Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsMon potager du Moindre effort

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4515
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 770

Re: Mon potager du Moindre effort

Message non lupar Moindreffor » 12/09/20, 20:12

j'ai réussi mon petit paquet de graines d'épinard au printemps et là j'ai totalement zappé que je pouvais remettre ça en automne; merci Doris de me le rappeler je vais aller en chercher un autre paquet et travailler autant qu'au printemps, soi ouvrir le sachet balancer les graines et basta :mrgreen:

l'avantage du PP, c'est que je ne perd même de temps à laver les légumes, ils sont "propres" à la cueillette et se consomme tel quel, les épinard cueillis passent direct à la casserole à la sortie de PP
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)

Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 18243
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 7976

Re: Mon potager du Moindre effort

Message non lupar Did67 » 12/09/20, 22:42

Il y a des épinards de printemps et des épinards d'hiver...

Naturellement, les épinards sont sensibles à la photopériode (longueur du jour - enfin plutôt de la nuit). Ce sont des plantes de jours courts. Les épinards de printemps ont été sélectionnés pour "résister" un peu à la montée en graines lorsque les jours s'allongent - même si chez moi, cela ne marche jamais !

En revanche, en automne, normalement pas de telles mésaventure. On a donc pu sélectionner un peu la résistance au froid. Le "Géant d'hiver" en est un exemple.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 18243
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 7976

Re: Mon potager du Moindre effort

Message non lupar Did67 » 12/09/20, 22:45

Doris a écrit :
Et toute à l'heure j'ai regardé, et puis dans l'ombre des tomates poussent les premiers épinards, quelques salades, navets et radis, et ça me remplit de joie parce que cette année mon potager ne s'arrêtera pas. Je trouvais ça toujours supertriste, en fin de saison la vie s'arrête, il n'y a plus rien, et là non.



Un bel exemple des "effets" des "actions de l'homme" dont le but est un "potager rangé, propre" ! De l'homme qui dit "on a toujours fait comme ça..." ou "on m'a dit que...". Prisonnier, il s'enferme dans ce qu'il appelle le "bon sens" pour mieux se persuader que ces conneries sont ce qu'il y a de plus raisonnable...
0 x
Avatar de l’utilisateur
Doris
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 695
Inscription : 15/11/19, 17:58
Localisation : Landes
x 137

Re: Mon potager du Moindre effort

Message non lupar Doris » 13/09/20, 00:29

A ça, le "potager propre", c'est horrible, comme conviction, et increvable je crois. Je le vois avec les amis: " comment tu nettoyes ton potager, a quelle fréquence "...... Alors je leurs dis, mais qu'est-ce qu'il y a à nettoyer, il n'y a rien. Mais même s'il n'y a rien à faire, c'est plus fort qu'eux, il faudrait que je fasse quelque chose. C'est incroyable quand même, on ne peux jamais rester tranquilou dans son coin et profiter du calme et du vivant? On dirait presque qu'il y a une loi, qui interdit ce genre de plaisir. Je suis bien dans mon nouveau monde.
0 x
"N'entre qu'avec ton cœur, n'apporte rien du monde.
Et ne raconte pas ce que disent les gens"
Edmond Rostand
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 18243
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 7976

Re: Mon potager du Moindre effort

Message non lupar Did67 » 13/09/20, 08:20

Il n'y a pas de loi, mais des formatages :

a) judéo-chrétien : ce que tu décris (ramasser sans rien faire, rêvasser...) c'est jouir - et jouir, c'est pas bien ! Nous sommes là pour en chier, seul Dieu peut te sauver, plus tard - il faut que tu en chies pour croire en un dieu qui te promet le paradis (après - le paradis est une promesse pour après, pas un état pour tout de suite, sinon la construction religieuse ne marche pas !)

b) moral : toute chose a une valeur, c'est souvent la valeur de l'effort qu'il a fallu consentir ! "On n'a rien sans rien !" (ou alors on est un voleur - conclusion : nous sommes de voleurs, ou du moins des brigands !!!)

c) et il y a l'appartenance à un groupe social qui nécessite d'adhérer à ses valeurs ; si tu ne fais pas comme tout le monde, tu es suspect (car tu menaces l'ordre établi !)
1 x

Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4515
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 770

Re: Mon potager du Moindre effort

Message non lupar Moindreffor » 13/09/20, 12:40

Doris a écrit :A ça, le "potager propre", c'est horrible, comme conviction, et increvable je crois. Je le vois avec les amis: " comment tu nettoyes ton potager, a quelle fréquence "...... Alors je leurs dis, mais qu'est-ce qu'il y a à nettoyer, il n'y a rien. Mais même s'il n'y a rien à faire, c'est plus fort qu'eux, il faudrait que je fasse quelque chose. C'est incroyable quand même, on ne peux jamais rester tranquilou dans son coin et profiter du calme et du vivant? On dirait presque qu'il y a une loi, qui interdit ce genre de plaisir. Je suis bien dans mon nouveau monde.

je distingue nettoyage et nettoyage, mes premières vidéos visionnées étaient sur la permaculture et voir ces semi-jungle où 3 poireaux poussent entre 2 salades un pied de pdt, et un tournesol le tout dans un méli-mélo d'adventices ça m'a tout de suite déplu, car je n'y voyais aucune logique et aucune nécessité

après la découverte de ce fil, et le nom travail du sol, j'ai été séduit par le couvert vivant, j'ai testé et ça n'a pas fonctionné, par manque d'observation, j'avais zappé une étape, mon potager n'est pas encore assez fertile, il doit encore se charger en MO et donc je dois apporter du foin
mon test avec la paille m'a donné ce que j'attendais un couvert qui dure plus longtemps, mais qui ne nourrit pas mon potager, pas de réelle faim d'azote, car j'ai apporté de l'urine, mais une gestion bien plus difficile, trop d'urine est aussi néfaste que pas assez, c'est si simple avec du foin :mrgreen:

donc chez moi avec la bonne couche de foin que je mets actuellement en place, c'est "propre" , bon les deux zones de mâche, radis, navets et bientôt épinards vont se "salir" les adventices vont pousser avec les légumes, mais je pense que je vais agir à ce niveau, car si comme je le veux, laisser monter à graines la mâche, les graminées gagnent la course, ce n'est pas qu'elles soient chiantes à maîtriser mais elles montent à graines avant les mâches et je veux avoir des semis spontanés de mâche et non de graminées, et plus on intervient tard et moins c'est "contrôlable"

je précise tout de suite, que chez moi "nettoyer" une parcelle c'est 2m2 un peu comme un coffre chez Adrien, donc rien de terrible, je serai dans la situation de Doris, en terme de superficie, mon discours serait tout autre...

mais surtout je ne suis pas fan du potager jungle, peut-être un peu trop formaté, ma formation militaire de ma jeunesse sûrement :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 18243
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 7976

Re: Mon potager du Moindre effort

Message non lupar Did67 » 13/09/20, 14:31

Il faut en effet, s'entendre sur les mots.

Pour moi, "nettoyage" signifie une ACTION visant à rendre l'endroit propre. C'est, au potager, bêcher, biner, arracher, ramasser les restes de culture, les composter ou les bruler...

Et c'est différent de "contrôler" les adventices à certains moments, ou au contraire de laisser s'installer un couvert tapissant à d'autres. Je ne défends pas la "rien faire". Je défends un potager où le jardinier est un "chef d’orchestre" qui fait que cela soit une symphonie et non une cacophonie. Je dirige donc le vivant. Mais je n'appelle pas cela nettoyer. Il y a donc des phases où c'est propre si on veut, parce que j'ai mis du foin. Et des phases où cela ne l'est pas, parce que je laisse s'installer des adventices pour contribuer à construire le sol, nourrir la vie du sol, retenir les nitrates...
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 18243
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 7976

Re: Mon potager du Moindre effort

Message non lupar Did67 » 13/09/20, 14:34

Moindreffor a écrit :
j'avais zappé une étape, mon potager n'est pas encore assez fertile, il doit encore se charger en MO et donc je dois apporter du foin
mon test avec la paille m'a donné ce que j'attendais un couvert qui dure plus longtemps, mais qui ne nourrit pas mon potager, pas de réelle faim d'azote, car j'ai apporté de l'urine, mais une gestion bien plus difficile, trop d'urine est aussi néfaste que pas assez, c'est si simple avec du foin :mrgreen:



Oui, l'état de fertilité est un élément très important : tant que ton sol est pauvre, il faut apporter des éléments nutritifs de l'extérieur. Cela peut être le foin, qui joue bien d'autres rôles... Ou le compost... Ou le fumier...

Une fois qu'il est suffisamment riche, tu peux "tourner en rond avec le stock", et "couvrir" avec de la biomasse produite sur place, sans avoir besoin de transferts...

Cette nuance est essentielle.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Doris
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 695
Inscription : 15/11/19, 17:58
Localisation : Landes
x 137

Re: Mon potager du Moindre effort

Message non lupar Doris » 13/09/20, 18:19

Moindreffor a écrit :je distingue nettoyage et nettoyage, mes premières vidéos visionnées étaient sur la permaculture et voir ces semi-jungle où 3 poireaux poussent entre 2 salades un pied de pdt, et un tournesol le tout dans un méli-mélo d'adventices ça m'a tout de suite déplu, car je n'y voyais aucune logique et aucune nécessité

Mais je suis entièrement d'accord là dessus, d'ailleurs si je me souviens bien de tes posts antérieures à ce sujet, c'est un peu le même genre de chemin qui m'a mené au potager du paresseux. Évidemment quand je voyais certaines personnes sur YouTube dans une jungle sans fin installer des buttes en déplaçant je ne sais combien de m3 et placer au milieu de tout ça des antennes pour capter je ne sais pas quelle énergie, franchement ça ne pouvait pas le faire. Mais la vision traditionnelle d'un "potager propre" est autre chose que ce que nous pratiquons, et c'est sur ce que mes amis font un bug. Actuellement dans mon potager il n'y a rien à nettoyer, les quelques pauvres feuilles de plantin sont autant en attente d'un peu plus de fraîcheur que mes choux! En même temps mes amis voient, que ma façon de faire fonctionne toute au moins aussi bien que la leur, les corvées en moins. Et ça pour eux c'est pas possible. Dans leur tête il faut que je fasse quelque chose, il faut que j'entretienne. Mettre de la MO, ça ne compte pas. Et tout ça comme dit Didier à cause de formatages.
0 x
"N'entre qu'avec ton cœur, n'apporte rien du monde.
Et ne raconte pas ce que disent les gens"
Edmond Rostand
Alcaline
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 27
Inscription : 12/06/19, 18:49
x 6

Re: Mon potager du Moindre effort

Message non lupar Alcaline » 13/09/20, 19:06

Les lignes changent, je reviens de la roseraie du Parc de la Tête d'or à Lyon. Les massifs sont paillés et quelques adventices sont laissées.
En discutant avec les jardiniers ils sont tout contents de me parler des vertues du paillage qu'ils pratiquent là depuis 4 semaines. Ils m'expliquent aussi que ce n'est pas parce qu'une plante pousse toute seule qu'elle est moche donc ils laissent pousser des adventices et des fleurs de massifs qui se ressèment spontanément. :wink:
20200911_132701.jpg
Massif de roses paillé et spontanée à fleurs jaunes
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 10 invités