Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Avatar de l’utilisateur
GuyGadeboisLeRetour
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3205
Inscription : 10/12/20, 20:52
Localisation : 04
x 810

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par GuyGadeboisLeRetour » 29/04/21, 21:18

En clair, tu veux dire quoi ? Que l'irrigation par jarre est inutile, que ça ne marche pas même en milieu aride ?
0 x
"Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que de mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes. La plus grave maladie du cerveau, c'est de réfléchir". (J.Rouxel)
"Non ?" ©
"Par définition la cause est le produit de l'effet" "Il n'y a strictement rien à faire concernant le climat". (Truyphion)

Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5390
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 886

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Moindreffor » 29/04/21, 21:21

GuyGadeboisLeRetour a écrit :En clair, tu veux dire quoi ? Que l'irrigation par jarre est inutile, que ça ne marche pas même en milieu aride ?

ben que ça ne sert à rien sauf en milieu aride, sauf que la mode elle se développe en milieu non aride, donc oui ça ne sert à rien pour où c'est vendu, car en milieu aride, ils ne les achètent pas ils les fabriquent eux-même
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)
Avatar de l’utilisateur
GuyGadeboisLeRetour
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3205
Inscription : 10/12/20, 20:52
Localisation : 04
x 810

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par GuyGadeboisLeRetour » 29/04/21, 21:32

Moindreffor a écrit :
GuyGadeboisLeRetour a écrit :En clair, tu veux dire quoi ? Que l'irrigation par jarre est inutile, que ça ne marche pas même en milieu aride ?

ben que ça ne sert à rien sauf en milieu aride, sauf que la mode elle se développe en milieu non aride, donc oui ça ne sert à rien pour où c'est vendu, car en milieu aride, ils ne les achètent pas ils les fabriquent eux-même

Oui et bien du coup on est d'accord. Je n'ai jamais voulu dire autre chose. Utiliser une technique dont on n'a pas besoin est inutile.
0 x
"Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que de mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes. La plus grave maladie du cerveau, c'est de réfléchir". (J.Rouxel)
"Non ?" ©
"Par définition la cause est le produit de l'effet" "Il n'y a strictement rien à faire concernant le climat". (Truyphion)
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 19334
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 8344

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Did67 » 29/04/21, 21:36

Moindreffor a écrit :ben 3 fois rien moins rien = 2 rien, tu ne sais pas compter en plus de ne pas savoir t'exprimer clairement


Je vous propose ceci :
2 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 19334
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 8344

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Did67 » 29/04/21, 22:03

Adrien (ex-nico239) a écrit :
Did67 a écrit :Il y en a bien qui vendent les "oyas" en terre cuite 10 fois la valeur d'un pot de fleur en la même matière... Tant qu'il y a des [pas de gros mots, merci Saidou Abatcha !] pour acheter...


Ah oui les oyas ça vaut une blinde c’est sur Image


Pour qu'il n'y ait pas de malentendu, je soulignais ici uniquement le "prix d'un effet de mode" ! Et surtout le fait que des ....omateurs [j'ai enlevé le gros mot devant], sous l'emprise d'un effet de mode, payent n'importe quoi à n'importe quel prix ! Je pense ne pas avoir besoin de démontrer ici que les effets de mode nuisent gravement au discernement ?

Les oyas, techniquement, sont un moyen d'irrigation localisée qui évite les évaporations de surface.

Je ne dis pas ça par opportunisme ici : c'est dans mon second livre (un encadré).

Ils le font au prix du prix (exorbitant) - quand on ne fait pas soi-même.
Au prix de pas mal de travail et d’efforts : creuser, enterrer, et ensuite re-remplir régulièrement. Il y en a pour qui, mentalement, jardiner, c'est creuser et travailler...
Et au prix d'une allégation fantaisiste parfois : économiser l'eau. Il ne faut pas "économiser" l'eau, dont les plantes ont absolument besoin (l'eau a 4 fonctions : les plantes sont faites d'eau (entre 50 et 98 %) ; elles transforment l'eau en biomasse (avec le CO²) ; elles l'utilisent pour transporter les minéraux et la biomasse soluble (sucres, acides aminés, etc) ; et surtout, elles échappent aux brulures par l'évaporation de l'eau qui est leur façon de se climatiser. Il est donc contre-productif - et même absurde - de vouloir "économiser" l'eau dont les plantes ont impérativement besoin. Si les cactus se contentent de peu, c'est au prix d'une croissance ridicule. Une oasis, à l'inverse, c'est un "gouffre en eau", qui y coule 24 h / 24 et 365 jours par an. Ce qu'il faut, c'est essayer de limiter les "pertes qui ne passent pas par la plante", c'est-à-dire l'évaporation du sol... Couvrir y contribue. Les oyas jouent ce rôle. Le goutte-à-goutte, au prix de quelques litres de pétrole, est une variante moderne de l'irrigation localisée. Qui n'a hélas, rien d’exotique. Donc les bobos sont contre. Mais ils sont pour les oyas (sans jamais évoquer le bilan énergétique de la cuisson puis du transport). Or, c'est bien connu, ce qui est génial - pour un bobo - vient forcément de "tribus sauvages" ! Pour eux, jardiner, c'est oyas et milpa. Heureusement, ils ont les restos chics pour se nourrir. Et la quinoa. Produite en Anjou, de façon assez intensive (lire une fiche technique de la Chambre d'Agriculture). Mais ça, le bobo il s'en fout. Quinoa suffit à la réflexion de shadock en 4 syllabes du bobo : https://wikiagri.fr/articles/le-quinoa- ... ation/1039

Ga, Bu, Zo, Meu...
4 x

Avatar de l’utilisateur
Adrien (ex-nico239)
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9118
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 1739

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Adrien (ex-nico239) » 29/04/21, 23:13

Did67 a écrit :Le goutte-à-goutte
..........
Ga, Bu, Zo, Meu...


Image

Ça tombe bien qu’on parle d’eau et d’irrigation car.... je vais peut-être réussir à me pencher sur le sujet d’ici cet été pour la serre...

J’utilisais cela par le passé pour l’horticulture avec programmateur et tout le toutim mais c’est bien loin dans mon souvenir.

Les techniques ont peut-être évolué depuis et surtout ici on se paye une pression de ouf puisque l’extérieur est branché sur une arrivée d’eau externe déconnectée de la maison et donc sans réducteur.

Et comme le plombier doit passer prochairenent pour faire des bricoles je me dis que ce serait peut-être le moment opportun.

Donc quelques interrogations à Didier
1. la pression
- les systèmes de goutte à goutte peuvent-ils gérer les grosses pressions?
Et si non, quelle pression faut il envoyer pour que cela fonctionne?
Et dans ce cas est-il possible de ne brancher un réducteur non pas à la vanne générale mais au raccord qui va à la serre histoire de ne pas se priver de la pression très utile par ailleurs.

2. le matos
quel matos tuyaux, buses... etc pour courir dans les planches?
une marque plutôt qu’une autre?
un système particulier?
ne pas oublier l’hiver chez nous
des buses goutte à goutte ou autre?

Voilà en gros mes interrogations
0 x
Avatar de l’utilisateur
GuyGadeboisLeRetour
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3205
Inscription : 10/12/20, 20:52
Localisation : 04
x 810

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par GuyGadeboisLeRetour » 30/04/21, 00:20

Ce que je peux dire concernant les tuyaux poreux, c'est qu'il faut ouvrir le robinet ou la vanne au minimum (0,5 bars, ils disent), sinon, ça crève quasi immédiatement.
0 x
"Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que de mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes. La plus grave maladie du cerveau, c'est de réfléchir". (J.Rouxel)
"Non ?" ©
"Par définition la cause est le produit de l'effet" "Il n'y a strictement rien à faire concernant le climat". (Truyphion)
Avatar de l’utilisateur
Adrien (ex-nico239)
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9118
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 1739

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Adrien (ex-nico239) » 30/04/21, 00:26

GuyGadeboisLeRetour a écrit :Ce que je peux dire concernant les tuyaux poreux, c'est qu'il faut ouvrir le robinet ou la vanne au minimum (0,5 bars, ils disent), sinon, ça crève quasi immédiatement.


À priori les tuyaux poreux c’est quelque chose que je n’ai pas envisagé... tout simplement parce que je ne connais pas... mais why not c’est peut-être une solution de facilité
0 x
Avatar de l’utilisateur
GuyGadeboisLeRetour
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3205
Inscription : 10/12/20, 20:52
Localisation : 04
x 810

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par GuyGadeboisLeRetour » 30/04/21, 00:52

Adrien (ex-nico239) a écrit :
GuyGadeboisLeRetour a écrit :Ce que je peux dire concernant les tuyaux poreux, c'est qu'il faut ouvrir le robinet ou la vanne au minimum (0,5 bars, ils disent), sinon, ça crève quasi immédiatement.


À priori les tuyaux poreux c’est quelque chose que je n’ai pas envisagé... tout simplement parce que je ne connais pas... mais why not c’est peut-être une solution de facilité

C'est très bien à condition de respecter la pression préconisée et bien plus souple que les goutte à goutte classiques avec leurs différentes buses qui sont en en plastique semi rigide. Accessoirement, ça revient moins cher même en prenant de la marque avec une bonne garantie.
0 x
"Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que de mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes. La plus grave maladie du cerveau, c'est de réfléchir". (J.Rouxel)
"Non ?" ©
"Par définition la cause est le produit de l'effet" "Il n'y a strictement rien à faire concernant le climat". (Truyphion)
Avatar de l’utilisateur
Adrien (ex-nico239)
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9118
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 1739

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Adrien (ex-nico239) » 30/04/21, 01:00

GuyGadeboisLeRetour a écrit :
Adrien (ex-nico239) a écrit :
GuyGadeboisLeRetour a écrit :Ce que je peux dire concernant les tuyaux poreux, c'est qu'il faut ouvrir le robinet ou la vanne au minimum (0,5 bars, ils disent), sinon, ça crève quasi immédiatement.


À priori les tuyaux poreux c’est quelque chose que je n’ai pas envisagé... tout simplement parce que je ne connais pas... mais why not c’est peut-être une solution de facilité

C'est très bien à condition de respecter la pression préconisée et bien plus souple que les goutte à goutte classiques avec leurs différentes buses qui sont en en plastique semi rigide. Accessoirement, ça revient moins cher même en prenant de la marque avec une bonne garantie.


Cela demeure-t-il efficace et avec un débit identique ou similaire avec 4 ou 8 fois 15m, c’est à dire ce qu’il faudrait en gros envisager pour la serre?
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Google Adsense [Bot], Jardinierdu54 et 55 invités