Retour Faire défiler Stop Mode automatique

Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsLe Potager du Paresseux : le livre

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Avatar de l’utilisateur
guibnd
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 79
Inscription : 24/07/17, 14:58
Localisation : normandie - eure
x 37

Re: Le Potager du Paresseux : le livre

Message non lupar guibnd » 04/03/18, 13:04

oui, j'ai trouvé ça navrant et d'une grande pauvreté intellectuelle que de critiquer tes crocs jaunes ( pour info, en ce moment la tendance chez les d'jeuns, c'est claquette-chaussettes )
c'est comme critiquer les photos désuètes des années 70 du "guide du nouveau jardinage" de Dominique Soltner, c'est mesquin.

moi je l'ai dans les mains son guide ( j'ai la 4ème édition de 2013 ) et j'ai aussi son guide " planter des haies " ( excellent, j'ai planté 100m de haies bocagères ) et je ne vais pas renier cet ouvrage et son auteur qui m'a ouvert les yeux à l'époque et aidé à prendre de la distance avec le motoculteur... " nous avons trop bêché et pouvions l'éviter ! " écrit-il page 4.
il parle du foin entre autres choses, toutes sortes de paillages ( naturels et artificiels, film plastique et feutre synthétique aussi ... ) , BRF, engrais verts, le compost des déchéteries ( perso, je ne suis pas convaincu) ... son livre est un point de départ pour moi suivi par Gilles Domenech en 2015 et Didier en 2017-2018.

ça me gène quand on essaie d'opposer les uns aux autres surtout ces trois là.
Didier, il est unique, il véhicule pleins de choses : le savoir et la bonhomie et.... la cerise sur le gâteau, il légitime la paresse, le stakhanoviste que je suis lui en est très reconnaissant !
0 x
Terre à blé argileuse et fertile, gorgée d'eau en hiver, froide au printemps, croutée et fissurée l'été,
mais ça, c'était avant la Didite ...

Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 11789
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 3728

Re: Le Potager du Paresseux : le livre

Message non lupar Did67 » 04/03/18, 14:12

Je n'ai rien contre Soltner, dont j'ai utilisé, jeune prof, les livres ("conventionnels" - Les bases de la production végétale) dès les années 80...

J'ai parmi d'autres ouvrages, le "Guide du nouveau jardinage".

Je pense juste qu'il n'a pas entièrement franchi le gué, et propose un jardinage plus "minutieux", où l'homme gère encore en partie - même s'il renonce à la bêche et au motoculteur...

Je me considère un peu plus proche de Domenech.

J'ai juste essayé d'introduire un peu plus de "radicalité" dans ma façon de voir les choses et de pousser les réflexions au bout du bout... Tout en découvrant après coup qu'une dame américaine avait fait, de façon totalement intuitive, le même chemin, plus de 50 ans avant (Ruth Stout).

Cette radicalité se traduit notamment dans la question du compost, dont je ne pense pas que ce soit un "top" en matière de jardinage, dans le sens où c'est un énorme gaspillage d'énergie, qui serait utile aux organismes vivants du sol [même si c'est une très bonne façon de traiter les ordures ménagères en cas de tri sélectif - que j'encourage]. Elle se traduit aussi par considérer d'abord toute biomasse comme de l' "énergie soliare en barre". Je n'ai plus qu'un vague souvenir du Soltner ou du Domench. Mais ils me semblent en gros faire l'impasse là-dessus. Je considère que c'est une erreur. Car cette "énergie", c'est celle qui permet l'aggradation. Cette énergie remplace soit le carburant du motoculteur. Soit la force du jardinier qui bêche, pioche, greline... Et ça, le zyg de la critique sur Amazon, pour ne pas m'avoir lu ou juste survolé ou pas compris, ça lui a échappé.

La remarque (sévère) sur Amazon m'a déçue dans le sens où elle sous-entend que j'ai plagié Soltner. Ce qui n'est pas le cas. J'ai essayé d'obtenir de bons résultats avec encore moins de travail et de contraintes - la minutie de Soltner a un prix (en travail). Je revendique le fait de "pousser le bouchon un peu plus loin..."

Ce n'est pas agréable de se faire traiter ainsi de charlot !

Après, comme je l'écris dans le livre, admettre que tout n'est pas singulier dans le Potager du Paresseux, c'est pour moi une évidence. Comme les nombreux ouvrages sur la permaculture empruntent les uns aux autres, sans qu'on sache qui a emprunté à qui...

Au final, ce seront les lecteurs qui feront leur choix. Encore faut-il qu'ils me lisent - ce dont la remarque les dissuade vivement !
0 x
Avatar de l’utilisateur
guibnd
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 79
Inscription : 24/07/17, 14:58
Localisation : normandie - eure
x 37

Re: Le Potager du Paresseux : le livre

Message non lupar guibnd » 04/03/18, 15:18

Did67 a écrit :Je pense juste qu'il n'a pas entièrement franchi le gué, et propose un jardinage plus "minutieux", où l'homme gère encore en partie - même s'il renonce à la bêche et au motoculteur...

en effet, tu vas beaucoup plus loin dans le foin que Soltner, pour lui c'était parmi autres choses ( même des fleurs de tilleul ... selon ce qu'on a sous la main ) et il ne parlait pas de l'aspect nourricier du foin avec le rapport azote/carbone comme tu le fais car il parle indifféremment de paille ou foin.
ok avec toi, il est plus "minutieux" et ses propositions de jardinage restent compliquées; même si c'est lui qui m'a aidé à remettre en question le passage du motoculteur, il ne m'a pas simplifié pour autant le jardinage comme tu le fais. "au milieu du gué comme tu dis"
d'ailleurs, j'ai eu une année de passage à vide suite à la lecture de Soltner où je n'ai pas sorti le motoculteur certes et j'ai essayé de mettre en pratique ses propositions ( entre autre le semis sur compost de déchéterie désastreux chez moi ), il fallait déplacer le couvert ( paillage et mulch ) pour semer, planter... beaucoup de travail au final et je me sentais bien seul.

ce qui te différencie nettement de tous, c'est ton compostage de surface; il fallait oser ce joyeux bazar !
Soltner ne jure que par le compostage de déchéterie.

et avec toi pas de panique vis à vis de l'enherbement spontané ! c'est de l'engrais vert, pourquoi se donner de la peine à semer des engrais verts !

et tes vidéos sont indispensables au livre, on a besoin de voir que tu fais ce que tu dis ( j'aime bien quand tu jettes tes épluchures dans ton potager avant de le faire chez moi, ça ne me suffit pas de le voir écrit dans un livre :mrgreen: )

Didier, faut-il te rappeler que tu as toute ta légitimité, tu ne plagies pas Soltner ( je suis en train de le relire et je trouve ses propositions fastidieuses et encore trop éreintantes maintenant que je te connais ) même si vous avez des points de convergence ( il est agronome comme toi ), c'est bien toi le roi des paresseux et crois moi, ta cour d'apprentis paresseux ne va cesser de s'agrandir et faire des curieux et des jaloux car on va parler entre voisins jardiniers ... qui va encore avoir envie de se casser le dos si le voisin récolte autant alors qu'il n'en fout pas une rame :mrgreen:
4 x
Terre à blé argileuse et fertile, gorgée d'eau en hiver, froide au printemps, croutée et fissurée l'été,
mais ça, c'était avant la Didite ...
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 11789
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 3728

Re: Le Potager du Paresseux : le livre

Message non lupar Did67 » 05/03/18, 11:00

Je te rassure : je n'ai aucun doute !!

C'est le commentaire du fan de Soltner sur Amazon que je trouve particulièrement injuste - mais je me refuse d'intervenir sur le site d'Amazon, car cela ne ferait qu’empirer les choses ! C'est ce qui me fait réagir et au moins ici, faire un point clair. C'est frustrant de voir sa pensée complètement dénaturée...

Je suis ravi que tu perçoives également cette différence.

Et tant pis pour ceux qui croient que je n'ai fait que plagier Soltner. Et du coup passent à coté du livre...

A la fin de mon livre, j'explique que c'est un changement de paradigme.

D'un coté ceux dont le paradigme est "l'homme gère la fertilité, créent les conditions favorables aux légumes". On peut bien sûr distinguer les sous-catégories :" conventionnelles" (utilisation des moyens mécaniques et chimiques), "bio conventionnel" (on remplace les moyens de synthèse par des moyens naturels - mais le principe de fond reste), "bio sous couvert" (on remplace certains moyens par des couvertures variées, la fertilisation par du compost, etc - pour moi, Soltner est là)...

Et un autre paradigme, dans lequel je me situe : l'homme nourrit bien les organismes vivants du sol, qui s'occupent du potager. Il y a donc un décalage d'un cran. Ce que j'ai appelé plus haut : "franchir le gué" (et ne pas rester les pieds dans l'eau, plus ou moins au milieu, ou près de la rive - mais les pieds dans l'eau) !
2 x
Avatar de l’utilisateur
guibnd
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 79
Inscription : 24/07/17, 14:58
Localisation : normandie - eure
x 37

Re: Le Potager du Paresseux : le livre

Message non lupar guibnd » 05/03/18, 14:36

je n'ai pas envie de critiquer Soltner, ce serait ingrat de ma part car il a participé ces dernières années à ma réflexion et mon cheminement qui m'a aidé à m'affranchir du motoculteur et de la bêche mais quand je relis son livre " guide du nouveau jardinage ", il "tire" quand même dans tous les sens.

pour lui, tout est bon pour "mulcher", il ne fait aucune différence entre le foin et la paille, les feuilles mortes, le brf, le compost de déchèterie, les fleurs de tilleuls, les différents plastiques bâche noire ou tressée, écorces de fève de cacao, paillettes de lin...

certes, il explique bien page 9 la faune du sol qui travaille pour nous avec la faune épigée, endogée et anécique mais ça s'arrête là, rien sur le rapport carbone azote des différents paillis.

page 51, il parle des bienfaits agronomiques des feuilles mortes comparés à l'herbe dont les racines n'explorent que les 20-30 premiers centimètres du sol.
pour lui, les racines des arbres vont puiser beaucoup plus profond et remontent des éléments nutritifs et oligo-éléments. jusque là, je pense qu'on est ok avec ça.

selon lui, " le paillage avec les feuilles mortes ( notamment tilleuls et charmes ) permet au jardin de se passer totalement d'engrais et de devenir de plus en plus productif " " les feuilles mortes seraient une fertilisation d'une richesse insoupçonnée "

il me semble avoir lu sur ce fil que les éléments nutritifs contenus dans les feuilles au printemps et l'été migrent dans les branches à l'automne et les feuilles mortes qui tombent au sol à l'automne sont vidées et pauvres en substances nutritives, c'est bien cela ?
1 x
Terre à blé argileuse et fertile, gorgée d'eau en hiver, froide au printemps, croutée et fissurée l'été,
mais ça, c'était avant la Didite ...

MafZz
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 7
Inscription : 06/03/18, 15:27
x 3

Re: Le Potager du Paresseux : le livre

Message non lupar MafZz » 06/03/18, 15:42

Bonjour,

J'ai décidé à l'automne, après 2 années d'échec, de lancer une recherche sur youtube pour voir comment font les autres et enfin avoir du succès dans mon potager.

Mes connaissances étaient quasi nul. J'ai regardé beaucoup de vidéos, puis de plus en plus de vidéos sur la permaculture, puis...je suis tombé sur celle du potager du paresseux. Que j'ai toutes vue. L'autre jour, dans ma petite librairie, cherchant le livre " dans la peau d'une bête " , bien loin de mes préoccupations potagères, quoique, je tombe sur votre livre. Un signe sûrement, je l'ai prit. Et me voilà 2 jours plus tard a raconter tous ça ici, sur un forum que je ne connais pas (encore).

Bref, mes connaissances sont passés de nul à pas trop mal grâce à vous et ce livre
J'essaie de faire des tests cette année sur mon potager avec ces nouvelles connaissances.
Ma formation en biochimie et microbiologie ma grandement aidé à la compréhension de certains points ( le cycle de krebs ma terrorisé pendant mes études...quel fut ma surprise de le voir débouler dans un livre sur le potager!).

Bref, merci et me voilà mordu de potager....
A bientôt pour discuter de tout ça !
3 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 11789
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 3728

Re: Le Potager du Paresseux : le livre

Message non lupar Did67 » 06/03/18, 18:08

MafZz a écrit :

( le cycle de krebs ma terrorisé pendant mes études...quel fut ma surprise de le voir débouler dans un livre sur le potager!).



Quand on va au fond des choses, concernant le vivant, il y a forcément les cycles de Calvin et de Krebs... [ce qui montre, au passage, que la nature "tourne rond" puisqu'elle fonctionne grâce à des cycles...]
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 11789
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 3728

Re: Le Potager du Paresseux : le livre

Message non lupar Did67 » 06/03/18, 18:09

MafZz a écrit :
Bref, merci et me voilà mordu de potager....



Fallait commencer par la conclusion, où je préviens qu'un Potager du Paresseux peut être addictif !
0 x
Avatar de l’utilisateur
guibnd
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 79
Inscription : 24/07/17, 14:58
Localisation : normandie - eure
x 37

Re: Le Potager du Paresseux : le livre

Message non lupar guibnd » 06/03/18, 18:34

MafZz a écrit :Bonjour,
L'autre jour, dans ma petite librairie, je tombe sur votre livre. Un signe sûrement, je l'ai prit.

bienvenu Mafzz, et oui, souvent ce sont les inconscients qui se rencontrent ! on se soutient entre paresseux car c'est pas tous les jours facile de ne rien faire :mrgreen:

as-tu vu le fil principal du potager du paresseux qui fait 968 pages ?
0 x
Terre à blé argileuse et fertile, gorgée d'eau en hiver, froide au printemps, croutée et fissurée l'été,
mais ça, c'était avant la Didite ...
MafZz
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 7
Inscription : 06/03/18, 15:27
x 3

Re: Le Potager du Paresseux : le livre

Message non lupar MafZz » 07/03/18, 13:52

Oui j'ai vu le topic. Bon par contre je ne garentis pas la lecture des 900 pages :lol: .
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Google Adsense [Bot] et 3 invités

Recherches populaires