Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsLe potager du paresSundgau (paresseux du Sundgau)

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Avatar de l’utilisateur
Gui68
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 12
Inscription : 11/04/20, 07:55

Le potager du paresSundgau (paresseux du Sundgau)

Message non lupar Gui68 » 15/04/20, 15:39

Après plusieurs lourdes hésitations je me décide à partager avec les personnes de ce forum un début d'expérience dans le sud de l'Alsace, la pointe du SUNDGAU… J'espère que je réussirai à rester concis, à reporter le plus fidèlement possible mes expériences, mes succès et mes nombreuses "recherches de solutions".

J'ose commencer la petite histoire par un tour de propriétaire, soit 64 ares acheté à mes grands parents en 2012 et qui était composé d'une grangerie du début du 19eme, et d'une prairie en pente (2.5%) jamais maltraitée par des intrants chimiques bordée par une rivière et ou trônait paisiblement un ancien petit étang servant de point de ravitaillement aux animaux de la ferme. Revenons au début du 21eme siècle, aujourd'hui le terrain est constitué de 14 ares de surface construite (grange remise en état et création d'un logement et d'une serre de 18m2), 9 ares supportant un étang naturel, le reste ayant pour seule fonction d'être le support de la plantation d'une 40aine d'arbres fruitiers, de jeunes sapins et 150m de haie composée d'essences dites "à petits gibiers" donc composée de noisetiers, sureau, fusain, …
Aie, je m'égard quelque peu, mais je pense que cela sera nécessaire pour la suite car il est important je pense de prendre en considération le contexte, et l'écosystème dans lequel ce petit jardin va exister, évoluer…

Depuis plusieurs années, plus précisément depuis 5 ans, j'ai lu une quantité importante d'ouvrages divers et variés sur le jardinage, les petits élevages, et j'ai eu la joie grâce a plusieurs précieux conseils de commencer mes "recherches de solutions"... autrement dit, bienvenu les problèmes!
MAIS le plus important de mes problèmes a toujours été d'appliquer des conseils qui font loi sans que personne ne soit en mesure d'expliquer les fondements, les causes et conséquences, les interactions, et de considérer le tout dans son ensemble...

et oui j'ai enterré du bois, réaliser des couches successives de paille, de copeaux; de gazon , oui j'ai enterré du sang séché , de la corne…
Heureusement la folie du bêchage ne m'a jamais pris! Et oui les fenians comme moi sont ceux qui réfléchissent peut être le plus :cheesy:
En Aout 2019, quand un ami m'a prêté le livre du "potager du paresseux" alors que je n'avais jamais vu la moindre vidéo ou lu le moindre post, je me suis en toute honnêteté dit qu'il était probable que je sois fasse a un livre commercial, regroupant tout un tas de "bon sens paysan" piochés à droite ou a gauche sans distinctions associables aux spécificités locales de chaque création ou reconversion potagère et qui dans son ensemble sonnait bien aux oreilles de la majorité des néophytes dont je fais parti...
Et quel choc positif, quand j'ai commencé à lire ce livre. Je ne l'ai pas dérové, je lu lentement, patiemment, en chassant le kangourou, en recherchant a comprendre, à associer les explications de Did67 avec mes propres observations, mes propres considérations locales.
-->Presque à me faire oublier en partie le rôle des ingénieurs agronomes dans l'industrialisation de l'agriculture d'après guerre :roll:
------------------------------------
En novembre 2019 , j'ai donc recouvert une petite partie d'une bande (1m /5m)pour essayer, vérifier l'aggradation du sol promis par l'ouvrage.
IMG_6408.JPG
IMG_6408.JPG (439.15 Kio) Consulté 1227 fois

La photo présentée est l'état au 13 avril
------------------------------------
En mars 2020, analyse du sol recouvert par le foin sur l'échantillon mentionné ci dessus--> Damned, l'auteur avait raison, malgré un sol limoneux argileux (30%/ 70%) dit "lourd" sur mon terrain, le sol protéger est en activité, différents types d'insectes (cloportes, lombric, …), des filaments blancs (Signes de présence de champignons en activité et qui continuent à se régaler des restes de copeaux de bois des années précédentes)
:arrow: je profite de l'occasion pour remercier Didier Helmstetter pour son livre!

Prise de décision: application de la solution sur la moitié de la surface de la serre, afin de comparer avec un paillage traditionnel (au fond sur la photo) sur la seconde moitié et de vérifier / quantifier l'arrosage nécessaire sur l'année, car sur ce coup on ne peut pas sous traiter à la nature…
de mesurer les écarts de productivité et résistances au mildiou notamment ..
IMG_6407.JPG
IMG_6407.JPG (201.47 Kio) Consulté 1227 fois

------------------------------------
2 Avril 2020 ( je ne fais rien le 1er avril, car sujet à controverse), acquisition de 2 balles de foin rondes. Je conseille aux personnes voulant acheter du foin de demander à nos amis agriculteurs s'ils ont des "refus de patures", s'agissant du foin de moins bonne qualité pour les ruminants, avec des tiges plus grosses, souvent du rumex, et une quantité importante de poussière. j'ai cru comprendre que le microcosme du sol voyait ca plutôt d'un œil gourmant :P et le jardinier paresseux payera la nourriture des organismes du sol la moitié du prix normal ( en tout cas c'est mon cas).
IMG_6397.JPG
IMG_6397.JPG (210.99 Kio) Consulté 1227 fois
On prépare le terrain qui va supporter la création de ce potager (entre une rangée de fruitier nains) support de greffe MAXMA pour les fruitiers à pépins et une rangée de Nordmann + divers fruitiers moins fréquents (amélanchiers, nashi…),merci à mon fils pour le passage de la tondeuse ( quand je vous disais que je suis feignant)
IMG_6401.JPG
IMG_6401.JPG (223.12 Kio) Consulté 1227 fois

La configuration est réfléchie de la manière suivante, enfin j'espère :
- cette bande de terrain est prise en sandwich entre deux parcs accueillant des canards (pour qui les limaces sont des bonbons!!!)
- la bande de foin est orientée Est - Ouest ( photo prise face a l'ouest), les arbres fruitiers devront créer de l'ombre en été sur le potager 8)
- la largeur du potager est de 2m50, correspondant a la taille de mon stock de planche
- des petits arbustres ont été planter cet hivers entre les arbres pour accueillir et nourrir des auxiliaires
- la pointe du potager est a environs 4 metres de l'etang (si quelques grenouilles on nenvie de venir se ragaler de limaces et insectes, c'est open bar!)
- l'étang et la rivière du fond supporte également une belle colonie de canards colverts volants, très gourmand de limaces (et de vers), on verra bien comment je pourrai les classer… dans tous le cas, peu intéressés par les végétaux.

je vous donne également une idée de l'épaisseur de foin, correspondant a deux passages avec la balle ronde au même endroit!
IMG_6403.JPG
IMG_6403.JPG (209.98 Kio) Consulté 1227 fois

- les semis sont réalisés sous serre pour préparer les plants ( j'en achèterai également au "jardin de Manspach", un maraicher, Fabrice Meyer, qui travaille sur sol vivant avec couvert de foin ( entre autres), je vous conseille d'aller visiter le site web….)
Je pense commencer à planter debut mai, peut etre a peine avant sous serre...
donc prochain message dans une semaine :wink:
0 x

Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3983
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 679

Re: le potager du paresSundgau (paresseux du Sundgau)

Message non lupar Moindreffor » 15/04/20, 15:49

bon courage pour la suite
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)
Avatar de l’utilisateur
Gui68
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 12
Inscription : 11/04/20, 07:55

Re: le potager du paresSundgau (paresseux du Sundgau)

Message non lupar Gui68 » 25/04/20, 13:33

Cette semaine a été riche en analyse de tout type.
Hier, vendredi je me décide à réaliser un tour inquiet du verger, plus particulièrement des cerisiers; pommiers et pêchers greffés par mes soins ce printemps. Inquiet car les temps secs et chauds ne sont pas du tout les meilleurs "accompagnants" du petit gars qui cherche à réaliser ce type d'opération au printemps. En effet, le risque de voir les greffons se dessécher avant que la sève ne puisse alimenter ces derniers depuis les portes greffes est élevé via le cambium vasculaire ( il fqut bien s'imaginer que le contact se fait lors de la greffe au mieux sur quelques millimètres carrés) .
le cerisier se porte plutôt bien, les bourgeons des greffons gonflent et verdissent ( mais trop tot pour crier Youpi) :idea:
IMG_6439.JPG
IMG_6439.JPG (398.07 Kio) Consulté 981 fois

les greffons d'abricot bérichons ne montre quant à eux aucun signe de reprise :?:
les pommiers greffés il y a 5 jours sont toujours au stade végétatif.

bref, pendant cette promenade, je me rends compte que tous les cerisiers sont indemnes de pucerons, les sureaux également…
Hier soir, un petit tour sur les forums et bing! une video de Did67 qui constate la même absence de pucerons… je scrute des mes yeux novices la video et decide ce matin d'appronfondir l'analyse sur les différentes essences de ma haie cynégétique, dont voici le bilan:
- Sureaux sans traces de pucerons
IMG_6428.JPG
IMG_6428.JPG (314.86 Kio) Consulté 981 fois

- fusains, potentilles, abricotiers sauvages, aubépine supportant des colonies modestes mais visibles de pucerons verts et noirs élevés par les fourmies…
- et même les saules en accueillent contre leurs grés...

IMG_6434.JPG
IMG_6434.JPG (319.68 Kio) Consulté 981 fois
IMG_6436.JPG
IMG_6436.JPG (214.31 Kio) Consulté 981 fois
IMG_6437.JPG
IMG_6437.JPG (279.37 Kio) Consulté 981 fois
IMG_6441.JPG
IMG_6441.JPG (244.86 Kio) Consulté 981 fois
IMG_6442.JPG
IMG_6442.JPG (240.75 Kio) Consulté 981 fois
IMG_6443.JPG
IMG_6443.JPG (246.38 Kio) Consulté 981 fois
IMG_6446.JPG
IMG_6446.JPG (261.37 Kio) Consulté 981 fois

CONCLUSION:
il est important d'augmenter la diversité des espèces végétales à proximité du potager pour maximiser les chances de dynamiser la présence d'auxiliaires ( sans surprise me dira t'on)...
0 x
Avatar de l’utilisateur
Gui68
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 12
Inscription : 11/04/20, 07:55

Re: le potager du paresSundgau (paresseux du Sundgau)

Message non lupar Gui68 » 26/04/20, 14:46

Samedi et suite des opérations: découverte d'une couleuvre dans le filtre en cours de construction (réaliser avec les tailles de saules) qui devra a terme séparer la mare aux écrevisses et l'étang et jouer un role d'écloserie pour les amphibiens les poissons et les écrevisses et éviter (normalement le passage des carpes coté écrevisses, afin d'éviter de leur offrir le banquet de leurs vies.
IMG_6444.JPG
IMG_6444.JPG (211.77 Kio) Consulté 927 fois

12h30, bruit d'hélicoptère en géostationnaire provenant de la cours très reconnaissable par tous les apiculteurs: un superbe essaim a décider d'élire domicile dans une ruche 10 cadres "piège" (donc vide) disposer sur la remorque. :lol:
IMG_6424.JPG
IMG_6424.JPG (290.14 Kio) Consulté 927 fois

Le soir un rapide contrôle montrera qu'il tient sur 10 cadres, et que les abeilles ont déjà commencer à entreposer du miel dans la hausse en place … merci à la reine de cet essaim pour ce beau cadeau qui permettra de polliniser les fleurs du quartier!
Enfin, ouverture de plusieurs trous dans le potager, la prairie originelle a déjà souffert du manque de lumière.
IMG_6416.JPG
IMG_6416.JPG (362.78 Kio) Consulté 927 fois
IMG_6415.JPG
IMG_6415.JPG (376.5 Kio) Consulté 927 fois

Je suis surpris de la fraicheur du sol couvert par le foin , je n'ai pas de thermometre pour faire une mesure, mais je dirais plus de 10°C de différence! l'humidité résiduelle est quand elle bien présente, surtout quand on compare avec la prairie présentant des signes précurseurs de rétractactions du sol argileux ( crevasses)
Je plante les 4 boutures de groseillers réaliser le printemps dernier dans le haut du potager, espacer de 1m20 pour pouvoir planter dans les intervalles d'autres végétaux…
IMG_6418.JPG
IMG_6418.JPG (544.54 Kio) Consulté 927 fois
IMG_6419.JPG
IMG_6419.JPG (545.27 Kio) Consulté 927 fois
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 17435
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 7495

Re: le potager du paresSundgau (paresseux du Sundgau)

Message non lupar Did67 » 26/04/20, 18:41

Gui68 a écrit :
En Aout 2019, quand un ami m'a prêté le livre du "potager du paresseux" alors que je n'avais jamais vu la moindre vidéo ou lu le moindre post, je me suis en toute honnêteté dit qu'il était probable que je sois fasse a un livre commercial, regroupant tout un tas de "bon sens paysan" piochés à droite ou a gauche sans distinctions associables aux spécificités locales de chaque création ou reconversion potagère et qui dans son ensemble sonnait bien aux oreilles de la majorité des néophytes dont je fais parti...



Je me marre !!!!!!!!!!!!!!!!!! [Comme disait Coluche !]
0 x

Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 17435
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 7495

Re: le potager du paresSundgau (paresseux du Sundgau)

Message non lupar Did67 » 26/04/20, 18:43

Gui68 a écrit :------------------------------------
En mars 2020, analyse du sol recouvert par le foin sur l'échantillon mentionné ci dessus--> Damned, l'auteur avait raison, malgré un sol limoneux argileux (30%/ 70%) dit "lourd" sur mon terrain, le sol protéger est en activité, différents types d'insectes (cloportes, lombric, …), des filaments blancs (Signes de présence de champignons en activité et qui continuent à se régaler des restes de copeaux de bois des années précédentes)
:arrow: je profite de l'occasion pour remercier Didier Helmstetter pour son livre!



Je me re-marre !!!! Faut que j'aille pisser, sinon je vais me pisser dessus !
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 17435
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 7495

Re: le potager du paresSundgau (paresseux du Sundgau)

Message non lupar Did67 » 26/04/20, 18:49

Gui68 a écrit :
Et quel choc positif, quand j'ai commencé à lire ce livre. Je ne l'ai pas dérové, je lu lentement, patiemment, en chassant le kangourou, en recherchant a comprendre, à associer les explications de Did67 avec mes propres observations, mes propres considérations locales.

:


Je me marre plus : je m'attendais à avoir le bilan de la confrontation des explications avec tes propres observations...
0 x
Avatar de l’utilisateur
Gui68
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 12
Inscription : 11/04/20, 07:55

Re: le potager du paresSundgau (paresseux du Sundgau)

Message non lupar Gui68 » 27/04/20, 09:17

Les observations principales ( sans reponses alors) datant d'avant la lecture du livre etaient les suivantes:
- Amelioration considerable de la structure du sol dans les parties du terrain dominees par les orties avec un ameublissement et un aspect grumeleux du sol et pas seulement en surface ou le reseaux racinaire est tres present. Tres forte aeration du sol, tres forte quantite de vers, lombrics et autres insectes du sol. Tres grosse capacite de drainage...
- disparition en une saison du "tas " que je realisais avec la litiere de mes moutons composee a 95% par les restes de foins non consommes par les animaux
- grande amelioration de la structure du sol a cet endroit
-semblait dynamiser la decomposition des grumes de bouleaux en contact avec le tas de foin
- peu de vie sous le paillage ( paille) réalisé les annees precedentes dans la serre, decomposition lente...
- aspect "colmate" dE la zone de 9m2 avec couverture du sol en copeaux de bois sur une epaisseur de 15cm , tres bonne humidite residuelle et enorme presence de systeme de champignons ( couleur blanche omni presente) mais toites les especes vegetales ne si plaisaient pas. Il s'agit d'une partie ornementale...
- peu d'interet de mes 6 m lineaires de butes avec bois fortement decompose que je me suis creve a deplaçer couper et enterrer, tres compliqué a travailler une fois paillé, fort sujet au dessechement.
En esperant continuer a te faire rire...
Bref toutes ces observations combinées montraient les aspects partiels de mes experiences... et surtout sans explications de fonds.
J'espere que tu te marre positivement ...
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 17435
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 7495

Re: le potager du paresSundgau (paresseux du Sundgau)

Message non lupar Did67 » 27/04/20, 09:41

Oui, désolé ! Quand je dis "je me marre !", ce n'est pas me moquer !

C'est : "c'était couru d'avance, il suffit de réfléchir à comment fonctionne le système"...

Comme un automobiliste ayant compris qu'il fallait mettre du lave-glace et de l'essence avant de rouler, mais n'aurait rien compris de plus et mettrait le lave-glace dans le réservoir d'essence et l'essence dans celui du lave-glace... Et puis il s'échine à faire fonctionner son "système" (sa voiture est un système complexe à convertir du carburant en mouvement - et rien de plus !). Son système réagirait mal !

Pour une voiture, c'est évident.

Pour un potager, c'est un peu plus complexe.

Et des gens qui vont te dire : "cherche une trappe, tu ouvres, tu dévisses le bouchon, tu verses l'essence et ça marche super", il y en a ! Tu ouvres ta trappe (le capot), tu dévisses le bouchon (du réservoir de lave-glace), tu verses l'essence... Et rien ne marche ! Tu n'as pas compris ni respecté les "règles" de ton système, la façon dont il est conçu !
0 x
Avatar de l’utilisateur
Doris
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 430
Inscription : 15/11/19, 17:58
Localisation : Landes
x 85

Re: Le potager du paresSundgau (paresseux du Sundgau)

Message non lupar Doris » 27/04/20, 19:26

Nous ne comprenons pas, parce que nous ne regardons pas assez, et, trop pris par les dogmes sur ce qu'il faut faire ou pas, on ne réfléchit pas. Personnellement je sais, qu'avant je passait à côté de beaucoup de choses, sans comprendre. Avec tes vidéos tu m'as ouvert les yeux, et quand je regarde mon terrain aujourd'hui, je ne vois plus les mêmes choses. Et en plus, avec tes explications sur le forum et dans ton livre, tu nous donnes les outils pour avancer et comprendre. D'ailleurs, pour la petite anecdote, j'ai découvert le potager du paresseux en tapant dans Google permaculture sans conneries. Et oui, y en avait marre de regarder des mecs Turlututu creuser, faire des buttes, ramasser de la litière forestière et planter des antennes pour capter je ne sais quelles ondes.
0 x
"N'entre qu'avec ton cœur, n'apporte rien du monde.
Et ne raconte pas ce que disent les gens"
Edmond Rostand


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 13 invités