Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Biobombe
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 192
Inscription : 02/10/20, 21:13
x 53

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Biobombe » 05/04/21, 23:28

Adrien (ex-nico239) a écrit :
Biobombe a écrit :
Julienmos a écrit :Il y a des variétés d'abricotier qui fleurissent tardivement et devraient échapper aux gels de printemps.


Quelle variété d'abricotier?

Idéalement il faudrait un «abricotier/questchier»
Chez nous l'abricotier a déjà fleuri : difficile de voir ce que cela donnera
Le quetschier en est encore très très loin et, pour notre environnement, c'est lui qui a raison...


Abricotier polonais.
Si ton abricotier a fleuri tu pourrais rapidement, peut être même déjà, voir les fruits en espérance !
les quetches d'Alsace échappent très souvent aux gels tardifs, car elles fructifient en dernier.
Ici, c'est surtout la pluie froide s'abattant sur les fleurs qui réduit la future récolte à zéro ou presque.
0 x

Avatar de l’utilisateur
Adrien (ex-nico239)
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9042
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 1719

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Adrien (ex-nico239) » 05/04/21, 23:37

Biobombe a écrit :
Adrien (ex-nico239) a écrit :
Biobombe a écrit :


Quelle variété d'abricotier?

Idéalement il faudrait un «abricotier/questchier»
Chez nous l'abricotier a déjà fleuri : difficile de voir ce que cela donnera
Le quetschier en est encore très très loin et, pour notre environnement, c'est lui qui a raison...


Abricotier polonais.
Si ton abricotier a fleuri tu pourrais rapidement, peut être même déjà, voir les fruits en espérance !
les quetches d'Alsace échappent très souvent aux gels tardifs, car elles fructifient en dernier.
Ici, c'est surtout la pluie froide s'abattant sur les fleurs qui réduit la future récolte à zéro ou presque.


Aussitôt dit aussitôt fait je tape abricotier polonais et je tombe sur : «une variété pour climat doux à floraison février mars»....
Il y a quelque chose qui cloche non?
0 x
Biobombe
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 192
Inscription : 02/10/20, 21:13
x 53

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Biobombe » 06/04/21, 09:53

Adrien (ex-nico239) a écrit :
Biobombe a écrit :
Adrien (ex-nico239) a écrit :
Quelle variété d'abricotier?

Idéalement il faudrait un «abricotier/questchier»
Chez nous l'abricotier a déjà fleuri : difficile de voir ce que cela donnera
Le quetschier en est encore très très loin et, pour notre environnement, c'est lui qui a raison...


Abricotier polonais.
Si ton abricotier a fleuri tu pourrais rapidement, peut être même déjà, voir les fruits en espérance !
les quetches d'Alsace échappent très souvent aux gels tardifs, car elles fructifient en dernier.
Ici, c'est surtout la pluie froide s'abattant sur les fleurs qui réduit la future récolte à zéro ou presque.


Aussitôt dit aussitôt fait je tape abricotier polonais et je tombe sur : «une variété pour climat doux à floraison février mars»....
Il y a quelque chose qui cloche non?

Je vais sortir au verger et regarder l'étiquette car il été planté il y a presque 2 ans. Et je te ferai une tof.
Tous mes anciens abricotiers sont morts de la gomose because mon sol hyper argileux là où ils furent plantés. Achetés à l'époque chez Delbard qui disait que les polonais devaient résister.
Dans nos régions sujettes aux froids tardifs il leur faut un endroit protégé, exposé au Sud et une " bonne terre ".
0 x
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9767
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 1123

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Ahmed » 06/04/21, 09:58

Des variétés adaptées à des climats continentaux aux saisons bien marquées ne sont pas forcément recommandables en climat plus océanique, car ici le printemps peut connaître des variations importantes de températures et le végétal être trompé par un réchauffement précoce suivi d'une période plus froide...
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 19227
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 8305

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Did67 » 06/04/21, 12:19

Biobombe a écrit : Je vais sortir au verger et regarder l'étiquette car il été planté il y a presque 2 ans. Et je te ferai une tof.
Tous mes anciens abricotiers sont morts de la gomose because mon sol hyper argileux là où ils furent plantés. Achetés à l'époque chez Delbard qui disait que les polonais devaient résister.
Dans nos régions sujettes aux froids tardifs il leur faut un endroit protégé, exposé au Sud et une " bonne terre ".


Si je comprends entre les lignes, tu es en Alsace ? Ailleurs, on ne parle guère de quetsches !

Pour les abricots en Alsace, un "spécialiste" est Zerr, au "Jardin de la Marmotte", à Dangolsheim... Il a des années d'expérience et diverses variétés. C'est un greffeur et un producteur qui en vit... Mes filles y ont travaillé pendant deux ans pour la récolte. Il n'est pas labellisé "bio" mais "très responsables" - et sa production cueillie mûre un vrai délice ! Elle bat à plate couture le "bio" des magasins... Mais l'an dernier, il a aussi pris un coup de malabar ! Sinon, il a tout une panoplie de variétés adaptées à nos terroirs, pour étaler sa production...

Je ne sais en revanche s'il vend des arbres greffés (scions, etc) ????
0 x

Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 19227
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 8305

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Did67 » 06/04/21, 12:22

Adrien (ex-nico239) a écrit :
Aussitôt dit aussitôt fait je tape abricotier polonais et je tombe sur : «une variété pour climat doux à floraison février mars»....
Il y a quelque chose qui cloche non?


Je ne veux pas dire, mais souvent, sur internet, il s'écrit n'importe quoi !

Je ne vois pas comment une variété polonaise pourrait avoir une chance si elle est adaptée aux climats doux, dans un pays où restent les derniers bisons sauvages d'Europe ! Ils se la coulent douce sous les amandiers en Pologne ???

Il faudrait que je retrouve les références d'un pépiniériste du nord de l'Allemagne. Un "fada" (de plus !) qui a acclimaté là-haut des tas de variétés de ligneux de toutes sortes... Surement aussi des abricotiers !

Mais la remarque d'ahmed est tout à fait juste. Et pas à négliger !!!
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 19227
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 8305

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Did67 » 06/04/21, 12:24

Adrien (ex-nico239) a écrit :...
Le quetschier en est encore très très loin et, pour notre environnement, c'est lui qui a raison...


Mais évidemment qu'il a raison, ce quetschier ! Quelle question !!!
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 19227
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 8305

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Did67 » 06/04/21, 12:27

Biobombe a écrit :
dans de la terre bien humide et pas riche du tout en laissant dépasser leur haut de 1 à 2 cm.



A ce stade, la "richesse" ne joue plus aucun rôle. Les "chicons" sont nourris par les réserves de la racine. C'est un support. Qui apporte de l'humidité. Le chicon, c'est 95 ou 97 % de flotte, qu'il faut apporter. Le peu de "matière" vient des réserves de la racine. Sable, piuzzolane, terre, pauvre ou riche, qu'importe. Pas de terre du tout marche aussi...
0 x
Biobombe
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 192
Inscription : 02/10/20, 21:13
x 53

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Biobombe » 06/04/21, 13:47

Did67 a écrit :
Biobombe a écrit :
dans de la terre bien humide et pas riche du tout en laissant dépasser leur haut de 1 à 2 cm.



A ce stade, la "richesse" ne joue plus aucun rôle. Les "chicons" sont nourris par les réserves de la racine. C'est un support. Qui apporte de l'humidité. Le chicon, c'est 95 ou 97 % de flotte, qu'il faut apporter. Le peu de "matière" vient des réserves de la racine. Sable, piuzzolane, terre, pauvre ou riche, qu'importe. Pas de terre du tout marche aussi...

Si je les pique dans de la terre c'est que les racines restent bien droites et que la terre retient l'eau un max. Et puis j'ai rien d'autre que de la terre.
0 x
Biobombe
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 192
Inscription : 02/10/20, 21:13
x 53

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Biobombe » 06/04/21, 13:53

Adrien (ex-nico239) a écrit :
Biobombe a écrit :
Adrien (ex-nico239) a écrit :
Quelle variété d'abricotier?


Abricotier polonais.


Aussitôt dit aussitôt fait je tape abricotier polonais et je tombe sur : «une variété pour climat doux à floraison février mars»....
Il y a quelque chose qui cloche non?

Je viens de vérifier après que Didier ait donné son avis sur les conneries du Net.
Le polonais résiste à du moins 15 !
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Adrien (ex-nico239), Doris et 34 invités