Retour Faire défiler Stop Mode automatique

Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsLe Potager du Paresseux : le livre

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Avatar de l’utilisateur
Diabolorent
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 85
Inscription : 13/02/18, 16:37
Localisation : Digne les Bains
x 20

Re: Le Potager du Paresseux : le livre

Message non lupar Diabolorent » 21/02/18, 21:24

Bon ça y est, j'ai tout lu Freud ... enfin Didier :mrgreen:

Manque des pages ou quoi !!! :) C'est pas possible que ça s'arrête comme ça ! Il aurait fait 500 pages que ça m'aurait pas gêné j'tassure Didier :(
Kesketufou ! Lève ton cul de ce transat et retourne à ton ordi de suite ! :frown:

Tu l'auras comprit, j'attends avec impatience ton prochain bouquin :lol: En attendant je fais faire tourner le premier tome à un ami que j'espère rallier à la cause du transat :lol: (je suis sûr qu'il achètera le deuxième tome :wink: )

Plus sérieusement, un grand merci pour cet ouvrage, il nous offre un avantage énorme : celui de produire une alimentation "plus " que bio, mais aussi de se sentir en paix vis à vis du respect que l'on doit à la nature. Je pense que l'on a tous ici, outre le fait de la paresse, comme objectif de respecter la nature, ou du moins la notre, j'entends par là celle qui nous entoure directement et que l'on "exploite". Je pense qu'on est tous conscients de la manière dont la nature est traitée et, si je ne me trompe pas, on a tous envie, à notre mesure d'un coin de vrai nature. C'est ce que tu nous expliques et nous décris si bien. Ça donne vraiment envie !

Ce WE je remonte à Digne et je ne vais surement pas résister à l'envie de soulever un peu mon foin pour voir si tout se passe bien :mrgreen:
Normalement il a du pleuvoir et même si je n'y connais rien, ça sent quand même bon le foin humide, bien meilleurs que l'asphalte :P
0 x
« Ce n’est pas un signe de bonne santé mentale que d’être bien adapté à une société malade » Jiddu Krishnamurti.

Avatar de l’utilisateur
nico239
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1517
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 161

Re: Le Potager du Paresseux : le livre

Message non lupar nico239 » 21/02/18, 23:13

Il a neigé à Gréoux, à Venelles et à Aix (vu à la TV :cheesy: ) mais dans notre coin grand beau.
0 x
«Un outil qui ne consomme pas d'énergie et qui respecte les sols c'est quoi? Ben c'est un outil qui fait rien» (citation conférence François Mulet)
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 12615
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4220

Re: Le Potager du Paresseux : le livre

Message non lupar Did67 » 22/02/18, 10:29

Diabolorent a écrit :Bon ça y est, j'ai tout lu Freud ... enfin Didier :mrgreen:

Manque des pages ou quoi !!! :) C'est pas possible que ça s'arrête comme ça ! Il aurait fait 500 pages que ça m'aurait pas gêné j'tassure Didier :(
Kesketufou ! Lève ton cul de ce transat et retourne à ton ordi de suite ! :frown:



Si j'avais été Freud, j'aurais pu écrire 1 000 pages, avec une chance d'être édité.

Là, j'ai souffert à faire rentrer cela dans 300 pages, alors que je devais en faire 150 et suis ravi que cela ait paru !

Tout le monde te dira que les gens ne lisent plus. Donc n'achètent pas si c'est épais.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 12615
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4220

Re: Le Potager du Paresseux : le livre

Message non lupar Did67 » 22/02/18, 10:31

La tuile !

J'ai reçu ce message privé, que je m'autorise à rendre public ici.

Bonsoir,

Suite à une recherche concernant ton livre, que j'ai commandé et attends avec impatience, je suis tombé par hasard sur ce site :

Potager du paresseux : potager sur buttes pérennes Emilia Hazelip

Cela ne t'enlève pas la paternité du titre puisque tu as réussi à déposer la dénomination à l'INPI :D

Merci encore pour tout le travail, le temps passé et la patience dont tu fais preuve à notre égard sur le forum et sur youtube 8)

Bonne continuation,


Ma réponse a été :

Damned !!!

1) J'avais fait, en 2016, une recherche internet, et n'avait pas trouvé d'antécédent. Et j'avais commencé à utiliser l'expression pour mon potager.

Très exactement, à BiObernai 2015, j'avais utilisé le "jardin du paresseux", avant de me rendre compte que le "jardinier paresseux" (Larry Hodgson) existe bien, au Québec.

J'avais alors, à partir de mi-2016, glissé vers "potager", d’autant plus que "jardinier" correspond autant aux massifs de fleurs qu'aux légumes.

2) Le dépôt de marque à l'INPI ne peut se faire que si personne ne l'a fait avant. C'est bien pour ça qu'on peut déposer une expression d'usage courant.

C'était le cas.

3) Il concerne toujours des secteurs. En l’occurrence pour moi, le jardinage, l’agriculture, la formation...

4) En l’occurrence, juridiquement, cela ne change rien. Je reste désormais (et tant que je paye des droits à l'INPI chaque année) propriétaire de la marque. Car personne ne l'était avant.

5) Éthiquement, en revanche, cela me met mal à l'aise. Il m'arrive d'utiliser des expressions qui ne "m'appartiennent" pas - par ex le bandeau "Travailler moins pour ramasser plus" est une vanne faite par un ami, à propos de mon potager, que j'ai juste peaufinée en remplaçant "et" par "pour". Et utilisée avec son accord.

6) Il reste que la notoriété en rapport avec une façon de jardiner sans aucun travail, c'est tout de même moi qui l'ai donnée à cette expression. Si tu fais une recherche internet - et je l'ai faite pour donner des billes à notre avocat dans le cas du conflit qui nous a opposé au livre qui devait paraître sous le même titre chez LeducS - la quasi-totalité des sites conduisent vers mon expérience, des gens qui en parlent, ou des gens qui citent mes vidéos...

Je ne suis pas, à proprement parler, un voleur !

Comme il reste que le "non-travail absolu" (donc la paresse), je l'ai peaufinée aussi. Je trouve que Hazelip a un peu abusé du terme, car c'est elle qui promet les buttes. C'est pas vraiment la paresse !

Cordialement

Didier


Je rajoute un point. Je n'ai n fait pas vraiment l'intention d'utiliser le titre de propriété. Je m'étais trouvé "dépourvu" quand l'autre livre était annoncé. Et que j'ai craint que cela pouvait n’empêcher d'utiliser le titre que vous connaissez. Car là, c'était bien la notoriété que j'avais donnée au terme qui était exploitée par un malin...

Il est évident que je n'utiliserai pas les droits liés à la propriété contre une personne l'utilisant sincèrement, sans "surfer" sur la notoriété que j'ai donné à l'expression. De façon évidente, si c'est Hazelip. Et quelques autres personnes qui propagent des idées voisines des miennes (même si je persiste à penser que faire des buttes n'est pas de la paresse !).

La propriété INPI est une arme. On n'est pas obligé de s'en servir. Nous ne sommes pas tous des américains !
1 x
Avatar de l’utilisateur
nico239
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1517
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 161

Re: Le Potager du Paresseux : le livre

Message non lupar nico239 » 22/02/18, 11:16

Je crois que ton raisonnement est le bon....

Il y a sans doute une antériorité de l’expression dans ce stage (pas sur que ce soit cette agronome espagnole qui ait trouvé l’expression d’ailleurs) mais le mot paresseux est très utilisé au jardin en général.... et cela bien avant toi.

Reste que pour ton bouquin tu devais obligatoirement te protéger. Et il est curieux que ton éditeur ne t’ai pas alerté bien plus tôt sur le sujet.

Mais bref c’est l’état d’esprit du détenteur de la marque qui compte.
Tu ne vas pas faire la chasse aux anciens «paresseux» et c’est bien cela l’essentiel.

Reste que tu es couvert pour le lancement d’une ligne d’outils pour le jardin baptisée le potager du paresseux et c’est bien cela l’essentiel.
0 x
«Un outil qui ne consomme pas d'énergie et qui respecte les sols c'est quoi? Ben c'est un outil qui fait rien» (citation conférence François Mulet)

Avatar de l’utilisateur
nico239
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1517
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 161

Re: Le Potager du Paresseux : le livre

Message non lupar nico239 » 22/02/18, 11:23

Au fait vu à la télé..... l’élimination des mauvaises herbes avec de l’eau chaude.

Une entreprise familiale qui exploite cette technique semble débordée de demandes....

Perso je n’élimine pas les mauvaises herbes mais vous en pensez quoi?
0 x
«Un outil qui ne consomme pas d'énergie et qui respecte les sols c'est quoi? Ben c'est un outil qui fait rien» (citation conférence François Mulet)
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 12615
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4220

Re: Le Potager du Paresseux : le livre

Message non lupar Did67 » 22/02/18, 11:34

Je ne comprends pas que cela fasse du buzz ! Cela fait une dizaine d'années que divers systèmes existent. La boite en question doit avoir une bonne chargée de comm, qui a réussi une "percée" dans un média et tous s’engouffrent derrière.

C'est juste "énergétiquement" vorace : faire bouillir de l'eau est un gouffre ! Mais sur certain support, on ne peut pas utiliser les désherbeurs thermiques (bruleurs) - on paut faire claquer des dalles, effacer des marquages, etc...

Dans une allée de gravier ou de support qui ne craint pas, préférer le bruleur [attention, le desherbage consiste à passer doucement avec un bruleur sur une "mauvaise herbe" sans la bruler sur place - il suffit de lui infliger une brulure - à plus de 60°, dans n'importe quelle cellule, les enzymes sont cramées et la vie s'arrête - ; elle crève dans les minutes / heures qui suivent ; beaucoup trop de gens "flambent" bien trop de gaz ; les desherbeurs professionnels passent à allure lente - quelques km/h - et d'abord on ne voit rien !]

Dans certains cas, avec des adjuvants, on pulvérise une "émulsion" brulante, ce qui sur certains végétaux est avantageux, plus efficace (c'est le coup de la purée trop chaude qui te brule la gueule car elle y colle !)
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 12615
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4220

Re: Le Potager du Paresseux : le livre

Message non lupar Did67 » 22/02/18, 11:35

nico239 a écrit :
Une entreprise familiale qui exploite cette technique semble débordée de demandes....



L'usage des pesticides est interdit dans les collectivités. C'est un tout nouveau marché. Normal qu'il boume ! Ce n'est pas nécessairement une prueve de pertinence. C'est juste qu'il n'y a plus de choix.

Mais c'est pertinent quand même, avec la réserve faite.
0 x
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6631
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 435

Re: Le Potager du Paresseux : le livre

Message non lupar Ahmed » 22/02/18, 11:42

À part au stade plantule, l'eau bouillante est tout de même plus efficace, puisque détruisant une partie du système racinaire des adventices bien implantées. Le brûlage à la flamme doit aussi être éviter à proximité d'une haie de conifères (sinon, effet torche garanti!).
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 12615
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4220

Re: Le Potager du Paresseux : le livre

Message non lupar Did67 » 22/02/18, 11:52

Comment souvent : parfait complément !

Tu as raison que le défanage thermique est aussi utilisé quand on veut "bruler" des feuilles en laissant "survivre" la plante. Un réglage précis de la distance et de la vitesse permet alors de "cramer" les feuilles sans impacter les tiges [c'est le cas du houblon, dont les foyers primaires de mildiou sont sur les feuilles du bas ; donc on défane pour éviter la contamination en hauteur].
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités