Retour Faire défiler Stop Mode automatique

Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsLe Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Avatar de l’utilisateur
nico239
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 968
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 136

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar nico239 » 16/04/18, 21:13

Moindreffor a écrit :
nico239 a écrit :Et les semis qui peuvent être recouverts ou partiellement recouverts sans trop de soucis?

en culture traditionnelle on ne recouvre les semis que de quelques mm de terre, car l'énergie emmagasinée dans une graine ne permet pas au germe de traverser une couche beaucoup plus grande, donc pareil pour le foin

l'un des avantages de la couche de foin est justement de lutter contre la germination des adventices, donc pourquoi voudrais-tu qu'une graine de légume fasse mieux qu'une graine d'adventice

donc semer dans le foin, c'est un peu vouloir aller contre l'un des usages du foin, si tu veux semer ben, ça va passer par ouvrir des sillons pas le choix, ou alors faut oublier les semis directs pour passer par un semi en godet


Ok donc y en a pas comme cela ça simplifie la procédure.

M'enfin plein d'herbes et de fleurs traversent 20cm de foin les doigts dans le nez j'en suis témoin :mrgreen:
Cependant le processus est différent car elles sont chez elle et enracinées

Rien à voir je le conçois avec une graine posée là dessous.

En plus ici vaut mieux tout enlever si on veut que la terre se réchauffe avant l'automne :lol:

On verra en fonction des cultures pour en remettre le moment voulu pour entretenir l'humidité.

Pour le moment on a besoin de chaud.

Merci
0 x
«Un outil qui ne consomme pas d'énergie et qui respecte les sols c'est quoi? Ben c'est un outil qui fait rien» (citation conférence François Mulet)

Moindreffor
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 539
Inscription : 27/05/17, 22:20
x 159

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Moindreffor » 16/04/18, 21:19

je dirais que pour l'instant on a besoin de patience, la chaleur va venir, en avril ne te découvre pas d'un fil :mrgreen:

si tu as des adventices qui percent le foin, c'est grâce à leur stock situé dans leurs racines, tu n'auras pas de levée d'adventices annuelles avec une couverture de foin
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)
Avatar de l’utilisateur
nico239
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 968
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 136

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar nico239 » 16/04/18, 21:35

Moindreffor a écrit :je dirais que pour l'instant on a besoin de patience, la chaleur va venir, en avril ne te découvre pas d'un fil :mrgreen:

si tu as des adventices qui percent le foin, c'est grâce à leur stock situé dans leurs racines, tu n'auras pas de levée d'adventices annuelles avec une couverture de foin


Pour la chaleur ben si faut réchauffer la terre

Pour les adventice oui c'est ce que je dis, elles sont chez elles et enracinées...
0 x
«Un outil qui ne consomme pas d'énergie et qui respecte les sols c'est quoi? Ben c'est un outil qui fait rien» (citation conférence François Mulet)
MafZz
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 7
Inscription : 06/03/18, 15:27
x 3

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar MafZz » 17/04/18, 10:55

Coucou,

Une question me titille depuis la lecture du livre et plus encore depuis le visionnage des questions-réponses mis en ligne sur youtube.
Les vers épigés et endogés sont qualifiés de branleur, mais, la terre qui passe par leur tube digestif ne sert elle pas à ensemencé le milieu en bactérie utile? Ou ces bactéries ne survivent pas hors d'un tube digestif? Si elle survivent, n'ont elle pas un rôle important dans les cycles de transformation de la matière?

Il en va de même pour le fumier, celui-ci est passé par le tube digestif d'un animal, donc chargé en flore microbienne.
0 x
Avatar de l’utilisateur
green68
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 52
Inscription : 14/08/16, 13:19
Localisation : babeau-bouldoux
x 11

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar green68 » 17/04/18, 23:14

Intéressante formation sur la mycorhization :
Formation Mycorhization - Marc-André Sélosse
1 x

Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 11756
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 3713

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 18/04/18, 12:06

Moindreffor a écrit :en parlant de pissenlits, ça donne quoi ton essai? ça m'intéresse beaucoup dans mon optique de disposer de salades 365j/365


Très moyen. Très très moyen. Enfin : à améliorer !

1) J'avais arraché et mis en sillon, puis recouvert de foin, très tard...

2) Résultats : beaucoup de racines abimées, etc... D'où des repousses généralisées, mais assez chétives.

3) J'ai donc décidé de laisser ces feuilles se développer cette année, recharger les racines et j'espère avoir une belle récolte l'année prochaine.

4) Conclusion : c'est en ce moment qu'il faut ramasser les petits pissenlits, avec une fourche bêche, pour avoir le "gros" des racines. Installer dans un sillon, comme n'importe quel légume. Et laisser se développer, envahir. ET couvrir ces "belles" racines", sans les toucher, à l'automne.

Je pense qu'alors, ce sera mieux !
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 11756
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 3713

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 18/04/18, 12:13

nico239 a écrit :
Pour les adventice oui c'est ce que je dis, elles sont chez elles et enracinées...


Ce n'est pas le bon raisonnement !

Quand je recouvre une prairies, toutes les plantes sont chez elles et enracinées.

- la majorité va pourtant mourir : les graminées (herbes) et plein d'autres... Ce sont des annuelles (qui se resèment d'une année sur l'autre) ou les vivaces "peu puissantes" (les graminées, par exemple, qui repartent normalement, de la "souche" qui reste...).

- quelques-unes passeront à travers le foin : ce sont les vivaces ayant des organes de réserve "copieux" : le rumex et sa longue et grosse racine, les chardons (cirse) - idem, ce sont les plantes à rhizomes (orties, chiendent, liseron), ce sont les plantes à bulbes (narcisses, jonquilles, ail sauvage, ...) ou à "pseudo-bulbes" (la renoncule) ou à tubercules (pomme de terre oubliées, ou dahlias)...

Tout n'est que question de "réserve d'énergie" : les annuelles formant des graines, généralement "fines", n'ont pas accumulé assez d'énergie pour percer un foin l'année d'après ; certaines vivaces (les graminées) non plus. D'autres si. Elles ont de quoi percer, parfois 40 cm de foin (pdt)...
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 11756
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 3713

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 18/04/18, 12:21

MafZz a écrit :Coucou,

Une question me titille depuis la lecture du livre et plus encore depuis le visionnage des questions-réponses mis en ligne sur youtube.
Les vers épigés et endogés sont qualifiés de branleur, mais, la terre qui passe par leur tube digestif ne sert elle pas à ensemencé le milieu en bactérie utile? Ou ces bactéries ne survivent pas hors d'un tube digestif? Si elle survivent, n'ont elle pas un rôle important dans les cycles de transformation de la matière?

Il en va de même pour le fumier, celui-ci est passé par le tube digestif d'un animal, donc chargé en flore microbienne.


Ah, c'est qu'il y en a qui ne se contente pas d'approximations !!!

Soyons clair : je suis très injuste avec les épigés, c'est clair. Ils m'ont attiré trop d'ennuis en attirant les oiseaux. Et je préfère les "derniers modèles" de vers, plus perfectionnés, que sont les anéciques.

Précisons donc un peu :

a) Ils existent. Donc ils ont une place dans l'écosystème.

b) Ce sont essentiellement des décomposeurs primaires de biomasse, qui, à leurs baskets, entretiennent toute une ribambelle de décomposeurs qui poursuivent, ou complètent le travail qu'ils ont fait ! Ou qui se nourrissent de leurs déjections. Comme tous les vers, ils "pissent" de l'azote sous forme d'ions ammonium à travers leur peau, ce qui nourrit les plantes (après nitrification par les bactéries).

c) Souvent (tels les "lombricomposts" - Eisenia) ils se contentent de biomasse "pures", et ne mélangent pas terre et biomasse digérée. Mais je suis loin de tout connaître des vers et sans doute en surface, y en a-t-il aussi qui mélangent avec la terre comme les anéciques ? Je ne sais pas.

d) Le rôle de distributeur et d'ensemenceurs en bactéries me parait évident... Tu as raison.

Mais bon, un branleur aussi on peut lui trouver plein d'arguments : fait marcher le commerce (les bars et boites de nuit), égaye les filles, etc...
1 x
Avatar de l’utilisateur
guibnd
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 75
Inscription : 24/07/17, 14:58
Localisation : normandie - eure
x 36

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar guibnd » 18/04/18, 12:41

:D il est d'humeur badine notre didier ce matin

concernant les renoncules ( on parle bien des boutons d'or ? ), est-ce que je peux me contenter de couper le pseudo-bulbe avec un couteau ( ça vient pas tout seul quand je tire dessus ) ou faut-il extraire toutes les racines en terre pour éviter qu'elles ne repoussent ?
chez moi, elles soulèvent le foin !
dire que j'aimais les boutons d'or quand j'étais enfant ! ( " t'aimes le beurre ... " ) et je n'aimais pas les vers de terre !.... et maintenant, c'est le contraire :mrgreen:
0 x
Terre à blé argileuse et fertile, gorgée d'eau en hiver, froide au printemps, croutée et fissurée l'été,
mais ça, c'était avant la Didite ...
olivier75
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 523
Inscription : 20/11/16, 18:23
Localisation : aube, champagne.
x 99

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar olivier75 » 18/04/18, 12:57

Guibnd,

J’ai aussi beaucoup de renoncule, c’est la seule adventice difficile à gérer chez moi. Pour moi tu peux couper les racines sans problème, je les pose sur le foin et elle s’épuise vite, surtout il faut suivre les stolons et enlever même les petites. Je pense en avoir supprimé 75% en un an. Ce n’est plus décourageant cette année, en tout cas pour l’instant.
Olivier.
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités

Recherches populaires