Retour Faire défiler Stop Mode automatique

Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsLutter efficacement contre les Limaces!

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Moindreffor
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 877
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 215

Re: Lutter efficacement contre les Limaces!

Message non lupar Moindreffor » 02/08/18, 09:31

phil53 a écrit :Moindrefor, ça c est de l explication.
Oui pourquoi tant d agressivité?
Je suis de ton avis des cons il y en a partout, je le suis parfois et ça me rend plus tolérant. Je me dis que certains cons ne le sont peut être pas tout le temps.

je ne souhaite pas que l'on soit tolérant avec les mauvais chasseurs ils ne le méritent vraiment pas

après la chasse telle qu'on la pratique aujourd'hui est un mélange entre reliquats du passé (chasse à cour, fauconnerie, furetage, piégeage) et droit de chasser acquis après la révolution, c'est pourquoi il est plus judicieux de parler des chasses

l'utilisation du fusil est très récente, chasser avec un fusil à poudre noire est une gageure, c'est le fusil à cartouche qui a fait la chasse moderne, sinon la chasse c'est tout autre chose mais pour le savoir il faut avoir pratiqué, c'est comme le citadin qui repique quelques plants achetés en jardinerie dans des pots sur son balcon et qui se dit jardinier, on voit bien ici les réactions de certains qui sont prêts à fustiger la phénoculture car par manque de connaissances ou de pratiques n'obtiennent pas le miracle attendu, la matière grise doit travailler plus que les bras, et c'est souvent ce manque de réflexion qui conduit aux extrêmes

le lapin, le faisan sont arrivés récemment en France, nos ancêtres les gaulois n'en mangeaient pas, il n'y en avait pas, il mangeaient du chien mais ça personne n'est prêt à l'entendre de nos jours, hier par hasard j'ai appris qu'on mangeait de la volaille que depuis l'après guerre (la seconde) avant on mangeait les vieilles poules qui ne pondaient plus, les vieux coqs devenus agressifs (on les cuisinaient au pot ou au vin car trop durs à manger tel quel) mais on ne produisait pas de volaille pour leur chair, mais principalement pour les œufs et aussi ça servait de poubelle (ça, ça revient), le cochon à plus de besoin qu'une poule

ceux qui sont contre la chasse à cour critiquent la façon de tuer ou de traquer, mais souvent en arrière plan il y a la critique d'une certaine bourgeoisie qui a les moyens, elle se pratique à cheval comme au temps des seigneurs

quand on parle foin, certains critiquent car on pique le foin des chevaux, cet animal est devenu le symbole de la lutte des classes, un symbole de réussite, ma fille fait du cheval avec ça on croirait qu'ils ont dressé une barrière entre vous et eux, le monde de ceux qui en font et les autres, il y a quelques année c'était le violon ou le piano, il y a eu le tennis aussi, un cours de poney étant nettement moins cher qu'un cours de violon ça se démocratise de plus en plus et faut moins de capacités pour poser ses fesses sur un poney que pour manier un archer

notre ami campagnard si vif, a-t-il déjà mangé du renard, du corbeau, de la grive, du hérisson, du merle, du moineau, du pigeon ramier car il n'y a pas 50 ans en campagne c'était encore assez courant, ces animaux étaient tous chassés, maintenant on ne chasse plus, on délègue à d'autres la "sale" besogne, les tueurs en abattoirs, on critique les tueurs de petits lapins, en savourant un rôti de veau, ou un gigot d'agneau, et à Noël on mange du kangourou pour faire exotique (peu importe de savoir comment il est arrivé là)

dire que la chasse est nécessaire est un peu extrême, mais je préfère chasser certains gibiers plutôt que de devoir mettre en place des battues administratives pour abattre sans discernement tout individu d'une espèce à cause d'un surpeuplement, mais beaucoup n'ont pas connu car avec la disparition des habitats naturels les surpeuplements se font de plus en plus rares, sauf pour le grand gibier qui lui est peu chassé car présent sur des grands domaines privés ou loués à prix d'or, et là sans la chasse les problèmes arrivent, destruction de cultures en premier lieu
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)

Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 12607
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4219

Re: Lutter efficacement contre les Limaces!

Message non lupar Did67 » 02/08/18, 09:57

phil53 a écrit : Je me dis que certains cons ne le sont peut être pas tout le temps.


Ce à quoi je rajoute, et il faut en être conscient, se le répéter, se le réciter : "On est toujours le con de quelqu'un !"
0 x
Moindreffor
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 877
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 215

Re: Lutter efficacement contre les Limaces!

Message non lupar Moindreffor » 02/08/18, 10:29

Did67 a écrit :
phil53 a écrit : Je me dis que certains cons ne le sont peut être pas tout le temps.


Ce à quoi je rajoute, et il faut en être conscient, se le répéter, se le réciter : "On est toujours le con de quelqu'un !"

je ne suis pas d'accord, je suis ignorant dans bien des domaines, comme tout le monde, mais ignorant ne veux pas dire "con"

pour moi le "con" c'est l'ignorant qui critique ce qu'il ne connaît pas ou qui pratique une activité sans la respecter, d'où un con de chasseur, ou viandard, ou encore qui se place en position supérieure en rabaissant les ignorants, dans le dîner de con, les cons sont ceux qui se moquent de cet ignorant

tu nous as expliqué le pourquoi du comment de la phénoculture, nous changeons nos pratiques, nous n'étions pas cons avant, juste ignorants
1 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 12607
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4219

Re: Lutter efficacement contre les Limaces!

Message non lupar Did67 » 02/08/18, 12:35

Ce qui n'empêche le con de voisin de te traiter de con (peut-être pas en face, mais vis-à-vis d'un tiers) ! C'est ça que je veux dire.

Pas qu'on l'est (même si cela peut aussi arriver).

Mais on se fera toujours traiter de con par quelqu'un. C'est ce que j'ai résumé dans la formule choc : "On est toujours le con de quelqu'un" [qui n'a rien à voir avec "On est toujours con !"]
0 x
Moindreffor
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 877
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 215

Re: Lutter efficacement contre les Limaces!

Message non lupar Moindreffor » 02/08/18, 20:04

Did67 a écrit :Ce qui n'empêche le con de voisin de te traiter de con (peut-être pas en face, mais vis-à-vis d'un tiers) ! C'est ça que je veux dire.

Pas qu'on l'est (même si cela peut aussi arriver).

Mais on se fera toujours traiter de con par quelqu'un. C'est ce que j'ai résumé dans la formule choc : "On est toujours le con de quelqu'un" [qui n'a rien à voir avec "On est toujours con !"]

Ah, ben zut, j'ai réagi comme un "con" ou tu t'es exprimé comme un "con", bref tu n'as ni tord, ni raison, comme moi faut juste voir la tête du voisin :mrgreen:
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)

Avatar de l’utilisateur
nico239
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1511
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 161

Re: Lutter efficacement contre les Limaces!

Message non lupar nico239 » 04/08/18, 03:08

Moindreffor a écrit :sans les chasseurs la population de sangliers exploserait, c'est déjà limite
celle des chevreuils, cerfs également, les troupeaux sont déjà conséquents
la population de lapins n'a été contenue qu'avec l'aide de la myxomatose, le lapin revient mais comme son habitat est détruit il pullule seulement sur les autoroutes et tout lieu interdit aux chasseurs, aéroports, camps militaires...
tu focalises sur les cons de chasseurs moi aussi je milite contre les cons de chasseurs, mais des cons il y en a dans les deux camps, les pour et les contre


Je n'ai isolé que ces quelques phrases mais il est certain que, en CAMPAGNE, justement des espèces se multiplient à vitesse grand V et notamment celles que tu cites : sangliers et lapins, sans parler des loirs, souris, rats et cie.

Bref tout est un problème de cohabitation.

J'ai des problèmes de lapins comme le citadin aurait des problèmes de blattes... s'il n'y prenait garde.

Mais le citadin, lui, s'arrogerait le droit de massacrer ses blattes ou ses rats alors que moi je n'aurais pas le droit de réguler mes lapins ou mes loirs?

C'est toujours pareil tout le monde est pour à condition de ne pas être impacté personnellement (des éoliennes génial mais oh attention pas sur MA colline)

Donc oui il faut vivre en bonne harmonie avec les espèces mais sans excès ni d'un bord ni de l'autre.

Quelques criquets ok
Des milliards de criquets et c'est plus la même....

Un nombre correct de blattes et de rats ok mais des milliers de rats et de blattes pas question

Un nombre correct de lapins, de loirs et de sangliers ok mais quand ça dépasse la mesure on fait donner les félins ou on tire.

Etc....
0 x
«Un outil qui ne consomme pas d'énergie et qui respecte les sols c'est quoi? Ben c'est un outil qui fait rien» (citation conférence François Mulet)
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6627
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 435

Re: Lutter efficacement contre les Limaces!

Message non lupar Ahmed » 04/08/18, 10:29

Je suis assez en accord avec les propos de Moindreffor, à quelques réserves prêtes.
Que les chasseurs prennent soin du gibier en période hors-chasse, c'est vrai, mais avec cependant la finalité de les tuer... :roll:
Que dans nos milieux anthropisés la régulation soit nécessaire, certainement, mais, d'une part les chasseurs ont favorisés la multiplication de certains animaux, comme les sangliers (par croisement avec des races domestiques), d'autre part la motivation des chasseurs n'est pas la régulation, ou alors c'est que leur abnégation est bien considérable: payer des taxes, des locations, des bagues, de l'équipement et se donner tant de mal! :lol:
Pour autant la battue administrative ne constitue effectivement pas une bonne solution, car ces gens là font du massacre, contrairement à ce qui se passe dans des contrées germaniques où les populations sont régulées de façon très sérieuse et en connaissance de cause par de vrais spécialistes de la faune.
Il y a aussi des pratiques de chasse assez contestables comme certaines formes de piègages ou cette monstruosité que l'on appelle pudiquement "la vénerie sous terre"... :frown:

Il n'en reste pas moins vrai que la chasse est un phénomène marginal par rapport à l'intrumentalisation massive des animaux d'élevage dans des conditions de vie et de mort particulièrement déplorables...
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Moindreffor
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 877
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 215

Re: Lutter efficacement contre les Limaces!

Message non lupar Moindreffor » 04/08/18, 14:19

Ahmed a écrit :Je suis assez en accord avec les propos de Moindreffor, à quelques réserves prêtes.
Que les chasseurs prennent soin du gibier en période hors-chasse, c'est vrai, mais avec cependant la finalité de les tuer... :roll:
ben c'est comme n'importe quel éleveur, tu en connais beaucoup des éleveurs qui font ça juste pour le plaisir, sauf qu'en plaçant des abreuvoirs toute la faune en profite, gibier et non gibier, et là on ne parle pas d'une soucoupe d'eau pour 2 ou 3 moineaux sur le rebord du balcon, il faut transporter puis acheminer en pleine nature à la main, creuser des trous, mettre des bâches, etc
Ahmed a écrit :Que dans nos milieux anthropisés la régulation soit nécessaire, certainement, mais, d'une part les chasseurs ont favorisés la multiplication de certains animaux, comme les sangliers (par croisement avec des races domestiques), d'autre part la motivation des chasseurs n'est pas la régulation, ou alors c'est que leur abnégation est bien considérable: payer des taxes, des locations, des bagues, de l'équipement et se donner tant de mal! :lol:
ben détrompe toi, si tu loues un territoire, et c'est souvent pour quelques années un peu comme un bail, ben si tu tues tout la première année, l'année suivante tu payes et y a plus rien, donc tu gères et tu essayes de développer donc de faciliter la reproduction,
les croisements entre cochons et sangliers c'est surtout dans les chasses commerciales clôturées (avoir des animaux de type sauvage qui grossissent plus vite et moins agressifs) rien à voir avec la chasse traditionnelle, là c'est comme comparer la pêche traditionnelle et un étang de pêche où on lâche quelques truites au pied de chaque pêcheur le matin et le midi) et je pense que tu sais ce qui arrive toujours quand l'Homme croit maîtriser, la nature reprend le dessus et une partie des bêtes se sauvent
Ahmed a écrit :Pour autant la battue administrative ne constitue effectivement pas une bonne solution, car ces gens là font du massacre, contrairement à ce qui se passe dans des contrées germaniques où les populations sont régulées de façon très sérieuse et en connaissance de cause par de vrais spécialistes de la faune.
on est là en France dans le genre gestion dans les parcs naturels nationaux ou parfois on capture pour déplacer, mais dans les grands domaines pour avoir de beaux spécimens, on gère aussi en sélectionnant, abattage des animaux malades, blessés, mal-formés (exemple de chevreuils qui ont des bois qui poussent mal et qu'on appelle alors "assassins" car lors des combats au moment du ruth ils tuent systématiquement le mâle contre lequel ils se battent à cause de la mauvaise disposition des bois), vieilles femelles, etc...
Ahmed a écrit :Il y a aussi des pratiques de chasse assez contestables comme certaines formes de piègeages ou cette monstruosité que l'on appelle pudiquement "la vénerie sous terre"... :frown:
là on est à la limite de la chasse, on est plus dans la tradition, issue du braconnage du temps où la chasse la "vraie" n'était accessible qu'à une minorité, donc issue d'une tradition de survie et dans ces cas là peu importe la manière, c'est la finalité qui prime, les hommes des "cavernes" précipitaient des troupeaux entiers de chevaux en bas de falaises, alors qu'ils n'avaient nullement les moyens de conserver toute cette nourriture, on dit aujourd'hui quelle ingéniosité et non quelle cruauté
Ahmed a écrit :Il n'en reste pas moins vrai que la chasse est un phénomène marginal par rapport à l’instrumentalisation massive des animaux d'élevage dans des conditions de vie et de mort particulièrement déplorables...
et la grande majorité dira "Ben, faut bien manger, non!"

que ceux qui sont contre la chasse se rassurent, elle disparaîtra très vite, car à l'époque du loisir pour tous et de masse, on va bientôt tellement organiser, donner accès, exploiter le moindre bout de verdure qu'il n'y aura plus de faune, un chemin pédestre, un équestre, un VTT, un quad

il y a de ça 20 ans faire St Jacques de Compostel était encore un exploit et un moment de repli sur soi, maintenant, c'est presque à la queuelele, c’est devenu l'autoroute du pèlerinage
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6627
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 435

Re: Lutter efficacement contre les Limaces!

Message non lupar Ahmed » 04/08/18, 15:39

Sur le premier point, tu réponds à côté, car les éleveurs accomplissent un travail pour en vivre, alors que pour les chasseurs, il s'agit d'un simple loisir, ce qui ne se compare guère.
Sur le second également, car lorsque les chasseurs planifient les prélèvements ce n'est qu'une moyen au service d'une finalité qui reste d'avoir en permanence du gibier à tirer.
Je suis d'accord sur le fait de distinguer entre diverses pratiques de chasse. Dans le cas du piègage et du déterrage, je trouve incertain le recourt aux pratiques préhistoriques (dont on ne connais d'ailleurs pas les raisons profondes) puisqu'elles ne sauraient de toute façon justifier ce qui se passe de nos jours.

Au fond, ce qui me choque, c'est le goût pour la chasse et non la chasse elle-même... J'ai connu un chasseur qui prétendait aimer la nature, ce qui n'est probablement pas incompatible, mais il a fini par chasser avec un appareil photo...

Concernant les autre usagers de la nature, ce n'est qu'un rééquilibrage, car j'ai constaté depuis longtemps que les chasseurs s’arrogeaient une forme de monopole de facto.
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Moindreffor
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 877
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 215

Re: Lutter efficacement contre les Limaces!

Message non lupar Moindreffor » 04/08/18, 21:43

Ahmed a écrit :Sur le premier point, tu réponds à côté, car les éleveurs accomplissent un travail pour en vivre, alors que pour les chasseurs, il s'agit d'un simple loisir, ce qui ne se compare guère.
Sur le second également, car lorsque les chasseurs planifient les prélèvements ce n'est qu'une moyen au service d'une finalité qui reste d'avoir en permanence du gibier à tirer.
Je suis d'accord sur le fait de distinguer entre diverses pratiques de chasse. Dans le cas du piègage et du déterrage, je trouve incertain le recourt aux pratiques préhistoriques (dont on ne connais d'ailleurs pas les raisons profondes) puisqu'elles ne sauraient de toute façon justifier ce qui se passe de nos jours.

Au fond, ce qui me choque, c'est le goût pour la chasse et non la chasse elle-même... J'ai connu un chasseur qui prétendait aimer la nature, ce qui n'est probablement pas incompatible, mais il a fini par chasser avec un appareil photo...

Concernant les autre usagers de la nature, ce n'est qu'un rééquilibrage, car j'ai constaté depuis longtemps que les chasseurs s’arrogeaient une forme de monopole de facto.

il est évident que les chasseurs s'occupent de la nature dans le but de pouvoir tirer du gibier, mais mettre le plaisir de tuer en premier est la façon de faire des opposants primaires, les pêcheurs font la même chose et il y a peu d'opposants à la pêche, il y a tant de choses autour de la chasse, et si le chien a été le premier ami de l'homme pour la chasse, ben retrouver cette complicité, faut le voir pour le comprendre

troquer le fusil contre l'appareil photo, c'est vrai que ça arrive, mais c'est lorsque tout ce qui fait la chasse a été perdu et d'un loisir convivial on passe à un loisir plus solitaire, c'est l'individualisme qui détruit

je peux comprendre que se soit la finalité de la chasse qui choque, mais tirer un animal sauvage (2 ou 3 les bons dimanche) dans un environnement que l'on a aidé à protéger avec l'aide de son chien comparé à se régaler dans un fast food, de nuggets de poulets élevés en batterie dans le noir, gavés et abattus à la chaîne est-ce être plus humains? moins sanguinaire? moins bestial? et les nuggets c'est le plat préféré des enfants
donc sachons toute mesure gardée

pour ce qui est du rééquilibrage laisse moi rire, car lorsqu'une commune décide de créer un sentier de promenade, les piétons finissent par râler car il y a des vélos, les vélos râles car il y a des quads, les cavaliers râlent parce qu'il y a trop bruit et on finit par faire un puis deux, puis trois sentiers, on quadrille les zones sauvages de sentiers ce qui nuit fortement à la faune

la chasse c'est 3 mois par an pendant l'hiver, les promeneurs du dimanche c'est rarement à cette saison, donc rééquilibrage, faudrait déjà se croiser, bon les cueilleurs de champignons, après la chasse c'est 2 jours par semaine, donc 5 pour les promeneurs, où est le déséquilibre :mrgreen:
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)


Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité