Retour Faire défiler Stop Mode automatique

Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsLe Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Avatar de l’utilisateur
Julienmos
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 569
Inscription : 02/07/16, 22:18
Localisation : l'eau reine
x 139

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Julienmos » 10/10/17, 20:20

sicetaitsimple a écrit :C'est effectivement un des inconvénients de la couverture épaisse en été, les "petites pluies" n'ont quasiment aucun effet car elles sont captées par le foin.


vrai, mais normalement l'épaisse couche de foin préconisée par Didier conserve très longtemps l'humidité du sol (réserve utile) et permet même de s'abstenir totalement d'arroser.
1 x

Avatar de l’utilisateur
Julienmos
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 569
Inscription : 02/07/16, 22:18
Localisation : l'eau reine
x 139

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Julienmos » 10/10/17, 20:33

paysan.bio a écrit :sur terrain "activé", j'enlève le foin en le poussant vers le passage.
je plante. quand le stade de récolte est arrivé, ou juste après la récolte, je remets du foin.je laisse tranquille un moment et je recommence.

le truc est de regarder la terre nue.
tant qu'elle reste souple et qu'on peut y enfoncer la main sans forcer, il n'y a rien à faire.
si elle durcit, ça veut dire que le terrain n'est pas assez activé.


un peu de mal à piger ta phénoculture...

faut-il comprendre que ton jardin n'est mulché que quand il n'y a pas de légumes en place ? que tu ôtes la couche de foin avant de semer, planter... et que tu ne remets du foin qu'après la récolte? donc, en saison, ton sol est "à nu" entre les légumes?

si tel est le cas, tu perds tout le bénéfice de la couverture du sol (préserver l'humidité, étouffer les adventices etc) et ce, justement à l'époque où ce foin est le plus utile (puisqu'en automne hiver, il ne se décompose que très peu) ???

mais sans doute j'ai mal compris...

quand à "enfoncer la main" dans une terre dont tu as dit qu'elle est de nature argileuse, là je ne comprends plus du tout. En tout cas chez moi j'aurais du mal à le faire...
Dernière édition par Julienmos le 10/10/17, 20:36, édité 1 fois.
1 x
sicetaitsimple
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1877
Inscription : 31/10/16, 18:51
Localisation : Basse Normandie
x 310

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar sicetaitsimple » 10/10/17, 20:35

Julienmos a écrit :
sicetaitsimple a écrit :C'est effectivement un des inconvénients de la couverture épaisse en été, les "petites pluies" n'ont quasiment aucun effet car elles sont captées par le foin.


vrai, mais normalement l'épaisse couche de foin préconisée par Didier conserve très longtemps l'humidité du sol (réserve utile) et permet même de s'abstenir totalement d'arroser.


C'est exact, ça conserve l'humidité du sol beaucoup plus longtemps dans la saison. S'abstenir complètement d'arroser ne me parait pas forcément une technique optimale, sauf si bien entendu on n'a pas d'eau disponible ce qui peut être le cas.
0 x
Avatar de l’utilisateur
nico239
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 896
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 120

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar nico239 » 10/10/17, 21:08

phil12 a écrit :Bonjour tout le monde ,

Une question pour certains aussi sotte que grenue , si ( quand j'ai besoin d'arroser ) j'utilise le mode feignant à l'ancienne du tourniquet ou arroseur ou sprinkler comme Did (je ne connais pas la définition technologique de l'objet , un peu comme ma femme qui flitoxe quand elle utilise une bombe insecticide :-) )
Cela pose t'il un problème ou des problèmes, taches, moisissures , oïdium ....( je ne parle pas de tomates mais de haricots , cucurbitacées ,salades par exemple en créant des carrés dédiés a ce mode d'arrosage ?

- bien sûr avec la variante eau > chlorée
- et sans chlore

Arrosage bien sûr effectué aux bonnes heures .

Car c'est peut être moins fastidieux qu'installer et déplacer les goutte à goutte .

Feu à volonté ( déjà que je suis cette année plutôt pailleux je continue mes provocations ! )


Perso je suis exclusivement à l'aspersion... et no soucy à ce jour

MAIS

Je suis dans le sud sur un versant exposé sud avec un excellent ensoleillement et il y a toujours un peu d'air donc cela compense nettement l'humidité que j'impose aux feuilles en tous genres.

Cet avis est donc à moduler en fonction de ton environnement propre
0 x
«Un outil qui ne consomme pas d'énergie et qui respecte les sols c'est quoi? Ben c'est un outil qui fait rien» (citation conférence François Mulet)
Avatar de l’utilisateur
nico239
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 896
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 120

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar nico239 » 10/10/17, 21:12

sicetaitsimple a écrit :
nico239 a écrit :
sicetaitsimple a écrit :
Tu as raison, ma foi j'avoue que je ne sais pas quoi penser....

Je vais au moins attendre 3 ans d'ici là j'aurai le temps de constater les améliorations ou pas.



C'est bien entendu toi qui vois, si tu as la patience d'attendre 3 ans (sans garantie) pourquoi pas. Je suggérais juste d'au moins essayer rapidement une technique différente sur quelques dizaines de m2, sans garantie non plus.


Oui pourquoi pas aussi....

J'ai planté de la phacélie pour tester son action sur le sol à un endroit pourquoi pas un peu me retrousser les manches au printemps pour réaliser un autre test de grelinette à un autre endroit par exemple... je vais y réfléchir Image
0 x
«Un outil qui ne consomme pas d'énergie et qui respecte les sols c'est quoi? Ben c'est un outil qui fait rien» (citation conférence François Mulet)

Avatar de l’utilisateur
nico239
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 896
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 120

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar nico239 » 10/10/17, 21:28

Julienmos a écrit :
paysan.bio a écrit :sur terrain "activé", j'enlève le foin en le poussant vers le passage.
je plante. quand le stade de récolte est arrivé, ou juste après la récolte, je remets du foin.je laisse tranquille un moment et je recommence.

le truc est de regarder la terre nue.
tant qu'elle reste souple et qu'on peut y enfoncer la main sans forcer, il n'y a rien à faire.
si elle durcit, ça veut dire que le terrain n'est pas assez activé.


un peu de mal à piger ta phénoculture...

faut-il comprendre que ton jardin n'est mulché que quand il n'y a pas de légumes en place ? que tu ôtes la couche de foin avant de semer, planter... et que tu ne remets du foin qu'après la récolte? donc, en saison, ton sol est "à nu" entre les légumes?


J'utilise ce dialogue pour l'étayer avec la découverte de la phénoculture PRATIQUE

Effectivement le foin c'est bien à condition de savoir s'en passer parfois...

Pour les semis direct : point de foin
Quitte à le remettre une fois que tout ce petit monde a grandi ... ce qui peut s'avérer particulièrement délicat ou ch....... bref pas pour les paresseux

Raison pour laquelle je fait des mini sillons que je refermerai le moment venu sans m'enquiquiner plus que cela (enfin c'est mon plan)

Pour récolter les patates faut aussi virer le foin...

Au printemps le foin est un frein pour le réchauffement de la terre...
DONC
En théorie faudrait sinon virer au moins diminuer nettement l'épaisseur de la couche pour que la terre se réchauffe plus vite puis en rajouter ensuite....

Là aussi cela fait de la manutention.... à laquelle les paresseux (dont moi) peuvent se montrer allergiques....

Par rapport à
«sur terrain "activé", j'enlève le foin en le poussant vers le passage.
je plante. quand le stade de récolte est arrivé, ou juste après la récolte, je remets du foin.je laisse tranquille un moment et je recommence.»

Cela fait encore beaucoup de travail sans compter que certains légumes mettent 9 mois à parvenir à maturité.... cela fait beaucoup de temps passé en terre nue non? dont les mois estivaux avec une sacré évaporation à la clé non?

Mais bon cela dépend aussi de la surface dont on dispose et qu'on peut laisser en jachère phénocultée.
0 x
«Un outil qui ne consomme pas d'énergie et qui respecte les sols c'est quoi? Ben c'est un outil qui fait rien» (citation conférence François Mulet)
sicetaitsimple
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1877
Inscription : 31/10/16, 18:51
Localisation : Basse Normandie
x 310

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar sicetaitsimple » 10/10/17, 21:51

nico239 a écrit :
J'ai planté de la phacélie pour tester son action sur le sol à un endroit pourquoi pas un peu me retrousser les manches au printemps pour réaliser un autre test de grelinette à un autre endroit par exemple... je vais y réfléchir Image


L'idée, que je ne veux en aucun cas imposer, c'est dans un contexte initial visiblement un peu compliqué de multiplier les expériences y compris sur quelques m2 pour voir ce qui semble marcher ou pas.

C'est bien entendu extensible à bien autres cas que le tien.

Étendre 20cm de foin sur une prairie naturelle bien poussante dans un sol relativement équilibré, ça va marcher à tous les coups et rapidement, enfin je pense.

Mais on n'est pas à tous les coups dans ce cas là, et là il faut réfléchir à des "stratégies" de transition.
0 x
paysan.bio
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 333
Inscription : 07/03/17, 08:50
x 194

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar paysan.bio » 11/10/17, 08:24

nico239 a écrit :Là aussi cela fait de la manutention.... à laquelle les paresseux (dont moi) peuvent se montrer allergiques....

Par rapport à
«sur terrain "activé", j'enlève le foin en le poussant vers le passage.
je plante. quand le stade de récolte est arrivé, ou juste après la récolte, je remets du foin.je laisse tranquille un moment et je recommence.»

Cela fait encore beaucoup de travail sans compter que certains légumes mettent 9 mois à parvenir à maturité.... cela fait beaucoup de temps passé en terre nue non? dont les mois estivaux avec une sacré évaporation à la clé non?

Mais bon cela dépend aussi de la surface dont on dispose et qu'on peut laisser en jachère phénocultée.


en fait, la terre ne reste pas nue longtemps quand j'enlève le foin.
en peu de temps les annuelles couvrent le sol
contrairement à ce que je pensais au début, elles ne semblent pas faire de concurrence.

tirer le foin de la planche de culture au passage n'est pas vraiment du boulot.

je vous avais dit que quand je commencerai à parler de ce stade ça ferait polémique

je ne prétends absolument pas que c'est comme ça qu'il faut faire.
c'est juste un retour d'expérience sur ce à quoi j'aboutis avec mon raisonnement qui ,vous l'avez compris, est empirique.
1 x
paysan.bio
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 333
Inscription : 07/03/17, 08:50
x 194

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar paysan.bio » 11/10/17, 08:36

sicetaitsimple a écrit :
Étendre 20cm de foin sur une prairie naturelle bien poussante dans un sol relativement équilibré, ça va marcher à tous les coups et rapidement, enfin je pense.

Mais on n'est pas à tous les coups dans ce cas là, et là il faut réfléchir à des "stratégies" de transition.


tu as compris le problème. je suis intervenu sur le forum à cause de ça.
au départ ,juste pour mettre en garde.
après pour aider à trouver des solutions afin de ne pas être déçu.

il faut toujours que vous gardiez à l'esprit que les résultats qu'on obtient avec la phénoculture sont impressionnants.
même avec de l'expérience j'ai encore de très bonnes surprises
2 x
Avatar de l’utilisateur
nico239
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 896
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 120

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar nico239 » 11/10/17, 13:38

paysan.bio a écrit :en fait, la terre ne reste pas nue longtemps quand j'enlève le foin.
en peu de temps les annuelles couvrent le sol
contrairement à ce que je pensais au début, elles ne semblent pas faire de concurrence.



C'est ce que j'évoquais je ne sais plus où.... le foin et/ou... couvert naturel...

Quand je vois la prairie et les 50 à 80 cm d'herbes hautes je me dis que j'ai sous la main le couvert idéal....

Reste à le prouver et à savoir si semer au milieu sera productif...
Et si oui reste à le clôturer (eh oui les lapins sont toujours là)
Et reste à l'arroser :mrgreen: bref encore du boulot mais il est certain que je ferai le test
0 x
«Un outil qui ne consomme pas d'énergie et qui respecte les sols c'est quoi? Ben c'est un outil qui fait rien» (citation conférence François Mulet)


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Thouvenel et 2 invités

Recherches populaires