Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Avatar de l’utilisateur
Adrien (ex-nico239)
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9353
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 1857

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Adrien (ex-nico239) » 15/06/21, 01:25

Doris a écrit :
Adrien (ex-nico239) a écrit :levées spontanées en terre seconde quinzaine de mai
ou en caissette, tomates pourries de l’an passé repiqués en pleine terre
ou semis de juin en tube de tomates achetées dans le commerce
vont-ils «battre» les semis en tube de l’automne
vont-elles battre certains tubes de l’automne? (mème si certains ont déjà des tomates)

À suivre


Chez moi des résultats variés pour les tomates. Quelques pieds semés en décembre (ne me demandez pas la raison, il n'y en a pas, c'était juste pour le "fun"), gardés dehors sous abris hors gel depuis la fin février et qui faisaient une sale tête, sont maintenant de toute beauté. D'autres pieds semés fin février sont nettement moins développés.Quelques semis tardifs en extérieure, qui ont subit de très mauvaise conditions après la levé (trop humide, temps trop sombre, pas de chaleurs, pas envie de remettre tout ça à la maison) végètent et ne montre pour la plus part aucun signe d'amélioration.
En revanche, pour les cucurbitacées, ça rame. Semis d'avril foiré, temps trop humide, trop sombre et trop froid. Deuxième semis en mai à l'annonce d'un temps printanier stable, qui ne vient pas, ça lève, mais le développement est plus que compliqué, les pieds sont chétifs. J'en ai mis en pleine terre, à suivre, mais ce n'est pas brillant. Nouveau semis en début juin, ce fois-ci bonnes conditions, et les plants sont en passe de doubler ceux du deuxième semis. Jamais deux sans trois !


Pas toujours facile de comparer toutes choses égales par ailleurs.

En plus j’ai laissé volontairement les coffres ouverts la nuit après les épisodes de pluie nombreux dont j’ai voulu profiter histoire de ne pas créer de sauna.
Mais du coup je pense que c’était sans doute une erreur car les nuits descendaient à 10 degrés.
Désormais je ferme la nuit vers 21h et du coup je gagne beaucoup : en ce moment 7 degrés 13 dehors et 20 dans les coffres
Difficile de dire si c’est la chaleur du jour ou celle de la nuit mais cela semble mieux leur convenir.

Celles repiquées dans la vieille litière de poule sont trèèèèès alertes
Les mêmes dans un sol normal prennent du retard

Il semble bien que ce coup de pouce soient profitables

Les petites salades repiquées sans protection ont toutes disparu dans un coffre et ne sont pas attaquées dans les autres.
Bref il faut faire du sur mesure

Les patates sabrées par le mildiou l’an passé et laissées en terre font une belle parcelle, reste à voir ce que ça donnera en cas de nouveaux épisodes pluvieux.
0 x

Avatar de l’utilisateur
Adrien (ex-nico239)
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9353
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 1857

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Adrien (ex-nico239) » 16/06/21, 01:02

Un suivi des patates de 2020

Rappel :
Semis sous foin printemps 2020
Variété Agata
Arrosage aspersion
Mildiou précoce
Production : beaucoup de petites, un stock correct de moyenne qui nous a à peu près fait la saison
Les petites sont laissées sous le foin pour servir éventuellement de semences pour 2021
Dépose d’une grosse couche de foin au début du printemps pour retarder la sortie et protéger des gels de printemps
3 gels néanmoins lors des premières sorties
Mais depuis tout se passe bien et il y a vraiment beaucoup de plants qui sortent.
Pas mal de stades de pousse différents
On croise les doigts


0 x
Avatar de l’utilisateur
Doris
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1194
Inscription : 15/11/19, 17:58
Localisation : Landes
x 313

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Doris » 16/06/21, 12:05

La pommes de terre est une drôle de guerrière au potager. Je suis curieuse de voir ce que donne cette expérience en montagne. Chez moi l'an dernier les pieds qui ont pris tropsouvent le gel n'ont rien donné en 2020, mais ce n'est pas mort pour autant. J'ai plein de repousses partout à ces endroits, et j'ai déjà récolté un peu en primeur. Des vraies survivantes.
0 x
"N'entre qu'avec ton cœur, n'apporte rien du monde.
Et ne raconte pas ce que disent les gens"
Edmond Rostand
Rajqawee
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 753
Inscription : 27/02/20, 09:21
Localisation : Pied des Pyrénées
x 247

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Rajqawee » 16/06/21, 13:29

Doris a écrit :La pommes de terre est une drôle de guerrière au potager. Je suis curieuse de voir ce que donne cette expérience en montagne. Chez moi l'an dernier les pieds qui ont pris tropsouvent le gel n'ont rien donné en 2020, mais ce n'est pas mort pour autant. J'ai plein de repousses partout à ces endroits, et j'ai déjà récolté un peu en primeur. Des vraies survivantes.


Je vais récupérer, probablement, mon terrain et ma maison en Août/tout début Septembre. Je songe à tenter une expérience de tonte/jetage de PDT au sol/foin par dessus (la parcelle voisine de la mienne c'est 1400m² de foin, exploité par l'agriculteur. Je vais lui proposer de les lui acheter, on peut pas faire plus local !) et basta, pour avoir une récolte en novembre ou décembre, même si elles sont petites. Ca permet de commencer à agrader le sol !
0 x
Avatar de l’utilisateur
Doris
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1194
Inscription : 15/11/19, 17:58
Localisation : Landes
x 313

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Doris » 16/06/21, 13:56

Fin août/ début septembre ça se tente dans le sud-ouest, personnellement je vais remettre quelques pommes de terre en août, pour prolonger un peu le plaisir. L'an dernier j'ai eu les premiers coups de gel en décembre, ca peut fonctionner. Pour ce que tu dis pour agrader le sol: tous mes agrandissements de potager commencent maintenant par l'étape pommes de terre posées au sol sous foin. C'est tellement redoutable que certains de mes amis sont persuadés, que j'ai fait venir de la terre végétale ( comme quoi il ne me connaissent vraiment pas bien: j'ai autre chose à faire avec mon argent, et surtout, bien trop paresseuse pour ce genre d'exercice)
1 x
"N'entre qu'avec ton cœur, n'apporte rien du monde.
Et ne raconte pas ce que disent les gens"
Edmond Rostand

Rajqawee
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 753
Inscription : 27/02/20, 09:21
Localisation : Pied des Pyrénées
x 247

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Rajqawee » 16/06/21, 14:25

Oui, on avait déjà évoqué cette méthode de rapide mise à agradation ! Je compte bien la tester grandeur nature maintenant :)

Sans doute lancer aussi des poireaux, des blettes, ce genre de choses....mais surtout avancer sur les autres projets, pour ne pas avoir à les faire au printemps 2022 quand il y'aura les semis :D

Dans les projets il y'a les voiles d'ombrages, la haie fruitière, la mare pour des canards, un four à pain en terre paille...va falloir s'activer !
0 x
Avatar de l’utilisateur
Adrien (ex-nico239)
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9353
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 1857

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Adrien (ex-nico239) » 16/06/21, 17:14

Doris a écrit :La pommes de terre est une drôle de guerrière au potager. Je suis curieuse de voir ce que donne cette expérience en montagne. Chez moi l'an dernier les pieds qui ont pris tropsouvent le gel n'ont rien donné en 2020, mais ce n'est pas mort pour autant. J'ai plein de repousses partout à ces endroits, et j'ai déjà récolté un peu en primeur. Des vraies survivantes.



Comme je le dis il y a plusieurs stades et donc on peut craindre que celle qui sont les mieux développées et qui sont donc sorties les premières et se sont pris 3 gels soient les moins productives.

À l’inverse certaines ne sortent que depuis quelques jours

À quoi attribuer ces différences?
Je l’ignore.

À suivre en espérant que je réussisse à faire tirer aussi (presque) longtemps celle de la parcelle que celle du coffre

L’an passé elle n’avait dépéri qu’à partir du mois d’octobre si ma mémoire est bonne.
J’ignorais totalement que les pommes de terre pouvaient durer aussi longtemps
En dessous le résultat sur 1 pied avait été super

Donc on va dire que si je pouvais faire tenir celle de la parcelle jusqu’au 1er gel de septembre ce serait déjà génial.
D’habitude, et de mémoire, les années précédentes cela commence à partir en vrille en juillet
0 x
Avatar de l’utilisateur
Adrien (ex-nico239)
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9353
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 1857

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Adrien (ex-nico239) » 16/06/21, 17:15

Rajqawee a écrit :
Doris a écrit :La pommes de terre est une drôle de guerrière au potager. Je suis curieuse de voir ce que donne cette expérience en montagne. Chez moi l'an dernier les pieds qui ont pris tropsouvent le gel n'ont rien donné en 2020, mais ce n'est pas mort pour autant. J'ai plein de repousses partout à ces endroits, et j'ai déjà récolté un peu en primeur. Des vraies survivantes.


Je vais récupérer, probablement, mon terrain et ma maison en Août/tout début Septembre. Je songe à tenter une expérience de tonte/jetage de PDT au sol/foin par dessus (la parcelle voisine de la mienne c'est 1400m² de foin, exploité par l'agriculteur. Je vais lui proposer de les lui acheter, on peut pas faire plus local !) et basta, pour avoir une récolte en novembre ou décembre, même si elles sont petites. Ca permet de commencer à agrader le sol !


Tant que les températures sont ok
Mais faut trouver la semence adéquat
0 x
Avatar de l’utilisateur
Adrien (ex-nico239)
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9353
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 1857

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Adrien (ex-nico239) » 16/06/21, 17:16

Rajqawee a écrit :Oui, on avait déjà évoqué cette méthode de rapide mise à agradation ! Je compte bien la tester grandeur nature maintenant :)

Sans doute lancer aussi des poireaux, des blettes, ce genre de choses....mais surtout avancer sur les autres projets, pour ne pas avoir à les faire au printemps 2022 quand il y'aura les semis :D

Dans les projets il y'a les voiles d'ombrages, la haie fruitière, la mare pour des canards, un four à pain en terre paille...va falloir s'activer !


Ouh la bon courage
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 19762
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 8461

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Did67 » 16/06/21, 22:28

GuyGadeboisLeRetour a écrit :Y'a plus qu'à planter du plantain tout autour des salades... D'ailleurs, le plantain jeune en salade, s'est très bon et les oiseaux raffolent des graines.




Et il est assez mellifère. Je suis toujours surpris de voir le nombre de butineurs sur ces fleurs qui paraissent "insignifiantes" !

Pour info, dans le Palme, parmi les 77 espèces, il y a un plantain d'Italie sélectionné pour la culture : la "corne de cerf" :

https://www.fermedesaintemarthe.com/A-7 ... rf-nt.aspx
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 32 invités