Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Avatar de l’utilisateur
Adrien (ex-nico239)
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9118
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 1739

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Adrien (ex-nico239) » 30/04/21, 15:40

Did67 a écrit :
Adrien (ex-nico239) a écrit :
Donc quelques interrogations à Didier



Une urgence dans le bricolage aujourd'hui. Si je zappe et que cela fuse ici, tu me relances... Cela nécessite quelques développements...

Mais déjà ça : oui, réduction de pression "IMPERATIVE"...

Une solution simple, quand on a du dénivelé : une cuve en hauteur, un mécanisme de "chiotte" (qui refait automatiquement le plein et maintient un niveau et donc une pression constante)... Peu importe le volume (donc le prix) de la cuve...

Avec comme repère que 10 m de dénivelé (pas de distance) c'est grosso modo 1 bar. Un système de goutte-à-goutte fonctionne très bien sous 1 bar. Le mien fonctionne à 0,2 ou 0,3 (mais là, il NE FAUT PAS des goutteurs auto-régulants)...


Donc là pour moi on oublie...
Ce sera de la vanne classique qui débite un max donc on a déjà le réducteur de pression impératif...

Qui doit donc ressortir à quelle pression pour alimenter (en gros) au max 8 fois 15m et au minimum 4 fois 15m?

Et ensuite quel système?
Goutteurs?
Petites buses «arroseuses»
Autre?
0 x

Avatar de l’utilisateur
Adrien (ex-nico239)
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9118
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 1739

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Adrien (ex-nico239) » 30/04/21, 15:43

Moindreffor a écrit :
Adrien (ex-nico239) a écrit :Cela demeure-t-il efficace et avec un débit identique ou similaire avec 4 ou 8 fois 15m, c’est à dire ce qu’il faudrait en gros envisager pour la serre?

ah les problème de répartition des pressions, j'ai connu ça, mais avec de l'air quand tu alimentes plus d'une vingtaine d'aquariums avec un compresseur, je pense qu'avoir une bonne discussion avec ton plombier te sera très profitable, mais surtout il te faudrait faire un choix avant

car deux possibilités s'offrent à toi, adapter ton irrigation à ton arrivée d'eau ou l'inverse, et la question est quelle solution va t'offrir le plus large choix


Adapter pas sur que ce soit le meilleur moyen car si l’étape 1 sera la serre l’étape 2 pourraient être les coffres (eh oui faut penser long terme).

Donc je préfère l’option Didier avec un réducteur qui me sort une pression POUR LA SERRE et qui n’impacte pas la pression d’origine dont on aura de nouveau besoin pour les coffres, ou les patates ou autres.

Donc on sort une pression pour la serre et point... mais quelle pression?
Telle est la question
0 x
Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5390
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 886

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Moindreffor » 30/04/21, 16:32

Adrien (ex-nico239) a écrit :Donc on sort une pression pour la serre et point... mais quelle pression?
Telle est la question

si tu fais ce choix, il te faudra donc relever dans les descriptifs la pression pour chaque type de système, car c'est différent pour chaque usage, ça peut aller de rien comme avec mon système à plusieurs bar si tu veux un arroseur à jet

et tu ne pourras pas passer de l'un à l'autre sauf à utiliser un réducteur de pression adapté à chaque type de système, pour utiliser plusieurs lignes il doit se vendre des répartiteurs de pressions car si tu ouvres tout ou une partie de l'arrosage, il ne faut pas que la pression change dans chaque branche, et avoir un manomètre pour vérifier la pression réelle
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 19335
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 8344

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Did67 » 30/04/21, 22:15

Attention à ne pas confondre débit et pression.

Tu peux avoir une pression énorme dans une conduite qui ne débite rien...

Par exemple, on pense "réduire" la pression avec un robinet "un peu ouvert" : cela n'est vrai que si le tuyau branché dessus débite. A l'arrêt (par exemple tu fermes le jet au bout du tuyau), ta pression dans le tuyau après le robinet sera la même que celle avant... Mais quand tu ouvres le jet, très vite la pression après le robinet dégringole alors qu'avant, elle reste élevée...

Les installations de goutte-à-goutte ne sont pas "raccordées", comme de la plomberie, mais simplement "clipsées" - chaque raccordement, coude, dérivation ne tient que par les petites arrêtées sur la pièce, enfoncée à la main.

Ne pas oublier un phénomène très particulier qui est, à la fermeture brutale d'un réseau, le "coup de bélier" en amont... Il y a temporairement, une surpression très importante. Donc jamais de système simplement "clipsé" en amont par exemple d'un programmateur (même s'ils ne sont pas très brutal ; certains, pour des raisons d'économie de fonctionnement, sont des fermetures/ouvertures par petits moteurs particulièrement doux).

Il te faut donc :

a) amener l'eau à une pression raisonnable, pour assurer un débit suffisant ; la pression d'une installation domestique devrait être de 3 bars maxi...

b) puis tu as la programmation ; en amont de celle-ci, la pression sera la pression ci-dessus une fois le "robinet" fermé !!! Donc pas de simple "clipsage"

c) puis un réducteur de pression spécial goutte-à-goutte et directement branché à la suite, le réseau goutte-à-goutte (qui doit avoir un nombre limité de dérivations / goutteurs (puisque la pression est réduite, le débit est limité)... Généralement, la sortie du programmateur est déjà "clipsés"...

Chaque système à ses caractéristiques techniques (pression maximum et parfois, pour des goutteurs auto-régulants, des pressions minimales). Les ordres de grandeur : 0,7 à 1,2 bars.

Un exemple parmi d'autres : http://www.deltasud.fr/IMG/pdf/CAPINET.pdf

Une marque bien connue, mais chère (il est question de 1,5 bars et filtration) : https://www.gardena.com/fr/outils-jardi ... 900909701/

A noter que chez cette marque, ce "distributeur d'engrais" te permettra de bine repartir l'urine ! https://www.gardena.com/fr/outils-jardi ... 901161601/
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 19335
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 8344

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Did67 » 30/04/21, 22:19

GuyGadeboisLeRetour a écrit :Oui, c'est pour ça qu'au dessus j'avais écrit: " Accessoirement, ça revient moins cher même en prenant de la marque avec une bonne garantie."


Oui. Autant pour d'autres systèmes, c'est "moins bons mais ça marche" (peut-être la précision n'est pas top, ou parfois c'est fragile), autant pour du microporeux, tu te retrouves avec des "jets d'eau" à l'endroit où cela se déchire (et cela malgré ma faible pression puisque je suis en gravitaire à partir de mes cuves, avec environ 3 ou 4 m de dénivelé, donc moins de 0,5 bars ! Si tu ne surveilles pas, tu te retrouves vite faite avec des cuves vides !)
0 x

Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5390
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 886

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Moindreffor » 01/05/21, 21:54

Did67 a écrit :Attention à ne pas confondre débit et pression.
Tu peux avoir une pression énorme dans une conduite qui ne débite rien...

c'est le principe du nettoyeur haute pression, et donc oui il va falloir adapter la pression à chaque type d'irrigation, et sans pression, ton eau n'ira pas jusqu'au bout de ta ligne d'arroseurs si celle-ci est longue, donc comme pour toute installation de plomberie, tu pourras jouer sur le diamètre des tuyaux pour adapter la pression
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)
Avatar de l’utilisateur
Doris
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1065
Inscription : 15/11/19, 17:58
Localisation : Landes
x 270

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Doris » 03/05/21, 19:07

Quelques observations du week-end :
1) ce n'est pas vraiment une observation, mais une dégustation et remerciement envers sicetaitsimple, qui m'a orienté vers la culture des fèves plutôt que la féverole, pour avoir un engrais vert et à manger en même temps. On croyait être "vacciné" contre les fèves, surtout mon mari, mais en les mangeant jeune, on s'est régalé, c'est trop trop bon. Merci bien, sicetaitsimple.
2) concernant mes choux: l'an dernier j'ai beaucoup bataillé pour en avoir quasiment rien, j'ai poussé ça sur mon climat et les limaces, et il y avait une partie de vérité dans mon analyse, d'où cette année un essai avec des semi précoces. Mais indépendamment de ça, je pense que l'an dernier j'ai trop demandé à mon sol aussi. Je n'étais qu'en première vrai année de culture sous foin, et on ne peut pas non plus attendre des miracles d'un tas de sable. Les premiers choux plantés dans un sol encore un peu froid ont ramé au départ mais récupéré depuis, et tout les autres sont impeccables, belle couleur et tout, donc je pense que l'an dernier il y avait avant tout un problème de fertilité
3) j'ai encore les endives de l'an dernier au jardin, je m'attendais à ce qu'elles montent en fleur depuis un bon moment, mais il n'en est rien, alors que tous les autres bisannuelles ont finit de fleurir, c'est normal? Après, ça me va, le racines grossissent beaucoup, mais je suis juste surprise de cette floraison qui ne s'annonce pas
0 x
"N'entre qu'avec ton cœur, n'apporte rien du monde.
Et ne raconte pas ce que disent les gens"
Edmond Rostand
sicetaitsimple
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5759
Inscription : 31/10/16, 18:51
Localisation : Basse Normandie
x 814

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par sicetaitsimple » 03/05/21, 19:25

Doris a écrit ::
1) ce n'est pas vraiment une observation, mais une dégustation et remerciement envers sicetaitsimple, qui m'a orienté vers la culture des fèves plutôt que la féverole, pour avoir un engrais vert et à manger en même temps. On croyait être "vacciné" contre les fèves, surtout mon mari, mais en les mangeant jeune, on s'est régalé, c'est trop trop bon. Merci bien, sicetaitsimple.

J'en suis très heureux! Maintenant, j'avais donné le conseil à julienmos je crois et ça n'a rien donné chez lui, chacun ses réussites ou ses échecs en fonction de son terrain, de son climat, etc,....
Mais dans le principe, semer des légumes plutôt que de l'engrais vert ne me parait pas idiot, sauf si bien sûr on a une très grande surface majoritairement inoccupée l'hiver.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Doris
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1065
Inscription : 15/11/19, 17:58
Localisation : Landes
x 270

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Doris » 03/05/21, 19:44

Oui, j'ai suivi un peu les mésaventures de fèves chez julienmos, mais comme tu dis, chaque un a son climat et son sol, pour moi en tout cas c'est la bonne option: plante très résistante, qui fleurit très tôt dans l'année et attire une multitude d'insectes, le sol est couvert, et à la sortie on consomme. En plus, sous mon climat, je cultive toute l'année maintenant, donc je n'ai plus tellement des grandes espaces inoccupés, à refaire l'hiver prochain.
0 x
"N'entre qu'avec ton cœur, n'apporte rien du monde.
Et ne raconte pas ce que disent les gens"
Edmond Rostand
Avatar de l’utilisateur
Boris70
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 101
Inscription : 13/12/20, 19:03
Localisation : Vosges saônoises - 380m
x 17

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Boris70 » 03/05/21, 22:36

Doris a écrit :Quelques observations du week-end :

3) j'ai encore les endives de l'an dernier au jardin, je m'attendais à ce qu'elles montent en fleur depuis un bon moment, mais il n'en est rien, alors que tous les autres bisannuelles ont finit de fleurir, c'est normal? Après, ça me va, le racines grossissent beaucoup, mais je suis juste surprise de cette floraison qui ne s'annonce pas


J'ai également des chicorées amères qui sont énormes et qui ne fleurissent pas! Mais la floraison de la chicorée sauvage est estivale, donc faut patienter encore un peu.
0 x
Se ressourcer dans les lieux sacrés http://www.lokahita.fr


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 61 invités