Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Avatar de l’utilisateur
GuyGadeboisLeRetour
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2653
Inscription : 10/12/20, 20:52
Localisation : 04
x 725

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par GuyGadeboisLeRetour » 06/04/21, 15:00

Vous avez l'abricotier "Hunza", originaire du Pakistan, très résistant au gel (jusqu'à -25), dont les amandes sont comestibles et qui résiste naturellement aux maladies. Après, faut le trouver.
0 x
"Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que de mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes. La plus grave maladie du cerveau, c'est de réfléchir". (J.Rouxel) "Non ?" © "Par définition la cause est le produit de l'effet" "Il n'y a strictement rien à faire concernant le climat". (Truyphion)

Avatar de l’utilisateur
Adrien (ex-nico239)
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9016
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 1706

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Adrien (ex-nico239) » 06/04/21, 15:22

Biobombe a écrit :
Adrien (ex-nico239) a écrit :
Biobombe a écrit :
Abricotier polonais.


Aussitôt dit aussitôt fait je tape abricotier polonais et je tombe sur : «une variété pour climat doux à floraison février mars»....
Il y a quelque chose qui cloche non?

Je viens de vérifier après que Didier ait donné son avis sur les conneries du Net.
Le polonais résiste à du moins 15 !


Ok bon on va voir cela cet automne
0 x
VetusLignum
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1278
Inscription : 27/11/18, 23:38
x 374

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par VetusLignum » 06/04/21, 15:35

Pour tout ce qui est fruitiers (au sens large), il y a ce livre :
https://www.agroforestry.co.uk/product/ ... maculture/

On y lit que les meilleures variétés d’abricot pour l’Angleterre sont : Alfred, Hemskerk, Moorpark et Shipley’s Blenheim.
Il donne aussi une liste de variétés avec bourgeons rustiques, et fleurissant tardivement : Alfred, Chinese, Farmingdale, Goldcot, Harlayne, Hargrand, Jerseycot, Moongold, Scout, Sunglo, Sungold, et Westcot.
Parmi ceux-là, il faudrait éliminer ceux qui ne sont pas suffisamment rustiques pour l’Est de la France.

Et aussi cette page, avec divers conseils pour que les abricotiers ne fleurissent pas trop vite.
https://gardenerspath.com/plants/fruit- ... cot-trees/
0 x
Avatar de l’utilisateur
Adrien (ex-nico239)
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9016
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 1706

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Adrien (ex-nico239) » 06/04/21, 15:53

Tiens ça tombe bien on en parlait

En Alsace, des "bougies" pour préserver les vergers du gel

0fe4068690d2f099401131a92e4e701e149b73e8_field_mise_en_avant_principale_1.jpg
0fe4068690d2f099401131a92e4e701e149b73e8_field_mise_en_avant_principale_1.jpg (159.5 Kio) Consulté 116 fois
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 19184
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 8300

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Did67 » 06/04/21, 17:38

Oui, j'ai vu hier des agriculteurs placés ces "brulots" (des seaux de paraffine) dans des vergers à 15 km d'ici...
0 x

Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 19184
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 8300

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Did67 » 06/04/21, 17:42

Biobombe a écrit :Si je les pique dans de la terre c'est que les racines restent bien droites et que la terre retient l'eau un max. Et puis j'ai rien d'autre que de la terre.


J'ai juste dit, pour que cela soit clair, que la richesse n'a, à ce stade, plus aucune importance (elle l'a avant, quand on cultive la chicorée pour former la racine). C'est tout. Tu piques dans la terre, parce que c'est ce que tu as, c'est très bien. Je n'ai pas qu'il ne fallait pas. J'ai dit que pas riche (ou riche), cela n'a aucune importance. Tu piques dans des billes. Très bien. Tu piques dans de la pouzzolane. Très bien aussi.

C'est l'eau qui joue, même si ça débourre aussi sans...
0 x
Avatar de l’utilisateur
Julienmos
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1155
Inscription : 02/07/16, 22:18
Localisation : l'eau reine
x 250

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Julienmos » 06/04/21, 17:44

Did67 a écrit :Oui, j'ai vu hier des agriculteurs placés ces "brulots" (des seaux de paraffine) dans des vergers à 15 km d'ici...


mais quelle utilité puisqu'il y a pas mal de vent ?
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 19184
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 8300

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Did67 » 06/04/21, 17:44

Biobombe a écrit : Je viens de vérifier après que Didier ait donné son avis sur les conneries du Net.
Le polonais résiste à du moins 15 !


Ils avaient juste oublié de le dire : du point de vue d'un pingouin, - 15° C, c'est doux ! C'est qui, le pingouin, sur le net ???
0 x
Avatar de l’utilisateur
Julienmos
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1155
Inscription : 02/07/16, 22:18
Localisation : l'eau reine
x 250

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Julienmos » 06/04/21, 17:48

j'ai arraché mes derniers poireaux et les ai mis en jauge, juste recouverts d'un peu de terre...
est-il vrai qu'ainsi ils se conservent sans problème plusieurs semaines ?
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 19184
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 8300

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Did67 » 06/04/21, 18:00

Julienmos a écrit :
Did67 a écrit :Oui, j'ai vu hier des agriculteurs placés ces "brulots" (des seaux de paraffine) dans des vergers à 15 km d'ici...


mais quelle utilité puisqu'il y a pas mal de vent ?


Quand tu as des remorques de seaux à placer (200 à 300 par ha et un pro a souvent plus d'un ha !), tu n'attends pas la dernière minute. Tu places. Cela ne craint rien (sauf le vol !).

Après, tu allumes ou tu allumes pas, selon les paramètres météo - dont des stations météo avec des alarmes (cela sonne si la température à la sonde externe descend en-dessous du seuil fixé)...
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 38 invités