Retour Faire défiler Stop Mode automatique

Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsLe potager du paresseux un we de temps en temps.

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
olivier75
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 599
Inscription : 20/11/16, 18:23
Localisation : aube, champagne.
x 107

Re: Le potager du paresseux un we de temps en temps.

Message non lupar olivier75 » 31/05/18, 22:38

Did67 a écrit :
olivier75 a écrit :
je refais un petit historique des 4 potagers dont je m'occupe maintenant.



Alors là !!!

[Est-ce que la paresse, c'est comme le zéro en mathématiques : 4 fois zéro, c'est toujours zéro ?


Bah je crois pas, mais pour réussir à être efficacement paresseux, il faut s'entrainer un peu..., c'est le temps de récolte et cuisine qui m'inquiète le plus, même si là je serai aidé (normalement).
0 x

Avatar de l’utilisateur
être chafoin
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 200
Inscription : 20/05/18, 23:11
Localisation : Gironde
x 11

Re: Le potager du paresseux un we de temps en temps.

Message non lupar être chafoin » 01/06/18, 01:39

olivier75 a écrit :Evidement, semer de la moutarde blanche la parcelle comme je l'ai fait n'est pas une solution, seulement dans des cas particuliers comme celui là, (reprise d'un jardin conventionnel en attendant le foin), et même lorsque l'on est sur place pas vraiment utile, les plantes attirantes sauvages, le ramassage et le feramol sont sensés suffire. Dans un cas comme le miens, où il n'y a pas de surveillance, je retient l'idée de semer la moutarde en avance pour les repiquages et en même temps pour les semis difficiles.
Olivier.

Perso, je trouve que la moutarde blanche est très utile (je la découvre) pour plusieurs raisons :
1 :arrow: C'est une belle plantureuse qui monte haut.
2 :arrow: Elle est mellifère
3 :arrow: Quand elle est en fleur, on peut s'en servir pour appâter les limaces au fur et à mesure de manière très pratique et assez efficace (on arrache facilement, on pose les grandes tiges en les pliant un peu pour les plaquer au sol et entourer facilement les plantations, les limaces adorent ses fleurs mais ne dédaignent ni ses tiges ni ses racines !)
4 :arrow: Elle a décompacté le sol de départ et elle fertilisera le sol d'arrivée
Par contre "semer en avance pour les repiquages", cad tu repiques derrière la moutarde c'est ça ?
0 x
Avatar de l’utilisateur
être chafoin
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 200
Inscription : 20/05/18, 23:11
Localisation : Gironde
x 11

Re: Le potager du paresseux un we de temps en temps.

Message non lupar être chafoin » 01/06/18, 01:42

illustration du 3
Pièces jointes
2018-05-31 19.50.47.jpg
0 x
olivier75
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 599
Inscription : 20/11/16, 18:23
Localisation : aube, champagne.
x 107

Re: Le potager du paresseux un we de temps en temps.

Message non lupar olivier75 » 10/06/18, 22:00

Bonsoir,

Encore cette année, malgré la bonne récolte ( en cours) de foin, je ne pourrai en acheter que 2, en négociant, ici les agris n'en font pas assez pour eux, et encore moins pour le vendre...
Il m'en faudrait environ 8 de 1,6m, soit 480kg, pour couvrir idéalement la surface.
Je continuerai donc avec les récoltes à la tondeuse, les 2 bottes, la paille, ce que je pourrai récupérer en minimiser le temps de couverture en foin ou en paille au bénéfices des adventices et engrais vert.
L'aggradation se fera moins vite et la paresse sera à relativiser...
J'y suis passé après seulement 11 jours d'absence et le désherbage des lignes du potager de la vallée m'a pris 5 heures, pas les allées recouverte de foin même trop fin. Je ne peux pas trop comparer avec le potager du verger car il n'y a pas de jeunes semis, mais il n'y a eu que de la récolte, les partie par contre ou je me suis laissé envahir dans les épices ne sont pas desherbables, les bulbes viennent avec... trop tard, je récolterai et couvrirai après. la partie ou la mâche a été laissée en graine aussi a été envahie de graminée de presque 1m, le signe de la fertilité, je passerai la tondeuse ou essayerai de rouler et couvrirai de foin ce mois-ci pour des semis en août, ou les épices en octobre.
Olivier
0 x
Avatar de l’utilisateur
être chafoin
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 200
Inscription : 20/05/18, 23:11
Localisation : Gironde
x 11

Re: Le potager du paresseux un we de temps en temps.

Message non lupar être chafoin » 10/06/18, 22:10

Est-ce que tu as vu une différence entre le foin en botte et celui que tu tonds toi-même ? Le premier doit être plus pratique à mettre en place et mieux couvrir du fait de la compression non ?
0 x

olivier75
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 599
Inscription : 20/11/16, 18:23
Localisation : aube, champagne.
x 107

Re: Le potager du paresseux un we de temps en temps.

Message non lupar olivier75 » 10/06/18, 23:24

Les deux ont leurs avantages et leurs inconvénients.
Le foin en botte est plus tassé, plus facile à implanter à condition d’être posé avant la culture et de pouvoir l’amener et le dérouler.
Dès que l’on a besoin de le défaire et le reprendre à La Fourche, c’est physique. Il a son épaisseur, propre à l´endain et à la presse, que l’on ne peut pas gérer. La couverture m’a l’ai plus longue.
Le ramassage demande du temps, du matériel capable de faucher une herbe haute, de ramasser, transporter (même sur quelques dizaines de mètres, et étaler.
À épaisseur égale je pense que la couverture est moins durable, ce sont pour moi des brins d’une dizaine de cm, découpés par un passage pour faucher, pas très bien, avec les passages de roues mal fait, suivi après séchage d’un passage avec le bac de ramassage, vidé en tas ou directement dans la remorque. L’etalage se fait bien à la main, en grosse brassées et peux se faire autour des plantations facilement. Je n’ai pas de problème avec le vent. Les réserves sont plutôt facile à trouver, pour moi des vergers.
Olivier.
0 x
Avatar de l’utilisateur
être chafoin
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 200
Inscription : 20/05/18, 23:11
Localisation : Gironde
x 11

Re: Le potager du paresseux un we de temps en temps.

Message non lupar être chafoin » 11/06/18, 00:29

Merci pour les infos, cela correspond à ce que j'imaginais. J'ai l'impression que mon foin fond assez vite et ne couvre pas très bien du soleil (parfois l'herbe pousse et bombe la couche), il faut presque sans arrêt que je recharge avec divers matériaux. Combien de temps pour le séchage de ton foin ? Est-ce qu'il t'arrive de mettre de l'herbe fraîche ?
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 12257
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4017

Re: Le potager du paresseux un we de temps en temps.

Message non lupar Did67 » 11/06/18, 11:14

olivier75 a écrit :
Je continuerai donc avec les récoltes à la tondeuse, les 2 bottes, la paille, ce que je pourrai récupérer en minimiser le temps de couverture en foin ou en paille au bénéfices des adventices et engrais vert.
L'aggradation se fera moins vite et la paresse sera à relativiser...




Pour ceux qui ont de la surface "no limit", et pas de foin mais de la paille, je propose un protocole "phénoculture 3.0", qui consiste à installer des "pompes à azote" :

a) couvrir la surface qu'on veut jardiner an année n+2 ou n+3 avec un matériau pauvre en azote : paille, broyats... A haute dose...

b) semer des légumineuses fourragères : trèfles (d'Alexandrie - gélif), pois fourrager, féverole

En milieu pauvre en azote, elles vont "fixer symbiotiquement" à fond : ce mécanisme est strictement proportionnel à la teneur en azote des sols ; dans un sol déjà riche, il ne fonctionne pas [vers 200 unités d'azote / ha d'azote dans le sol] ; dans un sol très pauvre, à fond [regarder une nouvelle pelouse installée sur de la mauvaise terre de remblais autour de nouvelles maisons ou immeubles : l'herbe et chétive, et quelques taches vertes de légumineuses - trèfles ou lotier en général !].

Vous laissez pendant 1 ou 2 ans (plutôt 2), le plein d'azote se faire. La nature corrige ce qu'elle pense être une de vos erreurs...

c) la troisième année, reste plus qu'à "exploiter" cette situation favorable : la plupart des adventices matées, sol bien structuré, riche en substances humiques (matériaux fibreux décomposé), teneur en éléments nutritifs rétablie...
0 x
olivier75
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 599
Inscription : 20/11/16, 18:23
Localisation : aube, champagne.
x 107

Re: Le potager du paresseux un we de temps en temps.

Message non lupar olivier75 » 11/06/18, 13:35

Être chafoin,
Comme pour le foin en botte, les rhubarbes pissenlits et autre renoncule peuvent soulever et transpercer le foin, au début avant d’etre Suffisamment affaibli. La difficulté lorsque l’on étale soit même ćest d’en mettre assez, les rares fois où je met 15cm, ça tiens au moins la culture.
Pour les tontes j’en met aussi, moins de 5cm, mais également de temps en temps en « chapeaux » sur les adventistes rjésistantes, la renoncule ou pissenlit, et le coup de chauffe les calment!
Ça peut être une bonne solution pour calmer vite des coins réfractaires, avec une bonne répartition le coup de chauffe passé.
Olivier.
0 x
olivier75
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 599
Inscription : 20/11/16, 18:23
Localisation : aube, champagne.
x 107

Re: Le potager du paresseux un we de temps en temps.

Message non lupar olivier75 » 11/06/18, 13:55

Didier,
Année 2 ou 3 c’est long....et j’ai encore plus d’idee que de place!
Mais effectivement il ne faut pas oublier que le foin est un qu’un idéal facile, et savoir utiliser les défauts des autres matériaux à son avantage. Il me semble que tu as écrit il y a quelques temps que les potagers sous paille n’ont plus de problème d’azote au bout de quelques années (5ans?) il devrait être assez facile de couvrir au mieux selon les besoins des cultures et du sol.
Mais j’ai effectivement prévu de couvrir une partie du potager de la vallée, (là où Les vivaces sont bien implantés), de copeaux afin de créer une sévère faim d’azote désherbante. Tu penses que des légumineuses pourrai y pousser, par exemple couverture fin juin et semi aout septembre? Des petits pois, fèveroles?
Je devrai avoir cette année, des copeaux, de la sciure, des tontes, du foin « tondeuse », du vrai brf, de la paille.
Olivier.
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités

Recherches populaires