Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Avatar de l’utilisateur
Adrien (ex-nico239)
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9655
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 2052

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Adrien (ex-nico239) » 18/11/21, 15:05

Did67 a écrit :
Adrien (ex-nico239) a écrit :
Le petit coup de boost pour les réveiller aussi... de mémoire il y a eu des assistances plus réactives non?


Tu parles du passage sur tondre son gazon ???

Je l'aime bien et je le place chaque fois que j'y pense. C'est le côté typiquement français que je moque : "que fait le gouvernement ?", "c'est la faute aux agriculteurs !"... Je sais que quand il y a 100 personnes dans la salle, 10 vivent en appartement, sur les 90 qui restent, 89 tondent leur pelouse. Alors je sais que cela va jeter un sérieux malaise. Mais je ne me sens jamais aussi libre que quand j'égratigne comme ça... Sinon, c'est trop simple - la faute aux agriculteurs ou au gouvernement...

Malheureusement, la gars n'avait pas de seconde caméra fixe pour prendre des images de la salle...

C'était studieux ! Mais il y a eu des rigolades aussi... C'est une association très structurée...

Même Guy a raison, je ne suis pas Keith Richards non plus, je ne grimpe pas aux cocotiers !
https://www.lesacdechips.com/2017/05/08 ... n-cocotier



Oui quand tu montes un un tantinet la sono... les Sex Pistols n’ont qu’à bien se tenir :mrgreen:

Ah j’ai retrouvé (un bon repas portant conseil) le très bon passage que j’ai trouvé très illustatif c’est «le coup de l’âne» : excellente illustration de l’intérêt du foin
0 x

Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 20103
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 8590

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Did67 » 18/11/21, 16:28

Adrien (ex-nico239) a écrit :... le très bon passage que j’ai trouvé très illustatif c’est «le coup de l’âne» : excellente illustration de l’intérêt du foin


Je suis content d'être passé à une version moins "frontale" - dans les premiers temps, je m'adressais au public, en concluant "ce qu'un âne sait, vous devriez le savoir !"... C'était une façon un peu trop stigmatisante de "secouer" le public.
0 x
Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5663
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 922

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Moindreffor » 18/11/21, 17:11

Did67 a écrit :
Adrien (ex-nico239) a écrit :... le très bon passage que j’ai trouvé très illustatif c’est «le coup de l’âne» : excellente illustration de l’intérêt du foin


Je suis content d'être passé à une version moins "frontale" - dans les premiers temps, je m'adressais au public, en concluant "ce qu'un âne sait, vous devriez le savoir !"... C'était une façon un peu trop stigmatisante de "secouer" le public.

certains cassent des guitares, toi tu as pu casser à la façon de Brice, pour finalement trouver ton style :mrgreen: :mrgreen:
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)
Avatar de l’utilisateur
Doris
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1311
Inscription : 15/11/19, 17:58
Localisation : Landes
x 339

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Doris » 18/11/21, 18:48

Adrien (ex-nico239) a écrit :
Doris a écrit :
Moindreffor a écrit :dans une situation moins savane que penses-tu de petits tubes genre mini-motte?

Sans vouloir parler à la place d'Adrien, mais j'ai fait ça pour les carottes. C'est bien, même si moi je n'ai pas persévéré dans cette voie, c'est juste que depuis le printemps je réussis quasiment tous mes semis en direct (enfin!!!!! Quel combat entre mon sol sableux, les oiseaux qui gratte le paillage, les petits rongeurs, qui font la foire ......, mais j'ai trouvé la solution, paraît-il), et je n'avais pas besoin de cette béquille cette année


Quelle solution?

Et bien, c'est de la multistrategie:
1) mon sable, même très amélioré, reste très drainant, j'utilise du coup du compost bien mûr en surface, plus un voile mouillé, jusqu'à la levé, s'il fait méga chaud et sec
2) pour éviter le grattage des oiseaux, j'enlève le paillage, et le compost les fait moins gratter, que le sol nu et le paillage à proximité.
3) contre les rongeurs : mes chats s'en occupent, et la surface avec le compost leur plaît moins que le paillage, de toute façon.
Avec tout ça, j'ai eu de très bonne levé, depuis le printemps.
0 x
"N'entre qu'avec ton cœur, n'apporte rien du monde.
Et ne raconte pas ce que disent les gens"
Edmond Rostand
VetusLignum
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1440
Inscription : 27/11/18, 23:38
x 496

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par VetusLignum » 18/11/21, 19:19

Did67 a écrit :
Adrien (ex-nico239) a écrit :... le très bon passage que j’ai trouvé très illustatif c’est «le coup de l’âne» : excellente illustration de l’intérêt du foin


Je suis content d'être passé à une version moins "frontale" - dans les premiers temps, je m'adressais au public, en concluant "ce qu'un âne sait, vous devriez le savoir !"... C'était une façon un peu trop stigmatisante de "secouer" le public.


Pour ma part, je trouve votre discours très pertinent, et j’aime beaucoup vos provocations.

Quelques petites réserves cependant

1) Il faudrait rappeler que les plantes que nous cultivons pour produire des légumes sont des plantes sauvages sélectionnées par l’homme pour leurs qualités, elles ont été sélectionnées dans des condition spécifiques, et souvent, dans des sols très fumés. Ainsi, il n’est pas évident que ces plantes poussent correctement dans notre sol (elle pourraient ne pas très bien se mycorhizer par exemple). Il y a peut-être du travail à faire sur la sélection des variétés.

2) L’aggradation du sol par le foin (ou d’autres apports) peut prendre beaucoup de temps si on démarre sur du très mauvais sol (comme du sol de remblais). Il pourrait être pertinent, dans ces conditions, de faire au début des apports de fumier, pour lancer plus rapidement la machine et ne pas se décourager.

3) La biodiversité désirable peut tarder à s’installer si par exemple le jardin est isolé (de la nature) en ville, sans corridors biologiques.

4) Je pense que retourner le sol 1 fois tous les 5 ans pourrait permettre d’homogénéiser le taux de matière organique sur la profondeur travaillée, ce qui aurait pour effet, à terme, d’augmenter l’épaisseur de sol riche en matière organique, et ainsi, la fertilité du sol, et surtout, sa réserve en eau. La récolte des pommes de terre en donne l’opportunité.

5) Je ne suis pas tout à fait d’accord sur l’inutilité des épigés. Je pense que, même s’ils ne font pas de trous dans la terre, ils ont une utilité dans la dégradation de la matière organique. Les anéciques certes creusent des trous, mais mangent des bactéries plutôt que la matière organique elle-même. On n’accuse pas les coccinelles d’être inutiles parce qu’elles ne font pas de trous.
0 x

Avatar de l’utilisateur
Adrien (ex-nico239)
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9655
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 2052

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Adrien (ex-nico239) » 18/11/21, 20:02

Did67 a écrit :
Adrien (ex-nico239) a écrit :... le très bon passage que j’ai trouvé très illustatif c’est «le coup de l’âne» : excellente illustration de l’intérêt du foin


Je suis content d'être passé à une version moins "frontale" - dans les premiers temps, je m'adressais au public, en concluant "ce qu'un âne sait, vous devriez le savoir !"... C'était une façon un peu trop stigmatisante de "secouer" le public.


Ok c’est bien trouvé en tous cas
0 x
Avatar de l’utilisateur
Adrien (ex-nico239)
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9655
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 2052

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Adrien (ex-nico239) » 18/11/21, 20:03

Doris a écrit :
Adrien (ex-nico239) a écrit :
Doris a écrit :Sans vouloir parler à la place d'Adrien, mais j'ai fait ça pour les carottes. C'est bien, même si moi je n'ai pas persévéré dans cette voie, c'est juste que depuis le printemps je réussis quasiment tous mes semis en direct (enfin!!!!! Quel combat entre mon sol sableux, les oiseaux qui gratte le paillage, les petits rongeurs, qui font la foire ......, mais j'ai trouvé la solution, paraît-il), et je n'avais pas besoin de cette béquille cette année


Quelle solution?

Et bien, c'est de la multistrategie:
1) mon sable, même très amélioré, reste très drainant, j'utilise du coup du compost bien mûr en surface, plus un voile mouillé, jusqu'à la levé, s'il fait méga chaud et sec
2) pour éviter le grattage des oiseaux, j'enlève le paillage, et le compost les fait moins gratter, que le sol nu et le paillage à proximité.
3) contre les rongeurs : mes chats s'en occupent, et la surface avec le compost leur plaît moins que le paillage, de toute façon.
Avec tout ça, j'ai eu de très bonne levé, depuis le printemps.


Ah oui effectivement mais c’est bien finalement l’adversité a du bon parfois
0 x
Avatar de l’utilisateur
Adrien (ex-nico239)
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9655
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 2052

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Adrien (ex-nico239) » 18/11/21, 20:08

VetusLignum a écrit :
Did67 a écrit :
Adrien (ex-nico239) a écrit :... le très bon passage que j’ai trouvé très illustatif c’est «le coup de l’âne» : excellente illustration de l’intérêt du foin


Je suis content d'être passé à une version moins "frontale" - dans les premiers temps, je m'adressais au public, en concluant "ce qu'un âne sait, vous devriez le savoir !"... C'était une façon un peu trop stigmatisante de "secouer" le public.


Pour ma part, je trouve votre discours très pertinent, et j’aime beaucoup vos provocations.

Quelques petites réserves cependant

1) Il faudrait rappeler que les plantes que nous cultivons pour produire des légumes sont des plantes sauvages sélectionnées par l’homme pour leurs qualités, elles ont été sélectionnées dans des condition spécifiques, et souvent, dans des sols très fumés. Ainsi, il n’est pas évident que ces plantes poussent correctement dans notre sol (elle pourraient ne pas très bien se mycorhizer par exemple). Il y a peut-être du travail à faire sur la sélection des variétés.

2) L’aggradation du sol par le foin (ou d’autres apports) peut prendre beaucoup de temps si on démarre sur du très mauvais sol (comme du sol de remblais). Il pourrait être pertinent, dans ces conditions, de faire au début des apports de fumier, pour lancer plus rapidement la machine et ne pas se décourager.

3) La biodiversité désirable peut tarder à s’installer si par exemple le jardin est isolé (de la nature) en ville, sans corridors biologiques.

4) Je pense que retourner le sol 1 fois tous les 5 ans pourrait permettre d’homogénéiser le taux de matière organique sur la profondeur travaillée, ce qui aurait pour effet, à terme, d’augmenter l’épaisseur de sol riche en matière organique, et ainsi, la fertilité du sol, et surtout, sa réserve en eau. La récolte des pommes de terre en donne l’opportunité.

5) Je ne suis pas tout à fait d’accord sur l’inutilité des épigés. Je pense que, même s’ils ne font pas de trous dans la terre, ils ont une utilité dans la dégradation de la matière organique. Les anéciques certes creusent des trous, mais mangent des bactéries plutôt que la matière organique elle-même. On n’accuse pas les coccinelles d’être inutiles parce qu’elles ne font pas de trous.


Pour la 2 je ne sais pas si tu as suivi l’expérience du...... euh j’ai oublié le nom c’est justement un truc de remblais sur Marseille, Mulet les a suivi et j’ai écouté une longue vidéo sur eux mais me rappelle plus du tout le titre, ils y sont allés à la tonne de fumier mais il semblerait que cela ait bien fonctionné

Ah tiens pour la 5 je me faisais aussi la même remarque, je trouvais injuste le matraquage dont ils sont l’objet mais ceci dit sans savoir s’il était complètement justifié ou seulement en partie.
0 x
Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5663
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 922

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Moindreffor » 18/11/21, 21:36

Adrien (ex-nico239) a écrit :Ah tiens pour la 5 je me faisais aussi la même remarque, je trouvais injuste le matraquage dont ils sont l’objet mais ceci dit sans savoir s’il était complètement justifié ou seulement en partie.

ils décomposent la MO mais pour se multiplier et attirer les oiseaux :mrgreen: ils ne travaillent pas le sol, mais surtout en compostage de surface ils ne sont pas si nombreux, c'est bien en compostage en tas qu'ils sont nombreux, ce que je ne pratique pas comme beaucoup ici il me semble
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)
Avatar de l’utilisateur
GuyGadeboisLeRetour
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7554
Inscription : 10/12/20, 20:52
Localisation : 04
x 2093

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par GuyGadeboisLeRetour » 18/11/21, 21:47

Moindreffor a écrit :
Adrien (ex-nico239) a écrit :Ah tiens pour la 5 je me faisais aussi la même remarque, je trouvais injuste le matraquage dont ils sont l’objet mais ceci dit sans savoir s’il était complètement justifié ou seulement en partie.

ils décomposent la MO mais pour se multiplier et attirer les oiseaux :mrgreen: ils ne travaillent pas le sol, mais surtout en compostage de surface ils ne sont pas si nombreux, c'est bien en compostage en tas qu'ils sont nombreux, ce que je ne pratique pas comme beaucoup ici il me semble

Le nom commun du ver de terre, c'est Lombricus terristris, c'est LE LOMBRIC.
Celui-là n'est pas utilisé pour le lombricompostage; Il est par contre excellent pour la restructuration des sols; Il vit en profondeur et non pas en surface comme le ver de compost. Tout aussi bon pour la pêche !

Le lombric ne fait qu'un petit par an, il est donc très difficile à élever. Par ailleurs, il ne se nourrit pas autant de matières organiques que le ver de compost. Le lombric est un ver laboureur. Il fait partie de la catégorie des vers endogés; il vit en permanence en profondeur et ne remonte que la nuit en surface pour y déposer ses déjections, tout en en tapissant ses galeries. Leur couleur est plutôt blanche, car ils sont peu pigmentés.

Le ver de compost vit dans les 20 premiers centimètres du sol et se nourrit exclusivement de matières en décomposition à la surface du sol. c'est un ver épigé et c'est pour cette raison qu'il est si bon pour le lombricompostage !

On peut utiliser plusieurs espèces de vers composteurs pour le lombricompostage. Il existe 39 espèces de vers composteurs sur la planète et en Europe, on utilise les Dendros, Eisenia fetida, Eisenia andrei.

On peut certes mélanger les espèces, mais les avis scientifiques divergent sur les "lombriciens". Des recherches ont montré que sur une population mixte, il y a toujours une population qui tend à se développer plus que l'autre. En l'occurrence, l'Eisenia fetida et andrei surpeuplent le dendros. Le Dendros est celui qui fait le moins de petits par an...

Les vers anéciques vivent eux aussi dans les profondeur du sol. Leur couleur brune est caractéristique et leur taille varie. C'est de lui que viennent ces tortillons ou turricules que l'on voit à la surface du sol.
http://verslaterre.org/viewtopic.php?t=47#p243
1 x
"Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que de mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes. La plus grave maladie du cerveau, c'est de réfléchir". (J.Rouxel)
"Non ?" ©
"Par définition la cause est le produit de l'effet" .... "Il n'y a strictement rien à faire concernant le climat".... "La nature c'est de la merde". (Exnihiloest, aka Blédina)


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 51 invités