Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 20020
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 8536

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Did67 » 06/09/21, 08:41

Biobombe a écrit :Ici, le prix d'une belle botte de regain est de 60 eur. Elles sont en vente car les chevaux sont malades s'ils en mangent.


Le regain, c'est une deuxième coupe de foin en fin d'été / début d'automne... Toujours un peu délicat à sécher avec les condensations... Attention aux feux de grange !

L'année a été tellement bonne qu'il y en a partout... Dans les prés alentours, j'ai rarement vu une telle densité de "rouleaux" et des andains aussi fournis...

Les vaches, par contre, adorent...

Pour le potager, ce n'est pas le top : manque de fibres, risque de re-fermentation, risque de "feutrage"... Maintenant, on peut faire avec, en gérant ces risques... Moins de C, donc moins de substances humiques aussi. Cela va essentiellement minéraliser...
0 x

Avatar de l’utilisateur
Adrien (ex-nico239)
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9473
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 1946

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Adrien (ex-nico239) » 06/09/21, 11:36

GuyGadeboisLeRetour a écrit :
Biobombe a écrit :Ici, le prix d'une belle botte de regain est de 60 eur. Elles sont en vente car les chevaux sont malades s'ils en mangent.

Chez-moi, 70 euros la stère de chêne vert (sec 24 mois).


70 en 33cm avec du refendu ...
Ça y est après 30 ans de coupe j’ai pris ma retraite de coupeur de bois
Remisé la fendeuse (à vendre), le baudet et la tronçonneuse.
La différence entre la livraison en 1m : 200€ les 10 stêres ne vaut pas le temps passé et tous le reste
0 x
Avatar de l’utilisateur
Adrien (ex-nico239)
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9473
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 1946

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Adrien (ex-nico239) » 06/09/21, 11:39

GuyGadeboisLeRetour a écrit :
Biobombe a écrit :
GuyGadeboisLeRetour a écrit :Chez-moi, 70 euros la stère de chêne vert (sec 24 mois).

Mais pas encore scié ?
Le stère de bois dur, hauteur 1m20 ! , est vendu par ma commune 45 euros, à prendre en lisière de forêt .

En 1 mètre, mais j'ai :
Image


P... elle est belle...

Je suis passé à l’électrique il y a bien longtemps et à part un roulement mon Husqvarna marche toujours impeccable, à l’époque elle était déjà pas donnée mais rien à redire et elle en a vu et tronçonné puisqu’on se chauffe exclusivement au bois.

Mais bon elle n’a pas fini de bosser puisqu’il reste toujours un tas de vieux bois de toutes sortes que je finirai cet hiver en complément du reste

21.jpg
21.jpg (191.08 Kio) Consulté 452 fois
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 20020
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 8536

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Did67 » 06/09/21, 12:08

Adrien (ex-nico239) a écrit :
P... elle est belle...




Photo de catalogue... Pour vendre, le fabricant a intérêt à faire de belles photos...

J'ai galéré de ma jeunesse jusqu'il y a quelques années avec des thermiques... Mon père était bucheron en hiver. Alors c'était une grosse Stihl d'abattage... Et quelques frayeurs !

Maintenant, j'ai une Bosch équivalente à celle-là. Quelle légèreté ! Et le frein de chaine, hyper-réactif ! Pour des menus travaux : couper/entretenir une haie, etc... Je me chauffe aux granulés, mais j'ai encore une cheminée, pour l'agrément, de temps et temps - et même, moment de folie, griller une saucisse en hiver ! [C'est ma madeleine de Proust ; jeune, quand j'accompagnais mon père les jeudi, j'avais la lourde tâche d'entretenir le feu et griller les saucisses !]
0 x
Avatar de l’utilisateur
Adrien (ex-nico239)
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9473
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 1946

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Adrien (ex-nico239) » 06/09/21, 12:11

Did67 a écrit :
Adrien (ex-nico239) a écrit :
P... elle est belle...




Photo de catalogue... Pour vendre, le fabricant a intérêt à faire de belles photos...

J'ai galéré de ma jeunesse jusqu'il y a quelques années avec des thermiques... Mon père était bucheron en hiver. Alors c'était une grosse Stihl d'abattage... Et quelques frayeurs !

Maintenant, j'ai une Bosch équivalente à celle-là. Quelle légèreté ! Et le frein de chaine, hyper-réactif ! Pour des menus travaux : couper/entretenir une haie, etc... Je me chauffe aux granulés, mais j'ai encore une cheminée, pour l'agrément, de temps et temps - et même, moment de folie, griller une saucisse en hiver ! [C'est ma madeleine de Proust ; jeune, quand j'accompagnais mon père les jeudi, j'avais la lourde tâche d'entretenir le feu et griller les saucisses !]


Oh il prêche un converti car je suis assez (très) Bosch en électroportatif

P... il est midi et tu me donnes faim...
On n’a pas encore allumé ici mais entretenir le feu comment dire c’est la loi depuis des dizaines d’années de jour comme de nuit...
Pendant plusieurs mois on est en quasi continu
0 x

Biobombe
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 622
Inscription : 02/10/20, 21:13
x 113

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Biobombe » 07/09/21, 23:59

Après la vidéo N.1 de Didier sur les tomates 2021

Comment reconnaitre - avec certitude - un plant attaqué par l' alternariose/ la cladosporiose ?
Didier, le Net ne m'aide pas des masses !
Mes feuilles :
DSC03214.JPG

DSC03215.JPG
0 x
Avatar de l’utilisateur
Julienmos
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1243
Inscription : 02/07/16, 22:18
Localisation : l'eau reine
x 259

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Julienmos » 08/09/21, 14:45

faut-il - doit-on - est-il nécessaire de - couper (deux ou trois fois dans la saison) le feuillage des poireaux pour faire grossir les fûts ???

je l'avais jamais fait.
Mon voisin prétend que oui, il faut le faire.
Et je tombe sur cette vidéo.

Alors j'ai essayé sur un demi-rang, pour voir et comparer.
Pour l'instant, après deux coupes déjà (faut dire qu' ils poussent à merveille cette année) je vois pas de différence de diamètre du fût.

0 x
Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5656
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 919

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Moindreffor » 08/09/21, 16:02

Julienmos a écrit :faut-il - doit-on - est-il nécessaire de - couper (deux ou trois fois dans la saison) le feuillage des poireaux pour faire grossir les fûts ???

je l'avais jamais fait.
Mon voisin prétend que oui, il faut le faire.
Et je tombe sur cette vidéo.

Alors j'ai essayé sur un demi-rang, pour voir et comparer.
Pour l'instant, après deux coupes déjà (faut dire qu' ils poussent à merveille cette année) je vois pas de différence de diamètre du fût.


mon père disait aussi cela et le pratiquait, mon paysagiste le dit aussi et puis...
comme toi j'ai testé une année et aucune différence pour la taille des fûts, par contre...
le fait de couper le feuillage peut empêcher la larve de la mouche du poireau de descendre dans le fût, car j'ai remarqué que le feuillage qui repousse est toujours sain si tu coupes vraiment raz

sinon, si on réfléchit en terme d'énergie, qui transforme l'énergie solaire en biomasse? le feuillage...
donc couper le feuillage ça revient à dire qu'il faut mettre une couverture sur tes panneaux solaires pour qu'ils produisent plus...

on peut croire que le fait de couper, oblige le plant de poireau à faire de nouvelles feuilles et donc de nouvelles feuilles autour du fût, un fût plus gros, sauf que un poireau sans feuille puise dans ses réserves, "le fût" pour en faire de nouvelles, c'est un peu la même histoire avec les feuilles périphériques de céleri-rave

et juste une observation, est-ce que les pros coupent des hectares de poireaux plusieurs fois, ou arrachent les feuilles périphériques des céleri-rave, ou taillent les champs de potirons?

pour avoir de beaux fûts, repique en juin comme le poing, repique en juillet comme le poignet, repique en août rien du tout...

et surtout avec une belle dose de fumure, par chez moi le poireau c'est juste après les patates, sauf qu'en arrachant les patates on bêche et on enfuit du fumier à chaque rang et on repique le poireau là dedans, il a donc bien à manger
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)
Avatar de l’utilisateur
Doris
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1277
Inscription : 15/11/19, 17:58
Localisation : Landes
x 332

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Doris » 08/09/21, 20:10

Moindreffor a écrit :et juste une observation, est-ce que les pros coupent des hectares de poireaux plusieurs fois, ou arrachent les feuilles périphériques des céleri-rave, ou taillent les champs de potirons?

pour avoir de beaux fûts, repique en juin comme le poing, repique en juillet comme le poignet, repique en août rien du tout...

et surtout avec une belle dose de fumure, par chez moi le poireau c'est juste après les patates, sauf qu'en arrachant les patates on bêche et on enfuit du fumier à chaque rang et on repique le poireau là dedans, il a donc bien à manger

Je suis ton raisonnement, mais en même temps, en faisant du poireaux pour la deuxième fois de ma vie, je ne comprends pas encore suffisamment le truc. J'ai semé au bon moment des poireaux d'été. Ils ont poireauté hyper longtemps en étant des spaghettis. En mois de juillet je me décidé, alors qu'ils sont encore en terrine, de couper quelques "spaghettis", pour les utiliser en cuisine. Et après cette coupe, les poireaux se mettent à grossir, pour devenir enfin des tiges de taille de crayon pour pouvoir les repiquer. Pourquoi c'est resté une éternité en spaghettis sans bouger, je n'y comprends rien. Résultat, je les ai repiqué qu'en mois d'août, bon, dans mon climat, même étant des poireaux d'été, ça le fait, j'ai bien vu l'an dernier (et puis cela m'épargne un semis de poireaux d'hiver). Qu'est-ce que j'ai loupé dans l'histoire? D'ailleurs, l'an dernier c'était pareil pour mes semis d'oignons blancs, ils n'ont pas bougé d'un millimètre, jusqu'à ce que je leur coupe la tête.
0 x
"N'entre qu'avec ton cœur, n'apporte rien du monde.
Et ne raconte pas ce que disent les gens"
Edmond Rostand
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 20020
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 8536

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Did67 » 09/09/21, 00:14

Minuit passé. Et pas finie la vidéo "deuxième partie" - la tête est devenue trop lourde.

Mais je tombe sur ce commentaire (sans coupure autres que les émoticônes que ne supporte pas le site, sans ajout, modification) sur Youtube... Alors, courage.... Demain...


Didier ... :-) Je suis cultivatrice bio ... Et complètement fan de vos vidéos !!! Avec mon ami, également jardinier de métier, nous adorons comparer vos techniques et résultats avec ce que nous mettons en place de notre côté ... Tellement de choses à comprendre et expérimenter encore ... C'est super passionnant ! A nous deux, on a 3 versions de vos bouquins ... Et lorsque "Didi" (c'est vous ) met en ligne une nouvelle vidéo, c'est la fiesta ... On se délecte devant un verre de vin à vous écouter, à sourire de votre délicieuse langueur, à commenter, à élaborer nos plans d'actions pour les saisons à venir ... MERCI d'exister, vraiment !


PS : j'adore la mention du "verre de vin" !
2 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot], Majestic-12 [Bot] et 38 invités