Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 20022
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 8536

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Did67 » 13/09/21, 12:48

Je n'y avais pas vu de moyen mnémotechnique - c'est mon penchant (excessif) pour les "formules qui claquent !"
0 x

Biobombe
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 622
Inscription : 02/10/20, 21:13
x 113

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Biobombe » 13/09/21, 23:37

Adrien (ex-nico239) a écrit :
«nouvelle» Mercedes C180 de 1994 164 000km



Ici, une 300 D fonctionne à merveille et à au compteur + de 450.000 km. Bienvenue au club.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Adrien (ex-nico239)
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9473
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 1946

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Adrien (ex-nico239) » 14/09/21, 01:25

Biobombe a écrit :
Adrien (ex-nico239) a écrit :
«nouvelle» Mercedes C180 de 1994 164 000km



Ici, une 300 D fonctionne à merveille et à au compteur + de 450.000 km. Bienvenue au club.


Ah ça fait un bail
Anciennement
240D
190D 2.5

Actuellement
300D (problèmes de boîte auto)
C180
0 x
Avatar de l’utilisateur
Adrien (ex-nico239)
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9473
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 1946

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Adrien (ex-nico239) » 16/09/21, 14:16

Bon les heures de trajet ont fait que j’ai pas fini la une et pas fini la seconde ... mais cela devrait être fait ce soir pour les 2.

À propos de la 2, des interrogations sur les F1

A-t-on une idée des qualités de résistance au mildiou des F2, F3 et suivantes parmi les ultra résistantes que tu présentes...
Je sais qu’il n’y a que la F1 qui est garantie par le fabriquant mais donc quid des plants obtenus à partir des fruits de la génération F?
0 x
VetusLignum
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1403
Inscription : 27/11/18, 23:38
x 463

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par VetusLignum » 17/09/21, 11:50

Pour ma part, je trouve ces vidéos intéressantes et équilibrées.

Cela dit, ce qui me gêne un peu, c’est le fait que le bicarbonate soit considéré comme non efficace.

Pour ma part, j’observe son efficacité depuis 2 ans, et je ne pense pas me raconter des histoires.

Il n’y a pas grand-chose comme publications scientifiques là-dessus, mais a priori, le mode d’action serait de rendre les feuilles plus basiques, rendant l’infection par le mildiou difficile.


https://www.researchgate.net/publicatio ... conditions
https://apsjournals.apsnet.org/doi/10.1 ... 14-0427-RE

A noter que j’utilise le bicarbonate de sodium par facilité, mais je préfèrerais utiliser du bicarbonate de potassium.
1 x

Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 20022
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 8536

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Did67 » 17/09/21, 16:11

J'ai répété et vais encore le faire : c'est en référence à ce que j'observe cette année chez moi.
Je fais des constats. D'autres en font d'autres.
J'avais des résultats d'essais d'Astredhor qui soulignait ce que je dis. Efficace sur oïdium. Peu probant sur d'autres maladies Cela coïncide avec ce que j'observe...
D'autres feront sûrement d'autres observations.
Il me semble avoir dit dans la première : difficile d'isoler un facteur (même si l'efficacité du tunnel saute aux yeux).
Je suis dans le TGV de retour de Guillestre - Hautes Alpes où j'ai vu de mes yeux des tomates en très bon état défiant tout ce que j'ai dit : à l'ombre, en partie à l'ombre d'un noyer dans une petite clairière, un ruisseau qui passe...
Nous ne sommes pas égaux question terroirs. Chez moi, le bicarbonate ne m'a pas permis de "sauver" quoi que ce soit hors serre ou tunnel.
Mon hybride vieille génération n'a pas résisté.
Je n'avais qu'une ultra-resistante. Sous le tunnel : quel gros con (je parle moi) (mon excuse : la faute à mes numéros ! Quand j'ai planté, je ne savais pas ce que c'était !)
Je n'ai malheureusement pas fait ce que je conseille : laisser des témoins non traités. En extérieur, si, j'ai des pieds égarés. C'est "aussi pire !" quand c'est pas traité... Ou, si cela ne l'est pas, je n'ai tout de même rien récolté.
0 x
VetusLignum
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1403
Inscription : 27/11/18, 23:38
x 463

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par VetusLignum » 17/09/21, 16:31

Did67 a écrit :J'ai répété et vais encore le faire : c'est en référence à ce que j'observe cette année chez moi.
Je fais des constats. D'autres en font d'autres.
J'avais des résultats d'essais d'Astredhor qui soulignait ce que je dis. Efficace sur oïdium. Peu probant sur d'autres maladies Cela coïncide avec ce que j'observe...
D'autres feront sûrement d'autres observations.
Il me semble avoir dit dans la première : difficile d'isoler un facteur (même si l'efficacité du tunnel saute aux yeux).
Je suis dans le TGV de retour de Guillestre - Hautes Alpes où j'ai vu de mes yeux des tomates en très bon état défiant tout ce que j'ai dit : à l'ombre, en partie à l'ombre d'un noyer dans une petite clairière, un ruisseau qui passe...
Nous ne sommes pas égaux question terroirs. Chez moi, le bicarbonate ne m'a pas permis de "sauver" quoi que ce soit hors serre ou tunnel.
Mon hybride vieille génération n'a pas résisté.
Je n'avais qu'une ultra-resistante. Sous le tunnel : quel gros con (je parle moi) (mon excuse : la faute à mes numéros ! Quand j'ai planté, je ne savais pas ce que c'était !)
Je n'ai malheureusement pas fait ce que je conseille : laisser des témoins non traités. En extérieur, si, j'ai des pieds égarés. C'est "aussi pire !" quand c'est pas traité... Ou, si cela ne l'est pas, je n'ai tout de même rien récolté.



Quand on traite, que ce soit avec du cuivre ou du bicarbonate, il faut maximiser ses chances que ça marche.
Pour le bicarbonate, il faut le faire régulièrement (je le fais 2 fois par semaine) ; par ailleurs, je mets une cuiller à café par litre d’eau, je mélange le bicarbonate avec un peu d’huile (pour que ça adhère aux feuilles), je traite le soir avant que le soleil se couche (pour que ça ne sèche pas trop vite), je fais en sorte que les plants soient aérés (pour réduire l’humidité, et minimiser le nombre de feuilles non traitées), je supprime quelquefois les feuilles malades (pour diminuer la pression de la maladie).
Ceci pour dire qu’en dehors des circonstances propres à chacun, il y a aussi une multitude de petites gestes qui peuvent (ou pas) contribuer à faire la différence.
Depuis quelques semaines, je vis avec le mildiou, j’ai des feuilles et des tomates attaquées, et j’en ai aussi qui sont saines ; mais je n’ai pas le sentiment de perdre le contrôle, comme ça se produisait quand je ne traitais pas, où la maladie détruisait rapidement la totalité de mes plants, même en enlevant soigneusement tout ce qui était malade.
2 x
Avatar de l’utilisateur
Boris70
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 125
Inscription : 13/12/20, 19:03
Localisation : Vosges saônoises - 380m
x 22

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Boris70 » 17/09/21, 21:04

VetusLignum a écrit :Quand on traite, que ce soit avec du cuivre ou du bicarbonate, il faut maximiser ses chances que ça marche.
Pour le bicarbonate, il faut le faire régulièrement (je le fais 2 fois par semaine)


Tant mieux si ça marche, mais c'est incompatible avec ma paresse! Sous serre, c'est 3 pulvérisations de décoction de prêle en curatif et basta! Dehors, je n'ai pas encore trouvé car la pression du mildiou est très forte chez moi: fortes rosées et nuits souvent fraîches même durant l'été. Les variétés ultra résistantes sont une piste.
0 x
Se ressourcer dans les lieux sacrés http://www.lokahita.fr
Biobombe
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 622
Inscription : 02/10/20, 21:13
x 113

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Biobombe » 17/09/21, 21:54

Did67 a écrit :
de retour de Guillestre - Hautes Alpes où j'ai vu de mes yeux des tomates en très bon état défiant tout ce que j'ai dit : à l'ombre, en partie à l'ombre d'un noyer dans une petite clairière, un ruisseau qui passe...



Comment sont les intéressés là bas, déjà convaincus ou en cours ? Encore/toujours sceptiques ? Tu penses qu'Ils vont t'imiter ? Ont Ils souffert cette année des mêmes pbs que nous ? Ils ont connu le mildiou par endroit ? Les hybrides, ils aiment ?
Pourquoi ici sommes nous punis avec nos sols pourris ? Because la géologie ? Eux, quel bol ils ont avec leurs terroirs . Ils se sont pris des déluges sur la tronche comme nous ?
Dans la clairière, quelles étaient les variétés, traitées même bio ?
0 x
Biobombe
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 622
Inscription : 02/10/20, 21:13
x 113

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Biobombe » 17/09/21, 23:32

VetusLignum a écrit :Pour ma part, je trouve ces vidéos intéressantes et équilibrées.

Cela dit, ce qui me gêne un peu, c’est le fait que le bicarbonate soit considéré comme non efficace.

Pour ma part, j’observe son efficacité depuis 2 ans, et je ne pense pas me raconter des histoires.

Il n’y a pas grand-chose comme publications scientifiques là-dessus, mais a priori, le mode d’action serait de rendre les feuilles plus basiques, rendant l’infection par le mildiou difficile.


https://www.researchgate.net/publicatio ... conditions
https://apsjournals.apsnet.org/doi/10.1 ... 14-0427-RE

A noter que j’utilise le bicarbonate de sodium par facilité, mais je préfèrerais utiliser du bicarbonate de potassium.


J'ai lu pas mal de ces infos. Merci pour les liens.
Une des études montre une très bonne efficacité sur les patates du bicarbonate de potassium - pas de sodium - additionné de citral qui est un constituant odorant majeur de l’huile de citronnelle. Pas d'essai sur les tomates.
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 16 invités