Le verger du paresseux : obtenir des fruits plus que BIO sans se fatiguer

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Rajqawee
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 946
Inscription : 27/02/20, 09:21
Localisation : Occitanie
x 345

Re: Le verger du paresseux : obtenir des fruits plus que BIO sans se fatiguer




par Rajqawee » 29/06/21, 20:34

ABC2019 a écrit :
Rajqawee a écrit :Hop, je fais remonter à la suite d'une "idée" transmise par un collègue ancien agriculteur : certains oiseaux se nourissent de fruits...quand ils ont soif ! Ca pourrait donc être intéressant (et pas cher :D) de tester de laisser des points d'eau un peu partout au jardin.

bonjour les moustiques alors ... ou alors une mare avec des poissons ?


Sinon, des points d'eau qui font vite "trop plein" et ça évite l'eau stagnante trop longtemps ?
0 x

Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5654
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 919

Re: Le verger du paresseux : obtenir des fruits plus que BIO sans se fatiguer




par Moindreffor » 29/06/21, 21:01

ABC2019 a écrit :
Rajqawee a écrit :Hop, je fais remonter à la suite d'une "idée" transmise par un collègue ancien agriculteur : certains oiseaux se nourissent de fruits...quand ils ont soif ! Ca pourrait donc être intéressant (et pas cher :D) de tester de laisser des points d'eau un peu partout au jardin.

bonjour les moustiques alors ... ou alors une mare avec des poissons ?

un abreuvoir à oiseaux, ça s'entretient, il faut le vider sinon chaque jour au mloins tous les deux trois jours au max, donc aucun risque de voir proliférer des moustiques, les oiseaux sont comme toi, ils aiment l'eau propre, pas un vulgaire bouillon de culture à moustique

et en effet les oiseaux s'attaquent aux fruits, car ils ont soif, après entre une eau et un bon fruit, c'est un peu comme avec les enfants, tant qu'ils n'ont pas goûté au sirop de grenadine :mrgreen:
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)
Avatar de l’utilisateur
pi-r
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 118
Inscription : 28/11/20, 13:00
Localisation : "cassoulet" Occitanie
x 26

Re: Le verger du paresseux : obtenir des fruits plus que BIO sans se fatiguer




par pi-r » 30/06/21, 08:46

en fait les seuls oiseaux qui posent problème au jardin (en tout cas ici en milieu urbanisé en zone rurale) ce sont les merles et les étourneaux. ils prolifèrent car:
- il trouvent tout (gite et nourriture en abondance)
- n'ont pas vraiment de prédateurs locales ce qui n'est sans doute pas le cas en pleine nature...et celui qui pourrait jouer ce rôle (l'Homme) en ai interdit !
bref un animal qui aurait sa place à un endroit, devient un nuisible par surpopulation . c'est le même principe que le "surpâturage" , les plantes envahissantes etc... les effets destructeurs qui en découlent. je pense que les animaux et les plantes devraient être classés "nuisible" n'ont pas dans l'absolu, comme c'est le cas, mais en fonction des lieux où leurs prédateurs ne peuvent plus intervenir. il pourraient même être protégé à certain endroits et "chassé" à d'autres.
0 x
Rajqawee
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 946
Inscription : 27/02/20, 09:21
Localisation : Occitanie
x 345

Re: Le verger du paresseux : obtenir des fruits plus que BIO sans se fatiguer




par Rajqawee » 30/06/21, 09:22

C'est bien possible, et on en revient à la notion de "lutte", comme pour les adventices ou les limaces au potager.

A part sortir l'artillerie lourde (chimie pour les limaces, Jean-Michel Jarre pour les merles), on dispose de peu de solutions efficaces.

Exnhi, tu es dans la situation "semi urbaine" décrite par pi-r ? Qui expliquerait un manque de prédateurs ?
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Julienmos et 22 invités