Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsLe potager sans se fatiguer

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 18376
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 8013

Re: Le potager sans se fatiguer

Message non lupar Did67 » 15/10/20, 18:25

C'est la grande forme !
0 x

stephgouv
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 246
Inscription : 18/10/19, 08:54
Localisation : Gouvy (B)
x 36

Re: Le potager sans se fatiguer

Message non lupar stephgouv » 16/10/20, 14:40

Did67 a écrit :apporter du soufre natif (ou "soufre en fleur"). Les brassicacées ont de gros besoin en S, pas toujours disponible dans le sol. Plutôt qu'une analyse coûteuse, un essai (le S se trouve en granules sur internet, du petit sachet au sac de 25 kg ! Les 25 kg si cela se confirme.]

Voici ce que je lis:
"La fleur de soufre est un produit utilisé depuis des centaines d'année. Elle se présente comme l’une des meilleures solutions naturelles dans la lutte contre les champignons et certains parasites affectant les plantes".
Donc à mettre avec parcimonie au pied des choux uniquement afin de ne pas détruire les mycorhizes avoisinantes je suppose.
0 x
sicetaitsimple
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5053
Inscription : 31/10/16, 18:51
Localisation : Basse Normandie
x 717

Re: Le potager sans se fatiguer

Message non lupar sicetaitsimple » 16/10/20, 15:08

Les Brassicacées ne mychorizent pas, de toutes façons.
Je pense que que le problème des carences en souffre est plus général. Il y a eu des dizaines d'années où via les précipitations les apports atmosphériques étaient largement suffisants ( émissions des véhicules brulant des carburants peu désoufrés, des centrales thermiques non dépolluées, des chauffages au fioul ou au charbon,...).
Aujourd'hui ce n'est plus le cas, d'où la nécessité d'y regarder de plus près, notamment pour les cultures qui en réclament.

L'aspect "phytosanitaire" en pulvérisation est à mon avis un sujet différent.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 18376
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 8013

Re: Le potager sans se fatiguer

Message non lupar Did67 » 18/10/20, 19:53

stephgouv a écrit :
Did67 a écrit :apporter du soufre natif (ou "soufre en fleur"). Les brassicacées ont de gros besoin en S, pas toujours disponible dans le sol. Plutôt qu'une analyse coûteuse, un essai (le S se trouve en granules sur internet, du petit sachet au sac de 25 kg ! Les 25 kg si cela se confirme.]

Voici ce que je lis:
"La fleur de soufre est un produit utilisé depuis des centaines d'année. Elle se présente comme l’une des meilleures solutions naturelles dans la lutte contre les champignons et certains parasites affectant les plantes".
Donc à mettre avec parcimonie au pied des choux uniquement afin de ne pas détruire les mycorhizes avoisinantes je suppose.


Non.

Le soufre est un fongicide, oui. . Sauf que contrairement au cuivre, il s'oxyde très vite (en quelques jours). Les sulfites aussi [SO3-- sont fongicides (cf la stabilisation des vins). La source de S dans le sol est les ions sulfates [SO4--, utiles donc. Bien sûr, à des teneurs appropriés (sinon, c'est l'acidité qui menace). On se situe là dans l'hypothèse où les brassicacées qui ont de gros besoins n'en trouvent pas assez...
1 x
stephgouv
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 246
Inscription : 18/10/19, 08:54
Localisation : Gouvy (B)
x 36

Re: Le potager sans se fatiguer

Message non lupar stephgouv » 19/10/20, 07:36

D'où l'adage: il faut "souffrir" pour être beau! Je vais le retenir pour les choux!
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 23 invités