Retour Faire défiler Stop Mode automatique

Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsLe Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 12940
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4392

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 09/04/18, 11:18

Mixieer56 a écrit :Bonjour à tous, merci Moindreffor!
Ici dans le sud du Morbihan, les jardins sont inondés! Il est très difficile de tondre, planter, et même avoir accès au potager.
De l'aveu des maraîchers cette année ne s'annonce pas très bonne : impossible de planter les oignons, échalottes, aulx, salades, pommes de terre, ....en dehors des serres. La récolte de fèves est très compromise.
Le soleil a brillé réellement une journée pleine depuis 3 semaines...l'heure est au maintien des godets sous châssis car la température nocture est relativement clémente autour de 11 ° .
À suivre....


1) Les années se suivent et ne se ressemblent pas. Jardiner "avec le vivant" inclut jardiner avec la météo...

2) Le discours des jardiniers (comme celui des agriculteurs) est, par nature, pessimiste. C'est l'homme qui n'est jamais content. Qui voudrait "dominer" et se rend compte qu'il ne contrôle ni la nature, ni la météo. Alors il répand ses aigreurs. Le jour où tu verras un agriculteur ou un jardinier te dire c'est génial, c'est uniquement quand il te présente ses "magnifiques tomates" (ou céleris, ou que sasi-je), pour te dire que c'est grâce à lui, sa "méthode" géniale, son "produit miracle" ou la lune... !

3) Il est clair que l'hiver a duré, qu'on a un déficit phénoménal de soleil... Cela peut être, en effet, un problème pour toutes les plantes qui ne craignent pas les sols froids, n'ont pas besoin de nitrates, mais craignent la chaleur ou arrêtent leur cycle. Celles que tu as citées. Les petits-pois sans doute aussi...

4) Cela ne contrarie en rien les autres, qui auront simplement 15 jours ou 3 semaines de retard, mais des réserves en eau exceptionnelles... Etc...

5) Simplement, ne pas abimer la structure et circuler sur des planches !


Enfin, ceci n'est que mon avis !
4 x

Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 12940
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4392

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 09/04/18, 11:22

Moindreffor a écrit :
mais j'ai un problème avec mes bordures, elles tombent les campagnoles ont creusé des galeries tout le long et donc comme le terrain est en pente, ben elles ne sont plus tenues



C'est une bonne chose ! Les bordures sont un obstacle pour les carabes et autres auxiliaires...

Par contre, l'infestation de rats-taupiers à ce point est inquiétante !
2 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 12940
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4392

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 09/04/18, 11:25

Moindreffor a écrit :
mais en plantant mes pommes de terre, j'ai été agréablement surpris par mon sol, pas du tout compact, j'ai facilement enfoncé mon transplantoir pour faire les petits trous, et la terre n'a pas formé un seul bloc, du coup j'ai pu la remettre en contact avec mes frêles germes de patates sans soucis



Voilà ce que j'aime lire.

Il est vrai que l'aggradation, tant que l'on ne l'a pas vu, on n'y croit pas vraiment ! Et souvent le premier réflexe - conscient ou on - est de penser que "oui, Did67 lui il a un sol particulier, chez lui ça marche..." (sans y croire vraiment ! Mais comme je l'ai écrit dans mon livre le fait que vous soyez méfiant est une très bonne chose ; c'est pour cela que je me contente d'inciter les gens à faire un essai sur 2 ou 3 m² pour voir).
2 x
phil53
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 945
Inscription : 25/04/08, 10:26
x 89

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar phil53 » 09/04/18, 15:04

Ce week-end je suis passé aux yeux voisin du terrain que j utilise de mec qui n y connait rien car il m avait vu planter ail et échalotes au travers du foin. Il m a bien préciser que ça allait pourrire. Au garçon complètement idiot.
Car comme il utilise ce terrain comme déchetterie pour ses tailles diverses, il m a vu venir récupérer le gazon tondu et ses mauvaises herbes pour les mettre où je cultive.
Autant vous dire qu' il est septique et m a prédit des catastrophes.
Pourtant je lui ai déjà expliqué et conseillé lecture ou vidéo.
Cela dit certains autres voisins s inspirent du concept sans encore complètement adhérer. C est
a dire sont surtout très radins en couverture et continuent leur purin et pourissoir plus ou moins composté
1 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 12940
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4392

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 09/04/18, 15:05

Ainsi sont les hommes. Incrédules face aux évidences. Et convaincus face aux "incroyabilités" !

Laisse béton...

Eux, juste suggérer que les petits bulbes d'oignons ou les caïeux d’ails ne sont pas des semences, mais des petits végétaux qui ont de la réserve... Juste peut-être suggérer que ces petits bulbes sont des organes de même nature que les bulbes de tulipes, de crocus ou de narcisses ou de jonquilles... Qui ne les a vu percer 10 cm de terre (compacte) ou un "mulch" dans des massifs en ville ???? Voire, parfois, la neige ?

Et puis laisser pisser le mérinos !
1 x

Moindreffor
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1095
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 242

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Moindreffor » 09/04/18, 20:59

Did67 a écrit :
Moindreffor a écrit : mais j'ai un problème avec mes bordures, elles tombent les campagnoles ont creusé des galeries tout le long et donc comme le terrain est en pente, ben elles ne sont plus tenues

C'est une bonne chose ! Les bordures sont un obstacle pour les carabes et autres auxiliaires...
Par contre, l'infestation de rats-taupiers à ce point est inquiétante !

les bordures sont entre mes 2 planches de cultures, pour avoir une allée propre, c'est un compromis entre le jardinier et son épouse, donc tant pis pour les auxilliares
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 12940
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4392

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 09/04/18, 21:18

Désolé, cela me revient maintenant !
0 x
Moindreffor
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1095
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 242

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Moindreffor » 09/04/18, 21:25

Did67 a écrit :
Moindreffor a écrit :mais en plantant mes pommes de terre, j'ai été agréablement surpris par mon sol, pas du tout compact, j'ai facilement enfoncé mon transplantoir pour faire les petits trous, et la terre n'a pas formé un seul bloc, du coup j'ai pu la remettre en contact avec mes frêles germes de patates sans soucis

Voilà ce que j'aime lire.
Il est vrai que l'aggradation, tant que l'on ne l'a pas vu, on n'y croit pas vraiment ! Et souvent le premier réflexe - conscient ou on - est de penser que "oui, Did67 lui il a un sol particulier, chez lui ça marche..." (sans y croire vraiment ! Mais comme je l'ai écrit dans mon livre le fait que vous soyez méfiant est une très bonne chose ; c'est pour cela que je me contente d'inciter les gens à faire un essai sur 2 ou 3 m² pour voir).

Je ne doutais pas, mais effectivement je n'avais pas "encore" constaté le phénomène car je n'étais pas aller regarder, mais au moins je peux confirmer que chez moi je peux planter sans bêche

suite à une remarque de Didier sur un demi oignon jeté négligemment avec des épluchures diverses et qui avait pris racines et poussé, j'ai donc griffé le faux BRF qui restait en surface très légèrement sur 1 ou 2 cm maxi avec ma fourche et j'ai planté, voir posé mes bulbilles d'échalotes et d'oignons dedans donc très peu enfoncés dans le sol (ça tenait debout si on peut dire) et j'ai tout recouvert de foin sans trop tasser, la pluie va s'en charger (je n'ai rien enlevé, aucune herbe ou autre, j'ai planté entre ou dedans)
donc vraiment le strict minimum, si le demi oignon de Didier à su s'implanter, comme j'ai donné un meilleur départ, ça doit aussi le faire àsuivre

je pense que l'an prochain, comme j'aurai mis un couvert végétal pour l'hiver, je ferai de même (si c'est concluant cette année), je planterai directement dans ce couvert végétal et je mettrai le foin après vers la même période, voir un peu plus tôt, disons entre mi et fin mars
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 12940
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4392

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 09/04/18, 21:26

Quelques photos prises aujourd'hui pour illustrer un article...

DSC_0058.JPG


Ces laitues d'hiver ont levé spontanément à l'automne. Ils sont dans le châssis resté ouvert tout l'hiver (y compris lorsqu'il a fait - 13,5 en février je crois). J'ai couvert il y a une quinzaine de jours pour les forcer et depuis 2 ou 3 jours, on "éclaircit" et on mange...

A noter la couleur vert pâle / jaune; signe du fait que la nitrification est encore à l'arrêt et que les plants souffrent d'un manque d'azote.

Pour cette raison, les agriculteurs sont en train d'apporter leur première dose d'ammonitrate, avec un changement de couleur quasi-immédiat des blés...

DSC_0060.JPG


Ce pied de laitue d'hiver est le frère des précédents, mais il a été repiqué à l'automne dans la serre. Où il a végété tout l'hiver, sans vraiment bouger. Depuis quelques jours, il "explose". Je vais bientôt avoir des "pommes".

A la différence des précédents, le sol est légèrement plus chaud, et on voit qu'il est plus vert : la nitrification a démarré dans la serre.
1 x
Moindreffor
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1095
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 242

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Moindreffor » 09/04/18, 21:30

Did67 a écrit :Désolé, cela me revient maintenant !

faudra que je fasse une photo, avec les bordures replacées, car là non seulement l'allée est en chantier, mais on y trouve aussi de "belles mauvaises" herbes, donc très très loin d'être jolie

une question, bête je m'y mets
la pouzzolane est une roche volcanique, comme on s'en moque un peu des cailloux dans le sol, est-ce qu'on pourrait en mettre car tu dis que les roches volcaniques sont très fertiles?
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités