Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsLe potager sans se fatiguer

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Avatar de l’utilisateur
Adrien (ex-nico239)
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7501
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 1388

Re: Le potager sans se fatiguer

Message non lupar Adrien (ex-nico239) » 15/09/20, 11:08

Tiens on en discutait avec Mme hier et je lui ai parlé de tes choux fleurs.

Pour le moment on n'est jamais parvenu à en avoir de beaux : petite pomme ou alors ça part dans tous les sens.

On se demandait si les professionnels cultivaient une variété particulière
Ou s'ils avaient une technique de culture particulière aussi...

Bref on ne lâche pas le morceau
0 x

stephgouv
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 229
Inscription : 18/10/19, 08:54
Localisation : Gouvy (B)
x 33

Re: Le potager sans se fatiguer

Message non lupar stephgouv » 15/09/20, 11:31

[Humour ON]
Je vais faire "tiquer" Didier: mes choux-fleurs sont identiques à l'énergie que j'ai mis à les cultiver: c'est-à-dire presque nulle lol[Humour OFF]

Tu me rassures un peu.
D'un côté, je me dis: ce n'est pas grave, tout ce que j'ai sauvé est bon à prendre. Et d'un autre côté, je me dis: si je m'étais un peu bougé et arroser un peu, peut-être que ça aurait été différent?
Mais vu que c'est la première fois que je les cultive, je ne peux comparer avec une année précédante.

Et côté brocolis, c'est l'inverse, j'ai des feuilles et des feuilles, et aucun bouquet... mais je ne me tracasse pas!
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 18243
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 7976

Re: Le potager sans se fatiguer

Message non lupar Did67 » 15/09/20, 11:49

stephgouv a écrit :Hier j'ai cueilli à nouveau un chou-fleur qui me paraissait à la limite de la montée je pense.
Comme expliqué dans mon précédant message, les bouquets commençaient à ne plus former une "belle boule" (il y a 2 jours, c'était une belle boule), mais bien à partir dans tous les sens.
Qu'en pensez-vous? C'est la première fois que je cultive des choux-fleurs.
20200914_183451.jpg
20200914_183715.jpg
J'ai mis tout au congel. Vu qu'il y a un peu de vert, il finira en soupe je pense...


C'est ça : on passe du stade "bourgeons compacts" au stade "début de montaison"... Donc c'est trop tard !

Les "choux" à fleurs (choux-fleurs, Romanesco, brocolis...), une fois que les "pommes" sont formées, elles ne grandissent plus ; elles montent. Donc un retard de croissance, lié à un manque d'eau ou un manque de fertilité (ou les deux), durant la phase de croissance du "pied" qui va former les "bourgeons", ne se rattrape pas... C'était avant qu'il fallait obtenir un "pied costaud" !

Contrairement aux choux "à feuilles" (frisés type Kale, ou cabus même si les feuilles sont roulées), qui peuvent ralentir la croissance et repartir (les choux à feuilles roulées du type cabus "explosant" - au sens littéral : la pomme se fissure et s'ouvre - alors généralement)...

C'est tout des choux, mais pas du tout égaux face à la sécheresse !
1 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 18243
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 7976

Re: Le potager sans se fatiguer

Message non lupar Did67 » 15/09/20, 11:58

Dans ma dernière vidéo (que vous n'avez pas regardé je pense), je montre les "plus petits choux-fleurs du monde" (à moins que je me goure, que c'est un rush que je n'ai pas encore édité ???). Suite à mon refus d'arroser. Pas de mycorhizes. Pas d'eau. Malgré la fertilité. Des pieds restés rikikis qui, l'horloge biologique ayant avancé, ont formé des "pommes" rikikissime... Ceci est normal !

Le chou-fleur est un excellent indicateur de la façon dont vous gérez la "fertilité" et la "croissance" (formation de biomasse) - par opposition à "développement" (apparition d'organes nouveaux).

Comme pour tout, les professionnels ont généralement des variétés spécifiques (souvent des hybrides en ce qui concerne les choux - comme les laitues !). Mais la grande différence ne vient pas de là, mais de la gestion de la fertilité au sens large (irrigation comprise). Faites leur un climat "Bretagne au printemps" (aspersion, absence de stress hydrique) et vous n'aurez pas de surprise !

En 2016, année humide, en ne faisant rien, j'avais des choux-fleurs dont les pommes étaient telles qu'avec deux mains, je n’arrivais à les couvrir ! Cette année là, chez moi, le climat a été "naturellement breton !".
2 x
stephgouv
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 229
Inscription : 18/10/19, 08:54
Localisation : Gouvy (B)
x 33

Re: Le potager sans se fatiguer

Message non lupar stephgouv » 15/09/20, 13:31

Did67 a écrit :Dans ma dernière vidéo (que vous n'avez pas regardé je pense)

Effectivement, je n'ai pas encore regardé la dernière vidéo (j'ai terminé la vidéo "partie théorique" concernant la RU ce we), mais je vais y remédier dans les prochains jours (elles sont tellement intéressantes!).

Did67 a écrit :je montre les "plus petits choux-fleurs du monde" (à moins que je me goure, que c'est un rush que je n'ai pas encore édité ???).
Suite à mon refus d'arroser. Pas de mycorhizes. Pas d'eau. Malgré la fertilité. Des pieds restés rikikis qui, l'horloge biologique ayant avancé, ont formé des "pommes" rikikissime... Ceci est normal !

C'est exactement ce qu'il m'arrive!

Did67 a écrit :Faites leur un climat "Bretagne au printemps" (aspersion, absence de stress hydrique) et vous n'aurez pas de surprise !

Bien reçu 5 sur 5!

Did67 a écrit :En 2016, année humide, en ne faisant rien, j'avais des choux-fleurs dont les pommes étaient telles qu'avec deux mains, je n’arrivais à les couvrir ! Cette année là, chez moi, le climat a été "naturellement breton !".

Oui, je me rappelle des images ou d'une vidéo où tu en parles.

Ce que je retiens en tout cas pour la saison prochaine, c'est de me "fatiguer" un peu plus sur les arrosages.
Ca aura été mon gros "défaut" cette année :oops:
0 x

Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4515
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 770

Re: Le potager sans se fatiguer

Message non lupar Moindreffor » 15/09/20, 13:40

stephgouv a écrit :Ce que je retiens en tout cas pour la saison prochaine, c'est de me "fatiguer" un peu plus sur les arrosages.
Ca aura été mon gros "défaut" cette année :oops:

l'arrosage sans la fertilité, ça fera mieux mais pas encore top, j'ai arrosé mes choux, mais sans fertilité ils n'ont pas explosé, l'an prochain je vais travailler la fertilité :mrgreen:
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)
Avatar de l’utilisateur
Doris
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 695
Inscription : 15/11/19, 17:58
Localisation : Landes
x 137

Re: Le potager sans se fatiguer

Message non lupar Doris » 15/09/20, 13:54

Did67 a écrit :Dans ma dernière vidéo (que vous n'avez pas regardé je pense), je montre les "plus petits choux-fleurs du monde" (à moins que je me goure, que c'est un rush que je n'ai pas encore édité ???).

Si, il y est, c'est d'ailleurs avec ça que commencent mes réflexions sur l'avenir du choux dans mon potager. Des choux à feuilles, je vais pouvoir trouver des espèces, que je peux réussir, les autres je pense que ça sera compliqué. Bien qu'à l'automne les températures baissent ( ou pas!!!! j'ai encore trente-cinq à l'ombre toute la semaine), mais la sécheresse m'accompagne toute l'année plus ou moins, à part un coup de poker réussit je ne vois pas d'autres solutions (mais je le tenterai, ce coup de poker, bien sûr)
1 x
"N'entre qu'avec ton cœur, n'apporte rien du monde.
Et ne raconte pas ce que disent les gens"
Edmond Rostand
stephgouv
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 229
Inscription : 18/10/19, 08:54
Localisation : Gouvy (B)
x 33

Re: Le potager sans se fatiguer

Message non lupar stephgouv » 15/09/20, 14:00

Je pense que j'étais trop bien installé dans le transat et j'ai fait un peu trop "confiance" au foin et aux organismes du sol.
C'est un peu comme le meilleur pilote automobile qui ménage ses pneus lors d'une course d'endurance mais qui oublie de faire le plein. C'est la panne sèche, pourtant sa voiture est performante!
Je ne me ferai plus avoir.
0 x
Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4515
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 770

Re: Le potager sans se fatiguer

Message non lupar Moindreffor » 15/09/20, 14:03

stephgouv a écrit :Je pense que j'étais trop bien installé dans le transat et j'ai fait un peu trop "confiance" au foin et aux organismes du sol.
C'est un peu comme le meilleur pilote automobile qui ménage ses pneus lors d'une course d'endurance mais qui oublie de faire le plein. C'est la panne sèche, pourtant sa voiture est performante!
Je ne me ferai plus avoir.

ben dans le transat, c'est comme avoir le pastis et oublier l'eau, la bière sans le décapsuleur, le vin sans le tire-bouchon, y a du potentiel, mais il manque un petit quelque chose
1 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)
stephgouv
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 229
Inscription : 18/10/19, 08:54
Localisation : Gouvy (B)
x 33

Re: Le potager sans se fatiguer

Message non lupar stephgouv » 15/09/20, 14:13

Moindreffor a écrit :bière sans le décapsuleur

Mauvais exemple ça pour un belge! lol
Le décapsuleur est un des objets que je me demande parfois pourquoi on l'a créé. Il y a tellement d'autres "trucs" qui permettent de décapsuler une bière tout aussi facilement (bord du bac de bière, briquet, mètre pliant, manche de couverts, autre bière, ...)
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 13 invités