Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsMon potager du Moindre effort

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
sicetaitsimple
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4691
Inscription : 31/10/16, 18:51
Localisation : Basse Normandie
x 674

Re: Mon potager du Moindre effort

Message non lupar sicetaitsimple » 28/07/20, 17:04

Did67 a écrit :Ex : 12 m de long sur 7 de large = 84 m²
Donc laisser couler entre 4 200 et 11 000 litres d'eau [soit 4 à 11 m3] selon le sol.


Même s'il n'a qu'environ 40m2 si mes souvenirs sont bons, là tu vas lui provoquer une crise cardiaque, à notre ami Moindreffor! :lol:
0 x

Alcaline
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 20
Inscription : 12/06/19, 18:49
x 4

Re: Mon potager du Moindre effort

Message non lupar Alcaline » 28/07/20, 17:34

Did67 a écrit :Assure-toi quand même que la réserve en eau du sol est pleine.

En première approximation, tu peux estimer la RFU (réserve facilement utilisable) de ton sol à :

- 0,5 à 1,3 l par m² de sol pour chaque cm de profondeur du sol

- bref si ton sol ne "butte" pas sur une roche imperméable, avec des légumes bien développés qui peuvent puiser facilement à 1 m de profond, parfois à 2, cela te ferait 50 à 130 l par m² (allées, circulations etc comprises, car l'eau ne va pas s'arrêter au droit des bordurettes)...

Pour la "remplir", estimer la surface et multiplier.

Ex : 12 m de long sur 7 de large = 84 m²

Donc laisser couler entre 4 200 et 11 000 litres d'eau [soit 4 à 11 m3] selon le sol. Appelons x le volume estimé...

Pour estimer le temps, remplir un arrosoir de 10 l (au mieux, un contenant de 100 l - plus le volume est élevé, plus le calcul sera précis), qu'on appellera t.

Il te faudra laisser couler (x * t) / 10 [si ton temps t a été mesuré pour 100 l, ce sera (x*t)/100]

NB : Hormis la question des températures et du rafraichissement, c'est comme cela qu'il faudrait arroser des légumes développés et installés : beaucoup mais rarement (et non l'inverse !).

Merci Didier je cherchais cette explication...hop je me mets à mes calculs :lol:
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 17967
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 7869

Re: Mon potager du Moindre effort

Message non lupar Did67 » 28/07/20, 18:54

sicetaitsimple a écrit :... là tu vas lui provoquer une crise cardiaque, à notre ami Moindreffor! :lol:


Je répondais à Alcaline, dont j'ai supposé qu'elle était pleine d'énergie (comme une pile !)...
1 x
sicetaitsimple
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4691
Inscription : 31/10/16, 18:51
Localisation : Basse Normandie
x 674

Re: Mon potager du Moindre effort

Message non lupar sicetaitsimple » 28/07/20, 19:26

Did67 a écrit :
sicetaitsimple a écrit :... là tu vas lui provoquer une crise cardiaque, à notre ami Moindreffor! :lol:


Je répondais à Alcaline, dont j'ai supposé qu'elle était pleine d'énergie (comme une pile !)...


J'avais bien vu, mais Moindreffor était dans la boucle de discussion! :)
0 x
Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4376
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 737

Re: Mon potager du Moindre effort

Message non lupar Moindreffor » 28/07/20, 20:19

sicetaitsimple a écrit :
Did67 a écrit :
sicetaitsimple a écrit :... là tu vas lui provoquer une crise cardiaque, à notre ami Moindreffor! :lol:


Je répondais à Alcaline, dont j'ai supposé qu'elle était pleine d'énergie (comme une pile !)...


J'avais bien vu, mais Moindreffor était dans la boucle de discussion! :)

j'arrive encore à jongler avec les quelques gouttes et le fond de es cuves, et je compte investir dans des goutteurs sans pression, et surtout modifier l'alimentation de mes cuves pour remplir plus vite

après avec un ombrage, essayer que mes légumes souffrent moins de la chaleur, en combinant tout cela je vais peut-être arriver à ne pas réutiliser l'eau du réseau, ou du moins autrement qu'en utilisant le jet

en plus, certains légumes peuvent attendre un peu, d'autres moins, mais mon autre problème est le manque de fertilité, donc c'est un point qu'il va falloir améliore cet automne, faut que je discute avec mon voisin qui a des chevaux
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)

sicetaitsimple
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4691
Inscription : 31/10/16, 18:51
Localisation : Basse Normandie
x 674

Re: Mon potager du Moindre effort

Message non lupar sicetaitsimple » 28/07/20, 21:18

Moindreffor a écrit :j'arrive encore à jongler avec les quelques gouttes et le fond de es cuves, et je compte investir dans des goutteurs sans pression, et surtout modifier l'alimentation de mes cuves pour remplir plus vite
après avec un ombrage, essayer que mes légumes souffrent moins de la chaleur, en combinant tout cela je vais peut-être arriver à ne pas réutiliser l'eau du réseau, ou du moins autrement qu'en utilisant le jet


Pfff... Tu es fatiguant à force! :lol:

Tu ne vas pas sauver la planète en consommant quelques m3 d'eau en moins sur l'année sur un potager de 40 m2 dans le Nord de la France. En revanche tu auras de bien plus beaux légumes qu'en les rationnant à l’extrême.

Je ne comprends juste pas.....Des goutteurs, des ombrages,....Sur 40m2?

Un bon coup d'arrosage par semaine quelques semaines par an et c'est réglé.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Adrien (ex-nico239)
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6925
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 1253

Re: Mon potager du Moindre effort

Message non lupar Adrien (ex-nico239) » 29/07/20, 00:51

Did67 a écrit :Assure-toi quand même que la réserve en eau du sol est pleine.

En première approximation, tu peux estimer la RFU (réserve facilement utilisable) de ton sol à :


De quel RFU parle-t-on ou «doit»-on parler?

Seulement celle qui concerne les plantes?

Ou également celle qui va contribuer à toute les vies du sol?

Ou sont-ce les mêmes?
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 17967
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 7869

Re: Mon potager du Moindre effort

Message non lupar Did67 » 29/07/20, 09:28

Sous un acronyme qui fait très science se cache une notion très empirique, basée effectivement sur la disponibilité de l'eau pour les plantes.

La RU du sol désigne la quantité d'eau que stocke un sol entre le ressuyage (l'eau ne s'écoule plus sous l'effet de la gravité ; elle est alors retenue durablement) et le point de flétrissement (l'eau est trop fortement retenue par le sol ; les plantes n'arrivent plus à l'absorber).

On a vu qu'avant même le flétrissement, les plantes "souffrent" et ferment les stomates, donc diminuent les rendements. Mais elles survivent.

On appelle donc RFU la part de la RU qui est suffisamment facilement absorbable pour que les plantes ne souffrent pas ou pas beaucoup. C'est fixé arbitrairement à environ 2/3 de la RU.

Donc la notion s'applique aux plantes.

Les autres organismes du sol, s'ils ont aussi besoin d'eau, n'en exportent pas ! Ils ont besoin de conditions de vie acceptables et comme la vie est née dans l'eau, d'un milieu humide.

Je n'ai plus les relations entre humidité du sol et les bactéries. J'avais un article qui fait le lien entre activité et teneur en eau du sol (très exactement, rétention - cela devait être dans le livre, mais je crois que c'était un peu compliqué, j'ai fait sauter les schémas etc pour nen rester qu'aux généralités). Leur activité diminue quand la RFU diminue.

Les champignons savent mieux extraire l'eau que les plantes. On peut estimer ("s’autoriser à penser") qu'elles sont moins impactées.

Les vers ont, je pense (mais ne je n'ai rien lu à ce sujet), aussi plus de mal que les plantes, et se mettent en diapause (même si ces jours-ci, je croisent encore des épigés actifs).

En somme, l'idéal serait de ne pas vider la RFU. Donc par exemple au lieu d'apporter 7 000 l tous les 10 jours dans le cas évoqué plus haut, en apporter 3 500 tous les 5 conviendra mieux aux organismes, sera kif kif pour les plantes mais augmentera légèrement les pertes de surface par évaporation (surface humide plus souvent). Évaporation ce qui sera largement contrôlée si la couche de foin est encore épaisse et si on ne mouille pas le foin, mais le sol dessous (goutte-à-goutte). Au prix d’exacerber la chaleur ! On peut donc penser que c'est mieux.

Là encore, c'est multifactoriel. Pas de "solution parfaite". Mais des arbitrages à faire !
0 x
Avatar de l’utilisateur
Julienmos
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1076
Inscription : 02/07/16, 22:18
Localisation : l'eau reine
x 235

Re: Mon potager du Moindre effort

Message non lupar Julienmos » 29/07/20, 10:59

dans un sol un tantinet argileux comme chez moi, certaines zones de légumes jamais arrosées depuis la plantation (exemple, la planche de céleris), malgré la bonne couche de foin qui subsiste, le sol est plutôt bien sec dessous...

et c'est très difficile de l'arroser "efficacement" même en y mettant la dose... car la flotte s'engouffre aussitôt dans les profondeurs par toutes les failles, certaines assez larges...
et on a l'impression que la couche de terre superficielle se s' humidifie pas, ne s'imbibe pas de cette eau qui part trop vite. Le lendemain en grattant la terre un peu, c'est de nouveau très vite sec sous la surface... désespérant !

Mais curieusement, les légumes restent bien verts, ne semblent nullement flétris (idem les tomates par ex), j'imagine que les mycorhises y sont pour quelque chose... ou alors les racines descendent plus bas qu'on ne pense ?
0 x
Avatar de l’utilisateur
Adrien (ex-nico239)
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6925
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 1253

Re: Mon potager du Moindre effort

Message non lupar Adrien (ex-nico239) » 29/07/20, 11:22

Did67 a écrit :Sous un acronyme qui fait très science se cache une notion très empirique, basée effectivement sur la disponibilité de l'eau pour les plantes.

La RU du sol désigne la quantité d'eau que stocke un sol entre le ressuyage (l'eau ne s'écoule plus sous l'effet de la gravité ; elle est alors retenue durablement) et le point de flétrissement (l'eau est trop fortement retenue par le sol ; les plantes n'arrivent plus à l'absorber).

On a vu qu'avant même le flétrissement, les plantes "souffrent" et ferment les stomates, donc diminuent les rendements. Mais elles survivent.

On appelle donc RFU la part de la RU qui est suffisamment facilement absorbable pour que les plantes ne souffrent pas ou pas beaucoup. C'est fixé arbitrairement à environ 2/3 de la RU.

Donc la notion s'applique aux plantes.

Les autres organismes du sol, s'ils ont aussi besoin d'eau, n'en exportent pas ! Ils ont besoin de conditions de vie acceptables et comme la vie est née dans l'eau, d'un milieu humide.

Je n'ai plus les relations entre humidité du sol et les bactéries. J'avais un article qui fait le lien entre activité et teneur en eau du sol (très exactement, rétention - cela devait être dans le livre, mais je crois que c'était un peu compliqué, j'ai fait sauter les schémas etc pour nen rester qu'aux généralités). Leur activité diminue quand la RFU diminue.

Les champignons savent mieux extraire l'eau que les plantes. On peut estimer ("s’autoriser à penser") qu'elles sont moins impactées.

Les vers ont, je pense (mais ne je n'ai rien lu à ce sujet), aussi plus de mal que les plantes, et se mettent en diapause (même si ces jours-ci, je croisent encore des épigés actifs).

En somme, l'idéal serait de ne pas vider la RFU. Donc par exemple au lieu d'apporter 7 000 l tous les 10 jours dans le cas évoqué plus haut, en apporter 3 500 tous les 5 conviendra mieux aux organismes, sera kif kif pour les plantes mais augmentera légèrement les pertes de surface par évaporation (surface humide plus souvent). Évaporation ce qui sera largement contrôlée si la couche de foin est encore épaisse et si on ne mouille pas le foin, mais le sol dessous (goutte-à-goutte). Au prix d’exacerber la chaleur ! On peut donc penser que c'est mieux.

Là encore, c'est multifactoriel. Pas de "solution parfaite". Mais des arbitrages à faire !


Ok d'accord merci
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 16 invités