Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 20103
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 8590

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Did67 » 23/08/21, 12:00

En essayant de vérifier, je tombe par hasard sur cette perle :

https://www.jardiner-autrement.fr/wp-co ... pletes.pdf

[Qui dira encore que nos vieilles institutions ne font rien - SNHF et Ministère de l'Agriculture diffusent gratuitement ce MOOC !]
2 x

Biobombe
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 644
Inscription : 02/10/20, 21:13
x 121

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Biobombe » 23/08/21, 14:39

Did67 a écrit :En essayant de vérifier, je tombe par hasard sur cette perle :

https://www.jardiner-autrement.fr/wp-co ... pletes.pdf

[Qui dira encore que nos vieilles institutions ne font rien - SNHF et Ministère de l'Agriculture diffusent gratuitement ce MOOC !]

Didier, le site est bien, merci. Tu connais la Fredon de chez nous peut être ? On aurait pu avoir des infos , des alertes sur les risques de contamination ? .
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 20103
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 8590

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Did67 » 23/08/21, 18:45

On n'a pas cessé de réduire la voilure, faute de financements, en matière d'information sur les parasites et maladies. Il reste quelques vestiges...

La tomate n'étant pas une culture d'intérêt massif dans l'Est, je doute qu'il y ait un suivi régulier...

Il faut éplucher les "BSV" - "Bulletin de Santé Végétale", encore disponibles gratuitement. Sur les sites des Chambres Régionales d'Agricultures ou les DREAL

https://grandest.chambre-agriculture.fr ... grand-est/
Le dernier bulletin "légumes" (sans les tomates) : https://grandest.chambre-agriculture.fr ... 3_2021.pdf

C'est une source bien documentée, illustrée, précise, régionalisée - mais largement méconnue. J'avoue ne pas consulter assez ! Va savoir pourquoi le public a tendance à écouter plutôt les "enchanteurs de Youtube" ????
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 20103
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 8590

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Did67 » 23/08/21, 18:50

Les Fredon diffusent aussi les BSV. Leur mission est plus générale, d'information, de formation, etc... Je ne sais quel est leur rôle exact dans l'élaboration des BSV ?
0 x
VetusLignum
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1437
Inscription : 27/11/18, 23:38
x 496

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par VetusLignum » 23/08/21, 19:04

Une remarque intéressante sur le mildiou ici :


Notons que, pour ma part, je fais mes pommes de terre sous mulch (de feuilles mortes et de tontes), et je n’ai pas eu beaucoup de mildiou (2 ou 3 pieds seulement ont été malades) ; mais comme je traite au bicarbonate, je ne sais pas si mon contrôle du mildiou est dû au traitement ou à autre chose.
0 x

Avatar de l’utilisateur
Alcaline
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 169
Inscription : 12/06/19, 18:49
Localisation : Monts du Lyonnais
x 52

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Alcaline » 23/08/21, 19:17

Biobombe a écrit :Tu es pressé afin d'obtenir de bonnes et belles récoltes. Patiente un peu. Au début de la transformation de mon pré, j'allais de déception en déception. Puis petit à petit l'amélioration est venue.
Ça me fait du bien de lire ce témoignage...ça aide à persévérer. qd j'ai récolté mes pommes de terre j'ai failli laisser tomber le potager :( récolte minable - genre 300g par pied pas plus - et invasion de chiendent et liseron sans compter la difficulté que j'ai avoir une salade - bouffées par les taupins - mes poireaux sont rachitique et mes haricots tout secs...

Bref je ne cherche pas un gros rendement mais au moins des récoltes dignes :wink:

Heureusement il n'y pas que des échecs mais oui des déceptions. Merci en tout cas. Allez je continue :cheesy:
1 x
ça dépend
Avatar de l’utilisateur
Adrien (ex-nico239)
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9642
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 2046

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Adrien (ex-nico239) » 23/08/21, 19:34

Did67 a écrit :
Adrien (ex-nico239) a écrit :
Une bestiole en sous sol?
Une autre idée idée?



S’intéresser au "flétrissement bactérien" : des bactéries qui "s'incrustent" dans les vaisseaux conducteurs...


Ah ok j’ignorais...

Je vais voir ce que cela donne au fil des jours.

La plante peut-elle lutter et donc s’en tirer?
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 20103
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 8590

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Did67 » 23/08/21, 19:44

Si c'est le flétrissement, pas de guérison... Tout au plus une stabilisation.
0 x
Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5662
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 922

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Moindreffor » 23/08/21, 20:17

Alcaline a écrit :
Biobombe a écrit :Tu es pressé afin d'obtenir de bonnes et belles récoltes. Patiente un peu. Au début de la transformation de mon pré, j'allais de déception en déception. Puis petit à petit l'amélioration est venue.
Ça me fait du bien de lire ce témoignage...ça aide à persévérer. qd j'ai récolté mes pommes de terre j'ai failli laisser tomber le potager :( récolte minable - genre 300g par pied pas plus - et invasion de chiendent et liseron sans compter la difficulté que j'ai avoir une salade - bouffées par les taupins - mes poireaux sont rachitique et mes haricots tout secs...

Bref je ne cherche pas un gros rendement mais au moins des récoltes dignes :wink:

Heureusement il n'y pas que des échecs mais oui des déceptions. Merci en tout cas. Allez je continue :cheesy:

ne pas désespérer, j'ai fait le forcing sur les courgette cette année et ça a fonctionné, 3ème année ridicule pour les échalotes mais je pense enfin avoir compris pourquoi et donc l'an prochain sera peut-être l'heure de vérité, j'ai bossé aussi sur les pdt et une nette amélioration mais y a encore du taff
première année que je mange enfin de la très belle salade, j'ai du super plan de poireau

donc tu vois au bout de 3 ans tu peux envisager de belles réussites et avoir compris comment améliorer pas mal de chose, bon après je suis au ralenti, donc y a aussi moyen de faire mieux, cultiver en sol vivant c'est vraiment autre chose il faut d'abord oublier certaines choses pour mettre en place les nouvelles, mais le résultats est au bout, de belles récoltes en ne faisant presque plus rien
1 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 20103
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 8590

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Did67 » 23/08/21, 21:23

VetusLignum a écrit :Notons que, pour ma part, je fais mes pommes de terre sous mulch (de feuilles mortes et de tontes), et je n’ai pas eu beaucoup de mildiou (2 ou 3 pieds seulement ont été malades) ; mais comme je traite au bicarbonate, je ne sais pas si mon contrôle du mildiou est dû au traitement ou à autre chose.


Je serais tenté de penser que c'est un peu le tout ! Variétés ???

Aucune des mesures prises individuellement, à l'exception du tunnel peut-être (mais je n'ai pas pensé à laisser des "pieds témoins" non traités), n'a réussi à maîtriser le mildiou sur mes tomates (c'est le même)...

Sur pomme de terre, sans traitement aucun, sous foin, je n'ai que Sarpo mira et dans une moindre mesure Vitabella qui sont encore en état. Gwennie et Rikea sont "laminés"...

Pour moi, facteur 1 = maîtrise de l'eau (quand c'est possible, comme pour quelques pieds de tomate) et facteur 2 = la génétique (variétés réellement résistantes). Le reste "aide"... Mais plusieurs aides, ensemble, cela peut permettre de passer le cap...
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 36 invités