Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Avatar de l’utilisateur
Adrien (ex-nico239)
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9203
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 1770

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Adrien (ex-nico239) » 06/05/21, 00:27

Did67 a écrit :Débit de xxx à yyyy, on peut appeler ça un "intervalle de débit" (pour lequel un fonctionnement correct est garanti)

2021-05-05_23h54_17 débit.png


Ok mais on va pas s’en sortir par écrit en tous cas...

Ne nous tracassons pas, notre plombier est sympa.

J’ai réfléchi à une adatptation d’un Merrill du pauvre et il doit m’en installer 2 prochainement.

Je rediscuterai de tout cela avec lui tranquillou Image
0 x

Avatar de l’utilisateur
Adrien (ex-nico239)
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9203
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 1770

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Adrien (ex-nico239) » 06/05/21, 00:44

GuyGadeboisLeRetour a écrit :
Donc le régulateur de pression c’est pareil que le réducteur de pression ou c’est encore autre chose?
Je veux dire il faut un réducteur à l’arrivée du plymouth de la serre PUIS des réducteurs sur les 4 ou 8 dérivations?
Ou juste un seul réducteur ou régulateur à l’arrivée du plymouth et ensuite la répartition par les goutteurs va se faire en fonction?

Image


Image c’est bien résumé...
1 x
Avatar de l’utilisateur
Doris
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1136
Inscription : 15/11/19, 17:58
Localisation : Landes
x 294

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Doris » 06/05/21, 07:27

Adrien (ex-nico239) a écrit :
Did67 a écrit :Vieille tactique de cancre ??? Faire croire qu'on est nul pour se dispenser de réfléchir ??? On ne parlait pas de régulateur de vitesse à ce que je sache... Ni de régulateur du SAMU.

2021-05-05_23h51_26 regul.png


Ah la la je me souviens de mon passage au tableau en terminale, le prof de math m’avait donné exprès l’exercice le plus facile du monde : placer des points sur un graphique et j’ai confondu abcisse et ordonnées... la classe était pliée de rire.

En revanche en philo là c’était plus la même musique.
Kant qui semblait incompréhensible pour les rieurs précédents me paraissait limpide
Heureusement en lettre les coefs étaient de mon côté

Et je n’ai rien perdu de ma nullitude pratique malgré ma passion du bricolage.

Il est très courant que je fasse les choses totalement à l’envers ou que j’oublie des trucs évidents, même ma femme est meilleure que moi dans la pratique et pourtant le bricolage c’est pas du tout son truc.

Ça me rappelle quelqu'un de A à Z, ce n'est pas possible : tu parles de toi ou de mon mari? :cheesy: non, mais sérieux: chéri, je retire tout ce que j'ai dis, il y en a d'autres comme toi, au moins un :lol:
1 x
"N'entre qu'avec ton cœur, n'apporte rien du monde.
Et ne raconte pas ce que disent les gens"
Edmond Rostand
Avatar de l’utilisateur
Doris
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1136
Inscription : 15/11/19, 17:58
Localisation : Landes
x 294

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Doris » 06/05/21, 07:33

Did67 a écrit :
Doris a écrit :
Didier avec son PP et sa façon de présenter et assisté par Sky, ...



Et "Gaïa", la chienne (berger australien) de la compagne de mon fils, qui est dans mon second livre ? Ou "Salsa", le Labrador aperçu dans une vidéo (il est dans d'autres, pas encore publiées) ? J'ai aussi des chiens !!! [La propriétaire de Salsa étant décédée, la garde temporaire, prévue le temps d'une hospitalisation, risque de devenir durable]

Impardonnable oublie pour moi, qui aime beaucoup les chiens, qui depuis que j'ai quitté la ville, m'accompagnent tous les jours, depuis trente ans j'en ai toujours au moins deux. Si si, je les ai bien remarqué, mais pas inclus dans la liste de tes assistants, autant pour moi.
0 x
"N'entre qu'avec ton cœur, n'apporte rien du monde.
Et ne raconte pas ce que disent les gens"
Edmond Rostand
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 19534
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 8398

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Did67 » 06/05/21, 08:26

Adrien (ex-nico239) a écrit :
Ah la la je me souviens de mon passage au tableau en terminale, le prof de math m’avait donné exprès l’exercice le plus facile du monde : placer des points sur un graphique et j’ai confondu abcisse et ordonnées... la classe était pliée de rire.



Je faisais allusion à une autre "mécanique" : en tant que formateur, j'ai connu des jeunes qui "jouaient" ou "surjouaient" le cancre... C'est un peu comme ne "pas miser pour ne pas perdre !"... Donc ils se faisaient toujours plus "bêtes" qu'ils ne l'étaient réellement... Une "bêtise tactique", en somme...

Je me demandais si tu jouais à ça. Ou pas...
0 x

Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 19534
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 8398

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Did67 » 06/05/21, 08:32

Adrien (ex-nico239) a écrit :
Donc le régulateur de pression c’est pareil que le réducteur de pression ou c’est encore autre chose?
Je veux dire il faut un réducteur à l’arrivée du plymouth de la serre PUIS des réducteurs sur les 4 ou 8 dérivations?
Ou juste un seul réducteur ou régulateur à l’arrivée du plymouth et ensuite la répartition par les goutteurs va se faire en fonction?


Alors j'explique...

a) On utilise, et tu as raison, plus souvent le terme "réducteur de pression" que "régulateur"... J'étais un peu fatigué. Ces dispositifs bêtement mécaniques ne peuvent que réduire. Pas augmenter (là, il faudrait une pompe). Et donc "réducteur" est plus juste.

b) Tu régule la pression "en tête" de ton installation. Donc à la sortie de ton PE. Sauf énorme pente (1 bar tous les 10 m de différence d'altitude), la pression réduite ne remontera plus. Il faudrait pomper pour cela.

c) Et après tu répartis en autant de "branches" que tu veux, qui toutes peuvent avoir leurs "automatismes" (minuterie, programmateur...).

Ce qu'il faut, c'est s'assurer que le débit en amont est suffisant (ou le diamètre suffisant pour assumer la somme des débits). Et donc aussi que le réducteur est compatible (sa "plage de fonctionnement" - débit maxi qu'il peut réguler efficacement) avec ce débit maxi pouvant être exigé par toutes les branches susceptibles de fonctionner ensemble...

d) On n'en a pas parlé : si l'eau n'est pas propre, il faut filtrer en amont pour éviter de boucher les goutteurs...
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 19534
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 8398

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Did67 » 06/05/21, 08:43

Adrien (ex-nico239) a écrit :
La question est donc jusqu’à quand dans la saison laisser les tomates prendre la pluie?
J’ai besoin d’une petite piqûre de rappel sur le sujet



Je n'ai pas connaissance d'expériences bien conduites...

C'est généralement tout l'un ou tout l'autre : tomates en serre ou tomates de plein champs...

Un essai d'un GRAB belge indique cependant que des tomates "abritées" après avoir été quelques temps au soleil direct seraient moins atteintes que celles "couvertes" tout de suite. Mais le compte-rendu était "approximatif" - c'était plus un commentaire, qu'un essai "double aveugle randomisé"... Il était émis l'hypothèse d'un "durcissement" de la cuticule. Les plantes prenant des coups de soleil quand on les sort sans ménagement, je crois que cela est possible !

Je suis donc cette tactique. Mon tunnel étant débâché l'hiver pour que le sol accumule le maximum d'eau et pour qu'il n'y ait pas accumulation de sel, pour que la vie du sol "vive sa vie", et pour que les tempêtes ne m'arrachent pas le film qui ne va pas jusqu'au sol et qui offre donc une "certaine prise aux vents turbulents"... je ne remets le film que vers les 15 juillets et sachant que chez moi, je commence à craindre le mildiou à partir de mi-aout (sauf été pourri comme 2016 ; là, j'aurais surement bâché avant, après une bonne salve de pluie mi-juin !)...

Ce n'est pas une règle. C'est juste que je fais comme ça. Un peu intuitivement.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 19534
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 8398

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Did67 » 06/05/21, 08:59

Adrien (ex-nico239) a écrit :
.... ce mimétisme graphique est bien triste



Le mimétisme est un mécanismes naturel ! Les phasmes sont fascinants, avec leur art de se faire passer pour une brindille ou une feuille. Les syrphes "miment" les guêpes pour faire croire qu'ils piquent ! Le poulpe ou le caméléon prennent la couleur du support...
0 x
Avatar de l’utilisateur
Adrien (ex-nico239)
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9203
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 1770

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Adrien (ex-nico239) » 06/05/21, 10:48

Did67 a écrit :
Adrien (ex-nico239) a écrit :
Ah la la je me souviens de mon passage au tableau en terminale, le prof de math m’avait donné exprès l’exercice le plus facile du monde : placer des points sur un graphique et j’ai confondu abcisse et ordonnées... la classe était pliée de rire.



Je faisais allusion à une autre "mécanique" : en tant que formateur, j'ai connu des jeunes qui "jouaient" ou "surjouaient" le cancre... C'est un peu comme ne "pas miser pour ne pas perdre !"... Donc ils se faisaient toujours plus "bêtes" qu'ils ne l'étaient réellement... Une "bêtise tactique", en somme...

Je me demandais si tu jouais à ça. Ou pas...


Ah non le style de la maison c’est plutôt nature peinture

Donc je n’y entend pas grand chose au moins sur le plan théorique et ce même si sur le plan pratique j’ai déjà posé 300m de plymouth à la fois pour la serre et le jardin... mais la preuve c’était en partie au jugé puisque dans la partie près des buttes j’avais posé une grande longueur avec des turbine et que... au-delà de la 4ème il n’y avait plus rien et que j’ai du passer aux canons...
Mais la conception m’échappe bien comme il faut. :mrgreen:
0 x
Avatar de l’utilisateur
Adrien (ex-nico239)
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9203
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 1770

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Adrien (ex-nico239) » 06/05/21, 10:53

Did67 a écrit :
Adrien (ex-nico239) a écrit :
Donc le régulateur de pression c’est pareil que le réducteur de pression ou c’est encore autre chose?
Je veux dire il faut un réducteur à l’arrivée du plymouth de la serre PUIS des réducteurs sur les 4 ou 8 dérivations?
Ou juste un seul réducteur ou régulateur à l’arrivée du plymouth et ensuite la répartition par les goutteurs va se faire en fonction?


Alors j'explique...

a) On utilise, et tu as raison, plus souvent le terme "réducteur de pression" que "régulateur"... J'étais un peu fatigué. Ces dispositifs bêtement mécaniques ne peuvent que réduire. Pas augmenter (là, il faudrait une pompe). Et donc "réducteur" est plus juste.

b) Tu régule la pression "en tête" de ton installation. Donc à la sortie de ton PE. Sauf énorme pente (1 bar tous les 10 m de différence d'altitude), la pression réduite ne remontera plus. Il faudrait pomper pour cela.

c) Et après tu répartis en autant de "branches" que tu veux, qui toutes peuvent avoir leurs "automatismes" (minuterie, programmateur...).

Ce qu'il faut, c'est s'assurer que le débit en amont est suffisant (ou le diamètre suffisant pour assumer la somme des débits). Et donc aussi que le réducteur est compatible (sa "plage de fonctionnement" - débit maxi qu'il peut réguler efficacement) avec ce débit maxi pouvant être exigé par toutes les branches susceptibles de fonctionner ensemble...

d) On n'en a pas parlé : si l'eau n'est pas propre, il faut filtrer en amont pour éviter de boucher les goutteurs...


Ok

Mais comment calculer à l’avance ce dont va avoir besoin le système en pression et débit, et par la même en matos, pour que les 250 goutteurs fonctionnent correctement?
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 43 invités