Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5565
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 904

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Moindreffor » 13/06/21, 14:07

Boris70 a écrit :
GuyGadeboisLeRetour a écrit :La bestiole recherchée est une petite chenille blanche à tête rouge noire qui ronge la racine pivotante de la laitue. L'hépiale, également appelé louvette (korscheltellus lupulinus), mesure de 30 à 40 mm. Son corps est long et sinueux, parsemé de poils clairs à peine visibles.
https://www.rustica.fr/maladies-et-para ... 15926.html


C'est aussi l'hécatombe pour mes laitues en extérieur. Je vais regarder ce qui se trame sous terre!

dès que tu vois une salade sui flétrit tu fais comme sur la vidéo un retires, bien une bonne motte de terre en une seule fois autour du pied, et tu trouveras la bestiole, attention, si tu tardes trop, elle passe à la suivante et tu ne la trouveras plus sous la première, et si tu n'interviens pas, elle va te bouffer le rang complet, bien observer la racine, de la salade, le nombre de trous te donne le nombre de bestioles, donc si tu a 2 trous cherches bien 2 bestioles, des fois il y en a une belle bien vivace et une autre beaucoup plus petite, cette année 1 salade de perdue avec 1 bestiole, et un pied de plantain avec 2 justement une grande et une toute petite
1 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)

Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 19778
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 8465

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Did67 » 13/06/21, 17:14

Ce que je ne comprends pas : le texte de Rustica dit que la papillon pond au pied du pied de salade... Alors pourquoi pas un filet anti-insectes dès la plantation ???
1 x
Avatar de l’utilisateur
GuyGadeboisLeRetour
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4794
Inscription : 10/12/20, 20:52
Localisation : 04
x 1123

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par GuyGadeboisLeRetour » 13/06/21, 19:43

Did67 a écrit :Ce que je ne comprends pas : le texte de Rustica dit que la papillon pond au pied du pied de salade... Alors pourquoi pas un filet anti-insectes dès la plantation ???

C'est en effet une réflexion très pertinente.
0 x
"Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que de mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes. La plus grave maladie du cerveau, c'est de réfléchir". (J.Rouxel)
"Non ?" ©
"Par définition la cause est le produit de l'effet" .... "Il n'y a strictement rien à faire concernant le climat".... "La nature c'est de la merde". (Exnihiloest, aka Blédina)
Avatar de l’utilisateur
thibr
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 718
Inscription : 07/01/18, 09:19
x 264

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par thibr » 13/06/21, 19:46

un peu de champignon pour aider les arbres à survivre dans le désert :wink:
0 x
Avatar de l’utilisateur
Boris70
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 120
Inscription : 13/12/20, 19:03
Localisation : Vosges saônoises - 380m
x 22

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Boris70 » 13/06/21, 22:10

Moindreffor a écrit :dès que tu vois une salade sui flétrit tu fais comme sur la vidéo un retires, bien une bonne motte de terre en une seule fois autour du pied, et tu trouveras la bestiole, attention, si tu tardes trop, elle passe à la suivante et tu ne la trouveras plus sous la première, et si tu n'interviens pas, elle va te bouffer le rang complet, bien observer la racine, de la salade, le nombre de trous te donne le nombre de bestioles, donc si tu a 2 trous cherches bien 2 bestioles, des fois il y en a une belle bien vivace et une autre beaucoup plus petite, cette année 1 salade de perdue avec 1 bestiole, et un pied de plantain avec 2 justement une grande et une toute petite


Merci pour la technique. Bonne pioche pour un pied en serre, il y avait bien une hépiale. ça cavale vite en plus ce truc!! Maintenant, elle sert d'apport azoté au sol!
0 x
Se ressourcer dans les lieux sacrés http://www.lokahita.fr

Avatar de l’utilisateur
Adrien (ex-nico239)
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9378
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 1877

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Adrien (ex-nico239) » 14/06/21, 00:40

Petit test estival de gestion des coffres bioclimatiques.

Canicule aujourd’hui.

Nuit douce...
J’ai attendu que ça descende à 15 degrés (coffres et extérieur)
Je ferme les coffres... en quelques minutes les coffres remontent de 2.5 à 3 degrés

Autre test en cours :
levées spontanées en terre seconde quinzaine de mai
ou en caissette, tomates pourries de l’an passé repiqués en pleine terre
ou semis de juin en tube de tomates achetées dans le commerce
vont-ils «battre» les semis en tube de l’automne
vont-elles battre certains tubes de l’automne? (mème si certains ont déjà des tomates)

À suivre
0 x
Avatar de l’utilisateur
Doris
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1200
Inscription : 15/11/19, 17:58
Localisation : Landes
x 313

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Doris » 14/06/21, 08:13

Adrien (ex-nico239) a écrit :levées spontanées en terre seconde quinzaine de mai
ou en caissette, tomates pourries de l’an passé repiqués en pleine terre
ou semis de juin en tube de tomates achetées dans le commerce
vont-ils «battre» les semis en tube de l’automne
vont-elles battre certains tubes de l’automne? (mème si certains ont déjà des tomates)

À suivre


Chez moi des résultats variés pour les tomates. Quelques pieds semés en décembre (ne me demandez pas la raison, il n'y en a pas, c'était juste pour le "fun"), gardés dehors sous abris hors gel depuis la fin février et qui faisaient une sale tête, sont maintenant de toute beauté. D'autres pieds semés fin février sont nettement moins développés.Quelques semis tardifs en extérieure, qui ont subit de très mauvaise conditions après la levé (trop humide, temps trop sombre, pas de chaleurs, pas envie de remettre tout ça à la maison) végètent et ne montre pour la plus part aucun signe d'amélioration.
En revanche, pour les cucurbitacées, ça rame. Semis d'avril foiré, temps trop humide, trop sombre et trop froid. Deuxième semis en mai à l'annonce d'un temps printanier stable, qui ne vient pas, ça lève, mais le développement est plus que compliqué, les pieds sont chétifs. J'en ai mis en pleine terre, à suivre, mais ce n'est pas brillant. Nouveau semis en début juin, ce fois-ci bonnes conditions, et les plants sont en passe de doubler ceux du deuxième semis. Jamais deux sans trois !
0 x
"N'entre qu'avec ton cœur, n'apporte rien du monde.
Et ne raconte pas ce que disent les gens"
Edmond Rostand
Avatar de l’utilisateur
Boris70
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 120
Inscription : 13/12/20, 19:03
Localisation : Vosges saônoises - 380m
x 22

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Boris70 » 14/06/21, 09:23

Doris a écrit :Chez moi des résultats variés pour les tomates. Quelques pieds semés en décembre (ne me demandez pas la raison, il n'y en a pas, c'était juste pour le "fun"), gardés dehors sous abris hors gel depuis la fin février et qui faisaient une sale tête, sont maintenant de toute beauté. D'autres pieds semés fin février sont nettement moins développés.Quelques semis tardifs en extérieure, qui ont subit de très mauvaise conditions après la levé (trop humide, temps trop sombre, pas de chaleurs, pas envie de remettre tout ça à la maison) végètent et ne montre pour la plus part aucun signe d'amélioration.


Mes tomates semées début avril et plantées en serre sont en pleine croissance et toutes en fleur. Stupice a déjà formé un premier fruit. Dehors, la reprise est plus longue. Gloire de Malines commence à reprendre. Variété belge adaptée aux climats frais et humide, c'est la bonne année!
Bon par contre j'ai chouchouté mes plants au max dès la levée: je les mettais dehors dans un mini-tunnel le jour et je les rentrais la nuit. Donc j'ai eu une bonne croissance des plants malgré le temps pourri!
Pas de faim d'azote avec mon broyat semi-décomposé, au contraire, les jeunes feuilles sont parfois vert foncé, donc la minéralisation est en route.
0 x
Se ressourcer dans les lieux sacrés http://www.lokahita.fr
Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5565
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 904

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Moindreffor » 14/06/21, 23:46

Did67 a écrit :Ce que je ne comprends pas : le texte de Rustica dit que la papillon pond au pied du pied de salade... Alors pourquoi pas un filet anti-insectes dès la plantation ???

je pense que tout simplement ça reviendrait à recouvrir tout ton potager de filets anti-insectes, car cette chenille, est très mobile que ce soit sur le sol ou dans le sol
chez moi elle s'est attaquée à des salades et à un pied de plantain, et elle a une fabuleuse capacité si tu n'agit pas de remonter toute ta route de salades un peu comme un rat taupier qui te remonte une ligne de céleris raves :mrgreen:
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)
Avatar de l’utilisateur
GuyGadeboisLeRetour
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4794
Inscription : 10/12/20, 20:52
Localisation : 04
x 1123

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par GuyGadeboisLeRetour » 14/06/21, 23:54

Y'a plus qu'à planter du plantain tout autour des salades... D'ailleurs, le plantain jeune en salade, s'est très bon et les oiseaux raffolent des graines.
0 x
"Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que de mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes. La plus grave maladie du cerveau, c'est de réfléchir". (J.Rouxel)
"Non ?" ©
"Par définition la cause est le produit de l'effet" .... "Il n'y a strictement rien à faire concernant le climat".... "La nature c'est de la merde". (Exnihiloest, aka Blédina)


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Adrien (ex-nico239), Google [Bot] et 37 invités