Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Avatar de l’utilisateur
Adrien (ex-nico239)
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9845
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 2147

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Adrien (ex-nico239) » 16/03/22, 09:36

Rajqawee a écrit :
Adrien (ex-nico239) a écrit :Ça va bientôt me tomber dessus avec les patates...

Sinon il y a un autre truc qui va tomber sur le dos des particuliers... me demande comment ils vont faire en ville

Tri des déchets: le compost va devenir obligatoire en 2024
https://www.francesoir.fr/societe-envir ... re-en-2024


Je le faisais quand j'étais à Ajaccio, en appartement. Je "produisais" 40L de déchets de cuisine par semaine, que j'amenais aux jardins partagés. je les enfouissaient dans mes bacs surélevés.
D'autres amis le faisaient sur leur balcon : en fait, avec une bonne quantité de vers, la matière se minéralise très, très vite, et le volume final est négligeable, de l'ordre de "je dois le vider tous les 2 mois", pour un contenant de 30 à 40L.
Il y'avait aussi des composteurs "communs" au bas de certains immeubles.

Autre exemple, en Sardaigne, le ramassage des déchets verts "humido" se faisait directement à la porte, par les services classiques qui ramassaient également le reste des déchets.

Le plus gros frein, c'est la répugnance des personnes qui n'ont pas/plus l'habitude de gérer leurs déchets. Pour beaucoup, manipuler des matières en décomposition leur demande un sacré effort.


Tant mieux si cela peut fonctionner en milieu urbain
0 x

Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 20362
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 8678

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Did67 » 16/03/22, 10:11

A Strasbourg aussi, le compostage collectif en bas des immeubles s'est développé, avec parfois, quand le "gazon" était assez grand, un jardin...

Je pense que la collecte séparée est une autre option qui restera "légale" ?

Et il va falloir que je relance mon idée de "périmètres maraichers péri-urbains avec traitement de surface" !!!
0 x
Rajqawee
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1322
Inscription : 27/02/20, 09:21
Localisation : Occitanie
x 577

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Rajqawee » 16/03/22, 10:23

En tout cas, la collecte séparée "commune" (genre comme pour le tri, un gros bac enlevable par camion-grue) me paraît assez facilement exploitable (terreau pour la municipalité, épandage dans des champs voisins...)

Comme d'habitude, le gros challenge sera sur les grandes villes : elles consomment tout plus qu'elles ne produisent, sauf pour les déchets !
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 20362
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 8678

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Did67 » 16/03/22, 10:42

En effet.

Je ne sais plus si j'ai partagé ici mon idée comme quoi, les villes sont devenues des "cancers" de nos civilisations. Elles "siphonnent" tout autour d'elles. Créent des déserts médicaux, des terroirs vides (services, activités économiques... qui meurent. Et elles agrègent tout ce qui est nuisible : bruit, déchets, particules... D'où sans doute les réactions de rejet violant du "corps" (le pays)...

Cela a tout de la tumeur !

Comme pour le cancer, le mécanisme de base - les cellules doivent se renouveler, c'est naturel - n'est plus maitrisé. Il est "perverti" : elles le font trop, anarchiquement. Les villes ont des fonctions : religieuses, intellectuelles, centre de connaissances, administratives... Mais quand elles deviennent trop importantes, ce sont des tumeurs qui tuent le corps (la région, le pays)... Les artères se bouchent...

Il est donc urgent de "commencer à déconstruire les villes"...
1 x
Rajqawee
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1322
Inscription : 27/02/20, 09:21
Localisation : Occitanie
x 577

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Rajqawee » 16/03/22, 10:55

Did67 a écrit :En effet.

Je ne sais plus si j'ai partagé ici mon idée comme quoi, les villes sont devenues des "cancers" de nos civilisations. Elles "siphonnent" tout autour d'elles. Créent des déserts médicaux, des terroirs vides (services, activités économiques... qui meurent. Et elles agrègent tout ce qui est nuisible : bruit, déchets, particules... D'où sans doute les réactions de rejet violant du "corps" (le pays)...

Cela a tout de la tumeur !

Comme pour le cancer, le mécanisme de base - les cellules doivent se renouveler, c'est naturel - n'est plus maitrisé. Il est "perverti" : elles le font trop, anarchiquement. Les villes ont des fonctions : religieuses, intellectuelles, centre de connaissances, administratives... Mais quand elles deviennent trop importantes, ce sont des tumeurs qui tuent le corps (la région, le pays)... Les artères se bouchent...

Il est donc urgent de "commencer à déconstruire les villes"...


Après tout mon cheminement sur l'écologie et la place de l'humain dans l'environnement, j'en suis arrivé à la même conclusion. Si on veut réduire nos consommations (énergetiques, d'espace, etc), l'existence même des grandes villes est incompatible. Ca génère tout simplement plus de problèmes que ça n'en résout.
Il doit y'avoir une taille critique à trouver : de l'ordre de 20 ou 30000 habitants maximum? Disons une taille suffisante pour "amortir" les infrastructures communes (piscine, bibliothèque, salle de spectacle), sans avoir besoin de les dédoubler sur place au vu de la population.
0 x

Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5830
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 956

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Moindreffor » 16/03/22, 12:04

Rajqawee a écrit :Le plus gros frein, c'est la répugnance des personnes qui n'ont pas/plus l'habitude de gérer leurs déchets. Pour beaucoup, manipuler des matières en décomposition leur demande un sacré effort.

il ne faut pas abuser, le gros de l manipulation se fait quand se n'est pas encore en décomposition, après un certain temps de décomposition, et si on ajoute un peu de matière sèche, l'aspect est correct

faudra juste donner de belles recettes sur youtube :mrgreen: , une belle vague de vidéos en perspective :mrgreen:
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)
Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5830
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 956

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Moindreffor » 16/03/22, 12:07

Rajqawee a écrit :En tout cas, la collecte séparée "commune" (genre comme pour le tri, un gros bac enlevable par camion-grue) me paraît assez facilement exploitable (terreau pour la municipalité, épandage dans des champs voisins...)

Comme d'habitude, le gros challenge sera sur les grandes villes : elles consomment tout plus qu'elles ne produisent, sauf pour les déchets !

ça existe déjà dans pas mal d'endroit, sauf que, comme à chaque fois cela à un coup bien supérieur à ce que ça peut rapporter, donc pas une vraie solution pour moi
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 20362
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 8678

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Did67 » 16/03/22, 12:48

C'est à la base, un problème technique : les camions qui collectent plusieurs types de "déchets" séparément existent... Simplement, le système s'est monté à courte-vue, avec des camions simples ; une seule sorte de poubelles, tout mélangé et on crame !

Aujourd'hui, c'est sûr, il y a un coût à changer tout ça !

Il n'y a pas nécessairement, dans un système bine conçu, un surcoût énorme !

Après, on peut "rêver", avec d'autres systèmes participatifs : les gens amènent et repartent avec des légumes produits, etc... Mais là encore, on en revient aux "grandes villes" vs "petites villes"... Si seulement "planifier" n'était pas un gros mot !!!
0 x
Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5830
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 956

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Moindreffor » 16/03/22, 14:24

Did67 a écrit :Après, on peut "rêver", avec d'autres systèmes participatifs : les gens amènent et repartent avec des légumes produits, etc... Mais là encore, on en revient aux "grandes villes" vs "petites villes"... Si seulement "planifier" n'était pas un gros mot !!!

il faut surtout réhumaniser, et ça c'est un vrai changement de société, arrêter l'individualisme, ce n'est pas gagné :mrgreen:
1 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)
Avatar de l’utilisateur
Adrien (ex-nico239)
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9845
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 2147

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Adrien (ex-nico239) » 16/03/22, 14:41

Moindreffor a écrit :
Did67 a écrit :Après, on peut "rêver", avec d'autres systèmes participatifs : les gens amènent et repartent avec des légumes produits, etc... Mais là encore, on en revient aux "grandes villes" vs "petites villes"... Si seulement "planifier" n'était pas un gros mot !!!

il faut surtout réhumaniser, et ça c'est un vrai changement de société, arrêter l'individualisme, ce n'est pas gagné :mrgreen:


:!: :!: :!:
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Majestic-12 [Bot] et 23 invités