Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Avatar de l’utilisateur
Adrien (ex-nico239)
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9383
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 1881

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Adrien (ex-nico239) » 03/06/21, 01:24

Toujours à propos des tomates, question technique

Actuellement on consomme des tomates d’un producteur qui sont particulièrement bonnes

On récupère donc les graines
J’en ai mis au frigo et j’en ai semé directement

Y a-t-il un espoir que celle semées directement lèvent sans vernalisation?
Combien de temps dois-je conserver au frigo celles que je veux faire vernaliser artificiellement?

D’ailleurs subsidiairement en bon français doit-on dire : «faire vernaliser» ou seulement »vernaliser»???
0 x

Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 19782
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 8465

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Did67 » 03/06/21, 08:31

La tomate est une plante tropicale dont les graines ne sont pas "dormantes". Il y a plus ou moins une "inhibition" dans la pulpe dans le fruit... Mais la germination a lieu assez rapidement après... Sans vernalisation. Et même si certaines graines passent l'hiver et germent au printemps suivant.

La "dormance" des graines est mécanisme adaptatif des plantes "rustiques" : les graines tombées au sol durant l'été / début de l'automne ne germent pas pour éviter que la jeune plante ne soit détruite durant l'hiver... Elle germera au printemps.

Ce mécanisme n'a aucun intérêt dans les climats où il ne gèle pas ! Il n'a donc pas été sélectionné naturellement.

Lavées, séchées, tes graines devraient germer assez rapidement...
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 19782
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 8465

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Did67 » 03/06/21, 08:35

Dzodzet a écrit :
J'ai particulièrement apprécié le fait de reprendre les bases des bases du fonctionnement du vivant qui restait un mystère pour moi.




Cela barbe certains, qui parle de "blabla", "ennuyant" (sic) dans les commentaires sur Amazon... Cela fait toujours de la peine de se ramasser une sale note. En même temps, c'est un livre à "rebrousse-poil", sans concession. Alors c'est assez logique.

Le premier a été moins de boulot que le second - il est "sorti" d'un coup, j'ai juste cherché ou vérifié quelques chiffres... Pour moi, c'était de l'ordre du "bon sens"...
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 19782
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 8465

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Did67 » 03/06/21, 08:37

Adrien (ex-nico239) a écrit :Les insectes à la rescousse des professionnels

https://www.francesoir.fr/actualites-fr ... es-tomates


Surtout une bonne comm pour Savéol, qui veut se faire pardonner la production chauffée de tomates "bio" en Bretagne et leur éclairage LED qui transforme les alentours de Rennes en "boite de nuit"...
0 x
Rajqawee
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 783
Inscription : 27/02/20, 09:21
Localisation : Occitanie
x 264

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Rajqawee » 03/06/21, 08:42

Dzodzet a écrit :Bonjour à tous,

Un grand merci à Didier pour ton livre que j'ai dévoré.

J'aimerais commencer un potager du paresseux à partir d'une prairie et je me posais une question: au lieu de faucher la zone et d'y dérouler du foin, est-ce que dérouler du foin directement par dessus la prairie sans la faucher marcherait aussi?

Merci pour vos avis :)


Si ta surface est suffisamment grande, plane et "pratique", il y'a également deux autres options :

-louer pour une journée un petit tracteur-tondeuse
-demander aux locaux qui font du foin de venir te tondre la parcelle contre un ptit billet...tu auras même de belles meules à la fin, plus qu'à dérouler où tu veux !
0 x

Avatar de l’utilisateur
Adrien (ex-nico239)
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9383
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 1881

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Adrien (ex-nico239) » 03/06/21, 09:32

Did67 a écrit :La tomate est une plante tropicale dont les graines ne sont pas "dormantes". Il y a plus ou moins une "inhibition" dans la pulpe dans le fruit... Mais la germination a lieu assez rapidement après... Sans vernalisation. Et même si certaines graines passent l'hiver et germent au printemps suivant.

La "dormance" des graines est mécanisme adaptatif des plantes "rustiques" : les graines tombées au sol durant l'été / début de l'automne ne germent pas pour éviter que la jeune plante ne soit détruite durant l'hiver... Elle germera au printemps.

Ce mécanisme n'a aucun intérêt dans les climats où il ne gèle pas ! Il n'a donc pas été sélectionné naturellement.

Lavées, séchées, tes graines devraient germer assez rapidement...


Ok d’ac, je sors les autres du frigo alors :mrgreen:
0 x
Avatar de l’utilisateur
Adrien (ex-nico239)
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9383
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 1881

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Adrien (ex-nico239) » 03/06/21, 09:34

Did67 a écrit :
Adrien (ex-nico239) a écrit :Les insectes à la rescousse des professionnels

https://www.francesoir.fr/actualites-fr ... es-tomates


Surtout une bonne comm pour Savéol, qui veut se faire pardonner la production chauffée de tomates "bio" en Bretagne et leur éclairage LED qui transforme les alentours de Rennes en "boite de nuit"...


Pas faux.

Après si ça n’est pas que de la com’ et si ça fonctionne bien chez un «gros» cela incitera peut-être d’autres à en faire autant

Je parle des insectes bien sur :mrgreen:
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 19782
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 8465

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Did67 » 03/06/21, 09:50

Adrien (ex-nico239) a écrit :
Après si ça n’est pas que de la com’ et si ça fonctionne bien chez un «gros» cela incitera peut-être d’autres à en faire autant

Je parle des insectes bien sur :mrgreen:


Tu trouveras le principe, moins bien romancé, dans un excellent livre que la décence m'interdit de citer ! Même les punaises "piqueuses" y sont évoquées (évoquées seulement, je manquais de place vers la fin)... Donc c'est déjà d'une grande banalité... Certaines guêpes parasitoïdes sont connues dans cette fonction depuis la fin du 19ème siècle...
0 x
Avatar de l’utilisateur
Adrien (ex-nico239)
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9383
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 1881

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Adrien (ex-nico239) » 03/06/21, 09:54

Did67 a écrit :
Adrien (ex-nico239) a écrit :
Après si ça n’est pas que de la com’ et si ça fonctionne bien chez un «gros» cela incitera peut-être d’autres à en faire autant

Je parle des insectes bien sur :mrgreen:


Tu trouveras le principe, moins bien romancé, dans un excellent livre que la décence m'interdit de citer ! Même les punaises "piqueuses" y sont évoquées (évoquées seulement, je manquais de place vers la fin)... Donc c'est déjà d'une grande banalité... Certaines guêpes parasitoïdes sont connues dans cette fonction depuis la fin du 19ème siècle...


Au niveau de la connaissance ou du fonctionnement naturel pas de soucis, mais est-ce appliqué ou ne serait-ce que testé en grande culture?
D’ailleurs est-ce que cela fonctionne sur un mode industriel?
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 19782
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 8465

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Did67 » 03/06/21, 10:56

Cela marche bien mieux en "industriel" et dans les serres. La difficulté est d'élever l'auxiliaire. En général, il faut élever sa nourriture d'abord... Et après, tu fais un lâcher massif, au bon stade et dans des conditions idéales (température, hygrométrie, pas de vent)...

L'auxiliaire, affamé, se jette sur sa proie. Nettoyage en quelques jours...

Dans la nature, tout cela existe, mais répond à des cycles très longs (1 adulte donne 50 ou 100 larves, quelques semaines plus tard)... Ils ont eux-mêmes des prédateurs... Un coup de vent et "du balai !"... Mauvaises conditions...

Le "biocontrôle" sous forme de lâchers massifs marche donc surtout en industriel et particulièrement dans les serres...

Nous, dans nos potagers, "cela dépend !"... Il vaut mieux jouer sur les cycles à long terme et maintenir des conditions d'habitat propices (c'est là-dessus qu'il est le plus facile à jouer)...
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 31 invités