Retour Faire défiler Stop Mode automatique

Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsLes chats auxiliaires de l’agriculture bio

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Avatar de l’utilisateur
nico239
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 897
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 120

Re: Les chats auxiliaires de l’agriculture bio

Message non lupar nico239 » 01/12/17, 19:04

Lolounette a écrit :Le muséum d’histoire naturelle et La LPO sont en train de mener des recherches sur l’impact du chat domestique sur la biodiversité, j’invite les propriétaires de chats intéressés à s’inscrire à cette enquête participative ici :wink:

cette étude fait suite à une autre qui a eu lieu il y a 25 ans en Angleterre et dont les résultats sur la population d’oiseaux étaient assez alarmants (voir ici pour ceux qui maîtrisent l’anglais)


Les souris, campagnols, musaraignes, lezards et autres oiseaux sont de gros consommateurs d’insectes, ils sont donc également utiles au jardinier. L’étude anglaise s’alarmait surtout de l’explosion de la population féline et invitait les possesseurs de chat a les équiper d’un grelot...

J’aime beaucoup les chats et loin de moi l’envie de créer une polémique : j’attend les résultats de l’étude pour savoir exactement de quoi il retourne, donc n'hésitez pas à vous inscrire...


Ce qui concerne les rats taupiers leur plus grand prédateur naturel est le renard qui est helas exterminé un peu partout car classé comme nuisible :evil: Dans le Puy-de-Dôme par exemple une campagne d’extermination du rat taupier est en cours a grands frais et en parallèle les battues aux renards continuent. Logique implacable !


Ne psychotons pas sur les chats Image

Comme dit plus haut les chats sauvages sont comme tous les animaux sauvages ... ils vont à la facilité...

Donc en premier les gamelles des restos du coeur des assos ad hoc
Ensuite les gamelles des mémés chat ou nos poubelles
Puis les rongeurs
Et ENFIN les oiseaux en dernier, parce que c’est le plus compliqué à choper.
Par ailleurs lorsqu’ils arrivent à en attraper ce sont en priorité des individus blessés, diminués, tombés du nid... etc
Les lézards n’intéressent que les chats domestiques ce qui les distrait mais rarement les sauvages qui savent parfaitement que ce n’est pas comestible et donc que cela ne sert à rien de dépenser de l’énergie pour les capturer pour rien...

Enfin le meilleur moyen pour préserver le faible pourcentage restant de capture d’oiseaux en pleine forme c’est de.... faire ce que j’ai décrit plus haut...
Leur créer un habitat dans un endroit tranquille pour les fixer ce qui leur évite de divaguer, les nourrir ... ET... tous les stériliser.

Par ailleurs ce n’est pas parce que j’aime les chats que je suis contre les éliminations violentes en cas de surpopulation ce qui n’est bon pour personne et notamment pas pour les chats.
Dernière édition par nico239 le 01/12/17, 19:11, édité 2 fois.
0 x
«Un outil qui ne consomme pas d'énergie et qui respecte les sols c'est quoi? Ben c'est un outil qui fait rien» (citation conférence François Mulet)

Avatar de l’utilisateur
nico239
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 897
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 120

Re: Les chats auxiliaires de l’agriculture bio

Message non lupar nico239 » 01/12/17, 19:08

Gaston a écrit :
Lolounette a écrit :Ce qui concerne les rats taupiers leur plus grand prédateur naturel est le renard qui est helas exterminé un peu partout car classé comme nuisible :evil: Dans le Puy-de-Dôme par exemple une campagne d’extermination du rat taupier est en cours a grands frais et en parallèle les battues aux renards continuent. Logique implacable !
Le renard est aussi l'un des principaux prédateur du chat ... rien n'est simple :roll:


Yaisse et en un an on a déjà perdu un chat mâle adulte ...
Qui c’est qui l’a mangé ou lui a tiré dessus ou est-il mort de sa belle mort? On n’en sait rien

Cela pour dire qu’il est rare que dans la nature, même dans le cadre d’un proche habitat familier tous les chats survivent.

On a repris une petite chatte pour avoir une portée au début de l’année (enfin si tout se passe bien, car d’ici là il peut lui arriver bien des choses...) et les garder tous ... ce qui ne veut pas dire que tous vont survivre dans l’environnement qui est le nôtre.

À mon sens sur 4 si 2 survivent jusqu’à l’âge adulte on aura du bol, c’est la dure loi de la nature.
0 x
«Un outil qui ne consomme pas d'énergie et qui respecte les sols c'est quoi? Ben c'est un outil qui fait rien» (citation conférence François Mulet)
Avatar de l’utilisateur
nico239
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 897
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 120

Re: Les chats auxiliaires de l’agriculture bio

Message non lupar nico239 » 01/12/17, 19:19

Lolounette a écrit :Le muséum d’histoire naturelle et La LPO sont en train de mener des recherches sur l’impact du chat domestique sur la biodiversité, j’invite les propriétaires de chats intéressés à s’inscrire à cette enquête participative ici :wink:


Je me suis inscrit, on verra ce que ça donne.

Mais c’est sur les chats domestiques... pas sur les sauvages...

Vont être déçus car c’est pas violent : 2 oiseaux cette année.
Évidemment il aurait fallu autopsier les volatiles pour savoir dans quel état ils étaient .
Ce serait bien que l’étude soit RIGOUREUSE à ce point et que je puisse leur fournir les individus morts l’an prochain et AVOIR UN RETOUR... scientifique sur leur état de santé

On verra...

Au fait les chats ne mangent pas les poules :mrgreen:
0 x
«Un outil qui ne consomme pas d'énergie et qui respecte les sols c'est quoi? Ben c'est un outil qui fait rien» (citation conférence François Mulet)
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 11384
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 3425

Re: Les chats auxiliaires de l’agriculture bio

Message non lupar Did67 » 02/12/17, 09:53

Tu as tout fait raison d'insister sur la différence entre "chats "sauvages", au sens "chats domestiques abandonnés", qui ne savent pas nécessairement chasser car ils ne l'ont jamais appris et qui "maraudent"... C'est pour ça qu'ils "trainent" autour des maisons. Des fois que quelqu'un ait eu l'idée de nourrir ses chats dehors, mis un plat à refroidir ou que sais-je...

Et les chats élevés sauvagement par leur mère, qui leur a appris à chasser...

Ceux que je vois de temps en temps sont sans doute de la catégorie 1.

J'avais ramené des chats de Namibie (c'était les chats des enfants). Bien que domestiqués et très câlins, c'était de véritables chasseurs, car tout jeune, c'est comme ça qu'ils avaient survécu. Ils avaient appris ! Bien que bien nourris, ils allaient chasser...
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités

Recherches populaires