Retour Faire défiler Stop Mode automatique

Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsLe Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 11411
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 3456

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 10/01/18, 19:00

sicetaitsimple a écrit :
Et ce que j'ai surtout aimé, c'est qu'il dit en gros " Si vous n'y croyez pas (au calendrier lunaire), notez simplement quand vous semez et si ça ne donne pas de bons résultats, vérifiez ensuite si vous n'étiez pas par hasard sur un jour pas favorable quand vous avez semez". J'aime bien être convaincu (si je le suis après avoir essayé) de cette façon là.[/i]


Puisqu'on en est au clarification : je précise que c'est à cette affirmation, reprise ci-dessus, et à elle seule - pas au contenu de la vidéo - que j'essayais d'apporter une nuance, en soulignant que je la trouve insuffisante. Si tu veux, le "raisonnement" est, pour moi, bancal. Et il prête à des dangers d'erreurs d'interprétation (très précisément : attribuer une causalité à ce qui pourrait n'être qu'une coïncidence).

Ceci dit, il faut noter, bien sûr. Pour 36 autres bonnes raisons. Ayant le plus grand mal à me discipliner en la matière ou à retrouver ce que j'ai noté, je me suis doté, à l'automne, d'un répertoire et je note, sous la lettre du légume en question, les 2 ou 3 données qui m'intéressent. Exemple, lettre A : "Ail - variété X, plantée le XX du mois YY, à tel endroit - les étiquettes s'effacent, s'arrachent, s'envolent...". Et je tire un trait. Comme cela, je retrouve très vite. Bon la saison n'a que commencé, en octobre ou novembre pour l’ail. On va voir si cette fois, je tiens mes bonnes résolutions ( les visiteurs ne cessent de me poser des questions - variété ? semé quand ? etc). Et cela permettra, en effet, en plus, de croiser, si on veut avec un calendrier lunaire.
1 x

sicetaitsimple
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1890
Inscription : 31/10/16, 18:51
Localisation : Basse Normandie
x 320

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar sicetaitsimple » 10/01/18, 19:05

nico239 a écrit :
Plus pratiquement (j’en avais déjà parlé .... avant je ne sais plus où) j’ai été interpelé par sa remarque sur le fait de retirer le foin au printemps pour que la terre se réchauffe plus vite.
Genre de truc très gonflant pour un paresseux d’autant plus qu’il faudrait le remettre 8 ou 10 semaines plus tard....



Soyons précis!
Dans son système de culture et sous serre, il dit qu'il faut "dépailler" pour planter vers la mi-février (donc encore en hiver) car sinon le sol ne se réchauffe pas assez vite.
0 x
sicetaitsimple
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1890
Inscription : 31/10/16, 18:51
Localisation : Basse Normandie
x 320

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar sicetaitsimple » 10/01/18, 19:23

Did67 a écrit :
sicetaitsimple a écrit :
Et ce que j'ai surtout aimé, c'est qu'il dit en gros " Si vous n'y croyez pas (au calendrier lunaire), notez simplement quand vous semez et si ça ne donne pas de bons résultats, vérifiez ensuite si vous n'étiez pas par hasard sur un jour pas favorable quand vous avez semez". J'aime bien être convaincu (si je le suis après avoir essayé) de cette façon là.[/i]


.......... Si tu veux, le "raisonnement" est, pour moi, bancal. Et il prête à des dangers d'erreurs d'interprétation (très précisément : attribuer une causalité à ce qui pourrait n'être qu'une coïncidence).



Ah mais il est scientifiquement totalement bancal, j'en suis bien d'accord! C'est juste une manière que je trouve "élégante" (faites comme vous faites d'habitude, et regardez ensuite) d'instiller un doute et que chacun fasse son expérience s'il en a envie.

Mais j'ai bien écrit " si je dois être convaincu après avoir essayé".

Partant d'une position où je n'en crois rien, c'est au moins une certaine preuve d'ouverture d'esprit de ma part!
0 x
Avatar de l’utilisateur
Julienmos
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 574
Inscription : 02/07/16, 22:18
Localisation : l'eau reine
x 141

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Julienmos » 10/01/18, 19:40

Did67 a écrit :Exemple, lettre A : "Ail - variété X, plantée le XX du mois YY, à tel endroit - les étiquettes s'effacent, s'arrachent, s'envolent...". Et je tire un trait. Comme cela, je retrouve très vite.


je profite de ça pour une toute petite question, j'ai planté mes bulbes d'ail (blanc) le 2 novembre dernier.

Actuellement ils sont sortis de terre et font déja environ 5 cm de haut. Sûrement à la faveur de ce mois de janvier très (trop) doux.

Est-il possible qu'ils résistent si une période de gel arrive ?
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 11411
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 3456

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 10/01/18, 19:52

Oui. Des plants qui s'étaient développés spontanément (des têtes oubliées) avant ont bien passé la période neigeuse qu'on a eu...

Les bulbes plantés en novembre je crois, chez moi, pointent tout juste !
1 x

Moindreffor
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 484
Inscription : 27/05/17, 22:20
x 153

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Moindreffor » 10/01/18, 22:20

sicetaitsimple a écrit :
Did67 a écrit :Ah mais il est scientifiquement totalement bancal, j'en suis bien d'accord! C'est juste une manière que je trouve "élégante" (faites comme vous faites d'habitude, et regardez ensuite)d'instiller un doute et que chacun fasse son expérience s'il en a envie.
Mais j'ai bien écrit " si je dois être convaincu après avoir essayé".
Partant d'une position où je n'en crois rien, c'est au moins une certaine preuve d'ouverture d'esprit de ma part!

pour moi instiller un doute c'est d'aller à l'inverse de ce qui est établi, Didier a instiller un doute sur la nécessité de travailler le sol, puis il a démontré que ce doute était fondé et même plus que cela
là on ne remet rien en cause, on laisse à penser que ça pourrait et on ne cherche nullement à le prouver, donc pour moi on laisse s'installer la croyance

je ne parle bien sûr que de l'usage d'un calendrier lunaire, aucun autre avis sur la vidéo que je n'ai effectivement pas regardée, chaque année Rustica fait une offre promotionnelle au moment de la sortie du calendrier lunaire, y a-t-il lien de cause à effet, est-ce qu'apporter un peu de Magie ne doperait-il pas un peu les ventes?

c'est juste que depuis la nuit des temps l'Homme vit en accord avec la Nature, tout son savoir est basé sur l'observation de la Nature, et donc si la Lune avait un effet sur les plantes, je pense que l'Homme l'aurait exploité depuis bien longtemps, mais tout cela ne fait-il pas partie de notre irrationalisme intrinsèque, notre besoin de mystérieux, de mystique

après, cultiver avec la Lune, ne fera de mal ni au jardinier, ni à la plante, ni à l'environnement donc libre à chacun d'essayer, mais je n'en ferai pas la promotion
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)
sicetaitsimple
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1890
Inscription : 31/10/16, 18:51
Localisation : Basse Normandie
x 320

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar sicetaitsimple » 10/01/18, 22:48

Moindreffor a écrit : aucun autre avis sur la vidéo que je n'ai effectivement pas regardée,


Et bien oublie mes commentaires d'accompagnement et regarde la, on en reparlera après!
0 x
Avatar de l’utilisateur
nico239
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 901
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 122

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar nico239 » 11/01/18, 14:28

sicetaitsimple a écrit :
nico239 a écrit :
Plus pratiquement (j’en avais déjà parlé .... avant je ne sais plus où) j’ai été interpelé par sa remarque sur le fait de retirer le foin au printemps pour que la terre se réchauffe plus vite.
Genre de truc très gonflant pour un paresseux d’autant plus qu’il faudrait le remettre 8 ou 10 semaines plus tard....



Soyons précis!
Dans son système de culture et sous serre, il dit qu'il faut "dépailler" pour planter vers la mi-février (donc encore en hiver) car sinon le sol ne se réchauffe pas assez vite.


Tu penses qu’à l’extérieur il ne faut pas en faire autant?
Quitte à décaler de 1 ou 2 mois?
Je ne sais plus où j’en avais entendu parler de cette problématique de réchauffement du sol...
Bref il me semble bien que le problème va se poser... et ça me Image Image
0 x
«Un outil qui ne consomme pas d'énergie et qui respecte les sols c'est quoi? Ben c'est un outil qui fait rien» (citation conférence François Mulet)
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 11411
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 3456

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 11/01/18, 14:53

J'ai écrit quelque part que c'était un des gros défauts de la phénoculture, et plus largement, car cela n'est pas réservé au foin, au jadrinage sous couvert permanent (de foin, de pailles, de lasagnes, de feuilles mortes, de sciures...)...

Là où la saison est courte (montagne, nord), cela peut être critique...

Pour moi, il n'y a que 3 types de réactions (qu'on peut panacher).

a) Pratiquer le zen et attendre... Elle a ma faveur pour une part de la production (notamment les légumes destinés à être stockés - céleris, choux, etc...)

b)Travailler un peu pour préparer des plants (sous serre, châssis ou dans la maison) en godets, le temps que le sol couvert se réchauffe un peu et installer les plants (avec moins de retard à l'arrivée - voire un retard négligeable... Ce sera la "tactique générale", aussi en raison des limaces...

J'attends l'arrivée des vérins pour automatiser l'ouverture / fermeture de mon châssis.

c) découvrir / planter ou semer / recouvrir... Je n'envisage pas. Mais si on ne peut gérer l'impatience, ou si on recherche un peu "plus haut degré d'auto-suffisance avec une plus grande variété de légumes" - ce qui est défendable !), ou encore si par manque de surface, il faut "caser" deux cycles de légumes, peut-être faut-il l'envisager ? Au moins en partie...

Je vais essayer, cette année (j'en ai déjà acheté - c'est cher, j'ai profité des soldes d'automne sur un site internet) des bâches noires à base de céréales, biodégradables, avec l'idée (non validée à ce jour - c'est une idée dans ma tête) de : a) couvrir le foin tel qu'il est à la sortie de l'hiver ; b) attendre un peu que cela se réchauffe (un ou deux mois) là-dessous ; c) remettre un peu de foin (pour "enterrer" la bâche dans l'idée qu'elle se "biodégrade" - je ne connais absolument pas la vitesse de ce processus, mais je pense que l'humidité l'accélèrera grandement) ; d) planter dedans. Le gros risque : l'étanchéité pendant trop longtemps, frein à la nitrification déjà ralentie par le froid !
1 x
Avatar de l’utilisateur
phil12
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 130
Inscription : 05/10/09, 13:58
Localisation : Occitanie
x 18
Contact :

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar phil12 » 11/01/18, 15:08

Bonjour Didier ,

Tu as oublié l'option D > déménager dans le sud ! :cheesy:

Je pense quand même que l'option phéno ou on couvre sur 1m 20 de large et ou on peut garder par exemple 1 m libre de chaque coté des planches des surfaces captatrices , cela fait un bon compromis c'est plus propice qu' un paillage global de la parcelle comme on le voit faire très souvent .

Bien sûr si on a la place de garder des passages aussi importants .

C'est ma stratégie comme cela je garde des bandes en herbes qui me servent par la suite en les fauchant partiellement de réservoir d'azote ou d'abris de biodiversité sur celles que je conserve .
0 x
Conseil en énergie durable de la construction
http://www.philippeservices.net/


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : denis17, Google [Bot] et 2 invités

Recherches populaires