Moindre effort

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Avatar de l’utilisateur
nico239
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3517
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 350

Re: Mon potager du Moindre effort

Message non lupar nico239 » 11/04/19, 14:21

Moindreffor a écrit :suite
mon semis de poireau démarre bien, je vais donc soit faire un semis analogue pour mes oignons, soit tenter un semis en ligne en sillon, ou les deux :mrgreen:
un très très vieux paquet de poivron semé me donne apparemment 2 pousses, c'est plus que ce que j'en attendais :mrgreen: acheté un nouveau paquet à semer
par contre nico,as-tu réussi tes semis d'aubergine et si oui comment? après discussion avec l'horticulteur et un peu de recherche sur le net, il faut apparemment une forte température pour obtenir la levée des aubergines, eux utilisent un tapis chauffant, chez moi à l'intérieure avec entre 17 et 22°C c'est insuffisant d'après l'horticulteur ou alors il va falloir attendre quand ça va chauffer fort derrière les carreaux, donc ça ne sera plus du semis précoce :mrgreen:


Les poireaux ce qui est ch.... après c'est de les repiquer. :mrgreen:

Oui no soucy pour les semis d'aubergine.... Mme les fait démarrer au coin du poele et ensuite elle les calme dans la chambre au frais en tout bien tout honneur :mrgreen: (et encore désolé je n'ai reçu aucune notif du sujet)

Pourquoi il fait combien chez toi? :?:
0 x

Avatar de l’utilisateur
nico239
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3517
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 350

Re: Mon potager du Moindre effort

Message non lupar nico239 » 11/04/19, 14:25

Did67 a écrit :
Moindreffor a écrit :
un très très vieux paquet de poivron semé me donne apparemment 2 pousses, c'est plus que ce que j'en attendais :mrgreen: acheté un nouveau paquet à semer



J'ai également plein de paquets entamés, plus ou moins vieux (des fois, la date limite est en haut, sur la partie qu'on arrache quand on ouvre...). C'est galère. Tu hésites à jeter car on n'aime pas jeté...

Par ex il y a une dizaine de jours, je tombe sur un fond de sachet de haricots verts. Je décide de tenter le "tout pour le tput" dans la serre, sachant que le haricot vert est un des légumes les plus frileux - une gelée blanche et il est balayé ! Je vérifie : la date-limite est novembre 2019. On sème et puis je décide de mettre à germer une poignée de ces graines, "pour voir" ! (dans un germoir, à la maison). Résultat : 0 levées, et puis tout à pourri !! Inutile d'accuser les limaces, les chenilles ayant des formes de cloportes ou que sais-je encore !!!!


Le caractère multifactoriel du maraîchage mériterait bien une thèse de statisticien
0 x
Avatar de l’utilisateur
nico239
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3517
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 350

Re: Mon potager du Moindre effort

Message non lupar nico239 » 11/04/19, 14:28

Did67 a écrit :Oui.

Juste retenir que des sachets n'ayant pas atteint la "date-limite" peuvent avoir perdu leur faculté germinative. Notamment quand on les conserve à "température ambiante" (chez moi, c'est dans une pièce du sous-sol)...

Les date-limites sont celles jusqu'à laquelle un taux de germination élevé (souvent 75 %, mais les règles varient en fonction des espèces !) sont "garanties" dans des conditions de conservation optimales. Jusqu'à cette date, le fabricant conserve des lots, pour d’éventuels contrôles. Il fait des tests de germination. C'est tout. Ne pas croire que chez vous, la germination est garantie !

Voilà ce qu'écrit le GNIS, à destination des revendeurs :

https://www.gnis.fr/distributeur-jardin ... potageres/

Voici ce que dit Gerbeaud à destination des particuliers qui produisent leurs semences :



Stockage des graines : au frais et au sec !

Les graines doivent être conservées dans un lieu frais, sec et obscur. Une cave fraîche et saine est souvent la meilleure solution (une température inférieure à 10°C est idéale), un garage peut aussi faire l'affaire. Evitez les pièces humides de la maison (cuisine, salle de bain) ainsi que les greniers, souvent trop chauds en été. A défaut de cave ou de garage, un placard fermé (et donc sombre) peut permettre de conserver les graines d'une année sur l'autre.

Pour une durée de conservation supérieure à une année, préférez le bas du réfrigérateur (plus la température est fraîche, plus les graines restent vivantes longtemps), mais dans ce cas, veillez à les placer dans un récipient hermétique (boîte en métal ou en plastique alimentaire), pour les protéger de l'humidité du "frigo".


Même si la boite hermétique est recommandé, il se trompe cependant en pensant que le "frigo" est plus humide - c'est le contraire ; l'air froid est sec (en dehors bien sûr de l'évaporateur qui produit du froid et condense et donc dégouline. La preuve, dans un "frigo" tout se dessèche.



Je conserve dans des boites en fer fermées dans le châlet bric à brac.... là où les pommes de terre on gélé Image, sauf qu'elles elles étaient posées dans un bac plastique sur le sol donc dans une position très froide...
0 x
Avatar de l’utilisateur
nico239
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3517
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 350

Re: Mon potager du Moindre effort

Message non lupar nico239 » 11/04/19, 14:32

Moindreffor a écrit :
Did67 a écrit :Poursuivons, car c'est intéressant !

a) En effet, l'hybride naturel obtenu, une sorte d'oignon "rose" entre ton rouge et ton blanc, peut être intéressant. Un "autre" goût, et par exemple, le mélange des cracatéristiques culturales de ses parents. Si les deux parent marchent bien, il devrait bien marcher...

c) Mais en effet, à la génération d'après, deux ans plus tard, les descendants de cet hybride naturel ne ressembleront pas tous, ou pas forcément à leur parent ! Tu auras des oignons "presque blanc", des "presque rouges", des "plus ou moins roses"... Et si ça se trouve, ils pousseront tous très bien !!!

C'est quand on veut "propager" une variété que cette disjonction est ennuyeuse ! Tu donnes tes graines, que tu penses être ton "oignon rouge" à un copain, qui viendra t'engueuler : "Mais c'est quoi ta saloperie, c'était pas du tout ton oignon rouge !!!!"

Tous les pissenlits sont "instables"... Observe la grande variabilité des dentelures des feuilles... Toutes les orchidées botaniques sont des hybrides...

On est très loin du mythe internet qui veut que les hybrides ne se reproduisent pas (confusion avec les gènes "terminator" de certains OGM) ou que la "disjonction des caractères" soit nécessairement une catastrophe ! Il faut juste savoir qu'on peut avoir perdu certaines caractéristiques initiales très intéressantes : précocité, résistances à des maladies, taille du fruit...

je suis un ancien aquariophile et j'ai donc élevé des guppy, le poisson du débutant sauf que ce petit poisson, est aussi un poisson de concours, et là je peux te dire que ce n'est plus du travail de débutant, le champion de France de mon époque avait 240 bacs identiques pour élever ses champions, et ce petit guppy a une particularité c'est qu'il mute facilement et donc on a des variations de formes de nageoires, de couleurs et donc tout ça qui est géré par la génétique est utilisé pour faire les nouveaux champions, il faut croiser, donc hybrider et tenir compte des gènes dominants récessifs, mais après comme lors du concours tu dois présenter 3 individus ensemble, il faut donc stabiliser ces hybridations, donc je connais un peu le principe, les avantages et les inconvénients de l'hybridation

pour les légumes c'est pareil, donc si on laisse faire la nature, ça va être loterie chaque année, et ce que tu as apprécié la première année ne sera probablement plus au RdV l'année suivante, sur les paquet de graine on voit souvent la mention hybride F1, c'est le croisement de 2 variétés stables dont on connait bien la descendance, par contre si on croise 2 F1 ensemble on va avoir ce qu'on appelle des hybrides F2, et là on va par recombinaison reproductive, avoir des descendants proches d'un plant d'origine, ou de l'autre, ou du F1, pour chaque caractère, donc impossible de connaître la valeur de ces hybrides F2 tellement ils peuvent être différents

j'ai lu quelque part que des gens avaient été malades en mangeant des courgettes hybridés naturellement, parce qu'ils avaient resemer les graines de courgettes hybridés avec des coloquintes, de mémoire (on sait ce que ça vaut la mémoire :mrgreen: )

donc pour faire ses graines soi même, il faut tout de même faire attention, et il vaut mieux essayer de conserver des lignées stables

par contre question existe-t-il des plantes sauvages proches de nos légumes qui pourraient s'hybrider avec nos légumes, je pense par exemple à de la carotte sauvage


Mendel à la rescousse :mrgreen:

Yaisse on peut s'intoxiquer avec des courgettes croisées coloquintes.

Le mieux c'est de pas cultiver ce genre de trucs et espérer que les voisins ne font pas les marioles avec....
0 x
Avatar de l’utilisateur
nico239
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3517
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 350

Re: Mon potager du Moindre effort

Message non lupar nico239 » 11/04/19, 14:34

Did67 a écrit :Je peux aussi prédire que la "mode" de faire ses graines soi-même passera...

- il faut de la rigueur

- il faut aussi savoir que certaines maladies - pas beaucoup, heureusement - se transmettent sur les graines (les épisodes de "folie collective" lié à l'ergot du seigle ont défrayé la chronique il y a un ou deux siècles ! Et puis on a traité les semences et cela a disparu. Et on est en train d'oublier...).

Certains passionnés continueront, bien entendu. Comme il y a des passionnés hybrideurs d'orchidées ou de roses ou de guppy !


Attention le fantôme du boulanger de Pont St Esprit va venir te chatouiller les pieds la nuit
0 x

Avatar de l’utilisateur
nico239
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3517
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 350

Re: Mon potager du Moindre effort

Message non lupar nico239 » 11/04/19, 14:41

Did67 a écrit :Sont faciles les autogames par exemple : haricots, petits-pois, mâche, tomates, poivrons... Là, c'est fastoche. Il faut juste la rigueur de bien étiqueter pour distinguer les variétés (ce que je ne fais pas avec ma manie de poser les graines, un post-it dessus, qui s'envole ; je reconnais l'espèce, mais pas la variété !!! Et me voilà con).

Pour les allogames, il faut être autrement discipliné.

Mais en effet, si cela intéresse, c'est passionnant et n'a que des avantages ! Mon pronostic n'était pas sous-entendre que c'est difficile. C'était plus : "je ne connais pas beaucoup de gens assez rigoureux et disciplinés, donc ils se feront avoir et donc après deux ou trois essais pour le fun, ils retourneront en jardinerie parce que c'est plus facile !". Resteront les passionnés et les militants purs et durs (mais je connais plus de militants blablabla que de militants qui prennent les taureaux par les cornes !)


Dès que tu veux faire les choses sérieusement cela devient du BOULOT et là bizarrement y de suite moins d'élus....

Comme le phénomène de retour à la terre.... ce sont des cycles.

Mme est assez organisée dans sa collecte de graines... elle m'épate.

Moi je repousse cela à BEAUCOUP plus tard.

Je pense que la première des sélection doit se faire sur le goût (sous entendu bien sur par rapport à une variété ok pour notre territoire).

Après une fois qu'on a fait le tour du goût, ce qui peut prendre plusieurs années, on peut PEUT-ÊTRE se pencher sur les récoltes de graines.

Après il y a le problème des graines hors de prix, là c'est autre chose qui peut justifier une récolte maison
0 x
Avatar de l’utilisateur
nico239
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3517
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 350

Re: Mon potager du Moindre effort

Message non lupar nico239 » 11/04/19, 14:42

olivier75 a écrit :Je n'ai récolté que peu de variétés l'année dernière à cause du manque d'étiquetage, mais il y a du progrès, des étiquettes à planter pour les semis et des étiquettes à colliers pour les repiquages, et surtout un excel plus abouti pour s'y retrouver.IMG_0562.JPGVoici donc des carottes de graines perso ou l'on retrouve plus ou moins les variétés et des beaucoup plus sauvage, peut être à cause de floraison répartie sur la saison alors que les sauvages sont plus ou moins groupées, (moins à cause des tontes qui retarde la floraison)IMG_6718.JPGje voulais faire un topo sur les graines mais je n'ai pas réussi, ce n'est pas si facile à synthetiser et demande trop de temps en ce moment. Olivier


Waou jolies tes étiquettes... pour mettre sur les plants?

Je me contente d'un pic jaune avec un scotch et le nom et la date écrits au marqueur....
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 14975
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 5353

Re: Mon potager du Moindre effort

Message non lupar Did67 » 11/04/19, 14:46

nico239 a écrit :
Le caractère multifactoriel du maraîchage mériterait bien une thèse de statisticien



Les analyses multifactorielles des "systèmes de production" sont un classique en agronomie depuis que les ordis ont un minimum de puissance pour turbiner des tas de données (années 80 de mémoire) !
0 x
Avatar de l’utilisateur
nico239
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3517
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 350

Re: Mon potager du Moindre effort

Message non lupar nico239 » 11/04/19, 14:47

Moindreffor a écrit :comme il faut de la rigueur et du temps, c'est pour cela que je me lance des challenges que je pense pouvoir relever
échalotes, facile j'ai déjà fait
oignons, le semi j'ai déjà fait petits oignons blancs pour mettre dans le vinaigre, du jaune paille aussi pour consommer la même année, le rouge c'est nouveau pour moi
l'ail, c'est ma première tentative perso, donc là récolter et garder du plant, donc c'est plus savoir combien planter pour avoir la conso de l'année plus le plan
courgette, potiron, potimarron, cornichon, concombre graines faciles à récolter, mais là faut faire attention à l'hybridation
tomates, poivron, aubergine c'est facile aussi
haricot j'ai déjà fait, petit pois je n'en ai encore jamais semé

tiens justement une question pour un petit pois, combien de temps entre le semis et la récolte? c'est comme le haricot? plus long? plus court? une réponse de ceux qui en font, pas juste le truc marqué sur le paquet :mrgreen:


Petits pois source Larousse Agricole

2019-04-11_144551.jpg
2019-04-11_144551.jpg (179.39 Kio) Consulté 78 fois
0 x
Avatar de l’utilisateur
nico239
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3517
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 350

Re: Mon potager du Moindre effort

Message non lupar nico239 » 11/04/19, 14:48

Did67 a écrit :
nico239 a écrit :
Le caractère multifactoriel du maraîchage mériterait bien une thèse de statisticien



Les analyses multifactorielles des "systèmes de production" sont un classique en agronomie depuis que les ordis ont un minimum de puissance pour turbiner des tas de données (années 80 de mémoire) !


Ah et ça donne quoi? :?:
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités