Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsLe potager sans se fatiguer

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
stephgouv
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 179
Inscription : 18/10/19, 08:54
Localisation : Gouvy (B)
x 22

Re: Le potager sans se fatiguer

Message non lupar stephgouv » 06/07/20, 15:36

Moindreffor a écrit :as-tu d'autres pieds repiqués plus tôt pour comparer?

Oui 2 ou 3 plants repiqués fin mai (de mémoire) et qui ont subit le froid début juin et ont quand même repris.
Ils doivent avoir à peu près la même taille, donc à suivre.
0 x

Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4385
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 737

Re: Le potager sans se fatiguer

Message non lupar Moindreffor » 06/07/20, 15:45

stephgouv a écrit :
Moindreffor a écrit :as-tu d'autres pieds repiqués plus tôt pour comparer?

Oui 2 ou 3 plants repiqués fin mai (de mémoire) et qui ont subit le froid début juin et ont quand même repris.
Ils doivent avoir à peu près la même taille, donc à suivre.

très intéressant, vu qu'on est voisin...
mes pieds repiqués entre fin mai et début juin, ont eu du mal au début eux aussi, mais ils sont bien partis maintenant, je pense qu'un manque de fertilité est aussi à craindre dans ton cas des pieds repiqués chez moi à la même période dans des endroits peu fertiles sont aussi restés chétifs et ne se développent pas
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)
stephgouv
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 179
Inscription : 18/10/19, 08:54
Localisation : Gouvy (B)
x 22

Re: Le potager sans se fatiguer

Message non lupar stephgouv » 07/07/20, 07:42

Cette nuit a été fraîche.
20200707_054706.jpg
Glagla
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 17988
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 7875

Re: Le potager sans se fatiguer

Message non lupar Did67 » 07/07/20, 08:45

Zut, j'ai pas "mis à zéro" mes sondes... Mais hier, il a fait froid toute la journée...

C'est ça aussi, le "réchauffement" climatique ! La machine thermodynamique terrestre peut, dans nos latitudes, nous renvoyer avec trop de force de l'air arctique !
0 x
stephgouv
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 179
Inscription : 18/10/19, 08:54
Localisation : Gouvy (B)
x 22

Re: Le potager sans se fatiguer

Message non lupar stephgouv » 07/07/20, 09:26

C'est vrai que hier ça soufflait pas mal!
Aujourd'hui, belle journée et demain grosses averses de pluie annoncées avant une hausse des températures pour le we (enfin du moins dans ma région).
0 x

stephgouv
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 179
Inscription : 18/10/19, 08:54
Localisation : Gouvy (B)
x 22

Re: Le potager sans se fatiguer

Message non lupar stephgouv » 13/07/20, 08:53

Bonjour à tous,

Qui de vous a déjà commencé ses "grosses" récoltes (pdt, aulx, oignons)?
Sur certaines tiges d'ail, j'ai une formation de bouton qui commence. Est-ce que ça risque d'altérer le goût de l'ail (et je dois arracher au plus vite avant formation complète) ou je peux laisser fleurir (et récolter au fur et à mesure selon mes besoins)?
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 17988
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 7875

Re: Le potager sans se fatiguer

Message non lupar Did67 » 13/07/20, 10:43

J'ai arraché l"ail d'automne, complètement sec.
Ne pas arracher trop vite les alliacées "de conservation" (je ne parle des "oignons" qu'on consomme "en frais" dans les salades), tant que les feuilles ne se sont pas couchées et desséchées. La croissance du bulbe est très forte durant cette période de transfert des "biomasse" des feuilles / bas des pétioles dans les bulbes. Ne pas s'inquiéter de la rouille qui s'installe sur les feuilles. Sur l'ail, la peau extérieure, qui "regroupe" les différentes gousses, d'abord consommable (ail frais), durcit ensuite (stade de conservation en faisant des "tresses") peut même "pourrir" : cela n'empêchera pas de garder la tête d'ail dans une cagette...
Idem les pdt. Ne pas arracher tant que les tiges des feuilles n'ont pas desséchées et ne se sont pas vidées de leur "substance" - sauf, bien sûr, envie d'une rissolée de "grenailles"...
On a naturellement tendance à être trop impatient. Et donc de spolier une partie du potentiel !
1 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 17988
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 7875

Re: Le potager sans se fatiguer

Message non lupar Did67 » 13/07/20, 10:46

stephgouv a écrit :Sur certaines tiges d'ail, j'ai une formation de bouton qui commence. Est-ce que ça risque d'altérer le goût de l'ail (et je dois arracher au plus vite avant formation complète) ou je peux laisser fleurir (et récolter au fur et à mesure selon mes besoins)?


Ceux-là, tu les arraches : ils ont été "vernalisés" (ont subit l'action du froid). Les gousses ne vont plus croitre.

Chez moi, sur 3 variétés, une est ainsi montée (le rose de Lautrec). Pas adapté à nos climats. Je voulais essayer... Toutes plantées le même jour. Jour "racines" : c'est pas la lune !!!!

Sauf à vouloir produire des bulbilles, qui ne sont pas des graines, que tu peux replanter, qui feront normalement une petite tête ronde l'année prochaine, qui, si tu la replantes, te feras normalement une "tête normale" l'année d'après...
1 x
Avatar de l’utilisateur
Adrien (ex-nico239)
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6945
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 1254

Re: Le potager sans se fatiguer

Message non lupar Adrien (ex-nico239) » 13/07/20, 16:54

stephgouv a écrit :Bonjour à tous,

Qui de vous a déjà commencé ses "grosses" récoltes (pdt, aulx, oignons)?
Sur certaines tiges d'ail, j'ai une formation de bouton qui commence. Est-ce que ça risque d'altérer le goût de l'ail (et je dois arracher au plus vite avant formation complète) ou je peux laisser fleurir (et récolter au fur et à mesure selon mes besoins)?


Je suis un assez mauvais exemple puisque, comme l'an passé, je ne vais pas me fatiguer à récolter les pommes de terre, ni à les stocker et je les laisserai se conserver tranquillement sous le foin au frais, à l'air et à l'humidité.
Rien de tel qu'un second test pour, peut-être, valider le premier et ainsi de suite.

Et vu que l'ail est une vivace et que tout ce que j'avais oublié en terre a repoussé.... comme les patates finalement.
Je ne vois pas pourquoi je m'embêterai là aussi à la ramasser et à le stocker.
Il va demeurer où il est : c'est à dire sous le foin.
Et on verra bien ce que ça donne au fil des mois.

Pour les bulbilles en grand nombre car ils sont présents sur la plupart des tiges... je pense que je vais laisser faire la nature.
Tout cela est déjà couché de toute façons (chienne, bête, poids de la vesce, autre???)
Les récolter m'obligerait à piétinner toute la zone et je n'en ai nulle envie.
Je ne replanterai que les bulbilles issus des tiges des têtes consommées.

Tout cela est encore frais car j'ai tourné la vidéo hier qui sera en ligne ... je ne sais pas quand.

Bien évidemment tous ces exemples ne sont pas à suivre car ce sont des tests.
Et si celui de la conservation des pommes de terre sous le foin a fonctionné une année avec la Mona Lisa de 2019, rien ne dit qu'il en sera de même avec l'Agata de 2020.

De toutes façons tout cela sera suivi régulièrement.
1 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 17988
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 7875

Re: Le potager sans se fatiguer

Message non lupar Did67 » 13/07/20, 17:33

Il n'y a aucun doute que cela passera l'hiver.

Simplement si tu veux en manger, il faut bien, à un moment donné récolter. Et une fois que feuilles et tiges ont "pourri", tu vas avoir du mal à trouver une tête d'ail... C'est la raison pour laquelle je pense qu'il vaut mieux récolter, manger et replanter "juste ce qu'il faut"...

Ce serait intéressant de voir aussi selon les variétés, si, chez toi, aucune ne vernalise et ne "monte"... C'est la question très délicate du stade auquel la plantule devient sensible... Plantée trop tôt (et levée spontanément trop tôt), elle risque d'atteindre un développement suffisant pour devenir sensible, "capter" les derniers froids, et "monter"... Et cela sans doute, "des fois, oui ; des fois, non !". Variétés, météo, tout cela va jouer... Chez moi, tous les "rose de Lautrec" sont "montés". Et aucun chez deux autres variétés...

Dans son terroir, "La plantation de l’ail.

C’est au coeur de l’hiver, durant le mois de décembre, quand il fait si bon de rester au coin du feu que se prépare et se plante notre ail."


Chez moi, en climat plus rude, j'ai planté fin octobre de mémoire. Je pensais que du coup, il se développerait un peu mais pas trop ... Raté ! Enfin, raté : c'est ce qui s'est passé. Mais il était a priori sensible quand même.
1 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 14 invités